Smartphones : Huawei table sur l’IA pour écraser la concurrence

 |   |  516  mots
Le Mate 10 permet, selon Huawei, de traduire les textes d'une photo sans avoir besoin de se connecter à Internet.
Le Mate 10 permet, selon Huawei, de traduire les textes d'une photo sans avoir besoin de se connecter à Internet. (Crédits : DR)
Le géant chinois des télécoms, qui est devenu en un peu plus de cinq ans le troisième vendeur de smartphones dans le monde, poursuit sa volonté de monter en gamme pour grignoter des parts de marché. Pour cela, l’industriel mise sur ses avancées en matière d’intelligence artificielle, comme en témoigne son dernier bébé, le Mate 10.

Huawei ne l'a jamais caché : s'il ne s'est lancé en marque propre dans les smartphone qu'il y a un peu plus de cinq ans, il se verrait bien détrôner un jour les champions actuels Apple et surtout Samsung. Pour y parvenir, le géant chinois des télécoms cherche depuis des années à monter en gamme, tout en proposant des prix plus doux que ceux de ses concurrents. Le groupe, qui dispose d'une armada de plusieurs milliers de chercheurs à travers le monde, mise notamment beaucoup sur ses dernières avancées en matière d'intelligence artificielle (IA) pour damer le pion à ses rivaux.

Lors d'un grand show organisé à Munich ce lundi, l'industriel a ainsi dévoilé son premier bébé dopé nativement à l'IA : le Mate 10. Ce nouveau terminal, qui sera disponible mi-novembre en France, « présente le premier processeur IA pour smartphones au monde, avec unité de traitement neuronal dédiée, et entre dans l'ère des smartphones intelligents », a vanté Richard Yu, le PDG de Huawei Consumer Business group. Avant d'en remettre une couche : « L'IA n'est plus un concept virtuel, mais quelque chose qui intervient dans notre vie quotidienne. L'IA peut améliorer l'expérience utilisateur, fournir de précieux services, et développer les performances des produits. »

Apple et Samsung en ligne de mire

Concrètement, Huawei a équipé son nouveau smartphone d'un moteur d'intelligence artificielle pour exploiter les capacités d'un nouveau processeur maison, le « Kirin 970 ». Reste que pour l'heure, les services proposés par cette IA apparaissent quelque peu modestes. Une fonctionnalité permet, par exemple, de traduire les textes d'une photo sans avoir besoin, pour autant, de se connecter à Internet. Il est ainsi possible, illustre Huawei, de comprendre immédiatement un menu dans une langue étrangère :

Huawei menu

(Crédits: DR)

Une autre fonctionnalité permet elle au téléphone de détecter ce qu'on est en train de photographier, qu'il s'agisse d'un chat, d'un chien, ou d'une plante. Ce qui permet notamment, selon Huawei, au terminal d'appliquer de meilleurs réglages, et donc d'améliorer le rendu de la photo :

Huawei bouffe

(Crédits: DR)

Le smartphone se propose aussi de mieux restituer la voix, en diminuant les bruits de fond. Des innovations qui peuvent apparaître comme des gadgets, mais qui permettent au groupe chinois de se positionner comme un acteur innovant. Et ainsi de se débarrasser de l'étiquette, qui lui colle parfois à la peau, d'une entreprise qui tente de copier à moindre coût Samsung et Apple.

Huawei n'est en tout cas plus le challenger un temps regardé de haut par ses rivaux lorsqu'il s'est lancé sur le difficile et embouteillé marché des smartphones. Avec une part de marché de 11,3% selon la dernière enquête du cabinet IDC, l'industriel chinois menace désormais directement la seconde place Apple (12%). Tandis que le leader mondial, Samsung (23,3%), continue largement de caracoler en tête. Pas de quoi, pour autant, décourager Richard Yu : dans une interview au quotidien allemand Die Welt, en janvier dernier, le dirigeant avait rappelé son objectif : « Devenir le leader du marché d'ici trois à quatre ans. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/10/2017 à 4:14 :
Le con sommateur ignorant vase ruer sur ce truc inutile. Ca lui permettra d'exister et de dire a son voisin, "regarde je possede", au lieu d'etre. Pauvre humanite.
Réponse de le 19/10/2017 à 17:12 :
Puisque tu as tout compris à être. Pourquoi avoir besoin de paraître dans les commentaires ? Besoin de te sentir exister ? :')
a écrit le 18/10/2017 à 21:30 :
Dans la mesure du possible lorsqu'un produit est siglé "made in china", je n'achète pas.
Réponse de le 19/10/2017 à 16:35 :
Il est dommage qu'à l'ère de 21ème siècle, il y a toujours des gens qui se cantonnent dans ses bottes. Le monde s'avance sauf toi
Réponse de le 19/10/2017 à 18:15 :
@Iciailleurs Je crains que vous n'écriviez votre message sur un PC ou un téléphone qui a coup sûr est Made in China...Pas de chance.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :