Mobile : la planète compte plus de 4 milliards d'accros

 |  | 552 mots
Lecture 3 min.
Sur les 180 millions de nouveaux abonnements souscrits au cours du seul quatrième trimestre, plus d'un tiers provient d'Inde et de Chine, pour respectivement 24 et 34 millions en plus. Copyright Reuters
Sur les 180 millions de nouveaux abonnements souscrits au cours du seul quatrième trimestre, plus d'un tiers provient d'Inde et de Chine, pour respectivement 24 et 34 millions en plus. Copyright Reuters (Crédits : Ericsson)
Selon une étude mondiale de l'équipementier télécoms Ericsson, près de 60% des habitants de la planète ont au moins un abonnement mobile. Le smartphone et le haut débit gagnent du terrain.

Sept milliards d'habitants sur la planète depuis peu et déjà 6 milliards d'abonnements mobiles : ce cap a été franchi au quatrième trimestre 2011 selon une étude mondiale de l'équipementier télécoms suédois Ericsson. Des millions de personnes ayant plusieurs cartes SIM, ce taux de pénétration de 85% est à relativiser. En réalité, le nombre d'abonnés à la téléphonie mobile est de 4,1 milliards, soit tout de même près de 60% de la population mondiale, nouveau-nés compris ! Le seuil des 8 milliards d'abonnements devrait être dépassé en 2016.

La croissance tirée par l'Inde et la Chine

Selon ce rapport, qui vient d'être publié, sur les 180 millions de nouveaux abonnements souscrits au cours du seul quatrième trimestre, plus d'un tiers provient d'Inde et de Chine, pour respectivement 24 et 34 millions en plus. Toutefois, en Inde, le total a légèrement décrû en quelques mois, les opérateurs tendant à nettoyer leur parc des clients inactifs, fréquents dans ces marchés dominés par les cartes prépayées. A fin 2011, il y avait ainsi 881 millions de lignes mobiles en Inde et 998 millions en Chine, où le taux de pénétration dépasse à peine 70%. La croissance est forte aussi en Afrique, avec 28 millions d'abonnements en plus portant le total à 644 millions sur le continent.

A titre de comparaison, Ericsson recense 529 millions d'abonnements pour l'ensemble de l'Europe occidentale, où le taux de pénétration est le plus élevé (129%). Car l'usage de plusieurs cartes SIM n'est pas réservé aux pays émergents et très courant dans de nombreux pays européens, qu'il s'agisse de profiter des meilleures offres tarifaires ou de forfaits de complément pour tablettes ou PC.

Essor du haut débit et des smartphones, toutefois encore minoritaires

Les abonnements à haut débit (3G+, LTE, etc) ont augmenté de 60% en un an et approchent un milliard. Ericsson prédit que l'on approchera des 5 milliards en 2016, sur un total de 8 milliards d'abonnements mobiles à cet horizon. Le smartphone se généralise peu à peu dans toutes les régions : environ 30% de tous les téléphones vendus l'an dernier en étaient, contre 20% en 2010. En Europe, selon les opérateurs, la part était plutôt de 50% voire au-delà. Même si des modèles à fonctions simplifiées sont commercialisés spécifiquement pour les marchés émergents et les populations à bas revenus, en particulier par Nokia qui veut « connecter le prochain milliard » d'habitants de la planète, les smartphones ne représentent encore que 10% de la base installée mondiale des abonnements.

Cette poussée des téléphones multifonctions se traduit aussi dans le trafic : celui de la voix, qui a doublé ces quatre dernières années, a été dépassé par celui des données au quatrième trimestre 2009 et ce dernier a doublé en un an, entre le troisième trimestre 2010 et le troisième trimestre 2011 à plus de 350 Petaoctets par mois (350 millions de Go). Autre enseignement de ce rapport : un utilisateur de PC portable connecté à un réseau mobile consommerait 2 Go par mois en moyenne, au niveau mondial, même si les usages varient de façon considérable d'un marché à l'autre. Un utilisateur de smartphone se contente en moyenne de 250 à 500 Mo par mois, selon les dernières estimations de novembre 2011.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2012 à 1:45 :
c'est quoi ce chapeau débile ? je n'aime pas me faire traiter d'accroc pour faire branché ! quand plus de la moitié de la planete possède un mobile, ce n'est pas elle qui est accro, c'est la minorité qui reste qui n'a pas les moyens ou est constituée de débiles restés bloqués au XXeme siecle, avec des craintes fantasmatiques primales du genre "attention ça fait frire le cerveau et donne le cancer de la c..lle gauche" : les mêmes trouvent par contre normal de laisser leurs gosses utiliser tous les jours le micro-ondes qui balance 100 fois plus d?émissions magnetiques qu'un mobile ! Et c'est un médecin qui vous parle : moi j'utilise un mobile depuis toujours, pas pour bavarder, mais parce que ça sauve souvent des vies. Alors me faire traiter d'accroc, merci bien !
a écrit le 23/02/2012 à 18:38 :
SIC : "Selon une étude mondiale de l'équipementier télécoms Ericsson, près de 60% des habitants de la planète ont au moins un abonnement mobile" : C'est faux, reste encore les bonobo (entre autres). Encore de la discrimination.
a écrit le 23/02/2012 à 18:36 :
C'est donc la que va toute l'aide de nos impots aux pays soit disant "sous-déveloper"...
Réponse de le 23/02/2012 à 23:20 :
Depuis quand la Chine et l'Inde sont des pays sous developpés avec les seuls d'une croissance à 2 chiffres ?
a écrit le 23/02/2012 à 18:11 :
Le cordon ombilical n'est plus coupé .
a écrit le 23/02/2012 à 18:06 :
Pour les martiens un four à micro-ondes géant : la terre !
a écrit le 23/02/2012 à 18:06 :
Nous avons donc la preuve que 60% de la planète se porte BIEN ! Si on a un portable c'est qu'on mange à sa faim, les statistiques nous expliquant que seul 10% de la planète vie correctement viennent d'en prendre un sacré coup !!
a écrit le 23/02/2012 à 18:05 :
4 milliards ... de clients, n'aller surtout pas dire que c'est dangereux pour la santé... les morts on s'enfout !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :