Affaire Huawei : le numéro d'équilibriste de la France

 |   |  1009  mots
(Crédits : ERIC GAILLARD)
Le gouvernement prépare des mesures pour trouver une voie médiane entre trois impératifs : protéger la sécurité nationale, ne pas prendre de retard dans la 5G et ne pas se fermer l’immense marché chinois.

Dans l'Hexagone, les risques d'espionnage ou de sabotage qui pourraient provenir des équipements de Huawei sont pris très au sérieux. Alors que SFR, Orange Bouygues Telecom et Free s'apprêtent à déployer la 5G, le gouvernement fait de la sécurité des réseaux mobiles une priorité. Mais pas question, pour l'heure, de chasser Huawei de France. Pour se prémunir d'éventuelles écoutes ou de cyberattaques visant à « faire tomber » les réseaux, l'exécutif a trouvé une solution maison. Il veut créer, via un texte de loi, un nouveau régime d'autorisation préalable pour contrôler en amont un nombre important d'équipements et de logiciels de réseaux mobiles.

Ce dispositif concernera les infrastructures de Huawei, mais aussi celles de Nokia et Ericsson -  preuve, selon Bercy, que cette mesure ne vise pas spécialement le géant chinois des télécoms. Mais selon plusieurs acteurs du secteur sondés par La Tribune, il s'agira bien, dans sa mise en œuvre, d'un dispositif « anti-Huawei » qui ne dit pas son nom. Cette manœuvre présente un avantage certain : en n'interdisant pas, à l'instar des États-Unis, le géant chinois des télécoms, Paris évite de se brouiller avec la Chine, dont le marché est...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2019 à 11:44 :
"ne pas se fermer l’immense marché chinois"

Oui mais c'est pour cela que nous leur avons fait toutes les concession après leur avoir donné tout notre pognon via les investissements et la délocalisation de masse.

Eux n'ont toujours rien offert en échange hein, alors on sait très bien que nos mégas riches européens sont complètement aliénés et prêt à tout sacrifier pour remplir encore plus leurs paradis fiscaux de blé mais à un moment tout va s'écrouler les gars, réfléchissez deux secondes au moins svp.

QU'est-ce que l'on gagnerait comme fric si on injectait de l'intelligence et de l’honnêteté dans l'économie européenne dites donc !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :