Découvert bancaire : 60% des Français dans le rouge chaque année

 |   |  449  mots
C'est quand votre compte est le plus vide que votre banque vous prélève le plus de frais.
C'est quand votre compte est le plus vide que votre banque vous prélève le plus de frais. (Crédits : Flickr/kleuske. CC License by.)
Eviter le dépassement de découvert autorisé n'est pas chose aisée et nombreux sont les client de banque qui y sont confrontés régulièrement.

Ah les fins de mois difficiles... Vous êtes peut-être en train d'en vivre une, et rares sont ceux qui arrivent à éviter le découvert bancaire au moins une fois au cours de leur vie. Selon une étude de Panorabanque publiée ce 26 juin, 60% des Français ont dépassé leur découvert autorisé au cours de l'année 2016, preuve s'il en fallait que le problème reste entier pour les clients de banque.

Encore plus inquiétant, la proportion, parmi ces Français, de clients étant dans le rouge au moins une fois par mois : 23%. Ils sont 21% à l'être au moins une fois par trimestre et 16% à l'être "seulement" une fois par an. Deux signes sont toutefois encourageants dans l'étude de Panorabanques : la part de Français à découvert tous les mois a baissé de 5 points depuis 2013. Et à l'inverse, celle des Français qui ne sont jamais à découvert a grimpé de 5 points pour atteindre 40% en 2017.

Les dépassements de découverts sont problématiques parce qu'ils coûtent cher aux clients, parfois même très cher. Les frais liés au dépassement de découvert autorisé s'établissent donc en moyenne à 60,20 euros par an 2017. En 2013, la moyenne était de 63,30 euros car le plafonnement des commissions d'intervention n'était pas encore entré en vigueur. Désormais, ces frais, prélevés notamment en cas de dépassement de découvert, ne peuvent dépasser 8 euros par opération et 80 euros par mois.

Une clientèle qui devrait être mieux accompagnée

Le plafonnement des commissions d'intervention, issu de la loi de régulation bancaire de 2013, a donc servi à rendre la facture un peu moins salée pour les clients ayant l'habitude d'être dans le rouge mais il ne règle pas le problème de fond. Comme le fait apparaître l'étude, ces derniers ont un plus fort besoin d'accompagnement :

  • 56% des clients, qui dépassent le seuil autorisé au moins une fois par mois, déclarent avoir besoin d'un "conseiller personnel dédié" (contre 44% pour l'ensemble des clients).
  • Ils ressentent davantage le besoin de bénéficier d'un outil de gestion de budget, pour 26% d'entre eux (contre 18% en moyenne).

Sachant la manne financière pour les banques que représentent les frais prélevés en cas de dépassement de découverts, il paraît peu probable de les voir consacrer des moyens supplémentaires à ces clients-là. Qui plus est, les clients aux faibles revenus sont sur-représentés parmi eux, c'est dire s'ils manquent d'intérêt pour nos chères banques françaises...

> Lire aussi : Moins de surendettés mais des surcoûts bancaires lourds pour les plus fragiles

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2017 à 14:02 :
Que dire sur les découverts bancaire si ce n'est que cela est dû à la situation que l'on a actuellement baisse des salaires augmentation des matières premières et vient enfin les licenciements perte d'emploi et donc les banques en profite pour enfoncer plus les gens vers le bas et de leur faire payer des agios
a écrit le 30/06/2017 à 12:08 :
Bonjour , j'ai 76 ans quand j'étais gamin seul mon père travaillais et rapportais une paie de misère , La seule banque qui existais était sous la pile de drap dans l'armoire , avec une enveloppe pour le loyer une pour la nourriture une pour l'électricité , assurance etc...rien d'autre ?!... Les banques s’était pour les riches . Quel cinéma que nous vivons aujourd'hui...
a écrit le 30/06/2017 à 8:39 :
Une partie de l'explication; paiement des retraites (cram) le 8 ou le 9 du mois. Loyers, le 5 au plus tard...
a écrit le 29/06/2017 à 16:17 :
Quand j etais gamin (annees 70), faire un cheque sans provision etait mal (et pouvait meme en theorie vous envoyer en prison). Maintenant tout le monde trouve normal de vivre a credit et de finir a decouvert ...
Il y certes des gens qui le font par accident mais il y en a quand meme pas mal qui font tout pour avoir des problemes en vivant au dessus de leur moyens ou en se lancant dans des depenses inconsiderees (en particulier en achetant de l immobilier. combien de fois fait je remarquer aux gens qu ils seront retraités AVANT de finir de rembourser. Et qu entre temps, ils ont des chances de divorcer, d etre mute ou viré ....)
a écrit le 29/06/2017 à 14:32 :
C'est normal, les salaires stagnent , les retraites sont gelées depuis 3 ans et l'inflation réelle, pas celle de l'Insee augmente plus vite que les revenus. Mise à part une infime partie de la population, les français s'appauvrissent avec cette mondialisation qui détruit des emplois et qui tire vers le bas la fiche de paye. Les impôts en constante augmentation n'arrangent rien. Pour les retraités à partir de 1200 e par mois, un cadeau Macron avec une CSG qui va les appauvrir de 1.7 % par mois.
a écrit le 29/06/2017 à 10:29 :
le taux d'épargne est bon, et la dette des ménages français est limitée et a été considérée par la BCE comme la plus solide en Europe. on a vu que le surendettement a pas mal baissé. et hier, on apprenait que les Français ont confiance dans l'évolution de leur situation financière et du niveau de vie en France. encourageant.
a écrit le 29/06/2017 à 9:59 :
Les banques ont encore bon dos .Incapable de se gerer ,certains se plaignent et gemissent alors qu'ils devraient etre mis sous tutelle .Comme si il était si difficile que ça de gerer son budget !!!!!Un stylo ,un cahier,une calculatrice basique ,un enfant de 3 ans serrait le faire ,mais il y a des gens qui ont des troubles psychologiques .Il faut savoir qu'il y a des millions de gens ,meme à faibles revenus, qui gerent convenablement leur budget sans probleme .Ou est la faute et l'hypocrisie des banques dans tout ça !Encore une fois les gens sont gentils ,mignons innocents et tout et tout , et ce sont les banques qui serraient coupables !Faisons de ces gens des interdits bancaires ,ils prendront leur liquide et se débrouilleront tout seul ,de toutes façon les banques n'ont aucun interet avec ces gens là puisqu'ils ne laissent rien sur leurs comptes............
Réponse de le 29/06/2017 à 10:56 :
Je pense que si vous étiez payé au SMIC vous changeriez d'avis devant la facture du garagiste mėme en étant très raisonnable sur les dépenses.
Réponse de le 29/06/2017 à 14:15 :
"y a des millions de gens ,meme à faibles revenus, qui gerent convenablement leur budget sans probleme "

C'est vrai, sans probleme jusqu'au premier pépin comme la maladie et je parle pas d'une grippe ,le chômage , les contrats précaires , un divorce , etc. Rien n'est immuable

" les banques n'ont aucun interet avec ces gens là puisqu'ils ne laissent rien sur leurs comptes............"

Si tu lis bien (comme Kadhafi) l'article ,tu verras qu'au contraire ,il s'agit d'une manne financière pour les banques que représentent les frais prélevés en cas de dépassement de découverts,
Réponse de le 29/06/2017 à 16:22 :
Il y quand meme pas mal de gens au smic qui arrivent a s en sortir.
C est vrai que c est plus facile si vous habitez pas dans une grande ville vu le cout du logement
Mais c est sur qu au smic, il faut pas faire d extra : pas de canal +, vacances dans la famille, telephone limité et si vous etes jeunes habiter chez papa/maman (ce qui a en plus l avantage pour la societe de reduire le taux de natalité)

PS: quand j avais pas d argent, je reparais ma voiture moi meme
a écrit le 29/06/2017 à 9:38 :
Comment gérer un budget lorsque les prélèvements publiques sont d'une instabilité inouïe et imprévisibles, quelle confiance et quelle crédibilité peut-on accorder à un pays administré en dépit du bon sens.
a écrit le 29/06/2017 à 8:45 :
Merci beaucoup pour cet article. Il est évident qu'avec les juteux bénéfices que ça leur rapporte les banques ne vont surtout pas essayer de protéger leurs clients bien au contraire, ces établissements n'ayant plus rien à apporter côté services dorénavant car n'étant plus que des sociétés marchandes c'est escroquerie à tous les étages.

C'est pour cela d'ailleurs qu’elles veulent à tout prix éliminer l'argent liquide, seule façon pour le citoyen de lutter contre la toute puissance des établissements financiers, ceux qui dictent à nos politiciens compromis les politiques à appliquer aux citoyens. Les banques suivent leur logique reposant sur la seule avidité de leurs propriétaires complètement déconnecté de la vie des citoyens, elles imposent aux états de donner moins pour la santé et le social afin de générer plus de marge bénéficiaire pour elle.

Maintenant ça fait belle lurette qu'elles tiennent nos politiciens à leurs bottes nous ne sommes pas dans un début de phénomène c'est juste que ce phénomène se répandant dans tous els secteurs économiques à cause de la concentration des richesses et outils de production dans les mains de quelques uns contrairement aux privatisation récentes de l'eau, de l’électricité et des télécom qui elles nous prouvent définitivement qu'on ne peut pas raisonnablement laisser le privé tout gérer, ce que pourtant impose notre union européenne à marche forcée.

L'UE c'est les banques à la manœuvre.

"Comment a été inventée la carte de crédit" https://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_economie_critique/a57209 (article gratuit)
a écrit le 29/06/2017 à 8:34 :
Avec la pluie de taxes impôts et autres prélèvements qui vont se poursuivre sous Mr Macron sans augmentation du pouvoir d'achats des actifs et des retraités ce phénomène de découvert ne peut que se développer dans notre beau pays....
a écrit le 29/06/2017 à 8:34 :
Avec la pluie de taxes impôts et autres prélèvements qui vont se poursuivre sous Mr Macron sans augmentation du pouvoir d'achats des actifs et des retraités ce phénomène de découvert ne peut que se développer dans notre beau pays....
a écrit le 29/06/2017 à 8:31 :
alors que la confiance des Français a fait un bond au mois de juin : confiance dans l'évolution de leur situation financière et du niveau de vie en France.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :