Immobilier : les élections municipales vont ralentir les constructions

 |   |  565  mots
Les promoteurs voient se profiler avec crainte les élections municipales de mars 2014, souvent synonymes de permis de construire refusés (c) Reuters
Les promoteurs voient se profiler avec crainte les élections municipales de mars 2014, souvent synonymes de permis de construire refusés (c) Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En plus de subir un contexte économique difficile, les promoteurs voient se profiler avec crainte les élections municipales de mars 2014. Durant les mois qui les précèdent, les maires n'accordent en général plus de permis de construire pour des programmes d'envergure, au risque de susciter le mécontentement de leurs administrés.

Déprimés les promoteurs ? Il y a de quoi au regard du contexte économique. L'appareil productif n'a semble-t-il, dans les conditions actuelles, plus les moyens d'assumer une production suffisante de logements. "Il est de plus en plus compliqué de lancer des programmes à des prix compatibles avec le pouvoir d'achat des ménages car diminuer les prix de revient (qui comprennent principalement le prix du terrain et le coût effectif de la construction ndlr) reste pour l'instant difficile", expliquait François Payelle, le président de la FPI, lors d'une conférence de presse de rentrée. Les promoteurs freinent donc leurs projets : les mises en ventes ont reculé de 22,4% au premier semestre 2013.

Les maires n'autorisent plus de permis de construire avant les élections

Malheureusement pour eux, la campagne pour les municipales du 23 mars 2014 qui s'engage en ce moment ne va rien arranger : les maires n'autorisent traditionnellement plus de projets de construction d'envergure lors des 8 mois précédents l'élection, de peur de susciter le mécontentement de leurs administrés, appeler à voter pour les réélire en mars prochain.
"Il n'y a plus de nouveaux projets engagés sur des opérations de promotion depuis le 1er septembre", constate Marc Gédoux, président du promoteur immobilier Pierre Etoile, car selon l'adage, "un maire bâtisseur est un maire qui perd les élections".
Concrètement, quand les promoteurs consultent le service de l'urbanisme de la commune, une étape préalable à tout lancement d'opération de construction d'envergure, "on vous fait sentir, sans le dire franchement, qu'il vaut mieux attendre après les élections" pour construire, témoigne Marc Gédoux. Et si le promoteur souhaite lancer son opération coûte de coûte, le maire signera le plus tard possible l'arrêté du permis de construire.

Le ministère du logement se montre également inquiet

En revanche, pour les particuliers souhaitant faire construire leur propre logement, "il n'y a aucun frein", explique Marc Gédoux. Ce sont donc bien les promoteurs qui sont affectés lors des mois précédents les élections municipales.
Ils ne sont pourtant pas les seuls à redouter cette période. Le ministère du Logement, qui doit remplir des objectifs élevés en matière de construction, craint également le comportement malthusien des maires. "Nous sommes très inquiets concernant la production de logements en 2013, car avant les élections municipales, les maires ne construisent plus pendant six mois", déplore un conseiller de la ministre du Logement Cécile Duflot.

A l'avenir, la période pré-électorale sera meilleure pour les promoteurs

Mais la situation pourrait changer à l'avenir. Dans son projet de loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové examiné mardi 10 septembre à l'Assemblée nationale, Cécile Duflot souhaite en effet que le Plan local d'urbanisme (PLU), le document qui régit les projets de construction de logement, soit élaboré au niveau intercommunal et non plus communal. Ce qui diminuerait de facto le pouvoir des maires sur l'élaboration des projets de logements dits "collectifs", même s'il n'est pas question dans la loi de leur retirer l'accord des permis de construire.

 Pour aller plus loin :

>> Consultez les dernières annonces immobilières

>> Découvrez le prix du m2 dans votre rue

>> Comparez les devis pour vos travaux

>> Réalisez votre diagnostic immobilier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2013 à 19:28 :
Une taxe foncière qui augmente plus vite que l'inflation, le loyer qui a doublé par apport aux revenus depuis les années 70, 22% aujourd'hui et 11% des revenus dans les années 70.
Bravo à la bull elle va bientôt exploser.
Réponse de le 12/09/2013 à 17:05 :
Arrête ton char Babar! Ça fait 20 ans qu'on attend qu'elle pète!
a écrit le 10/09/2013 à 22:08 :
J'ai trouvé la définition d'un mot largement repris dans différents posts en relation avec l'acquisition immobilière. Bon, ben deux choses: j'aimerais qu'on m'explique le lien ? Et ensuite j'aimerais ajouter qu'en ces temps de mondialisation, standardisation et autres nivellement mondial, je suis fier d'en être un...

franchouillard

(Familier) et parfois (Péjoratif) Désigne quelque chose de typiquement français et populaire. Parfois utilisé pour se moquer gentiment des m?urs françaises, ou de la culture française.
a écrit le 10/09/2013 à 13:05 :
Les élections municipales...ah! ah! ça va faire mal !
a écrit le 10/09/2013 à 9:04 :
C'est vraiment une bonne nouvelle comme cela on pourra peut-être encore apercevoir un brin d'herbe dans nos villes de banlieues complètement saccagées par des élus qui n'ont aucun sens de l'habitat collectif juste un sens du pognon.
a écrit le 09/09/2013 à 22:41 :
On n'est plus à ça près....
Réponse de le 09/09/2013 à 23:59 :
De surcroit fin 2015, Les Terriblement Chères, Taxes Foncières et d'Habitation, vont Encore Flamber Plus que Jamais : En effet, entrée en application de la réactualisation des valeurs locatives de 1970. Investir dans l'immobilier pour louer, surtout plus : la C.S.G Inventée récemment à 1.1% a été multipliée par 7 sur les revenus du travail, mais a été multipliée par 15 sur les revenus du Patrimoine : 15.5%. Sans cesse de nouvelles normes couteuses et contraignantes, à l'encontre des Propriétaires Bailleurs. La loi de Défiscalisation Duflot est un véritable "attrapes nigot", et comme les autres, outre que cette dernière est une supercherie, aucune n'échappe à la C.S.G à 15.5% et aux Taxes Foncières en flambée croissante. Aucune visibilité, et stabilité fiscale. Les travaux ponctuels du propriétaire, l'impot sur le revenu : rien ne vaut un placement en Banque, tranquille, bloqué, sur une durée déterminée de 3 à 5ans. à 3 ou 4.5%. "Que l'Etat construise plutot ses H.L.M, pour tout le monde, avec l'épargne du livret A à 1.25%, tout spécialement rémunéré à bas taux pour cette utilisation.
Réponse de le 10/09/2013 à 7:22 :
Un placement en banque : dans des dettes souveraines qui se feront chypriotisées par exemple ? Ouh que les petits rentiers vont souffrir lors de la grande débâcle qui s'annonce ...
a écrit le 09/09/2013 à 18:40 :
L'immobilier na pas besoin des élections pour stagner . . . c'est les prix qui sont déconnectés du pouvoir d'achat réel ds gens qui faire réduire les ventes. . .Les élections n'ont quasiment aucune influence sur le marché immobilier ce n'est qu'un rideau de fumée par cacher le fait que nous sommes toujours dans une bulle immobilière
Réponse de le 09/09/2013 à 19:26 :
Jeune et Duflot contre les trafiquants de sommeil.
a écrit le 09/09/2013 à 18:02 :
Tant mieux ! Surtout qu'on ne manque pas de logements.
Ca évitera de ravager le paysage avec des immeubles hideux.
a écrit le 09/09/2013 à 17:06 :
Les prix des terres et prés libres non bâtis : 26273 ? maximum l'hectare pour le Littoral languedocien, et la Plaine viticole - soit 2.62 ? le m2 ( avec une moyenne de 0.845 ? ).

http://www.saferlr.com/prix-des-terres-donnees-regionales

Prix moyen des terrains constructibles dans l'hérault : 229 ? le m2, ce qui nous fait l'hectare à 2290000 ?.... Et ce n'est pas la viabilisation du terrain qui explique un tel écart.

On sait clairement ou sont les marges de manoeuvres.... Mais entretenir la pénurie de foncier profite à tellement de monde....
a écrit le 09/09/2013 à 16:55 :
il y aura moins de constructions vu que les memandes de perimis ont chute de 23%... ca c'est conforme a l'objectif de decroissance ( et vu la loi qui va pas tarder a arriver, ca risque encore de chuter de 25% ca amenera a 200 000 logements neufs en 2014 ;-)))))))))) )
a écrit le 09/09/2013 à 16:16 :
encore une fois je trouve le jounaliste bien cool avec le gouvernement sans doute veut garder ses avantages fixcaux promis par hollande et VALARIE
a écrit le 09/09/2013 à 15:42 :
Dans votre article vous auriez bien fait aussi de citer la loi nouvelle sur l'immobilier donc le logement et l'urbanisme appelée : ALUR, en discussion actuellement à l'assemblée nationale dont pas mal de dispositions constitueront un frein à l'investissement locatif (propriétaires investisseurs/loyers encadrement) sans parler de la frilosité du secteur bancaire à accorder des crédits, un peu plus chers ces dernières semaines.
Réponse de le 09/09/2013 à 16:13 :
ce gouvernement et la Duflot ne donnent nullement envie d'investir , de prendre des risques, en plus comme il n'y a plus de travail l'immobilier ne peut pas marcher .........................comme d'ailleurs rien ne marche...................
Réponse de le 10/09/2013 à 7:25 :
Un rentier immobilier ne prend aucun risque en revanche il se fait aisément empapaouter en croyant au père Noël . Un entrepreneur prend des risques lui, y compris sur sa résidence personnelle ...
a écrit le 09/09/2013 à 15:28 :
La délivrance des permis de construire au niveau inter-communal va au contraire ralentir les mises en chantier. Il est toujours plus aisé de trouver un accord avec son maire plutôt qu'avec une "structure supra communale"anonyme, contre laquelle les administrés hésiteront moins à engager des recours administratifs. Une tranche de plus dans le mille-feuille administratif ne va pas dans le sens d'une simplification. L'indigestion est proche.
Réponse de le 09/09/2013 à 15:54 :
d'accord avec vous. Surtout en IdF où ces idiots veulent effacer les intercos et ramener tout le pouvoir à une mégapole nouvelle dominée par les élus parisiens !!

habitant de la proche banlieue j'attaquerais tout permis remettant en cause mon cadre de vie ! au profit des élus bobos parisiens qui nous ont déjà excomunié dans les déplacements en voiture dans la capitale
Réponse de le 09/09/2013 à 17:51 :
"habitant de la proche banlieue j'attaquerais tout permis remettant en cause mon cadre de vie !" : Ça vous permettra de gonfler la valeur de vos biens en entretenant la rareté au grand bénéfice de ceux qui sont amené à travailler en région parisienne... J'imagine que vous faites partie de cette belle génération qui explique que les jeunes n'ont qu'à bosser pour racheter vos ruines sur-évaluée ou construire sur des terrains où vous vous battez pour que ce soit impossible. L'indigestion est proche pour ceux qui font face à cette bulle entretenue au profit de la génération des parasites de la pierre!
Réponse de le 03/10/2013 à 23:33 :
mon petit doigt me dit qu des que vous aurez vous aussi acheté, vous basculerez du coté obscure de la force et serez contre toute construction autour de chez vous....
a écrit le 09/09/2013 à 15:09 :
pour faire passer la pilule la solution est "d'essarter" les quartiers difficiles, ce qui est bien le devoir des promoteurs de transformer la ville pour qu'elle soit plaisante et agréable à habiter, mais pas de contruire des biens qui vont dévaluer la valeur locative et marchande des biens déjà en place. Faire le boulot sans chercher au plus facile.
Réponse de le 09/09/2013 à 17:53 :
"pas de contruire des biens qui vont dévaluer la valeur locative et marchande des biens déjà en place" : Le but des promoteurs n'est pas de maintenir votre bubulle, mais de faire des marges sur la construction de bâtiment qui trouvent des clients, i.e. a des prix en rapport avec les revenus! Que les guignols qui seraient incapable de redevenir propriétaire dans le contexte actuel cessent leurs menaces envers les politiques : Nous voterons avec les pieds! Il est grand temps de mettre un coup de pied dans la fourmilière!
a écrit le 09/09/2013 à 15:04 :
Ce qui ralenti la construction, ce sont les dettes abyssales contractées par les collectivités locales Régions Départements Agglomérations et villes pour des constructions futiles comme les ronds points décorées en Jardins du Luxembourg luxueux et les ruelles aménagées en Avenues de Versailles, aussi pour construire des stades ruineux aux seuls profits des voyous de la finance et du BTP ... Les Socilaistes comme les UMP Nouveau Centre UDI ont eu la folie des grandeurs durant ces 15 dernières années ... maintenant avec les travailleurs pauvres, y a plus personne pour payer ... ENFIN il n'y a qu'à saisir les biens mal acquis par tous ces politocards voleurs en cols blancs et costards ... rollex et compagnie
Réponse de le 09/09/2013 à 18:04 :
"pour construire des stades ruineux aux seuls profits des voyous de la finance et du BTP ..." : C'est sûr que la bulle ne profitent à la majorité d'électeur qui se bat pour maintenir des prix délirants en empêchant toute construction... C'est toute une génération d'enrichis sans cause par la pierre qui a répondu OUI à la spéculation immobilière! C'est toute une cette génération qui se bat pour être moins taxée que les entrepreneurs après avoir investit dans la pierre à grand renfort de subvention! "maintenant avec les travailleurs pauvres, y a plus personne pour payer ..." : Même les travailleurs avec des revenus corrects ne peuvent pas devenir propriétaire face aux prix actuels! Les responsables sont ceux qui s'échange des biens immobiliers à des prix stratosphériques qui les écartent du marché! Quand vous faites 100% à 200% de PV miraculeuse, c'est sur le dos d'un jeune que vous faites votre beurre et les "politocards voleurs en cols blancs et costards" ont une seule chose à voir dans l'affaire : Vous ne voteriez pas pour eux s'ils agissaient dans l'intérêt de l'économie et non dans l'intérêt des majorités électorales! D'où cet article qui laisse presque à penser que ces questions ne doivent pas être aux mains de politiciens astreint à vous lécher les bottes, mais de bon vieux technocrates astreint à démontrer que leurs propositions sont bonnes pour l'économie!
a écrit le 09/09/2013 à 14:57 :
Cela tombe bien, il n'y a pas de problèmes de logements, et la Duflot fait tout ce qu'il faut pour motiver les proprios a louer ;-)
a écrit le 09/09/2013 à 14:53 :
... DUFLOT qui boque la construction et l'envie d'investir
moi en tout cas après une décennie 1995 -2005 active je ne bouge plus sur l'immobilier
fin des investissements on se concentre sur le paiement des 1/3 prévisionnels septembre 2013 fevrier 2014 ...

pour investir en immobilier il faut de la confiance , de l'envie , .. rien de tout cela en ce moment
Réponse de le 10/09/2013 à 7:27 :
Ben vous imaginiez quoi ? Que petit Papa Noël allait vous défiscaliser à vie et vous permettre d'arrondir vos rentes 6 à 7 fois plus vite que les revenus des actifs ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :