Telecom Italia annonce la fin du contrôle par Vivendi (et le recul de son bénéfice)

 |   |  443  mots
(Crédits : Stefano Rellandini)
Le bénéfice du premier opérateur de téléphonie italien recule sur des provisions dues aux fortes amendes imposées par l'Etat. Le chiffre d'affaires a également baissé. Pour autant, les ventes ont progressé en Italie et le bénéfice net a progressé de 8% au premier trimestre, tandis que la progression de la dette est conforme aux attentes.

Telecom Italia a annoncé mercredi une baisse plus forte que prévu de son bénéfice au premier trimestre en raison de provisions liées aux amendes imposées par l'Etat italien dans le cadre des pouvoirs spéciaux ("golden powers") qu'il a mis en oeuvre. L'opérateur télécoms a fait appel de ce décret sur les pouvoirs spéciaux.

Lire aussi : Rome inflige une amende de 74 millions d'euros à Telecom Italia

Dans ses premiers résultats trimestriels publiés depuis que le fonds activiste Elliott a ravi le contrôle du conseil d'administration au principal actionnaire Vivendi début mai, Telecom Italia a annoncé que son bénéfice comparable avant intérêts, taxes, dépréciations et amortissements (Ebitda) s'était contracté de 4,9% à 1,89 milliard d'euros. Les analystes attendaient un Ebitda de 1,96 milliard, selon un consensus fourni par l'entreprise elle-même. Le chiffre d'affaires a, lui, baissé de 2,28%, à 4,709 milliards d'euros, en ligne avec les attentes (4,69 milliards d'euros). A périmètre comparable, il atteint 4,74 milliards, en recul de 6%.

Le numéro un de la téléphonie en Italie a vu ses ventes comparables reculer de 1,6% à 4,74 milliards d'euros, en raison notamment de la baisse enregistrée sur son seul marché étranger, le Brésil. Le consensus était néanmoins inférieur, à 4,69 milliards.

Signes positifs

Pour autant, les ventes en Italie ont progressé de 1,7%. L'opérateur dont le principal actionnaire est toujours Vivendi, a annoncé mercredi soir avoir vu son bénéfice net progresser de 8% au premier trimestre, à 216 millions d'euros. Le groupe précise néanmoins qu'à périmètre comparable, le bénéfice net atteint 250 millions d'euros, soit une hausse de 25% sur un an.

La dette de TIM était conforme aux attentes, progressant de 229 millions d'euros sur trois mois, pour atteindre 25,53 milliards d'euros.

Au sujet de ses perspectives, Telecom Italia a renvoyé vers les objectifs fixés dans le cadre du plan 2018-2020 dévoilé en mars.

Le conseil d'administration confirme la perte de contrôle de Vivendi

Dans un communiqué distinct, Telecom Italia a déclaré que Vivendi n'exerçait plus le contrôle ni la coordination de l'opérateur. Vivendi est le premier actionnaire de Telecom Italia avec une participation de 24% mais le groupe français a perdu le contrôle du conseil d'administration de l'ancien monopole des télécoms en Italie à l'issue d'un vote des actionnaires le 4 mai au profit du fonds activiste Elliott.

Lire aussi : Contrôle de Telecom Italia : Vivendi défait par Elliott

A la Bourse, le cours de l'action Telecom Italia (TIT) oscillait pour se fixer, un peu avant 10 heures, à 0,789 euros, en progression de 2,04 %

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2018 à 10:03 :
Il vaut mieux gagner moins et être plus libre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :