De mauvaises nouvelles pour la retraite des cadres

 |   |  382  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Les revalorisations des caisses complémentaires Arrco et Agirc montrent une dégradation du rendement des régimes. En particulier pour les cadres.

Le 18 mars dernier, les partenaires sociaux des caisses de retraite complémentaires des salariés avaient annoncé un alignement des rendements des deux régimes (Arrco pour les salariés, Agirc pour les cadres). Cela n'étonnera personne, l'alignement s'est fait... par le bas.

Le 11 avril, l'Arrco et l'Agirc ont annoncé les revalorisations du salaire de référence (qui correspond au prix d'achat du point de retraite), et celles de la valeur du point. Pas facile de s'y retrouver car tous ces paramètres augmentent. Sauf que le prix d'achat du point a plus augmenté que sa valeur. Autrement dit ? Le salarié va payer beaucoup plus cher un point qui vaudra seulement un peu plus qu'auparavant. La Tribune a demandé au cabinet de conseil Optimaretraite de calculer l'évolution des rendements globaux des deux régimes. Le constat est sans appel : au 1er juillet 2011, date de mise en application des nouveaux paramètres, ils continueront de se dégrader.

La baisse est marginale du côté de l'Arrco (ensemble des salariés). Le point coûtera 2,20% de plus par rapport à 2010 alors que sa valeur augmentera de seulement 2,11%. Au global, pour 100 euros cotisés, le salarié obtiendra une pension de 6,594 euros, contre 6,6 euros en 2010. Soit une érosion épsilonesque de 0,086%.

Pour les cadres, en revanche, la différence est de taille. Le rendement est passé de 6,712 à 6,594 euros pour 100 euros de cotisation. Soit une baisse beaucoup plus significative, de 1,76%.

Les cadres déjà retraités en feront aussi les frais. "Alors que les pensions de la Sécu vont être revalorisées de 2,1% et celles de l'Arrco de 2,11%, celles de l'Agirc n'augmenteront que de 0,4% à cause de cet alignement des deux régimes", résume Marc Darnault chez Optimaretraite. Et plus la rémunération du cadre était importante avec sa retraite, plus sa pension Agirc est primordiale dans sa retraite globale, et plus cette faible hausse aura d'impact sur son niveau de vie.

Si l'on regarde un peu en arrière, depuis 2002 et l'adoption de l'euro, les rendements des régimes complémentaires n'ont cessé d'être écornés. La baisse atteint 6,87% pour l'Arrco et 8,48% pour l'Agirc (voir illustration). Une petite lueur d'espoir toutefois : les partenaires sociaux ont annoncé le maintien des rendements actuels jusqu'en... 2015. Le répit sera donc de courte durée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2011 à 6:22 :
Quid des 600 millions d'euros que l'AGIRC a perdu sur les marchés financiers en 2008 ? (source Les Echos) Et quid des plus values des années précédentes ?
Réponse de le 18/04/2011 à 8:41 :
A Gérard - Les actionnaires seraient donc les caisses de retraite?
a écrit le 14/04/2011 à 17:54 :
L'age d'or des retraités actuels est bientôt révolu. C'est bientôt la fin !
Réponse de le 15/04/2011 à 6:17 :
La misère pour tout le monde, quel bel objectif n'est-ce pas !
Réponse de le 15/04/2011 à 18:05 :
Mais mon cher Jalousie, la misère est déjà une réalité pour beaucoup de retraités. Il est vrai que j'aurais du dire "la fin des retraites dorées".
a écrit le 14/04/2011 à 17:49 :
Les retraités n'interessent donc plus personnes. On pourrait aussi nous alouer une prime de 1000 Eur Hein !
a écrit le 14/04/2011 à 15:23 :
s'attaquer aux retraites du futur, c'est couper l'herbe sous le pied des consomateurs et donc de l'économie... personne ne veut prendre les problèmes à bras le corps : l'incompétence des "traders", la spéculation en toute impunité, et surtout l'hyper mauvaise gestion des caisses et organismes de tout poil qui sacrifient un présent politique de la dépense à tout vent contre le futur des générations... mais y aura t il un futur ?
Réponse de le 15/04/2011 à 5:40 :
je vois pas le rapport avec les traders, ils sont tout autant victimes de la gestion des caisses de retraite que toi...
a écrit le 14/04/2011 à 14:24 :
Ces prévisions sont optimistes car après 2015, il n'y aura plus assez d'actifs pour payer les retraites donc le système va s'écrouler et on devra travailler jusqu'à la mort. Vivement 2012 !!!! .....pas en mai mais le 21 décembre 2012 !!!!
Réponse de le 14/04/2011 à 15:47 :
@ Para: c'est bien le but recherché: on cherche à préparer les gens psychologiquement pour leur dire que leurs cotisations retraite de toute une vie n'existent plus et qu'il va falloir qu'ils se débrouillent seuls !!!
Réponse de le 16/04/2011 à 8:33 :
Comment faire autrement que d'obtenir un équilibre dépenses retraites ? Tout le reste est littérature ou mauvais esprit. Glogalement on ne peut recevoir plus qu'il n'est donné, il n'y a pas de génération spontanée.
a écrit le 14/04/2011 à 14:19 :
Il est évident que les dindons seront ceux qui n'ont aucun moyen de pression, à savoir les retraités. C'est simple: Ils ne risquent pas de faire grève, de bloquer la production ni de couper le courant ou d'arrêter les trains. Ils peuvent faire des pétitions ou manifester, tout le monde s'en fout. Je pense même que, dans ce cas, nos politiques et les chefs d'entreprises en rigolent!!! Grand soin a été pris pour faire une réforme modérée pour le service public. De plus ces retraités verront leurs charges et impôts augmenter et fondre les diminutions d'impôt pour les travaux à domicile. NOS DIRIGEANTS LAISSERONT A CEUX QUI VIENDRONT EN 2012 UNE SITUATION BIEN DELICATE?Les lendemains ne seront pas meilleurs.
a écrit le 14/04/2011 à 13:59 :
A force d'augmenter le plafond de la sécurité sociale beaucoup plus que l'inflation pour essayer de boucher le gouffre de la sécu il rentre de moins en moins d'argent dans la caisse des cadres ceux-ci cotissant au dela du plafond sécu .
Depuis ma prise de retraite j'ai perdu plus de 10 % sur ma retraite ce qui correspond à un mois de retraite par an ! Evidemment mes dépenses on été réduites en conséquence ,nous ne pouvons plus faire ce que nous faisions auparavant .
Ce ceci se répercute sur l'économie française .
Après cela on est surpris que de plus en plus de retraités se rendent en Tunisie ou dans les pays du maghreb . Un retraité vivant en maison individuelle dépense nettement moins pour les 3 mois d'hiver ( chauffage cher ) que s'il était resté en France .
a écrit le 14/04/2011 à 11:52 :
Plus on paie, moins on récupère, telle est la devise du Gouvernement ! Par contre ils vivent une vie de NABAB sur notre dos! On s'en rappellera en 2012 !
Réponse de le 14/04/2011 à 12:52 :
le gouvernement n' est pas le seul égoïste : après la réforme de la retraite , en automne dernier , les élus députés devaient voter la réforme de leur propre régime . UN SEUL député a été favorable pour aligner le régime des élus sur le régime général . TOUS les autres ( UMP , PS , PC , Vert, FN ... ) ont été contre . Les paroles sont une chose , mais surtout ne touchez pas à leurs avantages . Où est l' hypocrisie ? Blanc bonnnet , bonnet blanc .
Réponse de le 14/04/2011 à 13:51 :
schgil : croyez vous vraiment qu'en votant à gauche votre retraite ira mieux ? J'ai cru comprendre que cette gauche s'apprétait à embaucher plusieurs dizaines de milliers de fonctionnaires. Savez vous qu'un fonctionnaire embauché coûte à la nation en moyenne 3 millions d'euro ? Qui paiera à votre avis ? Mais ces fonctionnaires bénéficient de la revalorisation automatique alors que les retraités du privé ont et auront une revalorisation partielle. Votre vote n'y changera rien tant qu'une partie de la nation (fonctionnaires, élus, employés d'EDF, GDF, cheminots, traminots, etc..) sera traitée différemment des cotisants du privé. Il faut en outre que les pays trouvent en commun la solution pour tailler dans les rémunérations, retraites et primes obcènes de certains patrons, peu nombreux, mais totalement coupés de la réalité.
Réponse de le 15/04/2011 à 22:42 :
Exactement Aubry avec les 35 heures ( journal du 9 mars le matin) a amené 500 000 milles chomeurs et les programmes de la gauches nous ont fait perdre 50 % du pouvoir d'achat .
Réponse de le 19/04/2011 à 9:09 :
Trop de députés, trop de régions, trop de sénateurs et trop d'hommes politiques qui cumulent salaires et plus tard pensions en tous genres. Bientôt on fera comme les arabes, nous chasserons tous ces dirigeants qui ne dirigent pas la France mais qui la régissent comme des rois!
Réponse de le 02/07/2011 à 10:46 :
bin en y reféchissant ,on les vire tous ,et on fait comme en belgique
ca a l air de marcher sans gouvernement
mais alors ils servent a rien ou presque , hé hé
faut qui se bouge et pas seulement pendant les elections
regarder les en ce moment ,c est a qui qui dira le moins de conneries ,sera marie ou fera semblant de l etre et je suis quasi-apolitique et je vais pas perdre mon temps a les ecouter pendant des mois
pendant ce temps ,les francais vont soufrir eux !
a écrit le 14/04/2011 à 11:42 :
stop aux mensonges

cet accord reduit les inegalités entre hauts salaires beneficiant d'avantages familiaux allant jusqu'à 6500?!!!!

arretons de dire n'importe quoi

a écrit le 14/04/2011 à 11:29 :
et la fonction publique ???
a écrit le 14/04/2011 à 11:16 :
Comme d'habitude se sont les cotisants et les ayant droits qui font les frais des erreurs de gestion des partenaires que l'on appelle "sociaux" ! Était-il raisonnable de placer les fond des retraites chez Madoff ? Le plus terrible, c'est que l'argent de certains syndicats patronaux est toujours protégé alors qu'il échappe au fisc... Les représentants des syndicats de salariés ne pourraient-ils donc pas agir dans l'intérêt de ceux qu'ils sont censés défendre ?
a écrit le 14/04/2011 à 10:34 :
Les cadres sont infiniment mieux payés pour certains que les malheureux smicards. Rien d'anormal dans tout cela.
Réponse de le 14/04/2011 à 12:19 :
Encore un aigris qui parles...
Réponse de le 14/04/2011 à 12:37 :
Des milliers de cadres ont des rémunération proche de celles des autres salariés. Avoir un statut cadre ne garantit pas une rémunération élevée. Dans ma boite, 80% des salariés sont cadres (société de service) et la rémunération moyenne est de 1800 euros nets. c'est plus qu'un smicard mais on est loin de vivre comme des pachas, surtout à Paris. Et pour être honnête, si je pouvais perdre mon statut de cadre ça serait pas de refus, je pourrai engranger les heures sup'
Réponse de le 14/04/2011 à 14:07 :
@ mo: ben moi j'ai reclassé ma femme de ménage "technicienne de surface supérieure" sans augmentation de salaire parce qu'on habite en étage :-) Elle était contente jusqu'à ce qu'on lui dise qu'elle devait aussi participer aux frais de r?0paration de l'ascenceur qu'elle utilise pour se rendre à son travail :-) C'est-y pas beau le progrès :-)
a écrit le 14/04/2011 à 10:31 :
à quoi servent les syndicats ,en particulier la cfdt,fo et la cftc de connivence avec le medef pour égaliser vers le bas.on se croirait revenu en urss.
il'on peut être surpris que les deux syndicats qui contestent cet accord arco/agirc sont d'une part la cgt classée à gauche et la cfe/cgc classée plutôt à droite.
ceci dit espérons que les retraités des syndicats signataires abandonnent leur adhésion;la cfdt qui se targuait d'être le premier syndicat des cadres a déjà souffert aux derniéres prudhomales et est sur la bonne voie pour disparaître,je le souhaite vivement.à relayer à tous les retraités cadres et actifs cadres.(certains n'ont même pas le minimum social)
a écrit le 14/04/2011 à 10:30 :
Ce que l'on va nous donner en moins permettra de faire une retraite dorée à Gbagbo. Sauf que lui il n'a pas cotisé.
a écrit le 14/04/2011 à 10:24 :
On veut favoriser la retraite par capitalisation qui génére un matelas financier favorable à la spéculation (fonds de pension). Le problème est que les salaires n?augmentent plus depuis des lustres sauf pour certains, les prix eux ne cessent de grimper et les placements financiers ne profitent qu?aux banques. Dans ce contexte, j?ai pris le parti de faire tout durer, d?épargner au maximum pour augmenter mon patrimoine immobilier afin que cela ne dorme pas dans une banque. J?image que si tout le monde fait cela, on se prépare une belle récession (ou décroissance) et c?est dommage pour ceux qui ne peuvent pas épargner (toujours la base qui paie). Des politiques s?en inquiètent mais c?est les mêmes qui en profitent et qui n?ont rien fait quand ils avaient les commandes (ou peut-être ce n'est pas eux qui les ont). Dans mon entreprise on nous explique que cela va changer mais rien de change ou souvent en pire (le sens n?était pas précisé).
a écrit le 14/04/2011 à 10:14 :
la grosse arnaque pour les salariés du privé... Les taux apparents en sont pas les taux réels, à la défaveur des travailleurs, bien entendu. Tout le contraire des fonctionnaires et de leur retraite chapeau (quand la charge patronale payée par l'état est de 55% comme c'est le cas, ça s'appelle un retraite chapeau... d'ailleurs taxée à 14% dans le privé, mais gratuite pour nos amis fonctionnaires...).
Pauvres salariés du privé, au moins on sait pour qui on bosse...
a écrit le 14/04/2011 à 10:12 :
Ben oui comme dirait l'autre ! C'est tellement plus simple ! Heureusement, nos élus ont su protéger leur retraite !
Beau message pour nos jeunes cadres !
a écrit le 14/04/2011 à 10:05 :
Encore un pas de plus vers la "justice sociale" à la mode UMP ...
De réforme en réforme, de nouveaux prélèvements en nouveaux prélèvements, on arrivera bientôt à une paupérisation de l'ensemble des français sauf pour quelques dizaines de milliers de privilégiés pour lesquels les revenus continueront d'augmenter.
a écrit le 14/04/2011 à 9:41 :
Vivement que les retraites soient privatisées tout comme aux USA. Bon, ils doivent retravailler à la retraite, mais ils savent pourquoi.
Réponse de le 14/04/2011 à 11:49 :
Combien de salariés peuvent suivre la bourse en France ? la-bas ,vous devez bien suivre ou vous avez placé votre argent et réagir rapidement sous peine de perdre énormément ....Ici ,meme si les syndicats ne sont pas bons ,cela dépend de vos votes ...
Réponse de le 14/04/2011 à 13:03 :
Ici, je vote pour la répartition. Que vous pariez votre retraite ne regarde que vous.
a écrit le 14/04/2011 à 9:39 :
IL VAUT FINALEMENT MIEUX ETRE CHOMEUR QUE TRAVAILLEUR, DANS CE PAYS ... L'AMBITION NE PAYE PLUS,
Réponse de le 14/04/2011 à 10:47 :
Ben il ne vous reste qu'a devenir chomeur si ce statut vous parait plus interressant.
A noter qu'il n'est point besoin d'etre obligatoirement cadre pour etre ambitieux.
a écrit le 14/04/2011 à 9:29 :
c'est scandaleux, l'inflation est déjà largement supérieure aux chiffres officiels.
Les cadres depuis la réforme Balladur ont été fortement pénaliser.
Les partenaires sociaux devraient avoir honte de proposer 0.4 % pour l'Argic , les retraites comme les salaires devraient être indexées sur les prix automatiquement
a écrit le 14/04/2011 à 8:51 :
La détérioration est bien antérieure à 2002; dès les années 80, le coût d'achat du point de retraite n'a cessé d'augmenter, manière insidieuse de baisser les prestations...
a écrit le 14/04/2011 à 8:43 :
Les cadres retraités ou en activité auront donc eu tort de faire confiance à ces organismes de retraite "paritaires"; il ne peut être que conseillé aux plus jeunes générations de s'en méfier, car pour eux il en est encore temps, et d'y cotiser à minima.
Réponse de le 14/04/2011 à 9:49 :
Sauf, que nous n'avons pas le choix. L'adhésion aux régimes ARcco et AGirc est obligatoire. Impossible d'y échapper.
et nous n'avons pas la possibilité de choisir son taux de cotisation
Notre seul choix est d'adhérer à un système de retraite supplémentaire. Avec la retraite CNAV (ou autre suivant la profession), ARCCO AGIRC et souvent retraite capitalisation imposée par l'entreprise, adhérer a un autre régime individuel est un choix difficile à faire lorsque pour la pluspart des gens le salaire suffit à peine a couvrir ses dépenses
Avant de parler, il vaut mieux savoir comment fonctionne les régimes de retraite
a écrit le 14/04/2011 à 8:34 :
Vive la famille Srko

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :