Pour partir en retraite, "il faudra travailler plus longtemps"

 |   |  845  mots
Le ministre du Travail Xavier Darcos a livré ses réflexions sur le projet de réforme des retraites dimanche au "Grand Jury" RTL/Le Figaro/LCI. Invité de l'émission La Tribune-BFM, Claude Guéant a fait de même.

Le ministre du Travail Xavier Darcos a estimé dimanche au "Grand Jury" RTL/Le Figaro/LCI à propos de la réforme des retraites : "il faudra tout simplement que nous travaillions plus longtemps. L'âge de 60 ans c'est une sorte de curseur qui fait que ça encourage à partir et que finalement nous avons un emploi des seniors qui est bien moins bon au total que (dans) les pays comparables", a-t-il expliqué. "Eh bien sans aucun doute, oui, il faudra toucher à ce curseur-là."

Quant à la durée d'allongement du temps de travail, "c'est ce qu'il faut discuter" a-t-il lancé, refusant de trancher avant que le débat n'ait eu lieu.

Il a en revanche exclu toute augmentation des cotisations sociales et patronales :  "notre avis est que nous taxons déjà beaucoup et ce n'est pas par là qu'il faut passer. Personne ne pense qu'il faille aujourd'hui augmenter le côut du travail en France".

Le ministre se déclare surtout en faveur d'un rééquilibrage des cotisations sociales en faveur des retraites plutôt que pour une augmentation des cotisations retraites."Il faut évidemment sauver le système par répartition, c'est la clef de tout, ça ne se discute pas", a déclaré le ministre, mais pas en augmentant le coût du travail.  "Le Premier ministre, que je sache, n'a pas dit qu'il fallait augmenter le coût du travail en France. Il a simplement esquissé la possibilité (...) d'équilibrer différemment la part de ces cotisations qui vont (...) sur le chômage, et la part qui va sur les retraites", a-t-il expliqué.

Il a estimé que ce rééquilibrage serait facilité par une amélioration de l'emploi et une réduction du nombre de chômeurs. Il a fait valoir qu'il y avait aujourd'hui en France 1,8 cotisant pour un retraité et que ce ratio se réduirait à 1,5 dans cinq ans et à 1,2 dans 20 ans. "Aux alentours de 2050, si nous ne faisons rien, le déficit annuel des régimes de retraite sera de 100 milliards (d'euros) par an", soit "une fois et demi ce que rapporte la totalité de l'impôt sur le revenu", a souligné Xavier Darcos.

Il a écarté une taxation des profits, des bonus et des stock-options, proposée par la première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry - "Mon avis est que nous taxons déjà beaucoup et que ce n'est pas par là qu'il faut passer."

"AUCUNE IDÉE N'EST TABOUE"

Il s'est également prononcé en faveur d'une "plus grande convergence" entre le régime de retraites du secteur privé et celui de la fonction publique. "Aucune idée n'est taboue", a-t-il assuré à ce propos. Il a enfin confirmé que l'objectif était de régler le problème de la réforme des retraites cette année, ainsi que l'a annoncé le président Nicolas Sarkozy.

Invité également dimanche de l'émission La Tribune-BFM, Claude Guéant, a pour sa part déclaré que "toutes les solutions seront sur la table" lors des discussions avec les partenaires sociaux et les forces politiques. Il a cependant paru écarter l'idée d'une refonte complète du système pour le remplacer par des retraites à points ou des comptes notionnels, à la suédoise. "On n'est pas très enthousiaste parce qu'on vient de constater que si le gouvernement suédois n'était pas intervenu, les retraites baissaient en 2009 de plusieurs points", a dit ce proche du président Nicolas Sarkozy. "Il y a un risque que je ne suis pas sûr que les Français sont prêts à accepter."

L'augmentation des prélèvements sera sur la table mais là le risque est que ce soit un "handicap compétitif" pour l'économie française, a poursuivi Claude Guéant, qui a par ailleurs exclu une baisse des pensions.

Reste la quatrième solution, "travailler davantage", ce qui peut se traduire par une modification de l'âge légal du départ à la retraite ou le calcul des pensions en fonction du temps travaillé, a-t-il ajouté.

MARTINE AUBRY NE PARTIRA PAS A 60 ANS

A noter que Martine Aubry, la première secrétaire du parti socialiste (PS), invitée, elle, dimanche de l'émission "C politique" sur France-5, et qui aura 60 ans en août, n'entend pas s'appliquer à elle-même le principe d'un âge légal de départ en retraite à 60 ans que finalement elle défend (après avoir stupéfait en évoquant, au nom du réalisme, la nécessité de bouger sur ce point, suscitant une vive polémique au sein du PS). "L'âge légal à 60 ans, ça ne veut pas dire qu'on est obligé de partir à 60 ans. Ça veut dire que, si on veut, on peut", a-t-elle souligné.

Elle a indiqué que, de toute façon, elle devrait encore attendre quelques années de plus pour pouvoir bénéficier d'une retraite à taux plein. "Il faut que j'attende 64 ans". En 2012, date de l'élection présidentielle, elle aura 62 ans... et 67 ans en 2017 à la fin du prochain mandat présidentiel.. quel qu'en soit le bénéficiaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2010 à 6:23 :
Comment voulez-vous allonger l'âge de départ à la retraite ? Pour cela, il faudrait déjà trouver et donner du travail à ceux qui, comme moi, à 59 ans, lorsqu'ils envoient des CV, on ne leur répond même pas. On peut effectivement travailler plus longtemps, mais uniquement lorsqu'on est dans le circuit du travail, mais lorsque l'on cherche du travail à 59 ans, je ne vois de solution, personne ne vous embauche.
a écrit le 14/02/2010 à 13:22 :
une remise à plat des régimes de retraites est nécessaire ,public ,privé et de tous les élus.
40annuités pour tous, sur les 25 meilleurs années.
après ça on pourra faire un bilan.
a écrit le 10/02/2010 à 8:07 :
Faisant parti de la classe moyenne,cela veut dire la vache a lait, celui qui va cotisé plus, plus longtemps, pour percevoir moins.
Mais l'age de la retraite, cela ne veux rien dire.Le rallongement de trimestre de cotisation nous fera passer allegrement la barre des 60 ans.
J'espere simplement, que le simple fait d'avoir ses trimestres soit a l'avenir suffisant pour une retraite (normale).
Ceux qui ont commencé a travailler tot, sont pour la plupart des métiers physique,ou faiblement rémuneré,comparé a ceux qui travaillent plus tard (je parle de ceux qui ont fait des etudes),
Les grilles de salaires sont aussi differentes, avec plus de moyen de rachat de trimestre.
Donc, en conclusion la penibilité serai presque résolu par le simple nombre de trimestre,et la participation meme infime des plus grosses cotisations pour le bien etre des plus petites retraites serai un vrai geste de solidarité toutes generations confondus.
Car des trés petites retraites, il y en a trop a mon avis.
Et surtout que l'on regle ce probleme des differentes caisses qui ponctionnent sur les autres.
Il faut 1 cotisant = 1 caisse de retraite régime unique pour tous
a écrit le 09/02/2010 à 8:32 :
Ce n'est pas l'âge de départ à la retraite qu'il faut changer mais la durée de cotisations. Un salarié qui cotise depuis l'âge de 16 ans doit pouvoir partir à 60 ans s'il en a envie et s'il reste avec avec une retraite pleine et bonifiée... Et, c'est normal de travailler plus longtemps si on commence à travailler plus tard... A chacun de gérer ses choix....
a écrit le 09/02/2010 à 6:03 :
Pourquoi les retraités français qui résident àTahïti ont-ils une retraite trois fois supérieure aux retraités en France ? Il y a là une injustice flagrante.
a écrit le 06/02/2010 à 15:39 :
Retraite Solution Résultats = sauvetage

1 an de +, c'est 65 Mds de + dans l'économie (décompté des embauches non effectuées) en salaires, charges, impôts, pension non payées
C'est à dire un Pouvoir d'achat national augmenté, d'où des commandes supplémentaires pour les entreprises, d'où des embauches, moins de chômage, moins de dette Sécu, retraites, état...+ de rentrées d'impôts, TVA...
Et cela sur une seule année, comme nous avons 5 à 6 ans de retard sur nos principaux voisins européens, il nous reste du chemin à parcourir et des gaines possibles à engranger.

L'idéal pour être définitivement sorti d'ennuis : Une durée du travail proportionnel à la durée de vie.
Encore une remarque, plus nous partons tôt en retraite, moins il y a de travail pour les jeunes.
Pour un seul départ, il faudrait 4 jeunes embauchés pour simplement retrouver le même niveau financier perdu.

livres-dmc-ed-moinier.com

a écrit le 01/02/2010 à 17:11 :
C'est vrai que sur la durée du travail les politiques sont largement en avance, pas de limite d'âge pour eux, malgré une retraite que tous les retraités digèrent très mal quand ils la comparent à la leur. A quand l'égalité des régimes ? Après tout pourquoi s'en faire, ce sont toujours les cochons de payants du privé qui trinquent. Il est vrai qu'il y a une quantité d'offres sur le marché du travail pour les plus de 60 ans....
a écrit le 01/02/2010 à 11:07 :
Pour les fonctionnaires ce sont les contribuables qui paient 60% de leurs retraites. Leurs cotisations retraites sont 25% + faibles qu'au "Privé".
Il serait + juste qu'ils cotisent autant que le privé, surtout s'ils conservent une retraite basée sur les revenus des 6 derniers mois, alors que dans le privé c'est sur les 25 meilleures années... Voir lien ci-dessous:
http://www.ifrap.org/Retraite-le-grand-privilege-des-fonctionnaires,0528.html
Il faudrait envisager une baisse des pensions dépassant 3000 euros /mois
pour 1 part fiscal...
a écrit le 01/02/2010 à 9:49 :
En lisant les divers commentaires j'ai un bel étalage d'intérêts particuliers et de beaux exemples d'un parfait égoïsme. Chacun pour soi et surtout prenons l'argent chez les autres. Exemples aussi d'un grande méconnaissance des réalités économiques ce qui permet de dire tout et son contraire. Beaucoup ont oublié que pour avoir une retraite il fallait cotiser (n'est-ce pas vous qui avez triché dans vos revenus et payé peu de cotisations) On ne travaille plus à 15 ans mais à 27, voire plus (étudiants attardés pour beaucoup). Malgré celà il faudrait partir à 60 ans alors que l'on vit bien plus longtemps (et c'est heureux). Arrêtons de poser des a priori et mettons les choses à plat, sinon nous courons à la catastrophe. Le problème est économique, il ne devrait pas être politique. Alors pays en décadence, comme dit l'un des commentateurs ? Peut-être, mais il ne tient qu'à nous de redresser la tête. Les Français sont intelligents que diable. Enfin je crois... je croyais...
a écrit le 01/02/2010 à 9:10 :
Les retraites actuelles vont affamer nos enfants et nos petits enfants - les retraites actuelles sont des bombes d'appauvrissement des générations futures - IL FAUT AGIR ENERGIQUEMENT : la solution est très simple : tous les revenus des retraités qui dépassent les 3 000 euros mensuels doivent être taxés à 75 %, taxation à la source, dans la caisse qui paie, les RETRAITES CHAPEUX DOIVENT ETRE PRELEVEES à 90 %, et les taxes prélevées doivent être redistribuées aux plus basses retraites - VOILA c'est TRES SIMPLE pour ne pas alourdir le cout du travail des générations futures
a écrit le 01/02/2010 à 8:08 :
monsieur FILLON MANQUE DE COURAGE...ne pas remettre a plat tous les regimes de retraites; veux proteger les avantages des senateurs. deputes .fonctionnaires sur ce sujet la GAUCHE est bien d accord
a écrit le 01/02/2010 à 7:22 :
Assez de bla bla.Ceux qui travaillent veulent partir à 60 ans.Malheureusement dans la fonction publique,ceux qui gagnent le plus partent à 65 ans quand on les met dehors(réflechissez pourquoi).Un peu plus de justice sociale.Je n'entends pas parler de la retraite des députés(1 mandat:retraite 1500 euros à vie)des sénateurs et des ministres.Ah oui,j'oubliais,c'est eux qui votent les lois et là comme par hasard,droite et gaughe sont tous d'accord
a écrit le 01/02/2010 à 6:51 :
jfpa, a vous lire, il me semble que vous ne compreniez pas bien le systeme de retraite par repartition. Vous n'avez pas cotise pour vous meme mais pour vos aines. Avoir le nombre de trimestres suffisant permet simplement d'ouvrir VOS droits, ainsi les actifs cotieront pour votre pension.
Quant au calcul, les 24 trimestres qui ne sont pas pris en compte, je comprends bien votre colere, mais il faut bien plafonner, sinon on arriverait a des situations ou la rente de retraite serait superieure aux derniers salaires. Cette situation serait alors incroyable dans un systeme qui souffre de deficit chronique.
Je vous souhaite une retraite heureuse.
a écrit le 01/02/2010 à 6:50 :
Un pays qui parle de retraite tous les jours est un pays en décadence . La finalité de la vie c'est pas de ramer en retraite, nos syndicats mais aussi nos politicards sont TRéS éLOIGNéS des RéALITéS humaines - NE RIEN FAIRE partir en retraite, faire carrière, trouver une planque - OHH LA LA QUELLE MISERE !!!
a écrit le 01/02/2010 à 5:05 :
vos articles sont nuls ; vous donnez la parole uniquement au gouvernement et au patronat ; il faut élargie la base des cotisations pour les retraites;
a écrit le 01/02/2010 à 4:03 :
La retraite a 60 ans est morte avec les 42 annuités de cotisation.Il faut travailler à 18 ans pour partir à 60 ans.Tous les autres partiront après 60 ans.On parle de métiers pénibles permettant de partir à 60 ans. C'est souvent dans l'industrie mais où est l'industrie française et, par voie de conséquence combien de personnes concernées. Très, trop peu.Les autres n'ont qu'à prier pour rester en bonne santé et garder leur emploi pour pouvoir travailler jusqu'à 65 ans dans un avenir proche.










a écrit le 31/01/2010 à 23:52 :
travailler plus pour gagner moins est une vérité avec sarlo 1ier il n'y a que les retraite des nantis comme les député sénateur et président quine sont pas reformer comme d'habitude on en demande toujours plus au même jusqu'à quand cela tiendra t'il
a écrit le 31/01/2010 à 21:19 :
tout le monde a la même enseigne,sénateur et députes compris
Public et prive pareil.Voila la justice sociale
a écrit le 31/01/2010 à 21:06 :
c'est une honte, le départ à la retraite parlons en j'ai travaillé à 14 ans juqua 60 ans !!! cela fai 184 trimestres !! et j'ai une retraite pour 160, ou sont les 24 trimestres que j'ai cotisé? faut areter le délire de ces messieurs du gouvernement ....
a écrit le 31/01/2010 à 21:00 :
Quel mascarade: Quand on voit les accords pour l'emploi des seniors on rigole! Quand on voit que l'incapacite des DRH a gerer l'emploi des seniors et l'evolution de carriere de la majorite des salarie ! Quand on voit que les sanctions pour non respect de certains accords sur l'emploi vont etre retardés ! Le seul resultat concret sera la baisse des revenus reel des retraites en imposant une mesure soit disante sociale, de bon sens a premiere vue...
a écrit le 31/01/2010 à 19:39 :
pourquoi ne pas supprimer la retraite de tous nos anciens ministre et president 5ans de mandat et salaire a vie ???????
a écrit le 31/01/2010 à 19:16 :
il faudrait que les femmes ayant3 enfants ou plus partent en retraite au meme age.Ce qui n'est pas le cas actuellement entre public et prive.a partir de 40ans pour certaines dans le public !
a écrit le 31/01/2010 à 19:16 :
laissez les vieux ils ont assez donner ils sont fatigués on a travailler a 15ans pendant que nous avons des jeunes qui n ont pas de travails c est la misère ils sont dans la rue et sont toujours a la charge des parents pensez a touts les jeunes qui voudrais bien avoir la place des seniors ils sont plut productif plus vif les futures retraité sont fatigués place au jeunes

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :