Pourquoi réévaluer régulièrement son assurance habitation ?

 |   |  345  mots
De gros travaux peuvent faire prendre de la valeur à une maison. Il convient donc de renégocier son assurance habitation. | REUTERS
De gros travaux peuvent faire prendre de la valeur à une maison. Il convient donc de renégocier son assurance habitation. | REUTERS
La valeur des biens n'étant pas gravée dans la pierre, il est nécessaire de réévaluer ses garanties chaque année. Explications.

Cela reste une notion méconnue des assurés mais les besoins en assurance habitation évoluent régulièrement. Lorsque qu'un assuré entre dans un logement et déclare ses biens, il est très souvent vrai que la valeur de ces derniers change. Il convient alors d'adopter le réflexe de réévaluer ses garanties chaque année.

 

L'évolution de la valeur des biens a un impact sur l'assurance

 

Au moment de souscrire un contrat d'assurance logement, l'assureur demande une estimation de la valeur totale des biens. Pour estimer au mieux cette valeur, il est recommandé de s'y prendre pièce par pièce afin de ne rien oublier. Pour l'estimation elle-même, il convient de prendre la valeur d'usage (par opposition à la valeur d'achat). A savoir : les meubles perdent environ 10 % en 2 ans.

 

Deux cas de figure se présentent : au fur et à mesure que les biens perdent de la valeur, les garanties et le tarif de l'assurance habitation peuvent être revus à la baisse. Mais l'assuré peut également acquérir de nouveaux biens à la valeur peut être plus importante, dans ce cas il faut penser à faire réévaluer son capital.

 

Pourquoi réévaluer la valeur de ses biens ?

 

L'assureur se base sur la déclaration de l'assuré pour fournir une indemnisation au plus juste en cas de sinistre. Si l'assuré a augmenté son capital et qu'un sinistre survient, il sera indemnisé sur la valeur déclarée. Si la valeur a augmenté entre temps sans déclaration à la compagnie, l'assuré risque de ne pas être indemnisé à la juste valeur de ses biens.

 

Évolution des garanties

 

Il est enfin possible que l'assuré ait souscrit des garanties qui sont désormais devenues obsolètes ou justement qu'il ait besoin d'ajouter de nouvelles garanties afin de mieux coller à de nouveaux besoins.

 

Si cette mise à jour des garanties et de la valeur des biens a une influence sur les cotisations du contrat d'assurance (souvent à la hausse !), elle permet également d'être assuré au mieux et de bénéficier d'une juste indemnisation en cas d'éventuel sinistre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/10/2013 à 19:07 :
il s'agit d'un article théorique dont on peut voir qu'il manque d'expérience "terrain". La valeur du mobilier reste inchangée du moment que les biens restent les mêmes. Etant donné qu'une formule rééquipement à neuf permet d'empêcher la vétusté. Il est donc important de ne pas baisser la valeur mobilier sous risque de se faire appliquer une règle proportionnelle de prime en cas de sinistre, en cas de sous-assurance. Déjà que les clients estiment payer cher, alors attention en cas de sinistre si sous-assurance = indemnisation partielle, donc mécontentement de l'assuré = l'assuré part à la concurrence.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :