Comment France Télécom va devenir complétement Orange

 |   |  480  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Les adresses email des 170.000 salariés changeront dans quelques semaines. Le nouvelle raison sociale ne serait entérinée qu'en juin 2012.

«Faire préférer Orange » : c'était l'un des slogans du plan « Conquêtes 2015 » dévoilé par Stéphane Richard en juillet dernier. Le nouveau PDG de France Télécom a évoqué à plusieurs reprises l'abandon de ce nom connoté, fleurant bon l'ancien monopole, au profit de la marque commerciale Orange, afin de tourner une page de l'histoire de l'ex-entreprise publique. L'idée de profiter de la prochaine assemblée générale, mardi 7 juin, pour concrétiser cette transformation symbolique a été étudiée. Trop théâtral, aurait finalement jugé la direction.

« Rien n'est prévu avant l'été » certifie une source interne très bien informée. Dans les projets de résolutions qui doivent être publiés lundi, aucun ne concernerait un changement de dénomination sociale, lequel nécessiterait en effet un vote des actionnaires en assemblée extraordinaire.

Pourtant, ce « rebranding », qui a commencé il y a quatre ans au niveau des enseignes et des documents commerciaux, a été présenté jeudi dernier lors d'un comité de la Direction des grands comptes d'Orange Business Services, la branche Entreprises. Le chantier se déroulera en trois phases, dont le calendrier n'a pas été précisé : d'abord, la disparition de l'esperluette (&), qui sert de logo à France Télécom depuis 2000, puis la modification des adresses e-mail du personnel et enfin « la disparition de France Télécom pour Orange. » Le syndicat CFE-CGC s'en est immédiatement ému auprès de Stéphane Richard dans un courrier. « C'est un projet sur lequel le groupe travaille depuis 2006. Le nom de l'entreprise reste France Télécom », assure-t-on dans l'entourage du dirigeant. Un changement serait « entériné au plus tôt lors de l'assemblée du 5 juin 2012. »

Abandon en réflexion

Une chose est sûre, les adresses e-mail des 170.000 salariés vont changer « dans quelques semaines », confirme le groupe. Exit l'appellation compliquée « @orange-ftgroup.com », elles deviendront toutes « @orange.com » (les clients ont eux une adresse en @orange.fr). Sur le plan commercial, l'abandon de la marque France Télécom dans la téléphonie fixe « fait partie des réflexions », indique un cadre.

L'action en Bourse pourrait être rebaptisée Orange avant le changement de dénomination sociale. La procédure auprès de l'Autorité des marchés financiers ne requiert pas de vote des actionnaires, le libellé de l'action ne figurant pas dans les statuts de l'entreprise. Le code mnémonique de cotation, actuellement « FTE », pourrait être aussi modifié.

Il n'est pas exclu que Stéphane Richard évoque le sujet lors de l'assemblée générale du 7 juin. À moins qu'il prenne la parole « pendant l'été, de façon plus discrète », selon une source interne. Il est conscient qu'une partie du personnel est encore très attachée à l'identité de service public véhiculée par le nom de France Télécom.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/04/2011 à 15:31 :
Pas de chance j'avais encore une bonne opinion de France Télécom dont je n'ai jamais eu à me plaindre de leurs services, mais surtout pas d'Orange qui depuis l'ère Breton est un véritable échec. En tant que ex client d'Orange j'ai placé cette entreprise sur la liste rouge. A fuir absolument.
Réponse de le 05/04/2011 à 20:52 :
pourquoi tant de haine? suis salarié de france telecom
a écrit le 05/04/2011 à 11:20 :
Il devient donc ultra-urgent de scinder les infrastructures cuivre, fibre et radio, en les versant dans une structure mixte public/privé. Cela évitera qu'elles ne finissent vendues avec le bébé a n'importe quel joueur du casino financier planétaire...
a écrit le 05/04/2011 à 10:06 :
Alors, les suicides c'était chez Orange et non pas chez France Télécom??
Réponse de le 06/04/2011 à 8:14 :
Excellent !!
Réponse de le 09/04/2011 à 0:02 :
NUL !!
a écrit le 05/04/2011 à 9:16 :
Serait-ce destiné à faciliter la vente de France-Télécom à des actionnaires étrangers ?
On fourgue tous les (ex) services publics et grandes entreprises françaises, il faut se dépêcher avant 2012...

Déjà, le principal actionnaire des entreprises du CAC 40 (tels que Suez, Total etc.), c'est le milliardaire belge Albert Frère, parait-il...
Réponse de le 05/04/2011 à 21:21 :
Il importe que des français soient les grands actionnaires des sociétés françaises. C'est la meilleure façon d'éviter le contrôle étranger. Encore faut-il ne pas faire fuir les capitaux français de France.
a écrit le 05/04/2011 à 7:58 :
Il faut se débarrasser à tout prix de ce « France ». Ouahaf ! Quelle honte, ça fait trop... français. Déjà qu'il n'avait pas (plus ?) les accents sur « Télécom... Honte d'être français, c'est bien ça.
Réponse de le 05/04/2011 à 10:55 :
Aucune honte, ni aucune envie de revendre Orange à des actionnaires étrangers, mais simplement une entreprise internationale qui veut que TOUS ses clients (espagnols, anglais, polonais, africains, etc) se retrouvent dans l'identité de l'entreprise.
Arrêtez de voir la France comme un petit ilôt de resistant, comme un village gaulois à protéger contre les méchant barbares. Pour votre info, Orange crée des emplois en France grâce à son développement international, comme beaucoup de grands groupes. Rien de scandaleux, et aucune atteinte à notre identité, arrêtez de flipper !
Réponse de le 05/04/2011 à 13:44 :
British Telecom a conservé BT, Deutche Telekom a gardé T-Mobile, AT&T conserve AT&T, mais nous faudrait qu'on s'appelle Glutamate Mobile pour parvenir a vendre notre sauce ? On a vraiment un gros problème d'identité par ici...
Réponse de le 05/04/2011 à 14:24 :
Aucun rapport avec la honte de quoi que ce soit ! Ne mélangeons pas tout. Je suis salarié du Groupe et suis satisfait d'une telle démarche. Le nom "France Telecom" est trop associé à la vieille entreprise publique et pas assez tourné vers l'internationnal. Orange a une image de marque, quoi qu'on en dise, assez puissante, ce qui en fait la 50ème entreprise mondiale, ce n'est pas rien. Ca sonne bien, leur charte est sobre... Allons y et n'ayons honte de rien !
Réponse de le 05/04/2011 à 21:18 :
Rappelons que la marque Orange a été acheté en Angleterre. Cette marque est internationale par nature quitte à devenir parfois naranja.
Réponse de le 06/04/2011 à 10:40 :
Faisons attention a ce que l'Orange ne se transforme en Citrouille... nous serions tous marrons...
Réponse de le 06/04/2011 à 11:54 :
Et rappelons que la marque Orange a été créée...par une entreprise chinoise ! Alors oui, Orange est bien internationale !
Réponse de le 06/04/2011 à 14:47 :
Pour info Orange a été créée en Grande Bretagne par un sujet canadien nommé Hans Snook et pas sur des capitaux chinois. Une simple startup au départ...
DU reste, BT, DT et compagnie ont peut-être gardé leurs anciennes identités "nationales" mais aucune n'a conservé le leadership sur son secteur... France Télécom, si.
En donnant des noms différents à ses entités les plus porteuses (Mobile, Internet, et solutions de services informatiques dédiées aux entreprises )
Ca s'appelle le rebranding et c'est (souvent) très efficace. L'idée étant de gommer les différences en se donnant une identité internationale.
Réponse de le 06/04/2011 à 21:43 :
BT est toujours leader sur le fixe en UK, DT est toujours leader en fixe et mobile en Allemagne, et ATT est leader fixe et mobile aux US... voilà pour les résidus de monopoles, auxquels on a fait cadeau des infrastructures publiques.. Tache assez facile finalement. En ce qui concerne l'export, un bon exemple se porte sur T-Mobile et Orange en UK : a deux réunis, ils n'atteignent pas 40% du marché, et la marque T-Mobile prouve qu'elle marche pareil qu'Orange pourtant d'origine UK... donc c'est un peu pipeau ces notions de marques. Il ne faut pas confondre l'international et le multi-domestique, applicable au business résidentiel.
Réponse de le 08/04/2011 à 23:54 :
Je rajouterais que DT_T-Mobile vient de revendre au prix fort son SEUL réseau mobile aux USA pour le prix record de plus de 45 Mds $ soit un montant supérieur à la valeur de la capitalisation boursière de FT.
On n'est pas près de faire ça en revandant PT.....et on a DONNé Spring grâce à Michel BON
Réponse de le 08/04/2011 à 23:58 :
Vivement la revente de FT-Or à un groupe capitaliste quelconque, on verra enfin le cours de bourse monter et son New pdg pourra enfin gagner quelques sous sur son placement d'un mois de salaire en actions de son entreprise..
Réponse de le 09/04/2011 à 17:09 :
@Komdabe: Orange a aussi vendu pour un milliard d'Euros Orange UK en 2010 qu'il avait acheté 50 Milliards d'Euros en 2000.
Réponse de le 09/04/2011 à 21:01 :
Non en 2000 on a acheté une marque, et en 2010 on a vendu un réseau qui n'avait aucun espoir de se développer.
Mais il est vrai que la proportion est à peu près vraie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :