Rachat du brésilien Vivo : Telefonica demanderait un arbitrage international

 |   |  194  mots
Le rachat par Telefonica de la participation de Portugal Telecom dans le brésilien Vivo pourrait se diriger vers la Cour permanente d'arbitrage de la Haye.

Le journal ABC indique ce mardi que le conflit opposant Telefonica à Portugal Telecom sur la reprise d'une participation de Vivo pourrait faire l'objet d'un arbitrage international, à la demande de l'opérateur espagnol qui n'a pas souhaité commenter ces informations.

Telefonica aurait en effet, d'après le journal, l'intention d'aller devant la Cour permanente d'arbitrage de la Haye, habilitée à régler des litiges internationaux. Si aucun accord n'est trouvé d'ici le 16 juillet, l'opérateur espagnol souhaite obtenir la dissolution de sa coentreprise avec Portugal Telecom, Brasilcel, qui contrôle 60% de Vivo.

En démantelant Brasilcel, Telefonica cherche dans la foulée à racheter les actions de Vivo sur le marché jusqu'à en prendre le contrôle.

Citant des sources proches du conseil d'administration de Telefonica, le quotidien explique que l'espagnol aurait décidé de durcir sa position après l'échec des discussions menées le week-end dernier avec Portugal Telecom. Discussions décidées après que la Cour européenne de justice a jugé illégal le droit de veto que le gouvernement portugais avait décidé d'exercer lors de l'assemblée générale des actionnaires face à l'offre de rachat de Telefonica.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :