Nintendo se lance enfin dans le jeu mobile, l'action s'envole en Bourse

 |   |  438  mots
Nintendo  veut changer sa stratégie et a annoncé la sortie prochaine d'un Super Mario (ici le créateur du héros Shigeru Miyamoto) sur mobile.
Nintendo veut changer sa stratégie et a annoncé la sortie prochaine d'un Super Mario (ici le créateur du héros Shigeru Miyamoto) sur mobile. (Crédits : REUTERS/Kevork Djansezian)
Le fabricant japonais de consoles était jusque-là réticent à développer des jeux et applications mobiles sur smartphones, un marché sur lequel les joueurs se déportent pourtant de plus en plus. Réclamé de longue date par les investisseurs, ce virage stratégique a été salué à la Bourse de Tokyo.

| Article publié le 17 mars à 12h15, mis à jour le 18 mars à 8h29.

Mario sur smartphone ? Les investisseurs n'attendaient que ça. L'action de Nintendo s'est envolée de 21% mercredi 18 mars à la Bourse de Tokyo, propulsée par l'annonce d'un partenariat pour le développement de jeux pour smartphones. Elle a enregistré le gain maximum autorisé pour la journée, soit 3.000 yens (+21,31%), pour terminer à 17.080 yens, un niveau inédit en clôture depuis juin 2011

Le pionnier japonais des jeux vidéo a en effet annoncé mardi 17 mars s'être associé au fabricant de jeux en ligne DeNA pour développer des jeux pour smartphones, dont un avec Super Mario, afin de conserver des utilisateurs qui délaissent de plus en plus leur console pour jouer sur leur terminal mobile.

Les deux entreprises précisent dans un communiqué publié mardi que leur partenariat passerait par des participations croisées et une mise en commun de produits.

Participations croisées

Concrètement, chaque entreprise va acheter pour 22 milliards de yens (171 millions d'euros) de titres de l'autre. Nintendo se trouvera de ce fait actionnaire à 10% dans DeNA tandis que DeNA aura 1,2% de Nintendo.

Les deux sociétés développeront et exploiteront en commun des jeux pour smartphones. Puis, plus tard dans l'année, ils lanceront un service d'abonnés qui sera disponible à partir de mobiles mais aussi des consoles 3DS et Wii U de Nintendo.

"Cela nous permettra d'établir un pont entre des terminaux intelligents et des consoles de jeux. Cela ne veut pas dire que ces terminaux cannibaliseront les consoles, cela créera une demande d'un type nouveau", a dit à des journalistes Satoru Iwata, président de Nintendo.

Cela fait longtemps que les analystes financiers pressent Nintendo de se concentrer sur les terminaux mobiles après avoir perdu des clients au profit aussi bien de fabricants de jeux pour mobiles que de ses rivaux sur le segment des consoles que sont Sony (PlayStation) et Microsoft (Xbox).

Des ventes décevantes

Le groupe japonais est longtemps resté sourd à ses appels, préférant tabler sur le succès de jeux tels que "Mario Kart 8". Mais, fin janvier, Nintendo a dit qu'il n'atteindrait pas son objectif de bénéfice d'exploitation annuel en raison des ventes médiocres de la console de jeu mobile 3DS.

DeNA, crée en 1999, subit également une baisse de performances commerciales depuis deux ans en raison de l'engouement pour les applications de jeux sur mobiles alors que le groupe développe surtout des jeux auquel on a accès via internet. Nintendo deviendra le deuxième actionnaire de DeNA, derrière son fondateur Tomoko Namba, qui détient 13,1% des titres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2015 à 14:50 :
Avec ce que fait Nintendo contre les youtuber, j'espère qu'ils seront bientot en liquidation judiciaire...
a écrit le 18/03/2015 à 11:47 :
Très bonne idée, les smarphones actuels sont bien plus puissants que les consoles portables, écrans plus grands, il en éxiste même renforcés pour enfants avec toutes les commandes, et maintenant on dispose de navigateurs orientés jeu comme puffin free qui rendent le jeu fluide et agréable.
a écrit le 18/03/2015 à 9:55 :
Avec la concurrence sur le secteur, je ne vois pas comment ils vont révolutionner le marché, ou se démarquer techniquement... une annonce pour satisfaire les investisseurs, qui déchanteront en regardant les piètres résultats. c'est un échec annoncé.
a écrit le 18/03/2015 à 8:59 :
Petite rectification: ce ne sont pas les ventes du produit 3DS qui sont décevantes mais de l'autre produit: la console de salon Wii U
a écrit le 17/03/2015 à 17:50 :
Vivement Mario Kart sur IPhone

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :