10 chiffres-clés pour comprendre la situation tendue de l'immobilier en France

802 milliards d'euros d’encours de prêts immobiliers, 1 million de logements manquants pour satisfaire la demande d’achat… Gros plan sur les données majeures du secteur dans l’Hexagone.
(Crédits : Reuters)

Remontée des taux d'emprunt, polémique sur la loi Duflot : on entend beaucoup parler d'immobilier en cette rentrée 2013. Petit rappel des dix chiffres-clés du secteur en France.

  • 802 milliards d'euros :

 L'encours des prêts immobiliers en France au 31 juillet 2013, selon la banque de France.

  •  27,7 millions :

C'est le nombre d'habitations principales en France à fin 2012, selon des chiffres de l'INSEE.

  • 3,2 millions :

Il s'agit du nombre de résidences secondaires appartenant à des citoyens français à la fin de l'année 2012, d'après l'INSEE.

  • Entre 800.000 et 1 million :

C'est le nombre de logement qu'il manquerait pour faire face à la demande. Selon l'indice de confiance Logic-Immo, au début de l'année 2013, 3 millions de ménages français (contre 2,5 millions en octobre 2012) avaient un projet d'acquisition immobilière, pour 2 millions de vendeurs.

  • + 107% :

 L'augmentation des prix à l'achat entre 2000 et 2010.

  •  58,1 % :

Ce taux correspond à la proportion des Français propriétaires d'au moins un logement au 1e juillet 2011, selon les chiffres de commissariat général du développement durable.

  • - 11,2 % :

 Il s'agit de la proportion de la baisse des mises en chantier au premier trimestre 2013 par rapport au premier trimestre 2012, d'après une étude de Score Advisor. A noter qu'au deuxième trimestre, les mises en chantier sont reparties à la hausse avec une reprise de + 8%.

  • 7 ans :

 C'est le délai moyen d'occupation des résidences principales.

  • 6e :

"Le secteur immobilier est le 6° employeur du pays avec 2 millions d'emplois, soit 7,7% de l'emploi total (moyenne UE 15 : 6%)", peut-on lire dans l'étude de Score Advisor.

  • Moins de 3 % :

Les taux des crédits immobiliers auraient atteint 2,98% en août, selon les données de l'Observatoire Crédit Logement / CSA.

 

 

 Pour aller plus loin :

>> Consultez les dernières annonces immobilières

>> Découvrez le prix du m2 dans votre rue

>> Notre espace investissement immobilier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 11/09/2013 à 20:57
Signaler
comme d'hab on compare des choux et des carottes. On se fiche de savoir combien il y a d'acheteurs potentiels, par contre les acheteurs solvables... ceux dont le nombre a réduit de 20% en un an pour atteindre 600 000. Il suffit d'installer castorus (...

à écrit le 11/09/2013 à 18:21
Signaler
3 millions d acheteurs pour 2 millions de vendeurs potentiels ,le marché ne peut pas baisser pour l instant vu les taux à 3 ,mais après 2020 le marché va se retourner car les babyboumers vont sortir progressivement du marché ,en 2030 le rapport sera...

à écrit le 11/09/2013 à 17:48
Signaler
Il ne manque pas 1 million de logements en France mais à Paris. Tout le monde veut vivre à Paris pour le boulot. Mais allez dans les Cotes d'Armor ou à Roubaix, d'énormes maisons avec jardin bradées au prix d'une chambre de bonne parisienne, et des l...

le 11/09/2013 à 21:11
Signaler
Le déficit de logement (à l'achat ou à la location) est fort dans les agglomérations et zones dynamiques, celles qui attirent une population active locale ou frontalière, estudiantine, touristique, retraitée; donc la région parisienne mais pas elle s...

à écrit le 11/09/2013 à 17:45
Signaler
ca va etre un peu plus tendu quand il se construira 200 000 logements en 2014 !

à écrit le 11/09/2013 à 16:55
Signaler
+ 107% : L'augmentation des prix à l'achat entre 2000 et 2010. Et les salaires et le niveau de vie ? Ils ont augmentés de combien en 10 ans ? La situation est intenable. La bulle est mûre pour exploser.

le 11/09/2013 à 17:45
Signaler
Chouette, encore un adepte de la secte de la bulle, qui devait exploser l'année dernière et qui nous révèle que l'immobilier dans l'ancien a encore augmenté de ...0,3 % au premier trimestre 2013 (stats notariales). Adepte de la bulle, nous sommes là ...

le 11/09/2013 à 17:47
Signaler
il y a ' en moyenne ' 35% de trop, et pas encore de degonflement, contrairement a bcp d'autres pays; les taux remontent, les banques sont bcp plus regardantes et arretent le financement a 120%, la fiscalite va changer pour qques mois sur les maisons ...

le 11/09/2013 à 17:51
Signaler
la bulle des salaires?

le 12/09/2013 à 0:53
Signaler
"Chouette, encore un adepte de la secte de la bulle, qui devait exploser l'année dernière et qui nous révèle que l'immobilier dans l'ancien a encore augmenté de ...0,3 % au premier trimestre 2013 (stats notariales)" : On prend le risque de perdre des...

à écrit le 11/09/2013 à 16:45
Signaler
La pénurie de logement est un mythe inventé par le lobby immobilier. Si pénurie il y a, c'est pénurie de biens à prix accessible.

le 11/09/2013 à 17:41
Signaler
Plus de deux enfants par femme en moyenne, 1 couple sur deux qui explose avec les enfants à loger d'un côté comme de l'autre et 200 000 entrants chaque année via l'immigration légale. La construction n'a jamais suivi ces chiffres et si l'immobilier e...

le 12/09/2013 à 9:24
Signaler
Comment les couples séparés peuvent-ils faire augmenter les prix ? Ils ont plus de moyens après la séparation ? Certes la demande est sans doute plus forte, la demande solvable aux prix rêvés, non.

à écrit le 11/09/2013 à 16:23
Signaler
L investissement dans l immobilier est mort la preuve les ZINZINS n investissent plus dans la pierre, alors qui va créer le million de logement manquant Madame DUFLOT !!!!!

le 11/09/2013 à 17:12
Signaler
Qui pourront acheter à des prix redevenus raisonnables. Pas des prix pour rentiers de l'immobilier justement. Vous avez de l'argent à investir, vous ne voulez pas prendre de risque et en plus il faut que cela vous rapporte assez pour arrêter de râler...

le 11/09/2013 à 17:55
Signaler
@non des acheteurs: Ce mythe du boomer ou "rentier franchouillard" est intéressant au sens anthropologique du terme. Cet espèce de fantasme responsable de tous les maux de la France qui aurait grâce à l'état (?), engrangé suffisamment de patrimoine i...

le 11/09/2013 à 19:12
Signaler
Celui qui touche une rente immo ou autre est un rentier. Que cela soit son seul revenu ou non. De plus, Carlier parle d'investisseurs donc pas forcément exclusivement en immo. Et oui, l'interventionnisme d'état dans l'immo depuis 30 ans a produit une...

le 11/09/2013 à 20:49
Signaler
@romeo: ce n'est pas à Carlier que je m'adressais mais à "non des acheteurs". De quoi parlez-vous en parlant de bulle depuis 30 ans: l'immobilier s'est effondré en 93-95 soit il y a moins de 20 ans. L'immobilier est un marché et donc par définition f...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.