Les Français sont de plus en plus préoccupés par leurs dépenses de santé

 |   |  399  mots
Alors que les dépenses de soin augmentent, les Français s'inquiètent de voir leurs remboursements diminuer.

"La santé n'a pas de prix, mais elle a un coût." Tel est le constat établi par Jean-François Ropelewski, directeur marketing chez AG2R La Mondiale. A l'occasion de la publication de son baromètre sur les Français, la santé et l'argent, le groupe d'assurance montre que face à la réforme des retraites, les Français sont particulièrement préoccupés par leurs ressources financières face à leurs dépenses de santé. Etre en bonne santé est, en effet, l'une des principales angoisses des Français.

Pour 71 % d'entre eux, avoir une bonne qualité de vie signifie d'abord vivre longtemps en bonne santé, alors que seuls 56 % pensent que c'est avoir des ressources financières. Résultat de cette inquiétude grandissante ? Les dépenses de santé occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les dépenses quotidiennes. Mais, à l'inverse de cette progression des dépenses, l'image du système de soin se détériore. Les Français n'étaient que 61 % à avoir cette opinion en mai 2007, ils sont 69 % aujourd'hui ! Bien que la grande majorité d'entre eux considère que la qualité du système de soins est meilleure en France que dans d'autres pays, 8 Français sur 10 jugent également que les dépenses de santé sont de moins en moins bien remboursées par la Sécurité sociale.

AG2R note que si les Français devaient choisir de réduire les remboursements, 51 % opteraient pour la suppression des garanties bien-être. En revanche, 60 % souhaiteraient voir leurs frais dentaires et optiques mieux remboursés et la majorité serait même prête à dépenser davantage. Les complémentaires santé deviennent donc un acteur incontournable du remboursement des frais. Les Français acceptent de plus en plus l'idée de payer plus cher ces complémentaires afin de compenser la baisse de la prise en charge de certains soins et médicaments par la Sécurité sociale.

De plus en plus chères

Un état d'esprit qui tombe bien car, en octobre, Pascal Broussoux, directeur assurance de risques chez AG2R, a annoncé qu'il tablait sur une hausse de 8 % des cotisations en 2011. Ce qui inquiète Jean-François Ropelewski: "Les frais des complémentaires santé ont progressé entre 2000 et 2009. Pour les retraités, cela représente 1.280 euros par an, soit en moyenne, un mois de leur retraite. Jusqu'où le prix est acceptable pour le client ?"

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/07/2011 à 15:54 :
commençons par supprimer la cmu,personne ne nous dit combien cela coute à la sécurité sociale,et je commence à en avoir ras le bol de payer pour des personnes qui pour la plupart non jamais cotiser,qui profitent au maximum du système,qui serons mieux soigner que les imbéciles comme nous,auquel on demande toujours plus et ou chaque année qui passe on nous appauvri,à quand le jour viendra ou tout va exploser dans ce pays de merde qu'est devenu la France...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :