Pour ne pas saturer les réseaux, Netflix réduit les débits en Europe

 |   |  437  mots
« Netflix a décidé de commencer à réduire les débits binaires sur tous nos flux en Europe pendant 30 jours », a annoncé jeudi un porte-parole du groupe.
« Netflix a décidé de commencer à réduire les débits binaires sur tous nos flux en Europe pendant 30 jours », a annoncé jeudi un porte-parole du groupe. (Crédits : Lucy Nicholson)
La mesure vise à alléger le trafic du géant de la vidéo à la demande sur les réseaux du Vieux Continent, alors que le service, très gourmand en bande passante, est très utilisé en période de confinement.

L'objectif est clair : éviter d'engorger des réseaux. Alors que ces derniers sont sur-sollicités dans les pays qui ont mis en place des mesure de confinement pour endiguer la crise du coronavirus, Netflix, dont le service est particulièrement gourmand en bande passante, a décidé de réduire les débits.

 « Netflix a décidé de commencer à réduire les débits binaires sur tous nos flux en Europe pendant 30 jours, a annoncé jeudi un porte-parole du groupe. Nous estimons que cela permettra de réduire le trafic de Netflix sur les réseaux européens d'environ 25% tout en assurant un service de bonne qualité à nos membres. »

Cette mesure constitue une réponse à une demande de Thierry Breton, le commissaire au Marché intérieur de l'Union européenne. Mercredi, celui-ci a appelé les plateformes de diffusion et les opérateurs à prendre des mesures pour alléger la pression sur Internet. Bruxelles souhaite éviter une congestion des réseaux. Mais aussi faciliter le travail à distance et l'éducation en ligne durant la période de confinement imposée en France et dans plusieurs pays européens.

« Grand sens des responsabilités »

Thierry Breton s'est félicité de l'initiative du groupe de Reed Hastings. Il a salué « l'action très rapide que Netflix a entreprise pour préserver le bon fonctionnement de l'Internet pendant la crise du Covid-19 tout en maintenant une bonne expérience pour les utilisateurs »« M. Hastings a fait preuve d'un grand sens des responsabilités », a-t-il renchéri.

Le sujet de la préservation des réseaux préoccupe particulièrement le gouvernement français. Ce jeudi, le secrétariat d'Etat en charge du numérique s'est fendu d'un communiqué invitant, lui aussi, « les fournisseurs de contenus fortement consommateurs de bande passante (VoD, streaming, jeux en ligne...) à prendre dans les heures et les jours qui viennent les mesures techniques appropriées pour limiter la consommation de leurs services ».

« Bonnes pratiques »

En parallèle, l'exécutif appelle le grand public à « adopter certaines bonnes pratiques de consommation » afin « d'éloigner tout risque de saturation des réseaux ». Concrètement, il est conseillé de privilégier les connexion Internet fixe (via le Wi-Fi) plutôt que les réseaux mobiles (3G et 4G) pour lire des vidéos en ligne. Il est recommandé de télécharger ses vidéos pendant les heures creuses (après 23h par exemple) plutôt que de recourir au streaming, et d'éviter de regarder des films en très haute définition (4K).

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2020 à 9:38 :
Une mesure civique, on espère que les publicitaires vont faire de même vu que qu'ils imposent une consommation d'énergie délirante.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :