Etienne Mougeotte quitte la direction du Figaro

L'ex-patron de TF1 est remplacé par le directeur de la rédaction du « Figaro Magazine », Alexis Brezet. Il affirmait début juillet avoir été confirmé par Serge Dassault, le propriétaire du quotidien conservateur.
Etienne Mougeotte. Copyright AFP.
Etienne Mougeotte. Copyright AFP. (Crédits : AFP)

Etienne Mougeotte, directeur des rédactions du groupe Le Figaro, quitte ses fonctions, a annoncé jeudi le groupe contrôlé par l'industriel Serge Dassault. L'ex-vice-président du groupe TF1, âgé de 72 ans, est remplacé par Alexis Brézet, jusque-là directeur de la rédaction du « Figaro Magazine ». Dans un communiqué, le groupe « exprime ses remerciements pour le travail accompli par Etienne Mougeotte pendant ces cinq années. » Dans un bref courriel aux collaborateurs du groupe, le directeur général Marc Feuillée a souligné qu'Alexis Brézet « aura pour mission de conforter la position de leader du Figaro dans l'information générale, politique, économique et culturelle sur tous ses supports, imprimés et numériques, tant en diffusion qu'en audience. ». 

Brézet: une plume passée par « Valeurs Actuelles » et le « Fig Mag »
Juste après sa nomination, Alexis Brézet, 50 ans en août, s'est adressé aux journalistes du quotidien conservateur, pour rendre hommage à son prédécesseur et appeler la rédaction à faire preuve « d'inventivité », selon l'AFP. Ce natif de Toulouse, diplômé de Sciences-Po Paris, qui intervient régulièrement sur Europe 1 et sur iTélé, a fait une grande partie de sa carrière à « Valeurs Actuelles » avant de rejoindre le « Figaro » en 2000 où il a occupé différentes fonctions, notamment celle de directeur adjoint de la rédaction sous deux patrons, Jean de Belot et Nicolas Beytout. Au sein de la rédaction, on salue sa plume et son aptitude à donner des directives claires. D'autres changements pourraient intervenir à la tête du journal dans le prolongement de cette nomination.

Des éditos trop partisans avaient choqué la rédaction
Etienne Mougeotte avait été nommé en novembre 2007 à la tête du quotidien conservateur, propriété de l'industriel Serge Dassault, après 20 ans à TF1 où il était vice-président du groupe et directeur de l'antenne et formait un tandem avec Patrick Le Lay. La rédaction du « Figaro » s'est souvent heurtée à lui, notamment pendant la dernière campagne présidentielle. Des titres de « Une » et des éditos du directeur de la rédaction trop partisans avaient choqué certains journalistes, estimant que le journal soutenait trop ouvertement le président sortant Nicolas Sarkozy. Le 2 juillet, lors d'une rencontre avec le bureau de la Société des journalistes (SDJ), Etienne Mougeotte avait déclaré: « je reste. J'ai été confirmé par l'actionnaire et j'en suis heureux. J'aime ce métier et les équipes du Figaro. » Le Figaro , créé en 1826, peut se targuer d'être le plus ancien quotidien généraliste encore publié en France. Dans un contexte de crise de la presse écrite, il a enregistré en 2011 une légère hausse (+1,34%) de sa diffusion avec en moyenne 321.101 exemplaires vendus chaque jour.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.