Comment Disney veut tirer un maximum de cash du filon Star Wars

 |   |  610  mots
Racheté 4 milliards de dollars, Lucasfilm qui produit la saga Star Wars va créer un film par an jusqu'en 2020.
Racheté 4 milliards de dollars, Lucasfilm qui produit la saga Star Wars va créer un film par an jusqu'en 2020. (Crédits : Reuters)
Chewbacca et Dark Vador vont bientôt côtoyer Minnie et Dingo. Le groupe américain vient d'annoncer l'extension de ses parcs d'attraction américains sur la thématique de La Guerre des Etoiles. Le groupe veut profiter à plein du rachat de Lucasfilm en 2012 pour 4 milliards de dollars. Cela vaut pour tous les gros labels que le groupe compte dans sa besace comme Marvel. Sans oublier son propre catalogue qui ne cessera de se développer.

Difficile d'y échapper... Walt Disney prépare une nouvelle trilogie sur la thématique Star Wars, et le fait savoir. Lors du rachat de Lucasfilm en 2012 pour 4 milliards de dollars, les studios américains avaient d'emblée annoncé qu'ils relanceraient la saga. Et depuis, pas une journée ne se passe sans que la planète ne soit inondée d'infos savamment distillées sur les prochains épisodes.

Créer le buzz à tout prix?

Avec la complicité d'une presse avide de nouveautés à gros budgets et de têtes d'affiches, les producteurs font monter la mayonnaise autour de nouvelles révélations du casting, untel en provenance de la série à succès Game of Thrones, un petit morceau d'intrigue dévoilé en exclusivité, ou encore de fausses confidences de Georges Lucas. Tout est bon pour créer le buzz, et Walt Disney met le paquet dans le marketing, au risque de lasser le public avant même sa diffusion dans les salles obscures.

Et pourtant, le groupe ne compte pas s'arrêter là puisque, ce week-end, lors du D23 (une sorte de salon dédié à l'univers Walt Disney), il a annoncé un nouveau projet d'extension de ses parcs d'attraction américains sur la thématique de la Guerre des Etoiles. Autrement dit, Mickey et Minnie côtoieront bientôt Dark Vador et Chewbacca... Dans chacun des parcs, il est prévu de déployer ces extensions sur pas moins de 6 hectares.

Un film par an jusqu'en 2020

Mais, pour étoffer cet univers, les studios Disney prévoient, en plus de la nouvelle trilogie, des "spin-offs" (un film dérivé à partir d'un personnage du film) sur Han Solo, voire sur Maître Yoda. En tout et pour tout, Bob Iger, Pdg de Walt Disney Company, planifie un film par an sur le thème Star Wars entre 2015 et 2020.

Walt Disney compte bien monétiser le filon jusqu'au bout en espérant faire tomber de confortables royalties autour des innombrables produits dérivés qu'il compte accorder sous forme de licence.

Lire notre diaporama: les films Star Wars les plus rentables

Déjà, Sony va lancer, en série limitée, une Playstation le 17 novembre sur le thème de Dark Vador. Et les produits dérivés promettent de pleuvoir cet hiver à l'occasion de la sortie en salle du nouvel épisode.

La date n'a pas été choisie au hasard puisque "Le Réveil de la Force", sortira le 15 décembre prochain, en pleines fêtes de fin d'année.

Disney a aussi racheté Marvel, la mine à personnages fantastiques

Walt Disney Company est spécialiste des rachats de gros labels. En 2009, le groupe avait mis la main sur Marvel pour 4 milliards de dollars, ce qui lui permet d'exploiter de nouveaux personnages comme Spiderman, les X-Men ou les 4 Fantastiques.

Le rachat de Marvel a surtout permis d'acquérir un catalogue de personnages fantastiques qui ont vocation à être exploités au cinéma.

Disney n'oublie pas d'exploiter ses propres filons

Mais heureusement, Walt Disney dispose de son propre univers, et le groupe promet de poursuivre le développement de ses propres productions.

Ainsi, un cinquième épisode à la saga Pirates des Caraïbes est prévu. Un film tiré du dessin animé Le livre de la jungle est annoncé. Cendrillon, qui est sorti en film cette année, sera produit en comédie musicale. Un Toy Story 4 sortira en salle en 2017, et une suite à la Reine des Neiges, le dessin animé le plus rentable de Disney (1,3 milliard de dollars de recettes), est également dans l'agenda.

La planète Disney est lancée, mais en réalité, la "force" sera entre les mains du public...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/08/2015 à 20:46 :
Les exemples de personnages Marvel sont tres mal choisis, merci de vous documenter avant d'ecrire un article... Spiderman, les X-Men et les 4 fantastiques sont precisement les personage que Disney ne peut PAS exploiter...
Réponse de le 18/08/2015 à 9:23 :
Heureusement qu'ils ne peuvent pas exploiter ces 3 exemples, vu qu'ils nous saturent déjà avec les Avengers et leurs multiples dérivés ... donc je ne pense pas que l'article manque de documentation ...
a écrit le 17/08/2015 à 18:59 :
A la base, les personnages Disney ce sont des gens gentils qui ne tuent jamais personne mais vivent des aventures rocambolesques et humouristiques, héros des enfants sages; mais petit à petit on sent dévier l'esprit disney, vers le côté obscur. "mickey, repose ce sabre !"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :