Telecom Italia : la CDP va entrer au capital

 |   |  323  mots
La CDP (Cassa Depositi e Prestiti), émanation du Trésor italien, veut acquérir sa participation à temps pour pouvoir participer à l'assemblée générale (AG) de TIM du 24 avril.
La CDP (Cassa Depositi e Prestiti), émanation du Trésor italien, veut acquérir sa participation à temps pour pouvoir participer à l'assemblée générale (AG) de TIM du 24 avril. (Crédits : Stefano Rellandini)
L'établissement financier public italien CDP doit prendre une participation pouvant atteindre 5% dans Telecom Italia (TIM), ont déclaré ce jeudi 5 avril, trois sources proches du dossier. Cette initiative vise à préserver les intérêts de l'État dans l'ex-monopole téléphonique.

Le remue-ménage se poursuit chez Telecom Italia. L'établissement financier public italien CDP doit prendre une participation pouvant atteindre 5% dans l'opérateur historique italien, ont déclaré ce jeudi 5 avril trois sources proches du dossier. Cette initiative vise à préserver les intérêts de l'État dans l'ex-monopole téléphonique.

Elle intervient en outre à un moment où le fonds activiste Elliott, qui détient potentiellement 5,74% de Telecom Italia, s'emploie à contester la manière dont Vivendi, principal actionnaire de l'opérateur télécom avec une participation d'un peu moins de 24%, gère ce dernier.

La CDP (Cassa Depositi e Prestiti), émanation du Trésor italien, veut acquérir sa participation à temps pour pouvoir participer à l'assemblée générale (AG) de TIM du 24 avril. L'opérateur télécom, qui a décidé de scinder son réseau fixe et de l'intégrer dans une nouvelle structure, doit tenir deux AG, le 24 avril et le 4 mai. Vivendi et Telecom Italia se sont abstenus de tout commentaire.

L'action TIM grimpe en Bourse

La décision de la CDP sera actée ce jeudi à l'occasion d'une réunion du conseil d'administration, a précisé l'une des trois sources. La CDP ne détient, pour l'heure, pas la moindre action TIM et a l'intention d'en acheter sur le marché ou par blocs, a ajouté la source.

Elliott a réclamé le remplacement de six membres du conseil d'administration nommés par Vivendi, dont le président, et président du directoire de Vivendi, Arnaud de Puyfontaine, à l'occasion de la prochaine AG. Mais huit membres du conseil d'administration, nommés par Vivendi, ont démissionné peu après. TIM a inclus le 3 avril à l'ordre du jour de l'AG la motion d'Elliott visant à nommer six administrateurs en remplacement de ceux qui ont cessé leurs fonctions.

L'action Telecom Italia gagne 2,3% vers 7h20 à la Bourse de Milan, tandis que Vivendi prend 1,44% en Bourse de Paris.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :