Google remballe son Nexus

 |   |  282  mots
(Crédits : Reuters)
Pas de deuxième version de Nexus, le smartphone de Google dont la première version est sortie en janvier dernier aux Etats-Unis sous son propre système d'exploitation Android.

Nexus One, smartphone lancé par Google au début de l'année, a fait long feu..... Sorti d'abord aux Etats-Unis, puis en France notamment depuis le mois de mai chez SFR, il n'ira pas plus loin. C'est ce qu'a déclaré le patron du géant de l'Internet, Eric Schmidt, au "Telegraph". La deuxième version ne verra donc pas le jour.

Pour autant, pas question pour Google de reconnaître le moindre échec. "En créant le Nexus One il y a un an et demi, nous voulions faire progresser le marché des [smartphones]. Cela a bien marché. Et cela a tellement bien marché que nous n'avons pas besoin d'en lancer un second", explique Eric Schmidt....

Dans les faits, il se trouve que les ventes de Nexus sont bien éloignées des estimations. Fabriqué par le taiwanais HTC, ce smartphone équipé d'Android 2.1 s'est écoulé à 150. 000 exemplaires à peine en 70 jours environ. On est bien loin des volumes enregistrés par son concurrent Apple dont la quatrième version de son iPhone lancée le 24 juin est partie à 1,7 million d'exemplaires en trois jours.....

Mais la concurrence se porte en réalité sur le système d'exploitation (OS). D'un côté Android, l'OS de Google complètement ouvert, c'est-à-dire permettant d'ajouter n'importe quelle application face à l'univers fermé d'Apple. Et sur ce registre, Android marque des points. Embarqué sur une soixantaine de modèles de smartphones, sa part de marché s'élève à 9,6% au premier trimestre contre 1,6% un an plus tôt. En face, l'OS d'Apple embarqué seulement sur l'iPhone, affiche une part de marché de 15,4%. 

Pour son patron, le Nexus One a accompli sa mission : faire connaître Android et poursuivre son développement. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :