"Vu la conjoncture, une stratégie fiscale ne peut réussir que si elle vise à alléger les impôts"

 |   |  290  mots
La gauche réformiste n'a jamais eu pour objectif, que je sache, d'augmenter systématiquement les impôts ou de récuser la compétitivité ! a également affirmé Laurent Fabius.
"La gauche réformiste n'a jamais eu pour objectif, que je sache, d'augmenter systématiquement les impôts ou de récuser la compétitivité !" a également affirmé Laurent Fabius. (Crédits : Reuters)
Dans un entretien accordé aux Echos, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, affirme par ailleurs qu'il faut "réduire les déficits, trop lourds" de l'Etat, mais aussi faire des économies du côté des collectivités locales, des opérateurs de l'Etat, des régimes sociaux".

"Dans la conjoncture actuelle, une stratégie fiscale ne peut réussir que si elle vise, entre autres buts, à alléger les impôts". C'est ce qu'a déclaré Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, dans un entretien aux Echos ce vendredi.

"Mais il faut aussi réduire les déficits, trop lourds. L'effort d'économies sur les dépenses doit donc être mené avec d'autant plus de vigueur", insiste-t-il. Outre les dépenses de l'Etat, où l'effort d'économie est selon lui "le moins rude à obtenir", "il faut aussi regarder du côté des collectivités locales, des opérateurs de l'Etat, des régimes sociaux".

"La gauche réformiste n'a jamais eu pour objectif (...) d'augmenter systématiquement les impôts ou de récuser la compétitivité !"

Lors de ses voeux, le président François Hollande a indiqué "la stratégie économique indispensable aujourd'hui pour le redressement de la France", assure-t-il, ne reprenant pas l'idée d'un tournant "libéral".

"La gauche réformiste n'a jamais eu pour objectif, que je sache, d'augmenter systématiquement les impôts ou de récuser la compétitivité !", explique Laurent Fabius qui rappelle : "La diminution des impôts, nous l'avons pratiquée par exemple tout au début des années 2000", à une époque où Lionel Jospin dirigeait le gouvernement et où lui-même occupait le ministère de l'Economie.

Prêt à dérouler le tapis rouge aux entrepreneurs britanniques

Revenant sur les récentes critiques de David Cameron sur le modèle français, Laurent Fabius a également affirmé que :

Si, par malheur, comme il est en parfois question, nos amis britanniques décidaient de quitter l'Union européenne, nous déroulerions le tapis rouge pour leurs entrepreneurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2014 à 8:08 :
N'est il pas au gouvernement celui là ?
a écrit le 11/01/2014 à 10:59 :
Economie dans les collectivités locales? Monthieux, commune rurale de l'Ain, 590 habitants, recettes de fonctionnement 370K€, dépenses de fonctionnement 280K€ mais cette année a emprunté 500K€ sur 20 ans pour ''réaménager'' la petite place de l'église, aucune urgence à faire ces travaux pharaoniques. Le député local UMPa donné de 20K€ de sa réserve parlementaire et la Communauté de Communes 70K€ de subventions!!!! A pleurer....
a écrit le 10/01/2014 à 20:52 :
Il oublie de mentionner le secteur où il y a le plus d'argent à gagner: Réduire le nombre des membres du gouvernement et du sénat et l'assemblée nationale. En réduisant leur membre on gagne sur trois tableaux: leur paie faramineuse, leur détournement à leur profit et les magouilles qu'ils nous cachent tous
a écrit le 10/01/2014 à 12:05 :
Très distrayant. Le ministre Fabius donne des leçons aux collectivités locales... alors que 'le baron de Normandie' Fabius continue la gabegie (et des hausses de taxes vertigineuses) au niveau du Conseil Régional, du Conseil Général de Seine Maritime, de la Municipalité et de la Métropole de Rouen que lui et ses amis contrôlent.
a écrit le 10/01/2014 à 9:19 :
La stratégie de girouette du gouvernement (un jour on tape sur les riches, les entreprises et la finance et le lendemain on leur fait la court) n'a qu'un fondement : le clientélisme électorale, sans volonté de réformer le pays.
a écrit le 10/01/2014 à 8:37 :
Quid de Thomas Fabius ?
Réponse de le 10/01/2014 à 9:42 :
C'est pas le sujet, il ne paye pas d’impôts !!!
Une autre question ?
Réponse de le 10/01/2014 à 11:21 :
le fiston ne paye pas beaucoup d'impôts.
La campagne électorale bat son plein avec l'enfumage qui va avec pour entourlouper les gogos.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :