Boom des plaintes des particuliers contre leur banque

 |   |  302  mots
Les particuliers mécontents de leur banque peuvent depuis 2001 en référer à la Médiation bancaire. En 2008, le nombre de plaintes auprès des médiateurs a explosé de 15,7% et portent essentiellement sur la gestion des opérations de crédit et du compte de dépôt.

Les plaintes auprès de la Médiation bancaire de particuliers, mécontents de la gestion de leur banque, ont atteint en 2008 le niveau record de 28.724, selon le bilan annuel publié ce lundi par la Banque de France.

La Médiation bancaire a été mise en place par une loi de 2001 sur la protection des consommateurs, et un bilan annuel de son action est publié depuis 2002 sous l'égide de la Banque de France.

Le boom des plaintes, qui ont augmenté de 15,7% en 2008 par rapport à 2007, s'explique en partie par l'extension, depuis 2007, des compétence de la médiation bancaire aux litiges concernant les crédits (à l'exception de l'octroi ou non par la banque d'un crédit), mais également par la crise financière, qui alimente la mauvaise humeur ambiante.

La gestion des opérations de crédit constitue la principale cause de litige (23% des cas) des clients avec le fonctionnement du compte de dépôt (22% des plaintes). Les clients protestent également contre la tarification des banques (15% des cas), et également contre les moyens de paiement (14% des cas), comme les chèques et les cartes de crédit. Les placements financiers et boursiers représentent 9% des plaintes, les produits d'épargne 6% et les contrats d'assurance 3%.

Le client plus souvent en tort que sa banque

En 2008, les médiateurs ont donné raison dans 53% des cas aux banques, et non pas aux clients mécontents. Ce taux est en légère progression sur 2007 (52%).

Seules 30% des requêtes ont abouti à une décision totalement favorable au client, et 17% à une décision partiellement favorable.

Les avis du médiateur sont appliqués dans 9 cas sur 10 par les parties. Si le client ou la banque concernée ne sont pas d'accord avec l'avis du médiateur, il leur reste la possibilité d'entamer une procédure judiciaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/04/2010 à 12:51 :
on attend toujours le remboursement des obligations " PALLAS STERN" en esperant qu'elles ne sont pas tombees ds les oubliettes -
a écrit le 03/03/2010 à 9:16 :
Je me demande pourquoi autant de pertes de temps, pour des analyses qui sont fausses, personnes ne veux communiquer sur ce que font les banques individuellement enseigne par enseigne, toujours des résultats de masse, le client obliger n'obtient aucunes informations.
a écrit le 23/02/2010 à 13:41 :
Il est tout à fait fâcheux que les plaintes soient si peu nombreuses, car,
au vu des pratiques bancaires actuelles, ceci devrait avoir
un retentissement bien plus conséquent !!
A moins qu'une prise de conscience un peu plus tardive, ne rende bientôt la situation totalement explosive !

du véritable délire

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :