Altice cède deux filiales au Portugal pour répondre aux exigences de Bruxelles

 |   |  250  mots
La holding de Patrick Drahi a multiplié les acquisitions ces dernières années, en France avec le rachat de SFR par Numericable, comme en Israël, en Belgique ou aux États-Unis.
La holding de Patrick Drahi a multiplié les acquisitions ces dernières années, en France avec le rachat de SFR par Numericable, comme en Israël, en Belgique ou aux États-Unis. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Le câblo-opérateur Cabovisao et le prestataire de services de télécommunications ONI ont été vendus au fonds Apax France pour un montant non communiqué. Les autorités de régulation avaient demandé à Altice de céder les activités de ces filiales dans le cadre de son rachat de Portugal Telecom.

Le groupe de médias et télécoms Altice a annoncé mardi 15 septembre la prochaine cession au fonds d'investissement Apax France de ses filiales portugaises Cabovisao et ONI.

Le groupe dirigé par Patrick Drahi, maison mère de l'opérateur français Numericable-SFR, entend finaliser la vente du câblo-opérateur Cabovisao et du prestataire de services de télécommunications ONI "dans les prochaines semaines", après feu vert des autorités de la concurrence européennes et portugaises. Altice n'a pas souhaité révéler la valeur des actifs cédés.

Demande de Bruxelles après le rachat de Portugal Telecom

La Commission européenne avait donné son feu vert le 21 avril au rachat pour 7,4 milliards d'euros des actifs portugais de Portugal Telecom -détenu par le brésilien Oi depuis mai 2014- à condition qu'Altice revende ses deux filiales.

Altice avait racheté en 2012 le câblo-opérateur Cabovisao -qui affirme être le deuxième sur le marché- au canadien Cogeco Cable pour 45 millions d'euros. Quant à Oni, spécialisé dans les services de télécommunication fixes et les services d'infrastructures et de sécurité informatiques, il avait été racheté en 2013 pour 82 millions d'euros à la holding Gestmin et au fonds Riverside.

La holding de Patrick Drahi a multiplié les acquisitions ces dernières années, en France avec le rachat de SFR par Numericable, comme en Israël, en Belgique ou aux États-Unis.

>> Aller plus loin Drahi, la dette academy

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :