Time Out, le guide des sorties nocturnes, débarque en France

 |   |  289  mots
Copyright AFP
Copyright AFP
Le "city guide" emblématique de la "night life" londonienne parle désormais aux Parisiens. Le site internet conseille quartier par quartier les "passionnés de sorties".

Au départ c'est un magazine londonien. Dans la capitale britannique, c'est en quelque sorte la référence de tous ceux qui aiment sortir depuis 40 ans. Le titre, qui revendique près de 20 millions de lecteurs tous médias confondus, est présent dans 35 villes soit 24 pays différents. Alors l'arrivée - bien que tardive - du guide en France est un événement.

Depuis le début du mois de mars, une version test du site internet français était accessible en ligne. La version définitive a été officiellement lancée ce mercredi. Les parisiens y retrouvent bars, hôtels et restaurants mythiques ou branchés des différents quartiers parisiens. L'idée n'est pas de concurrencer "Télérama" ou les "Inrocks" qui "font du très bon boulot" mais d'aller chercher les "passionnés de toutes les tribus", explique-t-on à Time Out. Objectif : atteindre les 800.000 visiteurs uniques d'ici à décembre 2012. Si c'est bien un magazine qui a fait la renommée du titre, il n'est pas pour autant question de se lancer dans le "papier" en France. La stratégie de développement est désormais uniquement axée sur le numérique.

Une équipe d'une dizaine de personnes est au démarrage de l'aventure parisienne, dont 5 journalistes permanents. L'équipe londonienne est deux fois plus grande. Pour l'instant, l'équipe dépend toujours du siège britannique mais une entité française est en cours de création.

Time Out, qui réalise un chiffre d'affaires global de quelque 100 millions de dollars, compte bien continuer son expansion. Le "city-guide" réalise actuellement ses audiences les plus importances à Londres, New-York, en Russie, aux Emirats Arabes Unis, puis à Chicago. Prochaines étapes : Mexico, Bangkok et Madrid.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :