Retraite complémentaire des salariés : tout ce qui va changer pour vous

 |   |  548  mots
Copyright Reuters
Le projet d'accord sur les retraites complémentaires a été bouclé vendredi. Si rien ne change, les nouvelles ne sont pas si mauvaises pour les salariés.

Rien n'est encore fait mais les salariés ont échappé au pire. Si les négociations en restent là, le projet d'accord est relativement clément pour leur future retraite complémentaire (Arrco pour tous les salariés, Agirc pour les cadres), qui représente souvent plus de la moitié de leur pension totale. Bien sûr, les complémentaires vont s'aligner sur le régime de base (retraite à 62 ans et « taux plein » à 67 ans) mais, pour le reste, les nouvelles sont plutôt bonnes. Revue de détail.

Le rachat de trimestres va rester intéressant, surtout pour les cadres.

Les accords AGFF ont été renouvelés jusqu'au 31 décembre 2018. Voilà qui va ravir ceux qui comptent partir en retraite avant cette date. Le rachat de trimestres reste, du coup, souvent intéressant, en particulier pour les cadres. Car, grâce à l'AGFF, en rachetant des trimestres à la Sécu, on efface par la même occasion - et donc « gratuitement » - des pénalités sur ses pensions complémentaires (Arrco et Agirc). Pour un cadre, plus le salaire est élevé, plus la pension Agirc pèsera dans la pension totale, et plus l'effet de levier dû au rachat sera important. Inutile, en revanche, de se précipiter pour effectuer le rachat. De nouvelles réformes peuvent toujours, d'ici là, changer la donne. Attention : la date d'effet de la demande de départ en retraite doit intervenir avant le 1er décembre 2018.

Les rendements vont être stabilisés.

Autre bonne nouvelle : les rendements des complémentaires (pension obtenue par rapport aux cotisations versées) vont cesser de se détériorer, au moins jusqu'en 2015. Le « taux d'appel » restera ainsi bloqué à 125. Concrètement, cela signifie que pour 125 euros cotisés, à peine 100 sont pris en compte dans le calcul des points de retraite. Ce taux d'appel n'avait cessé d'augmenter au cours des dernières décennies. Par ailleurs, la « valeur de service » et le « salaire de référence » évolueront de façon identique. En clair, cela signifie que le rendement ne changera plus jusqu'en 2015. En 2010, il atteignait 6,6 % (soit 6,6 euros de pension pour 100 euros cotisés) pour l'Arrco et 6,71 % pour l'Agirc. Seul bémol, si le texte restait en l'état : l'Agirc s'alignerait sur l'Arrco dont le rendement est moindre.

Les familles de trois enfants seront plus avantagées qu'auparavant.

Le projet d'accord sur les complémentaires prévoit une refonte des avantages familiaux. Le bonus sera le même pour l'Arrco, et l'Agirc atteindra désormais 10 % de la pension (ou des pensions) complémentaire à partir de trois enfants élevés (au moins 9 ans avant leur 16e anniversaire, même s'il ne s'agit pas de son enfant). Jusqu'ici, le bonus était, à l'Arrco, de 5 % pour 3 enfants élevés (ou 5 % par enfant à charge lors du départ en retraite). À l'Agirc, les familles nombreuses étaient mieux loties : 8 % pour 3 enfants élevés, 12 % pour 4, 16 % pour 5, et ainsi de suite jusqu'à 24 %. Attention : ce nouveau bonus s'accompagne d'un plafond annuel de 1.000 euros à l'Arrco et à l'Agirc (soit 2.000 euros au total), qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2012. « Ce plafond est étonnant à double titre, note Marc Darnault, associé chez Optimaretraite. D'une part parce qu'il sera calculé au prorata de la durée de cotisation. Et, d'autre part, parce qu'aucune revalorisation du plafond n'est prévue dans le texte. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/03/2013 à 22:06 :
Nos sommes revenus au Portugal, nos n'habitons plus au 16, rue Ganneron 75018 Paris.
Comment je puis changer d'adesse?
Nos resterons tujour á la même Banque. BRED Clichy em France.
Merci
a écrit le 10/03/2013 à 17:27 :
mon grand père travail en France a les année 1932-1947 né le 1913 après sont déci a été brûle et nous sommes en possession d'aucune pièce prouve le numéro de sécurité sociale ou fiche de paie et certificat de travail .un seul témoignage qu'il a exerce ses fonctions à la Coop-lait d?ivre et la société s.a.i raffinerie de sucre au 13°ARDT .Mais une fois nous contacte ces entreprises le courrier nous retourna avec mention inconnu. assavoir si ces entreprise en changé leur raison sociale ou dissoute. et son retour en 1947 il exerçait les fonction d'écrivain public agréé par les institution juridiques.j'ai l'honneur de vous demander le relevé de carrier de mon grand père . maintenant ma grand mère l'age de 102 ans et handicap elle sont retrait de votre marie .veillez agréer monsieur le directeur mes sincères reconnaissances .
a écrit le 15/02/2013 à 12:58 :
La retraite complémentaire va-elle toujours être payé tous les trois mois ,
a écrit le 25/11/2011 à 16:10 :
peut on à 80 ans et assez handicapéé toucher un secours pour aider aux taches ménageres , courses préparation des repas , je suis retraitée de la sécu et de l'arco +du batiment
a écrit le 07/11/2011 à 17:45 :
j'ai fait ma demande de retraite le 1 septembre 2011 pour partir à la retraite au 1er janvier 2012 je n'ai toujours pas reçu ma notification pour mon employeur quel est le délai pour recevoir cette notification
Réponse de le 25/01/2013 à 10:58 :
je suis dans le même cas, et depuis le 3 janvier j'appelle ARRCO, et chaque jour je reçois une nouvelle réponse, la dernière de ce jour, c'est qu'ils ont changé de logiciel, et que ce système ressort des anomalies, et que peut être on sera payé en février, en attendant, on crève car on ne peut plus payer ses factures, ni se nourrir AU SECOURS
peut être qu'il faudrait alerter les médias
a écrit le 21/10/2011 à 15:32 :
bjr je voudrais savoir en etant en AER si je peux avoir ma complementaire
a écrit le 21/10/2011 à 15:01 :
je suis a la retraite depuis deux ans , les nouvelles mesures à partir du 1 janvier concernant les 10 % pour avoir élevé 3 enfants , je voudrais savoir si je vais profiter de cette nouvelle mesure
a écrit le 07/10/2011 à 11:18 :
les retraites arco et agirc seront elles versees tout les mois au lieu de trimestrielles
a écrit le 09/09/2011 à 5:04 :
aucune adresse comment envoyer mon dossier?
a écrit le 04/09/2011 à 20:55 :
je suis un algérien je vis a Alger mes j'ai travail en France pendant 3ans je suis né 1947 est ce que j'ai le droit d'avoir une retraite comme un français merci
Réponse de le 03/01/2014 à 13:09 :
ta le droit a lakhra
a écrit le 30/06/2011 à 9:53 :
AU CHOMAGE CONTINUE T ON A COTISER POUR LA RETRAITE COMPLEMENTAIRE
MERCI
a écrit le 12/04/2011 à 19:53 :
est ce que je vais toucher ma retaite complementaire en partent a 60ans apres avoir valider 176 trimetres
a écrit le 06/04/2011 à 19:33 :
ma date est fixée avec la cram , je peux partir le 1er janvier 2012,carriere longues 58 ans 1/2, avec la complementaire si j'ai bien compris je vais pouvoir la toucher également ,les reformes sont repoussées 2018 , pouvez vous me confirmer .
Merci
a écrit le 05/04/2011 à 20:24 :
je dois partir fin decembre , d'apres la reforme rien ne change 2018 , ma complementaire je peux la toucher sans abattement , carriere longue depart 58ans 1/2
merci de votre reponse
a écrit le 30/03/2011 à 19:21 :
pour les longues carrières ,comment cela se passe , je dois partir le 1er janvier 2012 , la complementaire va t'elle me payer sans decote ?
Merci de votre réponse
Réponse de le 02/04/2011 à 9:32 :
Réponse a votre question , moi aussi je suis en carriere longue mais je devrai attendre 59 ans et 8 mois bien que j'ai travaillé avant 17 ans, ayant les conditions de trimestres cotisé et validé rempli. merci au gouvernement de droite
beaucoup vont s'en souvenir en 2012

Chapitre 1 ? Conditions de liquidation des allocations
Article 1 ? Retraite à taux plein
Les participants aux régimes Agirc et Arrco qui justifient avoir, avant l?âge fixé au 1° de l?article L. 351?8 du
code de la Sécurité sociale, fait liquider, leur pension d?assurance vieillesse, à taux plein, auprès du régime
général d?assurance vieillesse de la Sécurité sociale ou du régime des assurances sociales agricoles,
soit en application combinée des articles L. 161?17?2 et L. 351?1 du code de la Sécurité sociale ou des
articles L. 161?17?2 du code de la sécurité sociale et L. 742?3 du code rural,
soit en application de l?article L. 351?1?1 du code de la Sécurité sociale ou de l?article L. 742?3 du code rural
(carrières longues),
a écrit le 28/03/2011 à 15:30 :
Je ne sais pas voir sur l'accord signé ce qui va être des retraites des salariés dans mon cas . Je vais avoir 60 ans au mois de Mai et 163 trimestres requis . Y a t'il des incidents en faisant valoir mes droits à la retraite au 01/06/11 ou au 01/07/11

Merci d'avance pour votre réponse
a écrit le 28/03/2011 à 11:29 :
a

CE QUE JE NE COMPRENDS PAS?.
ET CE QUE JE COMPRENDS

Je ne comprends pas comment peut-on faire le pari que nous travaillerons jusqu'à 67 ans, quand rien ne permet de savoir si nous serons alors en activité, ou au chômage depuis plusieurs années. J'ai le sentiment que les indemnités de chômage feront office de retraites, mais qui remplira les caisses de l'UNEDIC?
Je ne comprends pas comment on ose nous dire qu'il faut faire une réforme juste et exclure les régimes spéciaux des mesures générales et surtout les régimes si généreux des députés, sénateurs, ministres, président et autres hauts fonctionnaires qui souvent, additionnent indemnités et salaires en cumulant les fonctions au long de leur carrière. Ils n'auront pas de problème de retraite!!
Je ne comprends pas pourquoi s'accrocher à l'age de 62 ans, alors que laisser l'age légal à 60 ans ne doit pas changer grand chose: Bien peu de gens auront la possibilité de partir à 60 ans. Même à 62 ans, leur niveau de pension ne sera pas suffisant. Pratiquement, la grande majorité du privé devra travailler jusqu'à 67 ans
Il y aurait peut-être même un intérêt à laisser partir ceux qui estimeront avoir des revenus complémentaires leur permettant de subvenir à leurs besoins: Ils libéreront un emploi.
Je ne comprends pas pourquoi ne pas commencer par modifier notre système fiscal, et accepter de revoir l'imposition des bénéfices sur les grandes sociétés, car il est évident que les salaires ne pourront plus assurer seuls, le financement des retraites.
Je ne comprends pas comment notre "élite" a pu imaginer une telle réforme sans que les sirènes d'alarme de chaque couloir de tous les ministères ne se soient mises à hurler!!
Je ne comprends pas comment la CNVA, L'AGIRC et l'ARRCO peuvent calculer leurs futures charges qui comprendront des régimes non provisionnés et particulièrement coûteux. J'aimerais une explication chiffrée: Personne ne parle du transfert de charges de la part des retraites des fonctionnaires, des régimes spéciaux sur ces caisses. La majorité des Français ne savent même pas comment on peut avoir une retraite payée par nos caisses sans y avoir cotisé.
Je comprends que les gestionnaires de l'agirc-arrco n'osent fournir d'explication
Je ne comprends pas que la presse ne parle pas des calculs du pouvoir réduisant ses dépenses en volant nos caisses maintenant en déficit.
Je comprends que le trésor public puise dans ces caisses pour ne pas le faire dans la sienne: C'est nous qui allons payer!!
Je comprends que "l'adossement" n'étant pas assez transparent, et, de plus, bien compliqué, personne ne souhaite aborder un sujet.
Je comprends que pour équilibrer les retraites il faudra soit
-augmenter les cotisations
-diminuer les retraites
-augmenter les prix, donc les taxes.
Je ne comprends pas pourquoi on ne commence pas par la chasse au travail noir.
Ce qui m'étonne? Le silence de la presse.

Si je fais erreur, s'il vous plait, dites le moi?.Merci.

J'ai peur de voir en juin ou juillet 2011, la rue devenir violente?

Jean - Jean
a

CE QUE JE NE COMPRENDS PAS?.
ET CE QUE JE COMPRENDS

Je ne comprends pas comment peut-on faire le pari que nous travaillerons jusqu'à 67 ans, quand rien ne permet de savoir si nous serons alors en activité, ou au chômage depuis plusieurs années. J'ai le sentiment que les indemnités de chômage feront office de retraites, mais qui remplira les caisses de l'UNEDIC?
Je ne comprends pas comment on ose nous dire qu'il faut faire une réforme juste et exclure les régimes spéciaux des mesures générales et surtout les régimes si généreux des députés, sénateurs, ministres, président et autres hauts fonctionnaires qui souvent, additionnent indemnités et salaires en cumulant les fonctions au long de leur carrière. Ils n'auront pas de problème de retraite!!
Je ne comprends pas pourquoi s'accrocher à l'age de 62 ans, alors que laisser l'age légal à 60 ans ne doit pas changer grand chose: Bien peu de gens auront la possibilité de partir à 60 ans. Même à 62 ans, leur niveau de pension ne sera pas suffisant. Pratiquement, la grande majorité du privé devra travailler jusqu'à 67 ans
Il y aurait peut-être même un intérêt à laisser partir ceux qui estimeront avoir des revenus complémentaires leur permettant de subvenir à leurs besoins: Ils libéreront un emploi.
Je ne comprends pas pourquoi ne pas commencer par modifier notre système fiscal, et accepter de revoir l'imposition des bénéfices sur les grandes sociétés, car il est évident que les salaires ne pourront plus assurer seuls, le financement des retraites.
Je ne comprends pas comment notre "élite" a pu imaginer une telle réforme sans que les sirènes d'alarme de chaque couloir de tous les ministères ne se soient mises à hurler!!
Je ne comprends pas comment la CNVA, L'AGIRC et l'ARRCO peuvent calculer leurs futures charges qui comprendront des régimes non provisionnés et particulièrement coûteux. J'aimerais une explication chiffrée: Personne ne parle du transfert de charges de la part des retraites des fonctionnaires, des régimes spéciaux sur ces caisses. La majorité des Français ne savent même pas comment on peut avoir une retraite payée par nos caisses sans y avoir cotisé.
Je comprends que les gestionnaires de l'agirc-arrco n'osent fournir d'explication
Je ne comprends pas que la presse ne parle pas des calculs du pouvoir réduisant ses dépenses en volant nos caisses maintenant en déficit.
Je comprends que le trésor public puise dans ces caisses pour ne pas le faire dans la sienne: C'est nous qui allons payer!!
Je comprends que "l'adossement" n'étant pas assez transparent, et, de plus, bien compliqué, personne ne souhaite aborder un sujet.
Je comprends que pour équilibrer les retraites il faudra soit
-augmenter les cotisations
-diminuer les retraites
-augmenter les prix, donc les taxes.
Je ne comprends pas pourquoi on ne commence pas par la chasse au travail noir.
Ce qui m'étonne? Le silence de la presse.

Si je fais erreur, s'il vous plait, dites le moi?.Merci.

J'ai peur de voir en juin ou juillet 2011, la rue devenir violente?

Jean - Jean
a

CE QUE JE NE COMPRENDS PAS?.
ET CE QUE JE COMPRENDS

Je ne comprends pas comment peut-on faire le pari que nous travaillerons jusqu'à 67 ans, quand rien ne permet de savoir si nous serons alors en activité, ou au chômage depuis plusieurs années. J'ai le sentiment que les indemnités de chômage feront office de retraites, mais qui remplira les caisses de l'UNEDIC?
Je ne comprends pas comment on ose nous dire qu'il faut faire une réforme juste et exclure les régimes spéciaux des mesures générales et surtout les régimes si généreux des députés, sénateurs, ministres, président et autres hauts fonctionnaires qui souvent, additionnent indemnités et salaires en cumulant les fonctions au long de leur carrière. Ils n'auront pas de problème de retraite!!
Je ne comprends pas pourquoi s'accrocher à l'age de 62 ans, alors que laisser l'age légal à 60 ans ne doit pas changer grand chose: Bien peu de gens auront la possibilité de partir à 60 ans. Même à 62 ans, leur niveau de pension ne sera pas suffisant. Pratiquement, la grande majorité du privé devra travailler jusqu'à 67 ans
Il y aurait peut-être même un intérêt à laisser partir ceux qui estimeront avoir des revenus complémentaires leur permettant de subvenir à leurs besoins: Ils libéreront un emploi.
Je ne comprends pas pourquoi ne pas commencer par modifier notre système fiscal, et accepter de revoir l'imposition des bénéfices sur les grandes sociétés, car il est évident que les salaires ne pourront plus assurer seuls, le financement des retraites.
Je ne comprends pas comment notre "élite" a pu imaginer une telle réforme sans que les sirènes d'alarme de chaque couloir de tous les ministères ne se soient mises à hurler!!
Je ne comprends pas comment la CNVA, L'AGIRC et l'ARRCO peuvent calculer leurs futures charges qui comprendront des régimes non provisionnés et particulièrement coûteux. J'aimerais une explication chiffrée: Personne ne parle du transfert de charges de la part des retraites des fonctionnaires, des régimes spéciaux sur ces caisses. La majorité des Français ne savent même pas comment on peut avoir une retraite payée par nos caisses sans y avoir cotisé.
Je comprends que les gestionnaires de l'agirc-arrco n'osent fournir d'explication
Je ne comprends pas que la presse ne parle pas des calculs du pouvoir réduisant ses dépenses en volant nos caisses maintenant en déficit.
Je comprends que le trésor public puise dans ces caisses pour ne pas le faire dans la sienne: C'est nous qui allons payer!!
Je comprends que "l'adossement" n'étant pas assez transparent, et, de plus, bien compliqué, personne ne souhaite aborder un sujet.
Je comprends que pour équilibrer les retraites il faudra soit
-augmenter les cotisations
-diminuer les retraites
-augmenter les prix, donc les taxes.
Je ne comprends pas pourquoi on ne commence pas par la chasse au travail noir.
Ce qui m'étonne? Le silence de la presse.

Si je fais erreur, s'il vous plait, dites le moi?.Merci.

J'ai peur de voir en juin ou juillet 2011, la rue devenir violente?

Jean - J









a écrit le 28/03/2011 à 10:07 :
POURQUOI LA REVALORISATION NE PREND T ELLE PAS EFFET AU 1 JANVIER DE
CHAQUE ANNEE
a écrit le 28/03/2011 à 10:06 :
a quand la retraite complementaire versee tout les mois. Impossible de savoir ce qu'il s'est passe lorsqu'il ont refondu tous les regimes de retraite pour n'en faire q'un avec l'arrco; ou sont passe nos points?
a écrit le 23/03/2011 à 18:55 :
il faut savoir qu'un immigré arrivant en France à 65 ans touche une retraite d'environ 750? sans avoir cotisé. Tout cela alors qu'on pénalise de plus en plus celui qui a travaillé et qui devra travailler de plus en plus longemps. Bravo pour l'égalité de traitement
Réponse de le 24/03/2011 à 7:00 :
Faux. Un immigré ne touche rien comme retraite du système français s'il n'a pas cotisé.
Réponse de le 25/03/2011 à 13:26 :
C'est FAUX Marie-Noelle, ils touchent le minima-social sous certaines conditions et je peux vous dire que l'arnaque est en train de faire son petit bonhomme de chemin ... on le paiera très cher !!
Réponse de le 26/03/2011 à 14:15 :
encore une fois des propos racistes comme ci les immigrées qui bien souvent font les sales boulots que beaucoup de francais ne veulent pas faire sont responsables de tous les problemes en France vous faites la pub du FN c'est scandaleux
je vous rassure je suis francais d'origine, mes parents et autres ascendants aussi ,mais nous ne sommes pas racistes.
Réponse de le 28/03/2011 à 5:56 :
ne pas confondre 1 aide à la précarité comme les roms et les clandestins et 1 retraite de 750 euros alors qu'étant en retraite et ayant cotisé 43 ans je ne touche que 600 euros et comme dit "shad" vous faite de la PUB FN, c'est inadmissible, et moi aussi je suis Français depuis de nombreuses générations, si vous faites 1 travail peu ou pas du tout fatigant, c'est grâce à ces étrangers que vous méprisez et qui sont venus il y a 30/40 ans pour faire nos corvées!
Réponse de le 28/03/2011 à 12:22 :
Pour shad:
Il ne s'agit pas de personnes ayant travaillé en France , mais des gens de 65 ans arrivant en France uniquement pour les minimaux sociaux.
Peut on trouver normal que quelqu'un ,ayant cotisé pour ses anciens 44 ans, ne touche que 600? par mois alors que l'ouvrier de la dernière heur n'ayant rien cotisé youche 750? par mois?
Réponse de le 28/03/2011 à 14:55 :
750 euros par mois , franchement j'en doute, mais des aides à la précarité oui, ils y ont droit, tout comme les RSA qui touchent des aides innombrables et trouvent encore le moyen d'aller faire la manche, ce qui modifie leurs revenus en net d'impôt, les retraités n'y ont pas droit et sont trop dignes pour aller faire la manche, ce sont ces gens là qu'il faut contrôler sévèrement et saisir de leurs aides puisqu'ils pratiquent 1 occupation lucrative ô combien, la manche, il faudrait contrôler tous ces parasites qui vivent sur le compte des autres et bénéficient d'aides, pour se saouler le soir après avoir taxé les passants généreux.
a écrit le 23/03/2011 à 11:07 :
Est-ce que la TRIBUNE peut confirmer le fait que la majoration pour famille nombreuse ne s'appliquera pas au retraités actuels
a écrit le 23/03/2011 à 11:01 :
Et on nous réduit nos retraites pour dilapider l'argent dans les pays étrangers, car notre Sécu est incapable de faire son travail correctement, ou peut-être est-ce là une volonté plotique?
C'est l'Algérie qui détiendrait le record de personnes centenaires
Savez-vous que l?on vit plus vieux en Algérie que partout ailleurs dans le
monde ?
C?est l?intéressante découverte faite par la Cour des comptes qui, en épluchant les
comptes de la CNAV (caisse nationale d?assurances vieillesse), l?organisme qui
paye les retraites a constaté que le nombre de retraités centenaires algériens était
particulièrement important. Il était même supérieur au total des centenaires
recensés par l?état civil en Algérie.
Rolande Ruellan, présidente de la 6e chambre de la Cour des comptes qui a
présenté le 9 juillet dernier un rapport sur la fraude sociale devant une commission
parlementaire reconnaît le problème :
« Il y a des retraités qui ne meurent plus dans les pays étrangers »
dit-elle, insistant, en particulier, sur le nombre de retraités centenaires algériens.
Pourquoi ? Comment ? C?est ce qu?a tenté de savoir la commission.
« Il suffit de ne pas déclarer à la caisse de retraite le décès de l?ayant droit »
précise la magistrate. «Mais il n?y a pas de contrôle ? » s?étonne un membre de la
commission. « En Algérie nous n?en avons pas les moyens. Il faudrait mettre des
contrôleurs itinérants dans tous les pays. Ce n?est pas évident ! » , souligne-t-elle.
C?est ainsi que les algériens bi-nationaux, ayant travaillé en France deviennent
immortels
à partir du moment où ils se retirent en Algérie pour leur retraite. Ce sont leurs
enfants, voire leurs petits-enfants qui continuent à percevoir la pension de retraite,
bien après leur décès. Et il ne faut évidemment pas compter sur les autorités
algériennes pour faire la chasse aux fraudeurs.
On peut s?étonner, tout de même, qu?un organisme comme la CNAV qui
verse chaque année 4 milliards d?euros de retraite à l?étranger,
dont 1 milliard pour l?Algérie,
ne soit pas en mesure d?effectuer un minimum de vérifications, soit en demandant, tous les
deux ans par exemple, aux bénéficiaires de donner une preuve de leur existence - comme cela
se fait en France pour les professions libérales, notamment. Soit, en les invitant à se présenter
dans les consulats de France pour percevoir leurs pensions.
Alors que le dossier des retraites est au coeur des préoccupations des Français, il serait bon
que nos gouvernants se penchent aussi sur cette question.
Réponse de le 23/03/2011 à 14:05 :
ça c'est un bon no-nos pour Marine LP ;-)
ça promet !!!
Réponse de le 19/04/2011 à 18:57 :
bien sûr,ce n'est pas normal que la France dilapide l'argent
a écrit le 22/03/2011 à 21:32 :
ne vous en faites pas, les réformes ce n'est pas pour nous arranger, nous les retraités du privé, et sans vouloir vous donner la trouille, mais ça ne va pas aller en s'arrangeant s'il y a de moins en moins de personnes qui cotisent vu le chômage actuel , les jeunes qui travaillent de plus en plus tard, et les séniors qui sont remerciés de plus en plus tôt
a écrit le 22/03/2011 à 19:26 :
Il est inexact d'affirmer que "Les familles de trois enfants seront plus avantagées qu'auparavant".
En réalité, l'avantage est minime pour la retraite Arrco (environ 29 euros par mois), alors que sur la retraite AGIRC, les cadres parents de famille nombreuse sont lourdement pénalisés, perdant juqu'à 10%, voire plus sur la pension AGIRC (pour des parents de 7 enfants et plus) du fait du taux de majoration unique et du plafond de 1000 euros.
Or les familles nombreuses sont indispensables pour garantir les retraites futures; on vraiment marche sur la tête !

A l'ARRCO comme à l'AGIRC, il faudrait absolument moduler le bonus ainsi que le plafond associé en fonction du nombre d'enfant pour tenir compte de l'investissement des parents au profit des futures retraites

En revanche, l'effacement des pénalités de départ anticipé sur la pension Agirc simplement en rachetant les trimestres à la CNAV sans rien verser à l'Agirc ressemble quelque peu à de l'enrichissement sans cause, et il n'aurait pas été choquant de revenir la-dessus pour réduire les déficits.
Réponse de le 14/04/2011 à 14:42 :
Je ne suis pas d'accord. Il ne faut pas confondre IRPP et Retraite.
Si on veut une justice, la majoration de la retraite ne doit pas exister quelquesoit la catégorie professionnel. Les familles nombreuses disposent déja :
-du quotient familial.
-des allocations familiales,
-allocations logement ....
La retraite : une même base pour tous .
a écrit le 22/03/2011 à 17:44 :
Retraité depuis 1994 et trois enfants élevés je n'ai jamais touché la majoration de 5°/°
pas plus en PRO-BTP qu'en groupe MORNAY. Quel chemin devrais-je suivre ?
Réponse de le 22/03/2011 à 18:55 :
FN
Réponse de le 23/03/2011 à 9:47 :
à VOTER : C'est n'importe quoi et de plus débile !
a écrit le 22/03/2011 à 17:42 :
on cherche de l"argent pour les retraites il serait souhaitable de revoir l'attribution des pensions de reversion le salarié, l'employé et le cadre qui est en activité ne verse pas 1 fois et demi ses cotisations de retraite il serait bien de fixer un plafond pour obtenir l'entièreté de ce versement alors que des ouvriers qui ont travaille toute leur vie ne perçoive meme pas un montant décent pour vivre un couple de cadre par contre alors qu'il est prouve qu'il vivent beaucoup plus longtemps qu'un ouvrier voilà ce que j'en pense de la réforme
Réponse de le 23/03/2011 à 7:06 :
si le conjoint (tres souvent la femme) travaille il y a un plafond des resources
(environ 1300.00? mensuel) dans ce cas pas de pension de reversion et deux fois les cotisations puisque deux salaires pas logique non plus.
Réponse de le 24/03/2011 à 7:04 :
la pension de réversion est sous conditions de ressources pour la CNAV mais pas pour les complémentaires.
a écrit le 22/03/2011 à 10:26 :
C'est pour ca que j'ai quitté la France ! Système hyper guindé impossible a comprendre avec tellement de variables qu'il faut sortir Excel pour avoir une estimation.
a écrit le 22/03/2011 à 10:18 :
les nouveaux calculs pour enfnts s'appliquent il pour ceux qui sont déja en retraite ?
Réponse de le 24/03/2011 à 7:06 :
non, c'est le principe de non-rétroactivité.
a écrit le 22/03/2011 à 10:09 :
Peut-on préciser si le nouveau calcul de la la majoration pour enfants s'applique aux futurs retraités ou à tous les retraités ?
Réponse de le 22/03/2011 à 13:06 :
Cela s'appliquera uniquement aux nouveaux retraités à partir du 1/1/12. Pour les retraités, les règles actuelles resteront appliquées.
Réponse de le 16/03/2012 à 14:00 :
personne ne parle des retraites ou pension de nos president et tout le reste qui nous gouvernne eux touche le salaire est les cumul mais meme une fois mort cest les enfant qui touche le petit pecule (((( )))))) personne ose personne

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :