Plus de 25.000 abonnés quittent Bouygues Telecom pour Free Mobile

 |  | 192 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'opérateur de téléphonie mobile a annoncé que 25.120 de ses abonnés veulent rejoindre Free Mobile, avec le même numéro de téléphone.

Le directeur général délégué de Bouygues Telecom, Richar Viel, a annoncé que le groupe a enregistré quelque 25.120 demandes de portabilité de la part ses clients vers le nouvel opérateur. Quant au nombre de personnes qui souhaiteraient changer d'opérateur sans conserver leur numéro, il n'est pas connu. 

Par ailleurs, le groupe a indiqué que sa gamme "low cost", B&You, comptabilisait quotidiennement des "dizaines de milliers" de demandes d'adhésion depuis l'arrivée de Free Mobile sur le marché, contre "quelques milliers" auparavant. Trois jours après l'annonce par Free de ses tarifs, les prix des forfaits B&You avaient été baissés.

L'afflux des demandes d'adhésion a entraîné des difficultés de connexion au site Internet de B&You. "Les équipes travaillent sur le problème pour augmenter les capacités afin de pouvoir traiter toutes les requêtes", a-t-on précisé.

Pour sa part, le Groupement d'intérêt économique-Entité de la gestion de la portabilité (GIE-EGP), qui centralise et traite les demandes de portabilité de tous les opérateurs français, a constaté un triplement des requêtes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2012 à 13:57 :
OUI FREE VA OBLIGER LES AUTRES A BAISSER LEURS TARIFS ET LEURS BENEFICES;IL Y AURA DEUX VICTIMES 1/L INSTALLATION DE LA FIBRE ET DONC L AVENIR DU NUMERIQUE. 2/LES FINANCES FRANCAISES VIA LA TVA ET L IMPOT SUR LES BENEFICES.CE GOUVERNEMENT EST SURPRENANT !!!!!!!
Réponse de le 19/01/2012 à 14:27 :
Je ne vois pas en quoi le succès de Free va influer sur l'installation de la fibre et l'avenir du numérique quand à l'impôt sur les bénéfices le remède est tout simplement la suppression des paradis fiscaux au sein de l'Europe comme l'Irlande, les Pays Bas et le Luxembourg et la grande majorité des entreprises du CAC40 réalisant d'énormes bénéfices comme Total ou LVMH devraient participer activement (et rapidement) au comblement de notre dette.
Réponse de le 19/01/2012 à 18:52 :
la TVA ne sera pas touchée puisque c'est un gisement de revenus pour d'autres.
Free avait déjà tout fait pour geler la fibre sur le plan juridique.
Cette entreprise cannibalise des réseaux qu'elle ne paye pas du fait de la politique douteuse de l'Arcep, j'espère que sa licence lui sera retiré, mais les politiques feront le jeux de la démagogie, Niel est dangereux et malin, lui seul sortira encore enrichi de cette histoire. Ceci étant cela peut forcer France Télécom à forcer le pas vers la 4G qui portera un coups terrible à Free.
a écrit le 19/01/2012 à 8:27 :
<<<<harcelé par virgin !!! bon, au moins virgin s'est quand meme moins gavé que les autres ! mais quand meme je les quitte ! !
a écrit le 19/01/2012 à 6:57 :
Je ne sais pas quelle sera la qualité de service du réseau de Free quand le "rush" aura été digéré, mais au moins on peut remercier Free d'avoir fait bouger les offres tarifaires des 3 autres opérateurs et de leurs MVO. Même un Bouygues Télécom par l'intermédiaire d'un B&You s'aligne sur les tarifs de Free et tant pis pour la pelouse du château.
a écrit le 18/01/2012 à 20:52 :
pas tous en même temps, merci de respecter la queue
a écrit le 18/01/2012 à 19:47 :
Si Bouygues annonce 25.000, vous pouvez facilement multiplier ce nombre par 2 pour avoir le chiffre reel de fuites d'abonnés
Réponse de le 20/01/2012 à 12:18 :
voir par 5 au vu que les gens de bouygues ne disent jamais que leur vérité vers l'extérieur.
a écrit le 18/01/2012 à 19:46 :
Et boum, ce n'est que le debut, les abonnes fuient en masse et c'est aussi l'exode des salaries des 3 dinosaures qui partent vers Free. Il serait interessant qu'un journaliste chiffre le volume de cet exode
a écrit le 18/01/2012 à 17:07 :
L'opération Free, est en fait une énorme opération Orange. L'opérateur conserve sa gamme supérieures pour les clients "qui bougent", fixe les seniors conservateurs et laisse à Free le soin de laminer les autres. Peu importe, à terme Bouygues sera vendu à Deutsche Télécom et Free à Téléfonica. A lhorizon de 3 ans. C'est à dire bientôt.
Réponse de le 18/01/2012 à 20:05 :
Pas mal comme vision. Si c'est ça c'est logique , non ?
Réponse de le 18/01/2012 à 21:30 :
Il est évident que des regroupements consolidation vont avoir lieu dans la téléphonie comme ce fut le cas avec l'ADSL. Toutefois parier sur l'arrivée d'acteurs étrangers sur un marché de plus en plus concurrentiel ; je n'y crois pas... Voldafone sort de SFR, Deutsche Telecom a abandonné Club Internet... La stratégie de Téléphonica ces 3 dernières années est vers les pays émergents (voir les acquisitions récentes au Brésil...).
Réponse de le 19/01/2012 à 8:27 :
Grand marche de la téléfonie va etre revoloutionne par Liberia telecom qui va arriver avec internet et Bara Mobile.
Les clients vont arriver en gros.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :