Panne massive chez Orange : des « dysfonctionnements inacceptables », Stéphane Richard convoqué

Une panne chez l'opérateur des télécommunications a rendu inaccessible mercredi soir les lignes fixes et numéros d'urgence dans tout l'Hexagone. Elle pourrait avoir causé la mort de trois personnes, dans le Morbihan et à La Réunion. Rentré précipitamment dans la nuit, Gérald Darmanin convoque le PDG suite à la réunion de crise. L'idée d'un piratage informatique semble exclue.

4 mn

Orange a été vicitme d'une panne massive qui a touché un équipement chargé d'acheminer les appels a perturbé massivement l'accès aux numéros d'urgence et aux lignes fixes mercredi entre 18H et minuit.
Orange a été vicitme d'une panne massive qui a touché un équipement chargé d'acheminer les appels a perturbé massivement l'accès aux numéros d'urgence et aux lignes fixes mercredi entre 18H et minuit. (Crédits : CHARLES PLATIAU)

La panne est survenue mercredi, entre 18H et minuit, sur le réseau Orange. Dans toute la France, elle a eu pour effet de rendre presque injoignables de nombreux services de secours, des numéros d'urgence et des lignes fixes. Des "dysfonctionnements graves et inacceptables" a réagi le lendemain le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, rentré précipitamment de Tunis dans la nuit. Dans la foulée de cette panne sur un équipement d'acheminement - qui pourrait avoir causé la mort de trois personnes -, le gouvernement a en effet organisé une réunion de crise. Aussi, Stéphane Richard, le PDG d'Orange est convoqué pour s'expliquer, a annoncé le ministre. Le Premier ministre Jean Castex, indique, lui, vouloir "tirer toutes les conséquences".

Dans le Morbihan, l'inaccessibilité du service a fait une victime ; une personne souffrant d'une "maladie cardiovasculaire" "serait décédée", faute d'avoir "pu joindre les services de secours à temps" à cause de cette panne, a précisé le ministre.

Une enquête administrative est ouverte et une enquête judiciaire va être demandée après le décès d'un homme de 63 ans d'un arrêt cardiaque, à l'hôpital de Vannes. "Ce patient a été conduit en voiture par sa conjointe au Centre hospitalier de Vannes au vu des difficultés constatées pour joindre les services de secours", a indiqué la préfecture du Morbihan.

"Deux autres accidents cardiovasculaires" ont eu lieu à la Réunion", a ajouté M. Darmanin, "mais je ne peux pas dire si le temps (avant l'arrivée des secours, ndlr) a été particulièrement long et s'il est imputable à ce numéro d'urgence". "Ce qui est sûr, c'est que les personnes ont témoigné qu'elles ont essayé d'appeler plusieurs fois et qu'elles n'ont pas réussi tout de suite à avoir des opérateurs", a expliqué le ministre.

La responsabilité d'Orange en question

Jeudi, sommé de s'expliquer, Orange a été contraint de s'excuser. Le PDG Stéphane Richard a choisi Twitter pour le faire.

"C'est trop tôt pour faire un bilan mais évidemment on est très préoccupés", a réagi Emmanuel Macron, en déplacement dans le Lot.

Samu, pompiers, police..., des dysfonctionnements massifs ont été signalés aux quatre coins du pays, entraînant de grosses difficultés pour les services de secours. Des numéros d'urgence alternatifs, fixes ou mobiles, ont été mis en place, et diffusés sur les réseaux sociaux par les pouvoirs publics. Le ministère de l'Intérieur a annoncé la mise en place d'une liste de numéros provisoires dans chaque département. La Sécurité civile a exhorté les usagers à ne pas surcharger les lignes et à n'appeler qu'en cas d'urgence. Bouygues Telecom et Altice, la maison-mère de SFR, ont également fait état de perturbations.

Dans l'intervalle, le réseau reste "sous surveillance", notamment avec "la montée en charge des prochaines heures". Le secrétaire d'Etat chargé du Numérique Cédric O a aussi annoncé ce retour "en urgence".

La piste d'un acte malveillant semble écartée

De source proche du dossier, on a exclu tout "piratage" informatique. "J'ai immédiatement demandé qu'une inspection soit diligentée pour connaître l'origine de cette défaillance", a précisé Gérald Darmanin. Plusieurs grandes entreprises ayant récemment été la cible de cyberattaques avec demande de rançon ("ransomwares"), le soupçon d'une action malveillante n'est en effet jamais très loin.

Le groupe brésilien JBS, numéro un mondial de la viande, a ainsi découvert dimanche que plusieurs des serveurs sur lesquels sont basés son système informatique en Amérique du Nord et en Australie étaient visés par des hackers. En mai, une autre attaque a visé Colonial Pipeline, le plus important réseau d'oléoducs de produits raffinés aux Etats-Unis, fournissant 45% des carburants de la côte est américaine.

Côté Orange, la piste malveillante semble toutefois écartée. Invité au journal télévisé de TF1, le ministre de la Santé Olivier Véran a ainsi indiqué que la panne était "manifestement due à un problème de maintenance". Cette opération "organisée par (l'opérateur) Orange aurait provoqué des pannes assez aléatoires, avec jusqu'à 30% de baisse dans certains départements", selon le ministre.

En Bourse, le titre Orange cédait 0,74%, vers 11 heures jeudi, à 10,48 euros.

(Avec AFP)

4 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 07/06/2021 à 10:03
Signaler
vu le niveau technique que nous avons atteint la société deviens plus vulnérable disons que le pouvoir a changé il y d'autres intermédiaires(technos) entre le donneur d'ordres et l'individu..

à écrit le 04/06/2021 à 20:35
Signaler
on vient de sortir de dizaines d'années de téléphonie filaire, rustique hyperfiable car simple, on est passés à l'informatique qui est tout, rapide, conviviable, mais faut pas lui demander en plud d'être fiable. Et les dizaines de milliers d'acciden...

à écrit le 03/06/2021 à 18:01
Signaler
La panne a tué personne elle a empêché de les sauvé c est différent.. ils sont pas mort a cause de la panne merci

à écrit le 03/06/2021 à 17:57
Signaler
Bonjour, J’espère que Orange ne reprendra jamais Voo en Belgique

à écrit le 03/06/2021 à 15:57
Signaler
Franchement, une panne peut arriver, rien n'était sûr à 100¨% ! En faire une affaire ne sert qu'à démontrer la pusillanimité de gouvernants particulièrement timorés !

à écrit le 03/06/2021 à 13:33
Signaler
Une panne ! Quelle polémique pour une panne ! Serions nous devenus crétins, débiles pour imaginer un monde sans pannes? Tous les jours des matériels tombent en panne par dizaines de milliers et toutes les redondances du monde n'y changeront rien. 3 ...

à écrit le 03/06/2021 à 12:49
Signaler
"la piste malveillante semble toutefois écartée" : peut on vraiment écarter cette piste quand ce type de situation résulte de choix politiques de baisse de coût dans les services publics (comme la pénurie de places de réanimation et de personnel dans...

à écrit le 03/06/2021 à 12:25
Signaler
le pdg est en france le seule et unique pays ou sa demission ne sera pas a l'ordre du jour comme antécédant il faut revoir le cas sncf malgré des accidents a repetition le copin du pouvoir est resté en fonction.

à écrit le 03/06/2021 à 12:10
Signaler
Dans un pays comme le Japon, pourtant beaucoup critiqué dans l'affaire Carlos Ghosn, le patron annoncerait sa prochaine démission.

à écrit le 03/06/2021 à 11:48
Signaler
Panne inacceptable ? Quand on voit un produit mondialement distribué comme Windows avec des pannes récurrentes alors tout peut tomber en panne, il faut accepter de ne pas tout maitriser à 100%.

à écrit le 03/06/2021 à 11:21
Signaler
L'IT est géré par des communicants comme bcp d'autres secteurs . Depuis 30 ans, ce domaine a vu son niveau se dégrader ... On est passé de personnels avec une spécialistation IT, à des personnels non spécialisés formés sur le tas en fonction du beso...

le 04/06/2021 à 2:00
Signaler
En somme, c'est la logique de réduction des coûts qui est en cause. Tant que l'informatique est considérée comme une pure charge à ajuster en fonction de la conjoncture ou pour maximiser le profit, la qualité ne sera pas au rendez-vous. Les spécialis...

à écrit le 03/06/2021 à 10:59
Signaler
Hé bien-sur, le" cœur sous la main", on veut en tirer toutes les conséquences mais sans jamais revenir aux causes... le fait de vouloir couper tout les ponts après son passage n'est pas une bonne politique! L'innovation a tendance a chasser le progrè...

à écrit le 03/06/2021 à 10:47
Signaler
Orange n, est plus les p&T les PTT ni France Telecom, ce n'est plus un service public depuis longtemps. Il y a une un incident majeur et alors, peu importe, s'il y a des pénalités dans le contrat Orange les paiera peut être après une longue batail...

à écrit le 03/06/2021 à 10:21
Signaler
il est grand temps de mettre un terme a cette politique des couacs qui manquerait de savoir pour prévoir a lire certaines presses

à écrit le 03/06/2021 à 10:17
Signaler
Le numérique est fragile et il faut envisager ses avaries (hackeur, incendie de serveur, Etc.) Il serait souhaitable de conserver le réseau cuivre dans une version simplifiée pour des liaisons de secours..

à écrit le 03/06/2021 à 10:17
Signaler
Je croyais que les infras devaient obligatoirement être doublées pour tout ce qui concerne les numéros sus-cités... SFR et FREE se sont fait souffler dans les bronches il y a quelques années. Décidément, la privatisation et l'audit public, ça fait 2....

à écrit le 03/06/2021 à 10:15
Signaler
Je croyais que les infras devaient obligatoirement être doublées pour tout ce qui concerne les numéros sus-cités... SFR et FREE se sont fait souffler dans les bronches il y a quelques années. Décidément, la privatisation et l'audit public, ça fait 2....

à écrit le 03/06/2021 à 10:01
Signaler
Quand la Nation française sera revenu sur terre, il sera temps de renationaliser, de garder ces compétences au sein de l'état (puisque pompier et police etc. sont des Biens) et financer cela sur le dos des opérateurs. Autant écrire ici, que l'état...

à écrit le 03/06/2021 à 9:49
Signaler
Ce n’est pas la première fois, c’est tout l’orange de Mr Richard qui est comme ça. Tout l’argent part dans les diversifications glamour du chef : cinéma tv football, et le gouffre Orange bank. Avec un réseau cuivre correctement entretenu, des morts a...

à écrit le 03/06/2021 à 9:40
Signaler
Toute activité humaine est sujette à problème... C'est plus ou moins embêtant selon l'importance que la chose a. Il faut du réalisme et arrêter les yakafokon. Les gars de chez Orange on du travailler comme des dingues pour rétablir la situation. ...

à écrit le 03/06/2021 à 9:30
Signaler
Ça me fait penser à la panne, elle aussi informatique, qui a empêché il y a quelques mois une chaîne de télévision française, pour la première fois de son histoire, de diffuser les reportages de son journal télévisé. Et dire qu’il y a des imbéciles p...

le 04/06/2021 à 12:14
Signaler
La panne informatique, c'est le prétexte bidon utilisé par les gens peu sérieux pour justifier leur manque de professionnalisme. Exemples: à la banque : votre virement n'a pas été effectué car on a un problème informatique; à la SNCF : il faut 2h30 m...

à écrit le 03/06/2021 à 9:11
Signaler
La purge chez Orange n'a pas été terminée et il reste trop de bons à riens... Didier Lombard revient, ils ont devenus fous!

à écrit le 03/06/2021 à 9:03
Signaler
fichtre, le ministre est calé! lui s'il avait ete responsable, il n'aurait pas eu de panne!!!!!!!! sinon, il devrait apprendre un peu ce que c'est que l'informatique ( je ne sais meme pas s'il sait personnellement reinstaller windows sur son pc quand...

à écrit le 03/06/2021 à 8:34
Signaler
Bah orange se dégrade petit à petit tandis que son prix excessif omposerait normalement que le service soit parfait, il doit là encore y avoir trop de gros intermédiaires inutiles, trop de graisse donc dans cette boîte, une rengaine en néolibéralisme...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.