Le gouvernement veut bloquer les loyers à la relocation

 |   |  201  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Cécile Duflot, ministre de l'Egalité des territoires et du Logement annonce un décret visant à bloquer les prix à la relocation afin de lutter contre une "embolie". Ce mesure pourrait entrer en application dès la rentrée prochaine

Dans certaines zones, les propriétaires ne pourront plus augmenter leurs prix comme bon leur semble lors d'un changement de locataire. Le décret que prépare Cécile Duflot, la ministre de l'Egalité des territoires et du Logement vise ainsi à lutter contre "un sytème qui s'est 'embolisé' ", comme elle le dénonce dans une interview à Libération paraissant ce lundi.  "Il s'agit d'une disposition d'urgence pour répondre à la crise du logement qui pèse sur les ménages", explique-t-elle, ajoutant que "François Hollande avait promis l'encadrement des loyers et c'est dans cet objectif que s'inscrit ce projet de décret".

"Dans les zones où les loyers ont atteint des niveaux insupportables"

Ce décret, présenté fin juin en Conseil d'Etat, serait publié mi-juillet pour entrer en vigueur à la rentrée. Il ne s'agit pas d'un gel des loyer mais d'une obligation, pour les propriétaires, de soumettre le nouvel entrant au même tarif que le sortant "dans les agglomérations et les zones où les loyers ont atteint des niveaux insupportables", détaille la ministre. Le loyer continuera ensuite d'évoluer selon l'indice de référence (IRL) publié par l'Insee et adossé à l'inflation.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/06/2012 à 10:35 :
Pour avoir un oeil critique sur l'immobilier et en savoir plus sur l'encadrement des loyers consultés : http://www.immobilier-finance-gestion.com/
- Evolution des prix immobiliers en france d'ici à 2020 - mise à jour
- La Chute des prix immobiliers en 7 raisons
- Immobilier Espagne : toujours plus bas
- 20 propositions pour le logement neuf
- Nicolas Doze : Le gouvernement veut bloquer les loyers à la relocation - video
- Cécile Duflot annonce un décret pour encadrer les loyers - video
- La météo de l'immo en vidéo - juin 2012
.....
a écrit le 05/06/2012 à 5:19 :
J'ai investi dans 2 appartements que je loue et pourtant je ne trouve pas cette mesure anormale même si je doute que je sois concerné au final. Par contre, j'aimerais bien savoir comment vont évoluer les impots liés au foncier aprés les législtatives et si eux aussi seront limités.
a écrit le 05/06/2012 à 0:42 :
quand on ne sait pas faire des economies dans son propre budget, on peut toujours exiger des bailleurs qu'ils compensent sur le budget des locataires !!!
l'état distribue, et comme ça fait cher aux français, on demande aux bailleurs de bloquer les prix, aux petroliers de bloquer les prix, ... à qui le tour ?aux salariés ?
a écrit le 05/06/2012 à 0:42 :
quand on ne sait pas faire des economies dans son propre budget, on peut toujours exiger des bailleurs qu'ils compensent sur le budget des locataires !!!
l'état distribue, et comme ça fait cher aux français, on demande aux bailleurs de bloquer les prix, aux petroliers de bloquer les prix, ... à qui le tour ?aux salariés ?
a écrit le 05/06/2012 à 0:31 :
Nous revoilà en 1914.... et le gel des loyers, à l'époque, a presque duré jusqu'à la fin des années 1940. Tout cela pour orienter l'épargne vers la dette française :-p
Au delà du rappel historique, l'immobilier locatif n'étant pas délocalisable, la mesure est plutôt bonne, mais en contrepartie, il faut VRAIMENT foutre la paix aux entrepreneurs (et surtout ceux qui créent de la richesse à l'export, merci pour la balance commerciale française), en baissant massivement le coût du travail et des charges sociales qui pèsent sur les entreprises. La rente de situation ne sert à rien, ceux qui ont profité des transferts sociaux à crédit (traitements fonction publique surréaliste, salaires indexés sur l'inflation, prestations et avantages sociaux délirants, fiscalité de l'épargne invraisemblable - le livret d'épargne logement à 6% net d'impôts, comment les gens ont pu y souscrire sans honte... - et remboursés par leurs enfants ne devraient même pas l'ouvrir. Quand je vois l'état de la France en 2012, comment nos ainés peuvent-ils ne pas avoir honte après avoir tout pillé depuis 45 ans en ne laissant que des dettes (et quelles dettes !!!) et un pays à remettre en route (mais sans avoir subi la guerre, ce qui tient du génie dans le domaine de l'incompétence soit dit en passant) ?
Réponse de le 05/06/2012 à 8:32 :
rien à dire de plus si ce n'est que l'exode des jeunes talents et entrepreneurs est une réalité à laquelle nos politiques et boomers devront vite faire face. Quel interet pour un jeune de rester dans un tel pays ? aucun ....
Réponse de le 05/06/2012 à 10:04 :
Je partage cette analyse, c'est effectivement le plus grand casse du siècle, opéré par les babyboomers... Maintenant, que faire pour rééquiLlibrer les charges entre les non actifs et les actifs? cette mesure est un petit pas mais il en faudra pour rééquilibrer les comptes...
Réponse de le 06/06/2012 à 11:07 :
évitons les raccourcis simpliste qui ne plaisent qu'aux esprits simplets. Tous les babyboomer n'ont pas une retraite mirobolante. Par contre une minorité importante profite effectivement du casse du millénaire. C'est cette tranche la qui doit rendre l'argent. Son patrimoine volé doit être rendu . Il permet d'effacer la dette française. Et c'est probablement vrai pour d'autre pays.
Réponse de le 06/06/2012 à 22:56 :
Attention aux raccourcis simplistes! Certes les babyboomers ont pas mal "profité" de la conjoncture et des facilités mais leurs enfants et petits enfants aussi en ont profité ( crèches, écoles, hôpitaux, allocations en tout genre etc). La réalité est que la pyramide des âges, la conjoncture économique ne sont pas favorables à la France et de manière générale aux pays dits "développés". Sans oublier que depuis 30 ans aucune réforme significative n'a eu lieu, je vous rappelle que le premier livre blanc sur la retraite datait du milieu des années 70...et qu'à l'époque on évoquait déjà les difficultés de financer un système par répartition. Mais la nature humaine est ainsi faite et l'on ne fera des sacrifices que lorsque l'on sera au pied du mur/gouffre. La question est de savoir qui paiera le plus, les actifs ou les retraités...Sachant que les hommes politiques adaptent leur "politiques" en fonction du poids des populations qui votent ... et non de l'intérêt général! La paix social a un coût : la paupérisation des plus jeunes autrement dit la glorification des rentiers au détriment du travail.
a écrit le 04/06/2012 à 23:17 :
Pas de problèmes pour les loyers normaux. Mais, quid des logements qui sortent enfin de la loi du 1er septembre 1948?
Il faut cependant offrir des garanties contre les mauvais locataires, les incidents à part.
La fiscalité doit encourager les zones où les logements manquent. Les défiscalisations ont fait construire dans des lieux déjà pourvus, avec donc réintégration.
a écrit le 04/06/2012 à 19:10 :
Aujourd'hui on limite les loyers, et demain on réquisitionne. C'est du bolchevisme !
Réponse de le 04/06/2012 à 19:44 :

Il est temps que ceux qui se sont gavés, le comprennent : la misère amène les extrêmes au pouvoir
Réponse de le 04/06/2012 à 20:28 :
Alors comme ça tous les propriétaires se gavent ? Vous faites une très grave erreur ! Cette loi et partisane et n'engendrera que des problèmes, tout comme le bouclier fiscal !
Réponse de le 04/06/2012 à 21:07 :
@Henri: L'Etat est là pour apporter toutes les conditions à favoriser le bonheur, mais il appartient à chacun de le trouver! Qu'attendent vos soit disant "miséreux" pour se mettre au travail, aller de l'avant et s'enrichir tout en enrichissant leur pays? "Aides-toi et le ciel t'aidera"
Réponse de le 04/06/2012 à 23:14 :
http://youtu.be/ZAtcptu8Quw
7.8 mètres carré ou 20m3.

C'est minable.
Réponse de le 06/06/2012 à 11:08 :
tu me fait penser à une pub d'ATD quart monde : "tu mangera quand tu sera compétitif" avec en photo un creve la faim.
a écrit le 04/06/2012 à 19:08 :
profitez bien des derniers jours du temps d'avant les pleureuses. Les etats sont ruinés et vont chercher les sous là où ils sont : dans vos poches...ils seront bien obligés de le faire car comme les sauterelles vous n'avez rien laissé aux jeunes et aux actifs...hahahhaah je me marre en pensant à vos tetes chaque fois qu'une de ces nouvelles lois anti-rentiers va sortir ! mort de rire hahahah
a écrit le 04/06/2012 à 18:57 :
quelle hargne dans ces commentaires ! les locataires sont exagérément protégés. Un mois de caution ne sert à rien car ils ne payent pas le dernier mois, ils sont invirables même s'ils ne payent pas le loyer. On ne peut même pas virer un squatter !
et les taxes diverses ont explosé ! je n'ai jamais encore eu de problème, mais je ne loue qu'à des étudiants ayant la caution de leurs parents. Dommage pour tous les autres mais je n'ai pas les moyens de prendre des risques!
a écrit le 04/06/2012 à 18:30 :
en libre distribution bientot...pour tout nos chers arpagons multi rentiers...hahahhhaha
a écrit le 04/06/2012 à 17:46 :
il etait temps. virons les rentiers de ce pays, ceux qui saignent les forces vives tout en leur laissant les dettes à rembourser. dehors !
Réponse de le 04/06/2012 à 18:56 :
Fort bien dit... Le problème c'est que la réalité n'est pas ce que vous croyez... L'état a grandement dilué vers les particuliers le logement social et... les risques qui vont avec ! Comme ceux qui en ont bien profité, c'est à dire les promoteurs ont commercialisé tout et son contraire à des prix hallucinats, et comme à peu près tous les propriétaires ont connu de gros sinistres (loyers impayés, dégradations importantes, bien entendu sans réles recours possibles...) il suffira de peu pour que plus personne ne se tourne vers ce secteur. C'est alors que seul l'état devra loger (c'est la loi !) les insolvables et autres malhonnêtes professionnels, et que cela coutera encore plus cher à tous les contribuables... Pour ma part, j' ai définitivement renoncé à tout investissement immobilier locatif. Pour les autres, bon courage et ... bonne chance !
Réponse de le 04/06/2012 à 19:20 :
Vos paroles sont frappées au coin du bon sens : au lieu de s'en prendre aux pauvres et en particulier aux travailleurs pauvres, les hargneux feraient mieux de s'en prendre à ceux qui les ont blousé avec l'investissement locatif
Réponse de le 05/06/2012 à 16:29 :
Tout est dit, ajoutons les taxes sur les logements et les bureaux vacants, ainsi l'Etat se renfloura et les loyers et ventes baiseront de 30 à 40 %.
a écrit le 04/06/2012 à 17:22 :
après 15 ans de lois uniquement en faveur des proprios (défisc, cadeaux etc) et pour quel résultat : une explosion des loyers et une saignée de ceux qui créent de la vrai richesse : les actifs ! ca fait du bien de voir qu'on pense enfin à ceux qui se font parasiter par les boomers et les rentiers. de tout façon , c'est ca ou les jeunes iront ailleurs et vous laisseront seuls entres vieux, et avec vos dettes.
Réponse de le 05/06/2012 à 0:47 :
distribution de toile de tente pour tous quai st martin : dépechez-vous, y en aura pas pour tout le monde ... et pensez à payer vos impots, car comme il n'y aura plus un seul investisseur dans le locatif, ce sera à l'état de s'y coller !!
NB pour ceux qui aurait un logement locatif primo-locataire, pensez à rehausser le loyer dès maintenant..; après duflot, il sera trop tard !
a écrit le 04/06/2012 à 17:19 :
ceci annonce la grande saignée de voter business pour 2013. explosion de la fiscalité sur les revenus locatifs, fins des défisc en tout genre et forte augmentation de la fiscalité sur les logements vacants....le lobby immo peut déjà trouver un nouveau job, et ceux qui croyaient avoir trouvé la poule aux oeufs d'or n'auront que ce qu'ils méritent
Réponse de le 05/06/2012 à 0:48 :
et vous logez où ??
Réponse de le 05/06/2012 à 8:26 :
Propriétaire sur la côte, je ne louerais plus qu'aux étrangers durant les périodes de vacances d'été. A 650 euros la semaine au lieu de 650 euros par mois, je ne devrais pas être perdant (voir même pour ceux qui acceptent le mano à mano une ristourne).
a écrit le 04/06/2012 à 16:34 :
Moi j'aime vivre dans une FRANCE féodale où la richesse dépend de la naissance.
Réponse de le 04/06/2012 à 16:44 :
Pareil pour les dons de la nature....
a écrit le 04/06/2012 à 14:51 :
Mme DUFLOT, il faut conjuguer LOURDES TAXES sur tout l'immobilier VACANT (bureaux et logements), lourds impôts sur l?immobilier résidentiel secondaire, et lourdes taxes sur l?immobilier logistique qui est réservé aux importations en provenance des pays de l?esclavage. AINSI sera-t-il observé une significative baisse des loyers car les propriétaires de locaux vacants devront déverser leurs surfaces libres sur le marché et MéCANiQUEMENT les loyers baisseront TOUS.
Réponse de le 04/06/2012 à 18:57 :
Pas pour bien longtemps !
a écrit le 04/06/2012 à 14:21 :
En tant que propriétaire, il y a deux ans déjà, j'ai baissé deux loyers de 100 euros mensuels, car les locataires avaient du mal à payer et je voulais les conserver. Depuis, je ne les ai pas augmentés. Bien sûr la rentabilité est faible, mais ces compléments de revenus me sont bien utiles maintenant que mon employabilité a un peu faibli.
Aujourd'hui, je m'aperçois que la rentabilité d'un investissement dans une petite entreprise (que j'avais fait du temps où j'avais les moyens), me ramène 7% brut ce qui est nettement plus que l'immobilier.
L'encadrement des loyers, s'il est correctement fait évitera les dérives scandaleuses que je vois autour de moi. Mais il faudrait effectivement, pour fluidifier le marché, changer la loi sur les mauvais payeurs.
Réponse de le 04/06/2012 à 16:25 :
Il me semble que votre analyse est objective et très intéressante, merci de relever le niveau des commentaires des autres lecteurs propriétaires. Il est bien sûr nécessaire de protéger à la fois les locataires qui doivent pouvoir assumer un loyer pour un appartement décent avec un salaire "normal" et les propriétaires face aux locataires pouvant être indélicats.
a écrit le 04/06/2012 à 14:11 :
Trois ans sans retrouver de locataire et les charges qui se rapprochent dangereusement des prix HC à cause du foncier et des combustibles; sans parler du vandalisme.Elle peut toujours bloquer les loyers même imposer la gratuité totale si elle met la main à la poche !!!l

a écrit le 04/06/2012 à 14:06 :
A force de faire des lois à tout va plus personne voudra louer et les pénalisés ce seront les locataires. Il n'y a presque plus de loi qui protège les loueurs.
a écrit le 04/06/2012 à 13:58 :
Cela va être pénalisant pour les nouveaux locataires parce que personne va vouloir faire des travaux de remise en état et surtout moderniser ou rendre plus confortable , le logement. J'ai jamais profité pour louer plus cher après changement de locataire
surtout que souvent le logement est rendu en piteux état et à refaire.aux frais du
propriétaire...
Réponse de le 04/06/2012 à 15:19 :
vu les merdes que j ai vu a la location en region parisienne, je pense pas que beaucoup d investissement ont ete fait.
J ai meme vu un evier qui devait dater des annees 50 ...

Si vous voulez louer malgre tout vous serez bien obliger de vous aligner sur la concurrence. c est comme vendre une voiture sans auto radio maintenant. rédhibitoire !
Réponse de le 04/06/2012 à 15:57 :
A choisir entre une piole de 8m² à 500 euros dégueulasse et une piole de 8m² à 500 propre, le locataire choisira la piole de 8m² à 500 euros propre.
Sincèrement, amusez-vous à aller sur Youtube, taper "location" et taper ensuite un chiffre suivi de "m²". Je vous conseille de commencer par 9m² et puis descendez. J'ai même trouvé un appartement de 6m² en location à 400 euros, ce qui est interdit par la loi.
Réponse de le 05/06/2012 à 10:30 :
pour ce qui est du logement dégueulasse, je rappelle que le ménage, et le coup de peinture sont à la charge du locataire, même si beaucoup l'on oublié.
Réponse de le 05/06/2012 à 12:42 :
Un bon propriétaire honnête loue un logement propre et décent et c'est pour ça qu'il fait très peu de bénéfice.
a écrit le 04/06/2012 à 13:57 :
Villeroy a raison , ce qui est pire encore c'est que ces socialistes vont reussir à maintenir à un niveau encore trop elevé le prix de l'immobilier dans les zones ou
la pénurie est permanente. Bravo pour les investisseurs immobilier Parisiens
c'est tout pour vous.
a écrit le 04/06/2012 à 13:47 :
tres mauvais choix pour avoir plus de logements a la location
a mon avis il faut surtout pouvoir expluser un locataire qui ne paye pas son loyer
avoir moins d'impots et de charges a payer a l'état
et les loyers baisseront d'eux memes l'état n'a pas se meler du parc privé
quand a duflot qu'elle retourne d'ou elle vient des nuls au gouvernement il y a assez!!!!!!
je rpécise que je n'ai aucun bien a louer mais quand on aura compris en france que ce qui pénalise tout ce sont les impots ;;;;;;
a écrit le 04/06/2012 à 13:35 :
A LA RELOCATION
J'ai été moi même propriétaire bailleur d'un logement avec un turn over important, je n'ai jamais augmenté le loyer des nouveaux occupants sauf à l'euro supérieur quand on dépassait le 0,50 et encore, histoire de partir sur un compte rond, j'y ai pourtant été incité par l'agence qui s'occupait de la gestion, tout ça pour gagner quelques dizaines d'euros reversé à Bercy, j'ai fini par revendre à cause de la loi sur la plus value des résidences secondaires, j'y ai gagné moins de 1% et encore si on compte l'inflation les impôts que le bien a généré, les travaux pendant 15 ans de remise ne état entre chaque locataire avec en moyenne un mois sans louer pour les faire tous les deux trois ans je n'en suis pas sûre, en l'état actuel je ne compte pas renouveler l'expérience, j'ai tout vécu, les loyer impayés, la crasse, les dégradations, ce fut une expérience intéressante, mais je n'ai plus ni l'énergie ni les moyens de la poursuivre...
a écrit le 04/06/2012 à 13:22 :
Depuis les lustres, la France a rémunéré des législateurs et ministres incompétents qui de loi de 1948, en loi Quillot et maintenant décret Duflot n'ont fait qu'encourager la pénurie, la moindre qualité et la crise du logement. Quel sursaut républicain faudra t'il pour les sortir et les priver de leurs indemnités et traitements non mérités ?
a écrit le 04/06/2012 à 13:13 :
les caisses de retraite étant vide, la location d'un bien est une façon de se creer un revenu pour ne pas etre à la solde du systeme. Mais finalement avec un encadrement des loyers qui plus est de la CSG à 15, 5% plus imposition, plus obligation de garder un bien 30 ans et faire des travaux d'isolations en tout genre plus la protection des locataires mauvais payeurs.....il faut etre fou de vouloir louer!!!
Réponse de le 04/06/2012 à 18:01 :
et bien vendez donc, et à un prix décent svp, de préférence à un jeune pour redonner de l'espoir :-)
Il y a beaucoup de jeunes qui voudraient pouvoir acheter pour se loger et non pour spéculer; et qui ne peuvent pas et n'auront pas la chance d'avoir votre taux de remplacement pour la retraite alors qu'il aura payé la votre... Y avez-vous déjà pensé ?
Réponse de le 04/06/2012 à 18:02 :
C'est le constat que je fais! je vais vendre mon bien car j'en ai ras le bol de courrire derière ces locataires qui ne payent leur loyer.
Je mettrais mes sou dans un livret A et le reste investit en lingot d'OR
Réponse de le 04/06/2012 à 18:05 :
je précise que ce n'est pas 15.5% d'impôts que je paie mais 41% alors vous ne me touchez absolument pas avec votre CSG... je vois juste que je paie beaucoup d'impôts pour votre bien être et que je reste simple locataire

Les prix actuels sont absurdes et déconnectés de la réalité, c'est un fait, tôt ou tard il y aura une correction sévère du marché, elle est déjà en cours
Réponse de le 05/06/2012 à 10:33 :
Vous pouvez aussi trouver un travail mieux rémunéré,
Réponse de le 05/06/2012 à 10:54 :
je gagne déjà 85 000 euros annuels et ma santé est très fragile, donc j'ai arrêté de courrir après l'argent... j'ai choisi une activité en adéquation avec mes valeurs
Réponse de le 09/06/2012 à 17:02 :
Que les proprietaires nous fichent la paix avec leur loyer a la hausse,quand on vois le cout de la vie aujourd'hui et que l'on tire toujours la corde envers les plus faibles(les actifs dependants d'un marche du travail toujours plus ingrat et deplaisant"les man po les adecco sont des pourfandeurs tout comme les proprietaires un peu plus d'humilite et de fraicheur de leur part.svp
l'argent gagne si facilement reste une beance pour l'actif qui jamais ne pourra s'enrichir aussi facilement a moins d'investir a la bourse!!!!
a écrit le 04/06/2012 à 13:11 :
elle est très bien cette petite, elle a tout pour plaire complètement illuminée, elle sera une des principales ministres à nous aider à nous débarrasser de FLN et sa clique. Elle est dans le bon chemin, droit dans ses tongs et vers le précipice.
a écrit le 04/06/2012 à 12:15 :
Si certains locataires n'ont pas les moyens de louer, qu'ils aillent donc voir ailler en lointaine banlieue. Je n'ai pas à faire des concessions en faveur d?incapables, d'assistés!
Réponse de le 04/06/2012 à 12:26 :
et toujours en tant que propriétaire un loyer exorbitant tous les mois vous ne faites pas partie des "assistés" peut être ???
Réponse de le 04/06/2012 à 12:44 :
@Del7: Je ne fait que jouir du fruit de mon labeur de mes investissements. Et ceci, je ne le dois qu'a moi et à moi seule!!! Vous et vos assistés prenez en de la graine!
Réponse de le 04/06/2012 à 13:06 :
Supprimons votre niche d'assisté fiscal, je parie que vous déclarez vos revenus locatifs en micro foncier !
Ainsi je paierai au niveau de ma société moins de charges patronales pour les assistés sociaux !
Ah vous n'êtes pas d'accord ? Pourtant vous aussi vous en croquez de l'argent public...
Réponse de le 04/06/2012 à 13:32 :
Bien répondu Henri? Ces bailleurs qui pleurent ont bien utilisé les fonds public pour investir et payé moins d'impôt et se cache d'être des assisté!s!!!! qu'ils reversent à l'état les économies d'impôt réalisées. Le logement doit être une priorité national et non servir à enrichir une part infime de la population. cjesus votre moral est déplorable
Réponse de le 04/06/2012 à 14:27 :
@Henri, @lemonde: Venant de bobos ou d'assistés, je prend cela comme un compliments. Sinon, pour votre information personnelle, sachez qu'il existe le régime de la location saisonnière qui est bien plus rentable, surtout via une société offshore basé au Luxembourg ou en UK... Et tout cela protégé par le droit Européens.
Réponse de le 04/06/2012 à 14:57 :
Sans aller aussi loin, la loi Scellier a permis à certains de se constituer un patrimoine avec l'argent du contribuable.
Réponse de le 04/06/2012 à 15:00 :
@cjesus
votre dur labeur... moi aussi je suis loin de me reposer, je ne compte plus mes heures depuis longtemps mais à 700 euros de loyer mon petit T2 je ne vois pas comment je pourrais me constituer un patrimoine comme le vôtre un jour... désolée je ne suis pas assistée, je ne bénéficie d'aucune aide, revenez un peu sur terre, vous êtes pathétique
Réponse de le 04/06/2012 à 16:31 :
@Henri: Votre iPhone, vous en êtes content?
a écrit le 04/06/2012 à 12:15 :
Si les taxes et prélèvements divers sont aussi bloqués, pas de problème.
Personne n'oblige un locataire de louer un bien donné.
Réponse de le 04/06/2012 à 13:59 :
Bravo , bien dit.
Réponse de le 04/06/2012 à 14:19 :
Genre on a le choix. J'ai 25 ans et je gagne plutôt (très) bien ma vie pour mon age. Avec ma copine on gagne 4500 net/mois. Sauf qu'il nous faudrait au moins le triple pour espérer acheter sur Paris. Facile de dire "y a qu'à" quand on hérite d'un bien immobilier on qu'on a pu l'acheter quand les prix étaient bas. +120% d'augmentation des prix en 10 ans! Cette méga inflation ne s'explique que par la spéculation: ni la population ni les revenus ni la pénurie n'ont augmenté dans ces proportions pour expliquer une telle hausse.
Réponse de le 04/06/2012 à 23:04 :
Salut Jeff, pour vous c'est peut être plus intéressant de louer
surtout qu'avec un bon salaire il n'y a aucun problème pour trouver plus intéressant de louer vu le prix d'achat actuel.
a écrit le 04/06/2012 à 12:14 :
Dans ce cas,il faut aussi pouvoir expulser les mauvais payeur sans aucun prévis!
Réponse de le 04/06/2012 à 14:00 :
voila un commentaire de bon sens. Pourquoi des droits pour les locataires et pas de devoirs?
Réponse de le 04/06/2012 à 14:02 :
Si le congé était plus souple , les locations seraient plus faciles en faveur du locataire.
Réponse de le 04/06/2012 à 14:11 :
Avec la rafale de taxes déjà en vigeur + le prix d'achat des logements faites bien
le calcul pour voir si vous arrivez à payer le crédit avec le loyer.
Et surtout que vous risquez de tomber sur un mauvais payeur et là l'état ne vous défendra pas.
Réponse de le 04/06/2012 à 18:08 :
Moi j'ai mis 5 ans pour expulser une famille africaine! A chaque fois que j'obtenais le droit de les expulsés mais la Madame était enceinte et donc impossible de expulser
Réponse de le 04/06/2012 à 19:23 :
@sankukai : Je compatis. J'espère que vous n'avez pas pas retrouvé l'appartement dans un trop sale état...
Réponse de le 04/06/2012 à 23:12 :
Complètement saccagé, c'est ce qui m'est arrivé et loyers impayés + crédits en cours. Qu'on ne m'appellent surtout pas raciste.
a écrit le 04/06/2012 à 11:53 :
Puisqu'il faut se comparer avec l'Allemagne il faut TOUT comparer : cout des impots, bureaucratie, etc etc ne pas se limiter à ce qui nous arrange. Cette mesure est contraire au traité de Mastricht car l'Etat se permet d'intervenir sur la fixation des prix dans un secteur sur lequel MASTRICHT ne lui donne plus ce pouvoir. J'espère que les asociations de propriétaires feront une QPC
a écrit le 04/06/2012 à 11:42 :
Ben moi c est bien simple je ne loue plus mes apparts a paris au dela d un contrat de 1 mois renouvelable, en meublé, avec 1 mois de caution cash. 50% du temps des etrangers qui viennent bosser, 30% des majors francaises pour leurs cadres en deplacement, 20% des touristes etrangers. Aucun probleme de loyers et au prix du marché svp. Si des locataires francais desirent s installer a Paris, il paye comme les autres ou direction la banlieu ou le 20eme. Je me contre fiche de leurs etats d ames comme de de ceux de la ministre.
Réponse de le 04/06/2012 à 13:10 :
+1 idem pour moi, 2 apparts, loués uniquement en meublé et pendant les vacances ou période courte. Marre des impayés et des degradations qui coutent plus cheres que le montant de la caution. Je protege ainsi mes biens, je suis pas la pour faire du social, personne n'a jamais fait de social pour moi.
Réponse de le 04/06/2012 à 13:11 :
Vous vous en contrefichez mais vous devriez relire vos cours d'histoire.
Vous finiriez peut-être par comprendre qu'à force d'égoïsme et d'inégalités criantes, les ''gueux'' que vous méprisez tant, pourraient un jour s'en prendre à vos biens, voire pire.
Ce jour là, personne ne vous défendrait...
Réponse de le 04/06/2012 à 13:51 :
@Henri: Sous couvert d'humanisme, les masques tombent rapidement on dirait :)
Réponse de le 04/06/2012 à 14:09 :
Je cotise et paie mes impots comme tout citoyen, pardon comme 50% des citoyens, 50% des "citoyens" francais ne payant AUCUN impot mais recevant des aides. Alors je donne mes chaussettes et ma chemise, permettez moi de garder ma culotte et de ne pas tout donner aux autres !
Réponse de le 04/06/2012 à 14:30 :
@Henri: Qu'est-ce qui empêche vos soit disant "gueux" d'investir, d'entreprendre, de devenir propriétaire? Sont-ils intellectuellement défaillant? En faites-vous vous-même partie?
Réponse de le 04/06/2012 à 17:06 :
Vous vous placez dans la catégorie des créateurs mais en fait vous êtes un rentier qui bénéficie de niches fiscales, , une forme d'assistanat pour un libéral comme moi. En plus vous vous plaignez beaucoup.
Pour ma part, j'ai créé 7 emplois dont le mien et je paye beaucoup d'impôts mais je ne passe pas mon temps à me plaindre ...
Réponse de le 04/06/2012 à 17:08 :
Vous avez courte vue etapparemment la mémoire un peu courte mon ami.
La concentration excessive de richesses créé des tensions sociales et parfois la guerre.
À rentier bon entendeur, salut !
a écrit le 04/06/2012 à 11:27 :
Une mesure contre-productive. J'envisageai d'acheter un deuxième studio pour le mettre en location. Je vais le faire, mais à Londres (en free hold pour les connaisseurs), avec un financement par une banque anglaise et avec un contrat rédiger un avocat anglais. Et encore bravo pour cette mesure qui enfonce la France dans la pauvreté.
Réponse de le 04/06/2012 à 13:05 :
C'est une très bonne idée d'investissement, surtout que les prix là bas ont beaucoup baisser du fait de la récessions. Aussi, il n'y a aucun plafond d?augmentation, les loyers peuvent très bien être augmenter de 10-20% annuellement. Le seule frein pour moins est que les banques anglaises ne font que du taux variables, ce qui peut poser des problèmes lorsque les taux de la BoE remonteront. Mais pour investir et entreprendre l'UK reste l'Eldorado!
Réponse de le 04/06/2012 à 13:17 :
Vous avez bien raison. Pour ma part je propose désormais a mes clients des apparts a Miami et New York. Renta locative entre 8 et 12%, si le locataire ne paye pas 2 mois dehors en 1 semaine.... Pauvre France de pauvres
Réponse de le 04/06/2012 à 13:53 :
Confondre rentes et entrepreneuriat : vous m'étonnez que la France se traîne 70 milliards de déficit commercial et un chômage endémique depuis 30 ans avec des ''entrepreneurs'' comme vous messieurs ...
Bon courage en UK et aux USA car il y a 9 chances sur 10 de vous prendre un mega bouillon : ils n'ont pas de pitié pour les locataires mais ils en auront encore moins pour les proprios non résidents comme vous !
Réponse de le 04/06/2012 à 14:43 :
Comme sous l'ancien régime, les rentes versées en France sont issues de la spoliation de la création de richesses d'autrui. Il s'agit des salaires de la fonction publique, les subventions publiques, les aides familiales et sociales, la sécu et les retraites par répartition forcée. Pour les reste, il s'agit de capitaux et d'investissements participant à la production de richesses, comme les autres formes de production et d'échange.
Réponse de le 04/06/2012 à 16:30 :
@Henri: Votre iPhone, vous en êtes content?
a écrit le 04/06/2012 à 11:09 :
cela devient simple, les propriétaires ne loueront plus ce qui est bien normal
les locataires c'est bien de les protèger, par contre les propriétaires commencent à en avoir ras le bol de ceux qui ne veulent pas payer, donc ils ne loueront plus
Super la misnistre du logement
Réponse de le 04/06/2012 à 15:26 :
et vous aurez un appart vide, qui vous coutera des charges et impos et aucun revenu... ca c est de la gestion :-)
m etonne pas que la france est en train de couler avec des gens comme vous
a écrit le 04/06/2012 à 11:07 :
La regulation des loyers ne peut qu'etre salutaire pour tout le monde...proprietaires comme locataires.On le voit, ca marche tres bien en Allemagne et les francais sont aussi intelligents que les tricolores d'outre-Rhin.Hauts loyers s'ignifie pouvoir d'achat en moins.. il faut des lois srtictes et claires, controlees par l'executif, les sanctions singlantes doivent etres appliquees aux contrevenants.Regadons ce qui se fait a l'etranger.Encadrement c'est securite pour proprietaires et locataires.
Réponse de le 04/06/2012 à 11:21 :
La comparaison avec l'Allemagne n'est pas aussi directee. Les "hasards" de la guerre ont fait que l'Allemagne n'a pas pu générer une ultra-concentration urbaine dans sa capitale, et donc cela a créé une dizaine de grandes métropoles, au lieu d'une seule comme Paris et Londres. Les symptômes sont de fait un peu différents des deux cotés du Rhin.
Réponse de le 04/06/2012 à 12:10 :
Il y a un marché de l'offre et de la demande en immobilier comme ailleurs. Encadrer le loyer c'est une ineptie. Si on a pas les moyens de louer on ne loue pas !!! Si le loyer est trop cher le prioritaire ne loue pas il devra donc baisser son tarif. Encadrement des loyers et arrêts des niches dans l'immobilier .., 1 seul perdant le locataire car moins de bien à louer ! Merci qui ? Merci hollande
Réponse de le 04/06/2012 à 13:36 :
Sauf que l'immobilier ne doit pas subir les lois du marché. Le logement est un droit et non pas un produit financier et spéculatif. C'est dur à comprendre pour vous j'imagine mais profité encore un peu de la fête!
Réponse de le 04/06/2012 à 14:38 :
@le monde: Ok, donc c'est un droit, donc vous ne payez pas, ca doit être un bien gratuit ? Pareil pour l'eau, l'énergie, la nourriture, l'éducation, la santé, la sécurité, etc, tout un tas d'autre "droits" qui doivent être entièrement gratuits je suppose ...
Réponse de le 04/06/2012 à 14:49 :
Le logement n'est certainement pas un droit. Quand on ne veut pas payer, on reste dehors.
Réponse de le 04/06/2012 à 17:17 :
@lemonde
Back in USSR ! Tout est gratuit, tout appartient a tout le monde, a mort la propriete privee, vive les bisounours et faisons l'apologie de la paresse !
Réponse de le 06/06/2012 à 14:49 :
Si c'était uniquement la loi de l'offre et la demande, il n'y aurait pas d'APL; Je propose que les APL soient supprimées à tout le monde et là on verra ce que la loi de l'offre et la demande répond... Après tout l?État gonfle artificiellement l'offre à la location avec les APL pour que les gens soient logés, en retour il me parait équitable qu'il demande une modération. Le problème du logement locatif est l'absence des zinzins et surtout la présence des particuliers en tant que propriétaires bailleurs qui n'ont que 1 ou 2 logements à la location et pas la surface financière suffisante pour entretenir le parc locatif privé. Quand on n'a les moyens on ne joue aux jeux de grandes personnes.
a écrit le 04/06/2012 à 10:54 :
Super idée ... En gros, pour un appartement loué en dessous du marché depuis une longue période, aucun intéret à le rénover après le départ du locataire vu qu'il ne pourra être reloué qu'en dessous du prix du marché. Ou alors j'ai raté un truc ?
a écrit le 04/06/2012 à 10:42 :
la France a besoin d'investisseur qui construisent l'avenir et non de rentiers qui s'engraissent sur la bête en appauvrissant les jeunes générations qui n'auront ni les loyers raisonnables / achat d'appart bon marché ni les retraites des papy boomers (dans 20 ans, le taux de recouvrement n'atteindra sans doute pas 50% tout compris) et qui par contre devront supporter le poids de la dette à rembourser.
On est vraiment à la veille d'un conflit intergénérationnel majeur...
Réponse de le 04/06/2012 à 11:57 :
avec des visions aussi courtes que primo nous allons effectivement vers des conflits. bien des retraités petits propriétaires ne sont pas des nantis ce petit revenu leur empeche d'etre à la charge de leurs enfants quand ils iront à la maison de retraite
Réponse de le 04/06/2012 à 12:12 :
Le problème @primo est qu il reflète toute la pensée gaucho bobo et je regrette de lui dire : un investissement locatif est un investissement comme un autre qu il faut gérer et entretenir. et qui donc crée des emploi .Ce qui est nouveau dans la pensée gaucho bobo est le développement d une certaine haine envers les gens qui réussissent , les retraités .
Réponse de le 05/06/2012 à 0:22 :
Cher mauvais patriote, vous faites erreur sur le diagnostic : célibataire, travaillant dur, je paie 12 000 euros d?impôts par an et ai voté à droite toute ma vie :-) Je gagne très correctement ma vie donc et ne demande rien à personne. Mais j?ai la malchance d?avoir une maladie chronique grave, qui m?a ouvert les yeux sur la précarité que vivent beaucoup, qu?elle soit économique ou médicale, et j?ai donc de la compassion pour eux.
Réponse de le 05/06/2012 à 0:36 :
Si je suis toujours locataire, ce n?est pas par manque d?initiative, juste par manque d?affinité avec les assureurs. Ils aiment bien mon compte en banque mais pas mon dossier médical. Essayez d?acheter un bien à Paris quand vous êtes inassurable (jusqu?en 2007, Convention AERAS) ou quand les assureurs imposent un taux d?assurance usurier de 3%. Moi je n?y arrive pas. Suis-je pour autant moins méritante que tous ceux qui ont investi dans la pierre ces 15 dernières années ? J'ai la faiblesse de croire que non, j'ai juste été exclue arbitrairement du marché
a écrit le 04/06/2012 à 10:39 :
Bienvenue en URSS ...
a écrit le 04/06/2012 à 10:36 :
Bonjour La Tribune
Quand vous publiez un article de 2 paagraphes qui reprend des dépêches ou CP du gouvernement, essayez au moins d'éviter les fautes à répétition...
a écrit le 04/06/2012 à 10:35 :
Cécile Duflot est bien gentille, mais c'est la gauche sous MITTERRAND qui avait libéré les loyers, alors les bailleurs de fonds de gauche comme de droite ce n'est pas eux qui vont changer quoique-soit. Bientôt le crack immobilier sous la présidence de Hollande est un bon pari...
a écrit le 04/06/2012 à 10:20 :
eh bien les amis je vois que nous sommes pour une fois tous d accord
la mesure est perverse aussi bien pour
les bailleurs que pour les locataires
in fine
il faut être maso pour continuer à
louer ses biens :la rentabilité est nulle
quoi qu on en dise,il devient très difficile
d expulser les mauvais payeurs,etc etc
Votez bien aux législatives pour leur
offrir une cohabitation de choc!!!
Réponse de le 04/06/2012 à 11:11 :
Non, nous ne sommes pas tous d'accord.

Ayant patiemment attendu que les prix de l'immobilier se dégonflent au lieu d'acheter en pleine bulle, ayant tranquillement augmenté mon apport personnel au point d'en arriver à 50%/ (aux prix actuels), je suis comme internaute ci-dessous.

Très favorable à toute mesure qui sortant l'immobilier de la sphère des produits d'investissement dès lors qu'il s'agit d'un bien de première nécessité, va mettre fin à cette bulle ramener les prix au raisonnable de sorte que je puisse, éventuellement, acquérir (la location c'est très bien aussi il faut bien mesurer les choses). Cela accompagne très bien la fin du Scellier et autres mesure néfastes du même acabit.

Donc voyez vous, les locataires, certains locataires ont tout intérêt à cette mesure.
Réponse de le 04/06/2012 à 12:49 :
Absolument d'accord ! L'immobilier c'est pas un investissement comme un autre, et les investissements seraient plus utiles ailleurs, sans compter le prix que ça coute à l'état de supporter ces loyers (APL, etc..)
D'ailleurs, il me semble que l'encadrement des loyers posait moins de problèmes à tous ces investisseurs lorsqu'il était inclus dans Scellier... (in fine on peut pas louerun scellier à n'importe quel prix, ce qui reviens à une forme d'encadrement)
a écrit le 04/06/2012 à 10:18 :
Bloquer les loyers = baisse de l'intérêt des investissements dans la pierre = baisse des prix de l'immobilier !

Une très bonne nouvelle après 4 ou 5 ans de baisse l'immobilier sera à nouveau un super investissement pour créer de la valeur sans valeur ajoutée !!!!!!
Réponse de le 04/06/2012 à 12:12 :
On voit bien que vous n'avez pas des immeubles en location. Rénovation, mise aux normes, entretien, réfection des facades, ... plus les réfections entre 2 locations plus le temps passé en gestion, plus l'énergie pour percevoir les loyers, plus toutes les taxes à payer ... Il n'y a peut-être pas beaucoup de valeur ajoutée, mais on engraisse l'état, les collectivités locales, les banques, les assurances, les syndics, les agences et leur valeur ajoutée à eux, notamment celle de l'état, elle est pas bien forte !!!!! A l'arrivée la rentabilité est proche de zéro.
Réponse de le 04/06/2012 à 12:52 :
@gustav19 : c'est bien pour ça que quand on a essayé de vendre un scellier, je me suis aperçu que le rendement de l'assurance vie était le même (voire supérieur) sans les problèmes, donc l'immolocatif aux prix actuels du foncier, c'est mort
Réponse de le 04/06/2012 à 14:52 :
"créer de la valeur sans valeur ajoutée" ; une belle guignolade économique, digne d'un "expert". On dirait du Jorion.
a écrit le 04/06/2012 à 10:04 :
Voilà une belle illustration de la déconnexion entre le néo gouvernement et la réalité du marché. À quand les logements communautaires administrés par Cécile et attribués par les comités de quartier?
a écrit le 04/06/2012 à 10:03 :
souhaitons que les impots et charges soit aussi raisonnables apres nos politiques pourront donner des lecons .nos institutionnels ne travail plus sur du locatif hors bureaus il y a bien une raison et puis paris n'est pas la france
a écrit le 04/06/2012 à 9:56 :
perso, j'ai passé une convention avec l'ANAH, avec engagement de louer mes apparts à un tarif social (50% du marché environ) pendant 9 ans. A l'issue de cette période, que se passera-t-il ? Je me suis engagé pour 9 ans, mais la contrepartie, c'était que les loyers redeviennent libres ensuite !!
Réponse de le 04/06/2012 à 13:14 :
Vous vous êtes fait avoir! Il ne faut jamais faire confiance au Social. Le Social ne sert à rien et ne rapporte jamais rien. Comme on dit, "trop bon, trop con"... Désolé pour vous.
a écrit le 04/06/2012 à 9:40 :
Quand le chômage explosera pour de bon ce sera trop tard. Et tous les locataires qui ne paient pas leur loyer tout en ne quittant pas les lieux ? Il faut vraiment avoir besoin d'un statut social pour être propriétaire en France.
a écrit le 04/06/2012 à 9:22 :
Le but, rendre l' investissement immobilier moins attractif, dissuader les investisseurs et rendre le marché à ceux qui achètent pour y habiter, notamment les primos accédants. Les prix commenceront logiquement à baisser, un Français achète son logement 40% plus cher qu'un autre Européen selon ses propres revenus ( FMI)
Réponse de le 04/06/2012 à 9:57 :
et ceux qui ne veulent pas acheter... ils seront forcés ?
et ceux qui sont déjà proprio de logement locatif, on va les forcer à vendre ?
a écrit le 04/06/2012 à 9:19 :
Le but, rendre l' investissement immobilier moins attractif, dissuader les investisseurs et rendre le marché à ceux qui achètent pour y habiter, notamment les primos accédants. Les prix commenceront logiquement à baisser, un Français achète son logement 40% plus cher qu'un autre Européen selon ses propres revenus ( FMI)
Réponse de le 04/06/2012 à 9:58 :
la loi de 1948 a déjà tenté ça : on voulait améliorer les logements... et on a eu l'effet inverse. Même décision, même conséquence !!!
Réponse de le 04/06/2012 à 10:21 :
A l'inverse la liberté des prix n'a pas non plus permis d'améliorer la qualité des logements sur le marché (suffit de voir les taudis que certains proprios louent 800 euros/mois sur Paris).
Le blocage des prix est la moins pire des solutions.
La seule solution à terme est de construire plus (en hauteur si nécessaire) et de forcer les nombreux logements vacants à revenir sur le marché (triplement de la taxe d'habitation et foncière pour les logements non occupés et non loués).
a écrit le 04/06/2012 à 9:18 :
L encadrement des loyers qq soit sa forme est une mesure électoraliste; tout le monde connait les effets pervers d une telle mesure : retrait des investisseurs "privés" , vieillissement du parc locatif ( pas de travaux) et surtout grande difficulté pour les nouveaux locataires car les proprios seront encore plus sélectifs . Comme il est bon dans cette période d être fonctionnaire !!
Réponse de le 04/06/2012 à 9:44 :
Quand on compare le parc immobilier en France et en Allemagne quel contraste. A part la vitrine parisienne intra muros, tout le reste est à l'abandon. Cela est frappant en de déplaçant le long des 2 rives du Rhin par exemple !
a écrit le 04/06/2012 à 9:15 :
En fait Hollande s'attaque aux symptômes (les loyers trop hauts) au lieu de s'attaquer à l'origine du problème : le manque de logements. C'est comme créer de l'emploi public pour pallier au chômage... cela aura des effets pervers à moyen termes. D'ailleurs, moi qui n'augmentait pas annuellement le loyer de mon locataire, je m'y vois donc contraint à la vue de cette loi. Il appréciera !
Réponse de le 04/06/2012 à 9:56 :
En fait, Hollande, comme tous ses prédécesseurs, s'attaque en effets aux symptomes. Mais la cause n'est même pas le manque de logements, c'est qu'on continue a empiler les gens au même endroit, et bien sur, on ne peut pas construire plus de logements, vu que ca déborde déjà. La vraie cause est que les gens ont besoin de bosser, donc s'approchent des entreprises, et qu'on laisse les entreprises s'empiler dans les mêmes coins (de préférence sur Paris et proche ceinture). Pire encore, on leur fait des ponts d'or pour venir se coller les unes aux autres, parce que d'autres élus locaux trouvent très bien d'enrichir leur ville, tout en ne supportant pas les effets secondaires. Il faut donc attaquer le mal a la racine, et ajuster la fiscalité des entreprises pour les favoriser si elles déplacent leurs sites dans des zones moins dense, et les plomber si elles s'empilent...
Réponse de le 04/06/2012 à 12:31 :
Les propriétaires profitent d'un effet d'aubaine. Qu'ils aient investi dans l'immobilier et en tirent profit, aucun souci. Le souci est effectivement a distribution de l'activité economique sur le territoire national. Le jacobinisme français qui est à la fois de droite comme de gauche, applique unilatéralement des lois, des organisations, du haut vers le bas. Voulant prendre le modèle allemand dont on vante (à raison selon moi) la réussite, on oublie le F de fédéral de l'ancienne RFA.
a écrit le 04/06/2012 à 9:05 :
plus personne n'achetera les appartements en vente avec locataire.
il y aura des hausses reguliere de loyer en fonction de l'irl, donc plus de conflits entre propriétaire et locataire
et si le locataire ne veut plus payer, le proprio ne peut rien faire.
ça devient de moins en moins interessant de devenir proprietaire !
Réponse de le 04/06/2012 à 9:29 :
Jusqu a présent je n augmentais que rarement les loyers pendant la durée du bail et je suis loin d être seul dans cette démarche : conséquence immédiate à expliquer à mes locataires , révision immédiate des loyers .
a écrit le 04/06/2012 à 8:55 :
bloquer les loyers = diminuer les rentrées d'argent pour les travaux de rénovations = bloquer les travaux d'entretien et de rénovation.
les particuliers n'ont pas la même logique que l'état, ils ne dépensent pas plus qu'ils ne gagnent eux...
Réponse de le 04/06/2012 à 10:22 :
Mon loyer à Paris prend 20 euros par mois chaque année et ma proprio fait le strict minimum pour entretenir ce petit studio qui lui rapporte un max de fric.
Réponse de le 04/06/2012 à 14:15 :
Très bien, on peut tomber sur des personnes sans scrupule.
Mais, exposez plutôt le prix que vous payez, les M2 Prix du M2 à l'achat et autres pour qu'on puisse comparer . S.V.P.
Réponse de le 04/06/2012 à 14:17 :
Des lois strictes existent déjà, il faut les respecter, c'est tout.
a écrit le 04/06/2012 à 8:55 :
Des dessous de table en perspective, nous allons pas brader nos biens !
Réponse de le 04/06/2012 à 10:07 :
resistance
Réponse de le 04/06/2012 à 10:57 :
D'accord avec super-résistant
Réponse de le 05/06/2012 à 14:17 :
l'idée est de plafonner les augmentations pas de baisser
a écrit le 04/06/2012 à 8:52 :
comment voulez vous vivre avec une retraite misérable de 2800 euros par mois, les loyers permettent de mettre du beurre dans les épinards et c'est moins fatiguant et moins risqué que de créer une société
Réponse de le 04/06/2012 à 10:04 :
moi je travaille et pour la moitié de la somme que vous évoqué ! Mais néanmoins, j'ai investi dans de l'immobilier locatif et le loyer encaissé ne couvre pas encore les emprunts, mais je compte sur la révision des loyers pour rééquilibrer ça !!!

Déjà qu'avec leur lois absurdes je suis pénalisé car si je vend mon appart, je serai taxé plein but, alors que si j'y habitait, je serais exonéré au titre de la résidence principale : l'état veut donc même décider où je dois habiter !!
Réponse de le 04/06/2012 à 10:05 :
NB, je suis propriétaire d'un appart locatif à 20 km de mon domicile, et je suis locataire là où j'habite (près de mon job) !!!
Réponse de le 04/06/2012 à 10:25 :
à lyon69
Voilà pourquoi la France va mal. Si votre épargne était investie dans une PME industrielle pour financer son développement, comme le font les Allemands, notre économie serait compétitive(je vous blâme pas tout les Français qui le peuvent achètent de l'immobilier). Au lieu de cela, nous stérilisons nos richesses dans la pierre.
Réponse de le 04/06/2012 à 13:40 :
@vido; Qui êtes vous pour décider où doit aller l'argent que nous avons durement gagner par notre travail???!!!
Réponse de le 04/06/2012 à 14:22 :
Quelqu'un qui pense à l'intérêt général. Mais en ces temps d'individualisme exacerbé c'est un gros mot, j'en conviens.
a écrit le 04/06/2012 à 8:48 :
Il faut au contraire augmenter les loyers pour accroitre le PIB.
Réponse de le 05/06/2012 à 14:14 :
pour accroître TON PNB, toujours aussi drôle Cavaliere...
a écrit le 04/06/2012 à 8:47 :
Taux marginal d'imposition : 40 ou 45% + CSG 13,5%+ blocage + foncier +ISF.
Ne faut-il pas geler les locations au départ des locataires?
Trop d'impot tue l'impot et la poule aux oeufs d'or
Réponse de le 04/06/2012 à 12:40 :
La poule aux œufs d'or, c'est la personne qui créée une entreprise, de la richesse par la plus- value, de l'emploi, et contribue à la balance commerciale de la France. Quant à votre ISF, une bonne baisse de l'immo devrait vous en soustraire.
Réponse de le 04/06/2012 à 23:16 :
C'est exactement ce qui va se passer.
a écrit le 04/06/2012 à 8:34 :
bloquer les loyers et il est également prévu de bloquer les retraites mais des fonctionnaires seulement pendant 4 ans .........................
a écrit le 04/06/2012 à 8:29 :
Pour les loyers du privé (sans encadrement)la liberté est totale,sauf que les prix ne peuvent dépasser ceux du voisinage au renouvellement des baux et relocations.
a écrit le 04/06/2012 à 8:12 :
"Il ne s'agit pas d'un gèle des loyer" : deux fautes dans un seul mot, c'est beaucoup. Sans parler du pluriel évanoui, pour faire bonne mesure ! Pas bien réveillé ?
a écrit le 04/06/2012 à 8:03 :
Le secteur dit "du logement social" a vraisemblablement un poids excessif. Bloqer le logement privé n'est certainement pas une bonne idée: la hausse des loyers est un indicateur du deséquilibre de la demande rapport à l'offre.
Réponse de le 04/06/2012 à 8:43 :
elle doit aussi bloquer l'indice de la construction, les charges des entreprises de constructions, les taxes liés au logements locatif pour les propriétaires, les taux de crédits..., elle a du travail cette dame, elle qui veut de l'égalité...
a écrit le 04/06/2012 à 8:03 :
Le secteur dit "du logement social" a vraisemblablement un poids excessif. Bloqer le logement privé n'est certainement pas une bonne idée: la hausse des loyers est un indicateur du deséquilibre de la demande rapport à l'offre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :