Mobile : le carton des opérateurs virtuels avant l'arrivée de Free

 |  | 397 mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Selon le dernier Observatoire mobile du régulateur des télécoms, les MVNO ont encore progressé en part de marché à la fin de l'année, juste avant le lancement de Free Mobile. La prochaine édition, dans trois mois, sera d'une toute autre teneur.

Le tout dernier Observatoire des services mobiles de l'Arcep, le régulateur des télécoms, publié ce jeudi soir, vient de révéler l'état du marché à fin décembre 2011, soit à la veille de l'arrivée de Free Mobile. On constate que les opérateurs mobiles virtuels ou MVNO, tels que Virgin Mobile ou NRJ Mobile, qui se savaient les plus vulnérables aux attaques du nouvel entrant, ont poursuivi leur percée avec une part de marché de 11,3% contre 10,65% à fin septembre : ces opérateurs virtuels, qui se sont montrés très agressifs sur le plan commercial, comptaient au total 7,44 millions de clients, à comparer à un parc de 4,6 millions un an plus tôt et aux 58,4 millions de clients que se partagent les trois opérateurs de réseau - environ 26 millions chez Orange, plus de 31 millions chez SFR et 11 millions chez Bouygues Telecom. Sur le marché résidentiel, la part de marché des MVNO a même grimpé à 13,3%.

Portabilité des numéros en forte croissance

Même avant l'arrivée de Free, le marché a été très dynamique. Plus de 1 million de numéros ont été portés sur le trimestre, contre un peu plus de 700.000 chaque trimestre en moyenne. Ce nombre devrait exploser au premier trimestre 2012 au vu des difficultés rencontrées par le GIE Portabilité depuis le lancement de l'offre Free Mobile le 10 janvier (entre 500.000 et 1 million de demandes). Par ailleurs, la part des abonnés mobiles français libres de tout engagement, c'est-à-dire susceptibles de changer d'opérateur sans frais, avait nettement augmenté à fin décembre, pour atteindre 20%, soit 9,5 millions de Français, signe sans doute du comportement d'attente de certains avant l'arrivée de Free. Au total, en incluant les cartes prépayées, l'ensemble des clients dénués d'engagements s'élevaient à 27,7 millions.

Nouvelle explosion du nombre de SMS envoyés

En termes d'usages, la consommation de SMS a encore grimpé : en moyenne les Français ont envoyé 211,9 textos au quatrième trimestre, en croissance de 15,8% par rapport au trimestre précédent et de 34% à l'année précédente. Soit au total un trafic de 41,7 milliards de SMS sur le trimestre, un nouveau record. Là aussi, le prochain observatoire pourrait montrer une nouvelle explosion à la faveur de la généralisation des forfaits SMS illimités à petits prix dans le sillage de celui de Free.

 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :