Holy Owly, l’application qui démocratise l’apprentissage de l’anglais rêve de s'internationaliser

Apprendre l'anglais en 5 minutes par jour grâce à l'Intelligence artificielle et la reconnaissance vocale. Telle est la mission de l’application Holy Owly, destinée aux jeunes enfants. Une méthode d’apprentissage mise au point par une startup originaire de Besançon. Utilisé quotidiennement par 250.000 enfants, le service vise une expansion internationale grâce à une nouvelle levée de fonds comprise entre 3 et 5 millions d'euros.

6 mn

(Crédits : Holy Owly)

Avant 6 ans, les chercheurs parlent d'acquisition du langage. C'est la même façon d'apprendre une langue que sa langue maternelle. Après 6 ans, on parle d'apprentissage car, déjà, certains systèmes d'imitation commencent à s'éteindre. À 8 ans, le larynx est définitivement formé : si un enfant apprend une nouvelle langue, il aura toujours l'accent de sa langue maternelle.

« C'est pour cela qu'il est essentiel que les enfants puissent commencer le plus tôt possible l'apprentissage des langues pour avoir des facilités en compréhension et en restitution », souligne Julie Boucon, co-fondatrice de Holy Owly et ancienne responsable grand compte dans l'horlogerie de luxe.

L'idée de créer cette application pour démocratiser l'apprentissage de l'anglais aux enfants est venue de sa sœur Stéphanie Bourgeois. Après avoir passé un an à Shanghai en tant que directrice des achats chez General Electrics, celle-ci revient s'installer à Besançon avec sa famille. La jeune femme souhaite conserver le niveau d'anglais de son fils de 7 ans - devenu quasiment bilingue en un an - Mais Stéphanie Bourge a beau chercher, entre les dessins animés en anglais ou les applications de jeux, rien ne la satisfait vraiment. Il manque une véritable méthode d'apprentissage...

Presque 1 million d'euros levés

Elle contacte alors Julie Boucon pour concevoir ensemble Holy Owly. Les deux entrepreneuses vont alors créer un centre linguistique à Besançon. Ce laboratoire d'expérimentation se déroulera sur trois ans avec plus de 200 élèves. Professeurs et chercheurs linguistiques feront partis de l'aventure pour mettre au point l'application Holy Owly, destinée aux jeunes enfants à partir de 3 ans.

En mars 2017 sort la première version. L'application est mise à disposition de l'Apple store et du Google Play store. « Cela nous a permis une première levée de fonds de 900.000 euros pour recruter toutes les compétences techniques, design, pédagogiques pour développer la nouvelle version sortie en septembre 2020 », précise Julie Boucon.

Depuis le lancement de cette nouvelle version, Holy Owly enregistre 380% de croissance en 18 mois. « Nous sommes le numéro 1 du marché français des applications en anglais pour les enfants », confie Julie Boucon. Holy Owly est utilisée par plus de 10.000 familles qui se connectent quotidiennement en mode payant, soit plus de 250.000 enfants par jour. L'abonnement sans engagement est de 9,99 euros par mois. Pour 12 mois, le tarif baisse à 4,99 euros par mois. Un tarif famille est également proposé à 95,99 euros pour l'année avec 4 profils.

chaque enfant à son parcours d’apprentissage personnalisé

Vers plus de gamification

L'application destinée aux enfants de 3 à 12 ans, consiste à se connecter 5 minutes par jour afin d'apprendre 3 mots ou 3 phrases, en 7 étapes structurées. « Cela peut paraitre peu mais c'est plus efficace qu'une heure par semaine », assure Julie Boucon. Durant ce rituel quotidien, les enfants vont découvrir, choisir des images, classifier, faire des memories, et sur deux étapes, répéter pour apprendre en s'entrainant à l'oral, grâce à la reconnaissance vocale.

Les technologies concentrées dans l'application - intelligence artificielle et reconnaissance vocale - sont couplées à une méthode pédagogique unique.

« Par rapport aux autres applications, nous sommes une méthode pédagogique qui est encapsulée dans une application ludique, avec une progression en termes de proposition de programme. Les autres sont seulement des jeux pour faire de l'anglais », explique Julie Boucon.

Holy Owly propose un apprentissage différencié. « C'est-à-dire que chaque enfant à son parcours d'apprentissage personnalisé en fonction de ses progrès et aussi un apprentissage par l'oral car c'est un point fort de permettre à l'enfant de s'entrainer à l'oral pour apprendre la langue », poursuit-elle. La nouvelle version de l'application s'est orientée vers plus de « gamification » en utilisant les codes des jeux vidéos. Les enfants peuvent créer leur propre avatar et s'identifier aux supers héros, avec un système de points gagnants.

Notre objectif est de développer le marché des familles

La première ressource numérique sur le marché des écoles

Depuis septembre 2021, une autre version est également destinée aux enseignants : Holy Owly for school. Près de 300 écoles l'utilisent actuellement. « Nous sommes la première ressource numérique sur le marché des écoles », souligne Julie Boucon. « L'idée était de mettre à disposition une solution clé en main pour les professeurs », poursuit-elle.

Depuis 2015, ceux-ci ont l'obligation de dispenser deux fois 45 min d'anglais par semaine dès le CP. Fort est de constater que dans la réalité, ce n'est pas le cas. « Ils ne sont pas mieux formés, n'ont pas de méthodes communes d'apprentissage, et beaucoup ne maitrisent pas la langue donc ils sont mal à l'aise avec la pratique », explique Julie Boucon. L'application est distribuée par l'éditeur scolaire Bordas. La solution s'adresse aux classes du CP au CM2, via une tablette - ou un rétroprojecteur pour celles qui ne seraient pas équipées d'outils numériques - à pratiquer en individuel ou en collectif.

L'application est accompagnée de guides pédagogiques, telles que des fiches de préparation et d'évaluation, mais également des kits d'activités annexes à faire en classe pour compléter les apprentissages. « C'est aussi un outil inclusif puisqu'il a été testé dans des classes dites Ulysse, avec des enfants en situation de handicap. Les performances étaient aussi bonnes que dans les classes traditionnelles », ajoute Julie Boucon. « Le numérique est un levier intéressant pour démocratiser l'apprentissage », s'enthousiasme-t-elle.

Un développement à l'international

Même si le concept est intéressant dans les écoles, les process lourds au sein de l'éducation nationale ne peuvent pas suivre le rythme de développement de la startup :

« Notre objectif est de développer le marché des familles pour les parents qui ont conscience que pour favoriser la future employabilité de leurs enfants, ce sera un prérequis de maitriser l'anglais et certainement d'autres langues », indique Julie Boucon.

Les deux entrepreneuses mises désormais sur l'international avec notamment une façon très innovante d'apprendre le chinois. « Souvent, on se projette dans l'écrit de cette langue et elle nous parait très compliqué. Avec notre méthode pédagogique, nous ferons la même chose : c'est-à-dire que nous proposerons l'apprentissage par l'oral. Cela permettra aux enfants de profiter de leur capacité à bien entendre les sons et de les restituer », explique-t-elle.

Des tests ont déjà été effectués à l'international afin de chercher les marchés prometteurs. Dès le printemps 2022, de nouvelles langues seront accessibles. « Nous misons beaucoup sur l'espagnol et le chinois pour le marché nord-américain qui est assez demandeur en ressource numérique », précise la co-fondatrice. Pour ce faire, Holy Owly ouvre son capital en janvier pour financer l'internationalisation de l'application. Objectif : entre 3 et 5 millions d'euros.

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.