Les fonds Bain et Apax surenchérissent l'offre d'Altice sur Portugal Telecom

 |   |  211  mots
Portugal Telecom est désormais la cible de fonds d'investissements, après l'offre du groupe français Altice.
Portugal Telecom est désormais la cible de fonds d'investissements, après l'offre du groupe français Altice. (Crédits : Reuters)
Les fonds d'investissements ont formulé une offre conjointe de 50 millions d'euros plus élevée que celle de l'actionnaire principal de Numericable (et bientôt SFR).

Voici un concurrent autrement plus sérieux pour Altice. Les fonds Apax et Bain ont annoncé une offre de 7,075 milliards d'euros pour racheter Portugal Telecom (PT), comme l'a annoncé l'opérateur brésilien Oi, en cours de fusion avec PT, dans un communiqué. Cette offre paraît plus solide que celle formulée en début de semaine par la femme d'affaire angolaise Isabelle dos Santos d'un montant de 1,2 milliard, et qu'Oi a jugée inopportune.

Cette nouvelle offre rivalise sérieusement avec celle du groupe de Patrick Drahi, principal actionnaire de Numericable (et bientôt SFR) qui avait proposé début novembre 7,025 milliards d'euros.

"Les actifs visés n'incluent pas les investissements de PT Portugal en Afrique, ni la dette de PT Portugal, ni ses investissements dans Rio Forte Investments SA", a précisé Oi, actionnaire principal de Portugal Telecom.

Portugal Telecom détient une créance de près de 900 millions d'euros auprès de Rio Forte, filiale de Espirito Santo, le groupe bancaire portugais en plein démantèlement. C'est la découverte de cette créance qui a remis en cause le projet de fusion décidé il y a moins d'un an entre l'opérateur portugais et Oi, un opérateur télécom brésilien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2014 à 11:31 :
Depuis quand Altice est un groupe Français ? Son siege est à Luxembourg donc c'est une entreprise luxembourgeoise.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :