Jean-Marc Ayrault favorable à la "colocalisation"

 |   |  250  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En déplacement à Casablanca, le premier ministre français a tenu à mettre en avant la richesse du partenariat économique entre le Maroc et la France en soulignant les avantages de la colocalisation.

Lors d?un forum économique franco-marocain se tenant à Casablanca, le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a loué les mérites de la colocalisation. M. Ayrault a estimé qu'il y avait, dans le partenariat économique franco-marocain, "une chance à saisir pour la France, pour ses entreprises, comme pour ses salaries? une +colocalisation+ industrielle, si elle résulte d'une analyse fine de la valeur ajoutée sur toute la chaîne de production et les avantages compétitifs de chaque site, elle peut être bénéfique et soutenir l'activité des deux côtés de la Méditerranée", a-t-il expliqué, parlant de "démarche gagnant-gagnant".
Plus tard dans la journée lors d?une intervention sur BFMTV, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a expliqué avoir compris les inquiétudes des salariés de PSA après l?annonce du groupe de 1.500 suppressions de postes supplémentaires d'ici mi-2014. Furieux des salaries ont manifesté leurs colères en renversant mercredi des pots de fleurs et des tableaux d?affichage dans le site PSA de Poissy. "Les annonces du groupe de restructurer, de fermer un site, de diminuer le nombre d'emplois, de licencier, d'engager un plan social, ça crée beaucoup de tensions, d'inquiétudes, et ça je les comprends", a déclaré M. Ayrault avant d'ajouter: "il y a une négociation qui est engagée et vise à obtenir le maximum pour que ce plan social se traduise par le moins de dégâts sociaux possible". (Source : AFP et BFMTV)
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/12/2012 à 12:20 :
Vraiment minable ce raisonnement. On ne fait que changer le sens des mots.
On supprime le mot race de la constitution pour vaincre le racisme,
On codifie le mariage en "mariage pour tous" pour amoindrir le mariage (moi Président ce refuse cette union vieillotte!),
On appelle colocalisation pour éliminer les délocalisations des entreprise,
On vante la colocation pour faire disparaitre les manque de logement, etc...
Il faudrait changer le nom de gouvernement en Académie de la langue française !
a écrit le 13/12/2012 à 15:35 :
êtes vous en panne ou avez vous eu un bug mon commentaire ne passe psa
a écrit le 13/12/2012 à 14:59 :
C'est formidable! mes enfants en France ne trouvent pas de job ou à la petite semaine, mais notre premier ministre s'extasie sur les emplois créés au Maroc parce que les salaires sont cinq fois moins chers que chez nous. Est ce que le Nord de l'Afrique va instaurer de l'assistanat pour les français bafoués par ce gouvernement. Continuez , CHERS? TRES CHERS? édiles, la raclée arrive
a écrit le 13/12/2012 à 13:02 :
Je prône pas une colocalisation mais une colonisation de la France :-)
a écrit le 13/12/2012 à 12:14 :
"Furieux des salaries ont manifesté leurs colères en renversant mercredi des pots de fleurs et des tableaux d?affichage dans le site PSA de Poissy. "

D'après ce qu'on a pu voir (mais très peu, à la TV) les dégâts sont beaucoup plus importants: écrans TV arrachés et cassés...

On nous cache tout on nous dit rien ??? Pour ne pas donner d'idée à d'autres manifestants?
a écrit le 13/12/2012 à 11:39 :
Ne dites plus "inculpés" mais "mis en examens"; ne dites plus "délocalisations" mais "colocalisations".
Très décevant comme ministre, tous les errements du passé qu'on croyait enfin enterrés reviennent hanter la France les uns après les autres.
Je lui donnerais un conseil, à force de vouloir plaire à tout le monde, on ne plait à personne; à vouloir tirer 2 lièvres, on rentre bredouille.
a écrit le 13/12/2012 à 9:56 :
Au secours ! De la demagogie a l'etat brut .
a écrit le 13/12/2012 à 9:40 :
ces gens issu de l education nationale , ils trouvent des termes élégants pour habiller ( maquiller ? ) la réalité. Effectivement DACIA au Maroc est un exemple de colocalisation que les salariés travaillant sur le scenic vont pouvoir étudier de près .
a écrit le 13/12/2012 à 9:30 :
tout est dans le langage et la presentation des choses avec les socialistes. Apres avoir presque interdit les delocalisations il fallait bien trouver un autre mot.
a écrit le 13/12/2012 à 8:56 :
Quel naif ce 1er ministre ... Il n'y connait vraiment rien au monde economique et a la guerre economique entre pays qui se deroule depuis des annees
a écrit le 13/12/2012 à 8:13 :
"Colocalisation" doit faire partie des néologismes de la langue de bois (de) rose. Il s'agit d'investir hors de France (- en balance des paiements hors zone euro) pour importer des biens et services (- en balance commerciale et des services hors zone euro) consommés ici et au mieux réexportés après qu'une valeur ajoutée locale (ici française) leur ait été apportée (ce que fait l'Allemagne industrieuse avec ses voisins à bas coûts d'Europe de l'Est). Pour voir si la colocalisation franco-marocaine marche, le trafic des ports la servant s'accroît-il et, sur un panel de biens et services, la part revendue en et hors zone Euro compense t'elle le déficit initial ? Pas sur.
a écrit le 13/12/2012 à 4:57 :
Jean-Marc Ayrault a t'il fait part de ses vues sur la colocalisation aux ouvriers de Florange ? En Europe les clients, en Ukraine, Inde les usines ? Tout le monde y gagne dans le monde merveilleux des bisounours.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :