Fibre dans les campagnes : Orange veut accélérer

 |   |  555  mots
Fabienne Dulac, la patronne d'Orange France.
Fabienne Dulac, la patronne d'Orange France. (Crédits : Sipa)
Fabienne Dulac, la patronne d’Orange France, a annoncé ce mercredi 13 mars que l’opérateur historique veut être prochainement présent sur tous les réseaux de fibre déployés dans les campagnes par des opérateurs tiers.

Orange met un coup d'accélérateur dans la fibre dans les campagnes. Ce mercredi 13 mars, l'opérateur historique a indiqué, lors d'une conférence de presse à Paris, qu'il « sera prochainement présent en tant que fournisseur d'accès à Internet sur tous les Réseaux d'initiative publique (RIP) déployés en France ». Et ce « quel que soit l'opérateur d'infrastructure déployant le réseau ». Dans les campagnes et les zones les moins peuplées de l'Hexagone, les opérateurs télécoms déploient des RIP à l'initiative des collectivités, en bénéficiant d'aides de l'État. Au total, environ 14 millions de logements et locaux sont concernés.

Le déploiement de ces RIP s'inscrit dans le cadre du Plan France Très haut débit, qui vise à offrir une connexion Internet fixe ultra-rapide à tous les Français à horizon 2022. Ce système a été mis en place car les opérateurs privés ne voyaient pas de logique économique à couvrir intégralement et sur leurs seuls deniers ces territoires, bien moins rentables que les grandes villes et zones très denses.

Aujourd'hui, Orange affirme disposer d'une part de marché de 30% des réseaux en cours de déploiement sur les RIP. Ce qui signifie que les 70% restants, soit la majeure partie des réseaux en zone rurale, sont déployés par d'autres opérateurs d'infrastructures.

Un présence sur 3 millions de prises fibre fin 2019

« Aujourd'hui, nous avons 200.000 prises déjà achetées à des opérateurs tiers, précise Fabienne Dulac, la patronne d'Orange France. Notre ambition est d'être présent sur 2 millions de prises d'ici à la fin de l'année chez ces acteurs pour commercialiser nos offres de fibre. »

Fabienne Dulac souligne aussi qu'aujourd'hui, Orange a déployé 350.000 prises fibre en propre dans les campagnes, et souhaite atteindre les 900.000 d'ici la fin 2019. « Au final, nous voulons être présents sur environ 3 millions de prises fibre en zone RIP d'ici la fin de l'année », affirme la dirigeante.

Pourquoi Orange mène-t-il maintenant une offensive dans les zones rurales ? Parce que, selon Fabienne Dulac, celle-ci est liée à « la maturité des déploiements dans les RIP ». La patronne d'Orange France argue aussi qu'il a fallu du temps pour mettre en place et calibrer l'effort industriel que cette initiative représente.

Orange tacle la concurrence

Pour Orange, il s'agit d'une bascule importante, étant donné que l'opérateur est très dominant dans l'ADSL dans les campagnes. Ces dernières années, les critiques visant la stratégie de numéro un français des télécoms dans les zones peu denses sont allées bon train. Beaucoup reprochaient à l'opérateur historique de prendre son temps pour commercialiser sa fibre dans les RIP pour profiter au maximum de sa « rente » dans l'ADSL. Des critiques qui, au passage, ont toujours irrité l'opérateur historique.

En outre, Fabienne Dulac affirme que l'initiative d'Orange n'a rien d'une réponse aux offensives de Bouygues Telecom ou de Free dans les RIP.

« Free et Bouygues font beaucoup d'annonces... Je n'ai pas tout à fait la même approche que mes compétiteurs, lance la dirigeante. Je n'annonce pas des signatures [avec des opérateurs de RIP, Ndlr], j'annonce notre venue. Très honnêtement, (Free et Bouygues Telecom), je ne les vois pas arriver. »

La concurrence appréciera.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2019 à 16:34 :
Ben dans beaucoup de villages, le très haut débit est dépendant de sa communauté de communes, du conseil général et de la région, c'est sur que des départements très très riches comme la Vendée chaque village a son NRA (armoire de départition fibre et cuivre) quasiment chacun peut disposer au minimum d'une ligne xdsl. En sarthe certaines communautés de communes ont pris le problème à bras le corps depuis des années et ça a réduit le chômage et le désert rural, chez-nous c'est le début bien que NRA est la depuis 2 ans, je pense que des gens payent encore le non dégroupage escroquerie favorite à orange et sfr ( on les a quittés pour ça) et partis chez Free et on économisé à l'époque 30 € (2 abonnements) et gagné la télé le replay et autres.
a écrit le 14/03/2019 à 8:47 :
Euh en fait c’est surtout sur mise en demeure de l’autorité des télécoms qui ne comprend pas un tel retard dans le déploiement eu égard aux profits colossaux d’orange. Pareil avec le réseau cuivre dont l’entretien est délaissé, et le réseau 5g dont les dirigeants orange cherchent déjà des excuses pour le retard annoncé dans le pays, et y compris par rapport à ses concurrents français.
a écrit le 13/03/2019 à 23:58 :
Je vis dans une métropole de plus de 800000 habitants avec une pression immobilière très forte et on n’a toujours pas accès à la fibre. C’est quoi ces coups de pub ?
Réponse de le 18/03/2019 à 20:20 :
Pas d'inquiétude. Ils disent que la fibre passera par la campagne, pas qu'ils vont y poser de quoi la distribuer dans les NRA... Je doute qu'orange installe une carte gérant la fibre qui restera vide si personne ne veux s'y raccorder...
a écrit le 13/03/2019 à 18:53 :
en attendant dans ma campagne isolée je paie le même tarif que dans les grandes villes pour un adsl très incertain, étonnant non ?
a écrit le 13/03/2019 à 15:39 :
Les collectivités locales ont investi dans le réseau fibre pour raccorder leurs propres services et les entreprises dans un souci de compétitivité économique. Elles ne vont pas s'investir dans la commercialisation de détail. C'est le rôle des distributeurs comme Orange qui ne s'est pas trop pressé pour entretenir son réseau cuivre adsl à 2Mo dans les campagnes ou investir dans les réseaux mais a fait le choix d'investir dans la banque et le multimedia pour les bobos..
a écrit le 13/03/2019 à 13:10 :
les critiques, ca va toujours chez orange
hey, faudrait pas oublier de critiquer les autres operateurs quant a la qualite de leur adsl en campagne!
ca serait marrant de faire des tests de comparaison! oui c'est sur, quand on vend des forfaits a 2 euros, c'est limite pour payer de la fibre pour tous, c'est sur; pareil quand on prefere racheter des boites a l'etranger plutot que de faire des investissements en france....... y a4 operateurs, ca serait bien ( pour tout le monde) qu'orange ait 40%, et que les 3 autres se partagent les investissements!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :