"Chat" avec Marc Darnault, associé chez Optimaretraite.

 |   |  1634  mots
Retranscription du "chat" du 8 avril avec Marc Darnault, associé chez Optimaretraite.

Bonjour à toutes et à tous, nous avons le plaisir d'accueillir Marc Darnault, associé chez Optimaretraite.

Bonjour à toutes et à tous. Merci à vous d'être présents pour discuter avec moi cet après-midi...

jean-louis : J'aurais dû prendre ma retraite le 01/02/09; mais j'ai décidé de prolonger mon activité . À partir de quand s'appliquera la surcôte. Les décrets sont-ils parus ? Merci de votre réponse.

En partant du principe que vous aviez 60 ans le 01/02/09 ainsi que le nombre de trimestres pour parti à taux plein, le décompte de la surcote qui vous sera appliquée a commencé depuis le 1er avril (ce n'est pas une blague) 2009. Ainsi, au 1er juillet 2009, vous aurez un trimestre de surcote, ..., au 1er janvier 2010 trois trimestres de surcote,...
SI vous dépendez d'un régime aligné (par exemple, si vous êtes salarié), la surcote sera pour vous de 1,25% par trimestre. Si vous êtes un professionnel libéral, elle sera de 0,75% par trimestre.

54ans : Quelle est la différence entre trimestres retenus et trimestres cotisés pour ma retraite?

Les trimestres cotisés correspondent à toutes les périodes qui ont donné lieu à cotisations au régime obligatoire français, dont la pension est calculée. Les périodes de service national et les périodes de maladie peuvent être réputées cotisées dans la limite de quatre trimestres pour le service national et de quatre trimestres maladie, soit huit au maximum.
Concernant les trimestres retenus (ou validés), il s'agit à la fois des trimestres cotisés et des trimestres "assimilés"' comme, par exemple, les périodes de maladie (au-delà de 4 trimestres), d'invalidité, de travail à l'étranger, les périodes effectuées dans un autre régime obligatoire français... Ces trimestres "assimilés" n'engendrent aucun report de salaire sur le relevé de carrière.
Pour les femmes, il ne faut pas oublier les majorations pour enfant(s) élevé(s) : actuellement, un maximum de huit trimestres par enfant.

dine 75 : Mon mari a 56 ANS il a commencé a travaillé a 15 ans. S'il prend sa retraite anticipée pour longue carrière après 2010, devra-t-il attendre d'avoir 65 ans pour toucher sa complémentaire ? Merci

L'accord AGFF, qui permet de partir avant 65 ans à taux plein dans les régimes complémentaires dès lors que le taux plein est obtenu dans le régime de base, a été reconduit jusqu'au 31 décembre 2010. Après cette date, dans les scénarios "noirs", il est possible que la date d'obtention du taux plein sur les régimes complémentaires soit nécessairement la date d'obtention des 65 ans.
Rassurez-vous, votre époux ne devra pas forcément attendre 65 ans pour percevoir ses pensions Arrco et Agirc. Mais, dans ce cas, il subira des pénalités qu'il conviendra de mesurer. Partir à taux plein n'est pas toujours financièrement le plus avantageux.
Dans tous les cas, j'espère que nous ne devrons pas attendre la fin de l'année 2010 pour en savoir plus...

dj : Bonjour, A 57 ans, j'ai travaillé 16 ans en France et 11 ans en Europe.
J'aimerai connaître mes droits si je suis licencié aujourd'hui - je peux bénéficier de l'ARE jusqu'à ma retraite à 65 ans ? Cordialement

Vos onze années passées en Europe vous ont permis de valider des trimestres qui compteront pour votre retraite en France. En cas de licenciement, si vous êtes encore bénéficiaire de l'ARE à 60 ans et six mois et que vous n'avez toujours pas votre taux plein, vous pourrez conserver cette allocation sous certaines conditions.
Si votre taux plein est atteint avant 65 ans, votre allocation cessera automatiquement.

Pierre-Jean : Quels produits peuvent aider à "conforter " sa retraite, hors Assurance Vie bien entendu.

Il n'existe pas de bons ou mauvais produits, mais des produits adaptés ou pas. En effet, tout dépend de sa situation familiale et professionnelle passée et à venir ainsi que de ses objectifs.
A mes yeux, l'assurance-vie fait partie des produits intéressants par sa souplesse (possibilité de sortir en capital ou en rente ou en rachat programmé, disponibilité du capital,...). Ensuite, cela dépend de votre statut : si vous êtes salarié, les solutions entreprises sont souvent intéressantes (Perco, art. 83, Pere...).
Si vous êtes non salarié, la loi Madelin apporte un avantage fiscal intéressant. En revanche, je suis beaucoup plus réservé sur le Perp.

JCR : Jean-Claude : Né en 1955, quelles sont les conditions requises pour moi , à ce jour, pour bénéficier d'une retraire à taux plein ? Merci

A ce jour, compte tenu de votre année de naissance, vous devez valider 164 trimestres pour bénéficier d'une retraite à taux plein, soit 41 années de cotisations.

willy51 : j'ai bientôt 58 ans, aujourd'hui j'ai 159 trimestres cotisé, actuellement au chômage en ASS, c'est période est elle prie en compte pour les trimestres manquant?

Oui, cette période sera prise en compte, vous permettant de valider des trimestres. Attention, cependant, ces années ne compteront pas pour votre salaire annuel moyen.

Pierre-Jean : Quel est l'age idéal pour se préparer à la retraite hors répartition, sachant que les préoccupations financières sont différentes, normalement, dans une vie normale. Un plan d'épargne, par exemple, est il préférable de l'ouvrir tôt ou vers 45/50ans

Compte tenu des taux de remplacement qui sont de plus en plus faibles à la retraite, il est nécessaire de préparer au plus tôt celle-ci selon ses moyens, sa situation et ses objectifs. La première chose à faire est de souscrire un contrat d'assurance-vie. Pour de plus amples renseignements, je vous invite à reposer votre question lors du "chat" du mercredi 15 avril à 13 h 30, portant sur l'épargne retraite. Latribune.fr attend votre participation.

obligations : Ma banque ne peut me proposer que des OPCVM mixées. Comment puis-je moi aussi acquérir des obligations à 3-5 ans émises par des entreprises privées solides?

Désolé. Si je suis spécialiste en retraite, je le suis un peu moins en OPCVM. Je vous renvoie aux articles de La Tribune consacrés aux Sicav et OPCVM ainsi qu'au canal dédié sur latribune.fr.

phil13 : Est ce que la période correspondant au service militaire dans le cadre d'un VSN (coopération sur 12 mois) est prise en compte dans le calcul des montants de retraite?

Oui, effectivement, cette période sera prise en compte pour calculer le montant de votre retraite.

GERALDH75 : Dans l'hypothèse où l'accord AGFF n'est pas reconduit pourra-t-on demander le remboursement des trimestres rachetés?

Les trimestres sont rachetés à la Cnav. Les régimes Arrco et Agirc ne perçoivent rien. L'effet sur les régimes complémentaires est indirect (amélioration du taux de liquidation pour ces régimes). Dans ces conditions, il ne sera naturellement pas possible de se faire rembourser les trimestres rachetés.
Attention donc à ne pas racheter trop tôt !

mehmet GÜVEN : Mon père a travaillé en France en 1978 et mon père est mort en 1980. Ma mère a 54 ans. Qu'est-ce que je fais pour ma mère étant retraitée?

Si votre père a été salarié en France, votre mère peut bénéficier de la pension de réversion du régime de base des salariés, si elle répond aux conditions de ressources, bien évidemment. A 55 ans, elle pourra bénéficier de la pension de réversion de l'Arrco et, à 60 ans (ou 55 ans avec coefficient d'anticipation), de celle de l'Agirc, s'il y a lieu.
Les conditions d'âge des régimes complémentaires peuvent disparaître à certaines conditions. Dans les cas, n'hésitez pas à faire la demande de ces pensions dès maintenant. Si vous ne faites pas ces demandes, ces régimes ne vous contacteront pas.

Outre : J'ai 40 ans et déjà 25 ans de cotisation...Si un gouvernement impose 7 ans de départ à la retraite...le total pourrait être de 55 ans de cotisation...Comment préparer au mieux ma retraite? Tout en sachant que je suis en Belgique depuis déjà 2 ans...

A soixante ans, vous aurez environ 180 trimestres et 40 de plus à 70 ans.
Si les conditions le permettent encore, dans seize ans, vous pourrez vous poser la question de l'intérêt d'un départ anticipé. La période que vous réalisez en Belgique va compter pour améliorer le taux de vos pensions françaises (trimestres validés). Il sera possible de racheter ces périodes réalisées à l'étranger. Dans ce cas, elles compteront de la même manière que si vous aviez travaillé en France (pour le régime de base, pas pour les régimes complémentaires).
Cela dit, comme pour tous les rachats, il est souvent moins risqué d'attendre au plus près de sa date de retraite pour racheter les périodes afin d'éliminer tous les risques de changement de législation.
Il existe également la possibilité de cotiser de manière facultative à la Caisse des Français à l'étranger ainsi qu'à l'Arcco et à l'Agirc. Dans ce cas, vos droits seront similaires à ceux que vous auriez acquis en France (régime de base et régimes complémentaires).
Attention cependant, cette possibilité peut être intéressante si vous n'assumez pas seul le coût des cotisations. Dans tous les cas, il est utile de faire le rapport coût/prestations et de le comparer à d'autres formules d'épargne. A terme, vous pourrez peut-être liquider vos droits à la retraite en Belgique et reprendre une activité en France.
Attention, cela dépend de la législation belge.

Merci Marc Darnault, le mot de la fin ?

Merci à tous les internautes et à latribune.fr pour son invitation. Vos questions étaient intéressantes et regrette de ne pas avoir eu le temps de toutes les traiter. N'hésitez pas à nous rendre visite sur notre site www.optimaretraite.fr pour plus d'informations.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :