Premier pas vers la création d'un fichier national des emprunteurs

 |   |  393  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La mise en place d'un registre national des crédits, ou fichier positif, dépend des consultations qui s'ouvrent mardi 2 août dans une atmosphère tendue. "Trop de complexité" accuse la FBF. "Prématurée" pour l'UFC Que Choisir.

Dernier volet de l'application de la Loi Lagarde portant réforme du crédit : la création d'un fichier positif, recensant les crédits souscrits par les particuliers et leur montant. La commission chargée d'en définir les contours a rendue publique mardi 2 juin ses conclusions annonce le cabinet de François Baroin dans un communiqué.

Tout français qui souscrit un crédit se verra inscrit dans ce registre national. Cela afin que les banques puissent s'assurer de leur solvabilité avant que leur octroyer un prêt, et ainsi prévenir le surendettement. La piste retenue par le comité est celle de l'utilisation sécurisée d'un identifiant, dérivé du Numéro d'Inscription au Répertoire national d'identification des personnes physiques (NIR).

Un dispositif qui concerne 25 millions de personnes

Ce « registre national des crédits » est appelé positif en opposition aux fichiers "négatifs" existants, qui recensent les défauts de paiement : le Fichier central des chèques (FCC) et le fichier d'incidents de paiement des particuliers (FICP).

"Le Comité estime que l'ensemble des crédits, quelle que soit leur nature, doit être recensé dans le registre dès lors qu'ils ont été consentis à des fins non professionnelles." Cependant, il exclut les autorisations de découvert de moins de 3 mois, car techniquement trop complexes à enregistrer.25 millions de personnes pourraient y figurer selon la FBF.

"Des préconisations inadaptées"

Dès la parution de ces conclusions, la Fédération bancaire française (FBF) a réagi, fustigeant des préconisations inadaptées, "notamment celles qui conduiraient à prévoir des données très détaillées, ce qui aboutirait à un fichier complexe, très lourd pour les particuliers et les banques"

L'UFC Que Choisir, pourtant membre du comité, estime que cette consultation est prématurée, car les autres dispositions de la loi ne sont selon elle toujours pas respectées. Elle réclame un audit préalable des effets de la Loi Lagarde, que n'illustrent pas les statistiques disponibles, ainsi que l'interdiction pure et simple du couplage cartes de fidélité / cartes de crédit renouvelable.

Quand ce fichier verra-t-il le jour ? Pour l'instant la consultation publique ne fait que s'ouvrir indique Bercy dans son communiqué, et celle-ci durera jusqu'au 15 septembre. La mise en place elle même, "pour des raisons techniques" prendra deux ans selon le rapport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/01/2013 à 16:32 :
j' adresse ce jour un courrier à CNP assurance pour le remboursement des benefices sur la surprime d'assurance immobilere qui n'a pas servi depuis quinze ans . Ne restons pas comme une majorité de bovins de français à parler pot de trerre contre pot de fer .
a écrit le 24/01/2012 à 19:03 :
Peuple pauvre multiplié par taux usuraires = Bénéfices colossaux
Madoff petite bière
a écrit le 24/01/2012 à 18:59 :
Un danois créa dès1965 un fichier privé des incidents de paiement.
Avant d?accorder un prêt tout commerçant obtenait la situation du chaland.
Et informait de toute défaillance
Le premier ministre en personne y figura un temps
Des avocats d?affaires Français consultés : Diffamation Publique et ou Privée

C?est ainsi que le crédit revolving vous faisait l?amour à 19,97% sous prétextes d?impayés Pauvre Chou !

P.S. L?Hypermarché est une Banque, vous payez cash ou l?amour à 17% tandis que les fournisseurs le sont à perte de vue 50, 70 jours et plus.
a écrit le 13/08/2011 à 8:31 :
En France, les banquiers se sont toujours fermement opposes a ce fichier car ils avaient peur que, grace a ce fichier, leurs concurrents leur attaquent leurs clients.
Il est clair que ce fichier est la piece indispensable pour eviter le sur endettement.
UFC Que Choisir, devrait tout faire pour favoriser la creation de ce fichier au lieu de, comme d'habitude, essayer de regler de vieilles querelles. Pour une fois, pensez au consommateur.
Un banquier a la retraite

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :