SFR miné par la guerre des promotions

L'opérateur de Patrick Drahi a perdu 41 millions d'euros au premier trimestre, contre un bénéfice de 743 millions à la même période l'an dernier.

2 mn

Dans le mobile, l'opérateur qui avait renoué avec les conquêtes de clients au quatrième trimestre, a de nouveau enregistré des défections d'abonnés avec un parc total d'abonnés grand public de 14,86 millions contre 15,82 millions au premier trimestre 2015.
Dans le mobile, l'opérateur qui avait renoué avec les conquêtes de clients au quatrième trimestre, a de nouveau enregistré des défections d'abonnés avec un parc total d'abonnés grand public de 14,86 millions contre 15,82 millions au premier trimestre 2015. (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)

Deux semaine après avoir présenté sa stratégie de convergence entre les médias et les télécoms, SFR a essuyé une perte au premier trimestre. Le groupe de Patrick Drahi est pénalisé par un recul de son chiffre d'affaires et une diminution du nombre de ses abonnés fixes comme mobiles dans un contexte de profusion de promotions sur le marché français des télécoms. Le deuxième opérateur télécoms français anticipe toutefois un redressement au fil des prochains trimestres alors que la compétition pourrait s'assagir dans un marché figé à quatre opérateurs après l'échec de la tentative de mariage entre Orange et Bouygues Telecom début avril.

Sur les trois premiers mois de l'année, le groupe né du rapprochement fin 2014 entre l'opérateur mobile SFR et le spécialiste du câble Numericable, a vu son chiffre d'affaires reculer de 6,1% à 2,57 milliards d'euros tandis que son Ebitda ajusté a accusé une baisse de 9,0% à 851 millions. L'opérateur signe une perte nette de 41 millions d'euros à comparer à un bénéfice de 743 millions lors de la période correspondante l'an dernier.

Recul du nombre d'abonnés

Dans le mobile, l'opérateur qui avait renoué avec les conquêtes de clients au quatrième trimestre, a de nouveau enregistré des défections d'abonnés avec un parc total d'abonnés grand public de 14,86 millions contre 15,82 millions au premier trimestre 2015.

Dans le fixe, le groupe a également vu son nombre d'abonnés reculer à 6,29 millions contre 6,52 millions un an plus tôt, tandis que le revenu moyen par abonnés a lui aussi diminué à 33,9 euros (vs 34,3 euros), pénalisé par les promotions de ses concurrents et par une rupture d'approvisionnement dans ses box.

Baisse du chiffre d'affaires d'Altice

De son côté, Altice, la maison-mère de SFR, a annoncé une hausse de 0,9% de son excédent brut d'exploitation au premier trimestre, les activités au Portugal et aux Etats-Unis ayant compensé un net tassement de la rentabilité de SFR. L'Ebitda ajusté ressort à 1,62 milliard d'euros, conforme au consensus Reuters qui le donnait à 1,63 milliard. La marge d'Ebitda a augmenté de 1,3 point à 37,9%. Le chiffre d'affaires a diminué de 2,7% à 4,26 milliards d'euros, là encore conforme au consensus.

Le groupe européen de télécommunications a confirmé ses objectifs de 2016 et confirmé aussi que le bouclage de l'acquisition de Cablevision aux Etats-Unis se ferait au deuxième trimestre.

(avec Reuters)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 12/05/2016 à 1:10
Signaler
personnellement je boycotte les produits israeliens par conviction personnelle alors je suis passé chez un opérateur francais orange et bouygues font tres bien l'affaire

à écrit le 11/05/2016 à 18:07
Signaler
Ce n'est pas la guerre des promotions qui tue SFR mais: - un comportement inacceptable avec ses fournisseurs (maintien à 500M€ d'impayés) - une dégradation effroyable de la qualité des réseaux fixes et mobile; plus d'entretien du réseau pour compen...

à écrit le 11/05/2016 à 11:33
Signaler
rien a ajouter ! pas satisfait je quitte. service mauvais

à écrit le 11/05/2016 à 9:51
Signaler
" Dans le fixe, le groupe a également vu son nombre d'abonnés reculer à 6,29 millions contre 6,52 millions un an plus tôt, .." : pas étonnnat quand on voit la façon dont les hausses de tarif sont pratiquées en catimini, avec juste un petit entrefile...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.