Croissance en hausse pour Havas

 |   |  271  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'activité de Havas s'est accélérée au troisième trimestre grâce à un net rebond en France et à un retour à une croissance positive dans la région Asie Pacifique. Le groupe n'a rien dit pour le reste de l'année.

Havas est le premier des groupes publicitaires à publier son chiffre d'affaires du troisième trimestre. Celui-ci  ressort à 368 millions d'euros sur la période, contre 326 millions lors de la période correspondante l'an dernier. A périmètre comparable (indicateur clé du secteur), la croissance -dite organique- ressort à 5,3% sur un an après une progression de 2,0% lors des trois mois précédents. Sur les neuf premiers mois de l'année, elle s'établit à 2,9%.

Dans le même temps, les gain de budgets nets du groupe s'élèvent à 408 millions d'euros. Ils atteignent 1,6 milliard sur l'ensemble des 9 premiers mois de l'exercice, soit une hausse de 42% par rapport à la même période de l'année dernière et un niveau d'ores et déjà supérieur à celui enregistré pour l'ensemble de 2009.

Dans son communiqué, Havas précise que cette croissance s'appuie notamment sur le net rebond observé en France (croissance organique de 5,2%, après un premier semestre pénalisé par la perte du budget de Carrefour au profit de Publicis l'an passé.

Bonne nouvelle du côté de la région Asie-Pacifique qui, avec un bond de 7,8%, a renoué avec une croissance positive après un repli de 2,1% au deuxième trimestre.

Le groupe n'a pas fourni de prévisions mais Vincent Bolloré, son président et premier actionnaire, avait dit en septembre anticiper pour le second semestre une croissance en ligne avec celle du premier et une nouvelle amélioration de sa rentabilité.

Ce mardi, l'action Havas perd près de 1% dans un marché quasiment stable. Mais le titre a terminé la séance lundi soir sur un gain de 5,01% à 3,69 euros.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :