Orange veut supprimer jusqu'à 485 emplois en Espagne

Le géant français des télécoms Orange a annoncé vendredi son intention de supprimer jusqu'à 485 emplois, soit 15% de ses effectifs, en Espagne, son deuxième marché après la France, une mesure dénoncée comme "honteuse" par les syndicats.

2 mn

Le secteur des télécoms voit depuis des années ses revenus chuter en raison de l'hypercompétitivité du marché et de la multiplicité des acteurs low-cost, ce qui rend indispensable d'adapter les opérations (...) afin de garantir la compétitivité de l'entreprise, a expliqué Orange pour justifier ce plan social.
"Le secteur des télécoms voit depuis des années ses revenus chuter en raison de l'hypercompétitivité du marché et de la multiplicité des acteurs low-cost", ce qui rend "indispensable d'adapter les opérations (...) afin de garantir la compétitivité de l'entreprise", a expliqué Orange pour justifier ce plan social. (Crédits : STRINGER)

Les déboires d'Orange se poursuivent en Espagne. Le géant français des télécoms a annoncé vendredi son intention de supprimer jusqu'à 485 emplois, soit 15% de ses effectifs, dans ce pays, son deuxième marché après la France, une mesure dénoncée comme "honteuse" par les syndicats. "Orange Espagne a communiqué formellement aux syndicats son intention de mettre en oeuvre un plan d'ajustement qui concernera un maximum de 485 postes de travail", a indiqué l'entreprise dans un communiqué.

Une première réunion avec les syndicats aura lieu "dans les prochains jours" et le processus de négociation s'étendra jusqu'au mois de juin, a-t-elle précisé. La filiale espagnole compte environ 3.100 salariés, selon le syndicat Commissions ouvrières. "Le secteur des télécoms voit depuis des années ses revenus chuter en raison de l'hypercompétitivité du marché et de la multiplicité des acteurs low-cost", ce qui rend "indispensable d'adapter les opérations (...) afin de garantir la compétitivité de l'entreprise", a expliqué Orange pour justifier ce plan social.

Dégringolade des ventes

En Europe, où Orange est présent dans sept pays, les ventes ont été plombées au premier trimestre par l'Espagne, où le chiffre d'affaires du groupe a chuté de 7,4% sur un an. Le groupe, confronté à une très forte concurrence en Espagne, a fait du redressement de ce marché "une priorité", espérant y retrouver une croissance en 2022, ont indiqué ses dirigeants fin avril. "Nous sommes totalement opposés à cette décision honteuse, unilatérale et traumatisante", a dénoncé Commissions Ouvrières dans un communiqué.

"Nous sommes une entreprise avec de juteux bénéfices (...) avec un grand avenir. Le secteur des télécoms et notre entreprise sont en pleine expansion (...) Pourquoi ne donne-t-on pas une chance aux employés, le temps que la situation s'améliore?" interroge le syndicat. "C'est la mesure la plus injuste pour les salariés", a estimé pour sa part le syndicat UGT. Malgré la pandémie, Orange a dégagé en 2020 un bénéfice net de 5 milliards d'euros, en hausse de près de 60%.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 17/05/2021 à 10:42
Signaler
Le pdg est aux abonnés absents tout ce mois, dans le box des accusés au tribunal pour détournement de fonds publics et corruption. L’Assemblée Générale du 21 mai doit intervenir et reprendre en mains la gouvernance avec du sang neuf. d’autant que Mr ...

à écrit le 16/05/2021 à 9:58
Signaler
Le secteur des telecoms en France : toujours plus de bénéfices au détriment des consommateurs. Plus d'augmentations de tarifs et moins de services (aide en ligne inexistantes, services injoignables, fausses publicités, augmentations non contrôlées e...

à écrit le 15/05/2021 à 22:25
Signaler
Une gestion de bon père de famille ,ce qui a manqué à cette société . Un millefeuille de cadres ,de copinages au salaire et avantages injustifiés gérer en partie par l'État et son armée d'elite . Tout cela à été possible par l'augmentation consta...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.