Palm racheté par Hewlett-Packard

 |   |  304  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le premier fabricant mondial d'ordinateurs se lance dans la téléphonie mobile en rachetant le fabricant de smartphones pour 1,2 milliard de dollars.

Palm a trouvé un acquéreur. Objet de nombreuses rumeurs, qui ont fait grimper le titre de près de 20% depuis début avril, le concepteur de smartphones va être racheté par Hewlett-Packard. Le premier fabricant mondial d'ordinateurs va débourser 1,2 milliard de dollars pour mettre la main sur Palm et sur son système d'exploitation webOS, qu'il pourrait utiliser pour ses futures tablettes numériques.

HP offre 5,70 dollars par action aux actionnaires de sa cible, soit une prime de près de 50% par rapport au cours de clôture du 1er avril 2010. Cette transaction a déjà été approuvée par les conseils d'administration des deux groupes. Elle devrait être finalisée avant la fin du mois de juillet.

Palm faisait fréquemment l'objet de rumeurs d'intérêts. Microsoft, Google ou encore Nokia ont plusieurs fois été cités. Ces dernières semaines, les noms du fabricant chinois d'ordinateurs Lenovo, du concepteur taïwanais de smartphones HTC et du fournisseur chinois de réseaux télécoms Huawei avaient émergé.

Pionnier des assistants personnels (PDA), Palm a traversé un long passage à vide, tardant à s'adapter à l'évolution du marché. Depuis, le groupe a bien du mal à redresser la barre malgré le lancement de nouveaux modèles salués par les spécialistes. Entre décembre et février, il a livré 960.000 smartphones Pre et Pixi aux opérateurs américains Verizon et Sprint Nextel, mais les ventes au consommateur final, plus attiré par les iPhone d'Apple notamment, n'ont été que de 408.000.

En raison de ces stocks importants, Palm avait prévenu le 19 mars dernier que son chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre de son exercice ne devrait s'élever qu'à 150 millions de dollars, bien loin des 306 millions escomptés par les analystes. L'action avait plongé ce jour là de près de 20%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :