Cinéma : près de 40 milliards de dollars de recettes dans le monde en 2015

Le box-office mondial a progressé de 5,2% l'an dernier, stimulé par un bond de 51,2% en Chine. Le public du Mexique (+14,7%), d'Allemagne (+14,3%), d'Espagne (+7,8%) et du Brésil (+7,4%) a également été assidu dans les salles obscures.

2 mn

Le box-office nord-américain a passé pour la première fois la barre des 11 milliards de dollars l'an dernier (+7,5%) grâce aux aventures spatiales de Star Wars: Le Réveil de la Force, aux dinosaures de Jurassic World et aux émotions de Vice-Versa.
Le box-office nord-américain a passé pour la première fois la barre des 11 milliards de dollars l'an dernier (+7,5%) grâce aux aventures spatiales de "Star Wars: Le Réveil de la Force", aux dinosaures de "Jurassic World" et aux émotions de "Vice-Versa". (Crédits : © Issei Kato / Reuters)

Les salles de cinéma du monde entier ont enregistré des recettes record l'an dernier, à 38,3 milliards de dollars, dopées par la Chine et grâce à l'appétit des adolescents pour les films, selon les chiffres dévoilés mardi par les propriétaires américains de salles.

Hausse de 51,2% en Chine

Le box-office mondial a progressé de 5,2% l'an dernier, tiré par un bond de 51,2% en Chine. Le public du Mexique (+14,7%), Allemagne (14,3%), Espagne (+7,8%) et Brésil (+7,4%) a également été assidu dans les salles obscures.

Le box-office nord-américain a passé pour la première fois la barre des 11 milliards de dollars l'an dernier (+7,5%) grâce aux aventures spatiales de "Star Wars: Le Réveil de la Force", aux dinosaures de "Jurassic World" et aux émotions de "Vice-Versa".

L'année 2016 accélère encore le rythme avec une hausse de 12,7% au premier trimestre, avec toujours en moteur les incontournables super-héros, qu'ils soient satiriques comme dans "Deadpool" de Marvel ou en double-dose ("Batman v Superman"). La jungle urbaine et loufoque de "Zootopie" fait aussi partie des succès du début d'année.

L'amélioration des salles en cause

D'après un discours, mardi, du directeur général de l'Association américaine des propriétaires de salles (NATO), John Fithian, la belle santé du cinéma est en partie à attribuer à l'amélioration des salles, dotées de meilleurs sièges, plus grands écrans, d'un son dernier cri et d'une offre de nourriture et boissons plus variée.

Il souligne surtout l'appétit pour les films des adolescents, qui passent de plus en plus de temps sur leurs smartphones et tablettes mais sortent quand même toujours au cinéma entre amis. Les 12-17 ans ne représentent que "8% de la population américaine mais 16% des ventes de billets". Ils raffolent de la 3D et des formes de projection "haut de gamme" pour lesquelles les billets sont vendus facilement 50% plus chers.

(avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.