Meredith rachète Time avec le cash des frères Koch, milliardaires de l'ultra-droite américaine

 |   |  600  mots
Comme tous les médias de la planète, le newsagazine Time a lui aussi largement couvert la campagne du candidat Trump puis son exercice du pouvoir si particulier. Qu'adviendra-t-il de la ligne éditoriale de ce magazine d'information avec l'entrée d'actionnaires tels que les frères Koch, milliardaires libertariens.
Comme tous les médias de la planète, le newsagazine "Time" a lui aussi largement couvert la campagne du candidat Trump puis son exercice du pouvoir si particulier. Qu'adviendra-t-il de la ligne éditoriale de ce magazine d'information avec l'entrée d'actionnaires tels que les frères Koch, milliardaires libertariens. (Crédits : Reuters)
Le groupe de médias américain acquéreur exploite notamment 17 stations de télévision locales aux Etats-Unis et réalise un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 1,7 milliard de dollars, contre environ 3 milliards de dollars pour Time Inc. Ce nouvel empire médiatique de "200 millions de consommateurs" rapportera 2,7 milliards de dollars de revenus publicitaires, dont déjà 700 millions de dollars en publicité via internet.

Il y a un an, Time Inc., le groupe de presse américain qui édite le grand magazine d'information "Time" mais aussi "Fortune" ou encore le célèbre "Sports Illustrated", avait mandaté les banques Morgan Stanley et Bank of America pour lui trouver un repreneur, puis y avait officiellement renoncé quelques mois plus tard, tout en restant ouvert à toute proposition.

Ce lundi 27 novembre, l'acquéreur est enfin trouvé : il s'appelle Meredith Corporation, un groupe de média et de marketing également américain, qui faisait déjà partie des éventuels acquéreurs qui avaient exprimé un intérêt, mais qui avait dû jeter l'éponge une première fois, faute de pouvoir réunir les financements nécessaires.

Les frères Koch : l'aile droite des républicains à la manœuvre

De fait, il lui fallait trouver quelque 2,8 milliards de dollars pour réaliser cette emplette, somme qui sera financée en partie par un fonds d'investissement proche du parti républicain, a indiqué Meredith dimanche, ce qui reste dans la continuité pour un magazine politiquement orienté républicain.

En l'occurrence, parmi les financements obtenus par Meredith pour accomplir cette opération figurent 650 millions de dollars prêtés par Koch Equity Development, un fonds qui appartient aux frères Charles et David Koch, des magnats du pétrole richissimes, d'obédience libertarienne, proches de l'aile droite du parti républicain.

| Lire aussi : Derrière Trump, le cash de l'ultra-droite (Libération, du 21.12.2016)

Rachat avec surprime de 10%

Meredith offre 18,50 dollars par action Time Inc, qui avait clôturé vendredi à 16,90 dollars, soit une surprime de près de 10%. Le titre de Time Inc. avait toutefois fortement progressé la semaine dernière sur des rumeurs d'acquisition.

L'opération aura lieu en numéraire et représente environ 1,7 milliard de dollars auxquels s'ajoute plus de 1 milliard de dette. La transaction a été acceptée par les conseils d'administration des deux entreprises et devrait être finalisée au cours du 1er trimestre de 2018, a indiqué Meredith dans un communiqué.

Un nouvel empire médiatique de " 200 millions de consommateurs" (sic)

"Nous créons une entreprise de premier rang dans le secteur des médias qui servira près de 200 millions de consommateurs américains et sera en bonne position pour se développer dans les secteurs du numérique, de la télévision, de la presse papier, de la vidéo, du mobile et sur les réseaux sociaux", a indiqué le PDG de Meredith Corporation Stephen Lacy, cité dans le communiqué.

A ce propos du virage vers le numérique, le groupe Time avait notamment engagé en octobre un plan de réduction de la diffusion papier de plusieurs de ses publications, dont Time, s'accompagnant d'un développement dans le numérique de ses activités.

Publicité : 2,7 milliards de dollars de revenus, dont 700 millions en ligne

Le groupe issu de la fusion aura également 2,7 milliards de dollars de revenus publicitaires dont 700 millions dans la publicité en ligne. Meredith prévoit également d'économiser de 400 à 500 millions de dollars en synergies à l'issue du rapprochement des deux groupes.

Meredith exploite notamment 17 stations de télévision locales aux Etats-Unis ainsi que les publications Better Homes & Gardens, Allrecipes, et Parents and Shape. Le groupe réalise un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 1,7 milliard de dollars pour environ 3 milliards de dollars pour Time Inc.

Time Inc. est le résultat d'une scission opérée en juin 2014 par le groupe de médias et de cinéma américain Timer Warner, qui souhaitait se défaire de ses activités dans la presse.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2017 à 14:04 :
Cocasse ce trump qui critiquait à juste titre le quasi monopole médiatique de clinton et qui fait au final exactement pareil.

Entre chiens et loups quand tombe la nuit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :