Vivendi, un pied dans la télé italienne ?

 |  | 208 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : reuters.com)
Le groupe français qui négocie la vente de sa filiale télécom brésilienne GVT à Telefonica, pourrait reprendre la part de celui-ci dans le groupe de médias italien Mediaset.

Le groupe de médias français Vivendi envisage d'entrer sur le marché italien de la télévision payante avec l'acquisition d'une part de Mediaset, le groupe de médias de l'ancien Premier ministre Silvio Berlusconi, indique mardi l'agence Bloomberg, citant des sources proches du dossier. Le groupe français a refusé de commenter cette information.

Le groupe français pourrait reprendre la part de l'opérateur espagnol Telefonica dans le holding Mediaset Premium, soit près de 11% de son capital dans le cadre des négociations exclusives engagées entre les deux parties pour le rachat de l'opérateur GVT par le groupe italien.

Si un accord est trouvé, Vivendi se verra reconnaître 12% du capital du groupe à naître de la fusion de GVT et de la filiale brésilienne de Telefonica. Il pourrait par la suite échanger un tiers de cette participation dans le capital de cette future société contre la part de 8,3% que détient Telefonica dans l'opérateur italien Telecom Italia.

Vivendi qui dispose d'une trésorerie nette de près de 5 milliards d'euros, après la cession de plusieurs filiales (SFR, Activision-Blizzard), veut se recentrer dans les médias et le divertissement autour de ses filiales Canal+ et Universal Music.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :