Deutsche Telekom et France Télécom précisent leur coopération

 |   |  255  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
France Télécom et Deutsche Telekom ont précisé leur coopération technique annoncée en février dernier. Ils veulent au travers d'une coentreprise mutualiser leur achats afin d'économiser 1,3 milliard d'euros d'ici 2014.

France Télécom et Deutsche Telekom ont annoncé lundi la création d'une coentreprise visant à mutualiser leurs achats. De cette collaboration, les deux opérateurs télécoms attendent 1,3 milliards d'euros d'économies annuelles dans trois ans.

Ces économies potentielles devraient être de moins de 900 millions d'euros par année chez l'opérateur historique français, tandis que son partenaire allemand pourrait en tirer plus de 400 millions à partir du quatrième trimestre de 2014, ont précisé les deux groupes dans un communiqué commun.

L'annonce s'inscrit dans le cadre des discussions annoncées en février entre les deux groupes, portant sur des coopérations techniques. "La création de cette société commune devrait permettre la mise en place d'une organisation plus efficace dans les achats et le développement de partenariats plus structurés avec nos fournisseurs", a déclaré Olaf Swantee, directeur des opérations européennes de France Télécom.

"Les avantages commerciaux dans le domaine des équipements réseau seront rééquilibrés durant les trois premières années de la co-entreprise". précise le communiqué de France Télécom.

L'accord doit encore être soumis aux conseils d'administration des deux groupes et aux autorités de la concurrence. La nouvelle société commune, détenue à parts égales par les partenaires, sera créée au quatrième trimestre de l'exercice en cours.

L'action France Télécom a clôturé vendredi à la Bourse de Paris à 15,645 euros, en hausse de 0,16%, tandis qu'à Francfort, Deutsche Telekom a progressé de 1,62% à 11,26 euros.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :