Après les smartphones, Huawei s’attaque au marché des PC

L’équipementier télécoms et fabricant de mobile a annoncé cette semaine qu’il allait investir le monde des ordinateurs, quand bien même ce secteur est à la peine depuis plusieurs années.
Pierre Manière

2 mn

Huawei a choisi un positionnement haut-de-gamme dans les PC pour séduire les clients.
Huawei a choisi un positionnement haut-de-gamme dans les PC pour séduire les clients. (Crédits : © Hannibal Hanschke / Reuters)

Après avoir taillé des croupières à Samsung et à Apple dans les smartphones, Huawei a annoncé ce mardi qu'il se lançait sur un nouveau marché : celui des PC. Le géant chinois, qui tire l'essentiel de ses revenus des équipements télécoms, mise sur un positionnement haut-de-gamme, et souhaite ainsi concurrencer les Lenovo, HP et Dell. Lesquels, à eux trois, représentent plus de 50% du marché. Le 12 juin prochain, Huawei va lancer trois nouveaux modèles. Il y a le Matebook, doté d'un écran de 15,6 pouces, qui sera vendu entre 799 et 999 euros. Il y a le Matebook E, un PC hybride, proposé entre 999 et 1.299 euros. Et enfin le Matebook X, un PC ultra-fin et équipé d'un capteur d'empreintes digitales pour le déverrouiller, lequel sera vendu entre 1.399 et 1.699 euros.

L'arrivée de Huawei sur ce segment a de quoi surprendre, dans la mesure où le marché des PC est en net recul depuis cinq ans. En 2016, près de 270 millions d'ordinateurs ont été vendus dans le monde, selon Gartner, ce qui équivaut à une baisse de 6,2% par rapport à l'exercice précédent. Il en va de même pour IDC, pour qui le marché a reculé de 5,7%, à 260 millions d'unités. D'après Mikako Kitagawa, analyste chez Gartner, les consommateurs ont tendance à utiliser davantage leur smartphone. Ce faisant, ils étirent « plus longtemps le cycle de vie de leur PC ». En parallèle, l'analyste juge que « les améliorations technologiques ne sont pas suffisantes pour entraîner une véritable croissance du marché ».

Un challenger agressif

Autrement dit, il sera difficile à Huawei, encore inconnu sur ce segment, de s'y faire une place, voire de bousculer la hiérarchie. Toutefois, le géant chinois est habitué à jouer les challengers, lui qui a réussi à faire son nid en un temps record sur le marché des smartphones. Pour rappel, Huawei ne s'est lancé qu'en 2013 en marque propre dans les terminaux intelligents. Aujourd'hui, dans un climat ultra-concurrentiel, il est devenu le troisième vendeur de smartphones au monde, avec une part de marché de 9%, a estimé Gartner cette semaine.

Sur ce créneau, il se situe donc derrière Samsung (23,3% de part de marché) et Apple (13,7%). « Huawei a conforté sa troisième place dans le classement mondial des fabricants de smartphones », constate Anshul Gupta, directeur d'études chez Gartner, précisant toutefois que le groupe est confronté à la pression croissante d'autres fabricants chinois comme Oppo et Vivo.

(avec Reuters)

Pierre Manière

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 26/05/2017 à 19:26
Signaler
HP Inc. Pourrait vendre ses PC tours a ce nouveau venu qui les commercialiserait dans les pays en cours de developpement. Un chiffre actuel d environ 15 milliards dont il pourrait retirer au moins 5 milliards. De quoi relancer la machine. Resterait l...

à écrit le 26/05/2017 à 12:16
Signaler
Rappelons à cet égard que Lenovo, qui a remplacé IBM dans ce secteur, est chinois. On va donc avoir de plus en plus de concurrence sino-chinoise :-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.