La Tribune

TVA : les prix dans les restaurants ne baissent pas assez vite

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
latribune.fr  |   -  445  mots
Une enquête, réalisée par la Direction générale de la concurrence, consommation et répression des fraudes, révèle que les grandes chaînes sont plus rapides à baisser leurs tarifs que les indépendants. Le gouvernement tape du poing sur la table.

"Cela va se propager. Il y aura un effet d'entraînement au cours de l'été". Hervé Novelli, secrétaire d'Etat au Tourisme, veut se rassurer sur l'efficacité de son contrat d'avenir qui abaisse la TVA dans la restauration de 19,6% à 5,5% en contrepartie d'une baisse des prix. D'après une enquête réalisée par la Direction générale de la concurrence, consommation et répression des fraudes (DGCCRF) et dévoilée ce vendredi par Le Parisien, un restaurant sur deux a bien baissé ses tarifs mais moins d'un tiers des indépendants jouent le jeu quand 90% des chaînes appliquent déjà la baisse. Une situation qui provoque la colère du gouvernement.

 "Je trouve que la baisse des prix ne va pas assez vite. La profession s'était engagée en contrepartie à baisser les prix et à effectuer des embauches. Cette promesse doit être respectée, il en va de la crédibilité du secteur", s'agace Patrick Devedjian, ministre de la Relance.

Même réaction pour la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, qui rappelle que cette mesure va coûter 2,4 milliards d'euros à l'Etat. "Les indépendants se sont engagés à diminuer les prix, ils ont un contrat avec le pays. C'est du donnant-donnant, on ne peut pas recevoir sans donner. Et quand on donne, on partage et je crois que les consommateurs sauront faire la différence très vite entre ceux qui tiennent leur parole et qui baissent les prix et puis ceux qui ne veulent pas jouer le jeu".

Pour en arriver à ce constat, la DGCCRF a passé au crible les cartes de 3.750 restaurants, du 6 au 10 juillet. Son but était de vérifier que la baisse de 11,8% des tarifs sur sept produits était respectée. Le résultat est donc mitigé. L'Auvergne, la Bourgogne et la Bretagne sont les trois régions qui arrivent en tête. Ailleurs, la réaction est trop lente, quinze jours après la mise en place officielle de la mesure.

Pour les professionnels, il est encore trop tôt pour tirer un bilan. Selon Christine Pujol, présidente de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH), les clients ne doivent pas s'attendre à une baisse immédiate des prix. De la même façon, l'engagement prit d'augmenter les salaires dans le secteur de 5,6% et d'embaucher 40.000 personnes devra attendre une amélioration du contexte économique.

Pour le gouvernement, difficile de mettre la pression. Le contrat d'avenir, signé par les restaurateurs, est basé sur une promesse. Aucune mesure contraignante n'existe. Seuls les restaurateurs qui s'engagent à coller une affichette "la TVA baisse, les prix aussi" peuvent risquer une inspection de la DGCCRF.

Réagir

Commentaires

TRADER  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Pour prendre l' exemple d' une ville tourisitique comme ANNECY. Seuls deux établissements jouent le jeu sur les dizaines de restaurants en activité. Il s' agit du BISTROT ROMAIN ( Facile ce n' est pas un indépendant ) et un autre, indépendant quant à lui, et qui ajoute même, qu' en raison de la baisse de la TVA, un chef de rang a été embauché. Mais il s' agit vraiment d 'un cas d' espèce dans une ville où les touristes, étrangers notamment, sont nombreux. Les prix affichés restent les même qu' avant la baisse de la TVA, et le seul effort consenti par les restaurateurs et autres cafetiers a été de faire une manipulation au niveau des caisses enregistreuses pour faire apparaître le nouveau taux de tva, avec donc bien sûr, le même total TTC. Vous avez dit fumesterie ? On pourrait en rire, si cette petite " histoire " n' allait pas couter la bagatelle de 2.4 milliards. Un enfant en âge de compter, aurait vu qu' il y avait anguille sous roche, avant même de mettre en oeuvre cette histoire ridicule dont le but initial, était de gratter des voix pour 2012 pour l' ump.

rays6312  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Et voila , c'était couru d'avance.
Les restaurateurs vont se mettre la différence dans la poche et le bon peuple paiera , qu'il aille au restaurant ou pas !
Compter simplement sur le sens civique d'un commercant sans contraintes , c'est croire au Pere Noel.

NOS PARLEMENTAIRES s'en FOUTTENT TOTALEMENT  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

ils ne réagissent qu'à la pression et ne cultivent que des idées reçues, de vrais fausses bonnes idées, nos gouvernants se laissent bernés par des conseillés très peu éclairés, plus écrivains romantiques comme Guaino en tete. avec tout ca, la France s'enfonce dans la dette, l'évasion fiscale est symbolisée par Johnny Halliday le Suisse porté au rang de chanteur subventionné au 14 juillet, TOUT VA BIEN

charlesc27  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Vous ne voudriez quand même pas que cette profession dont une bonne partie des revenus échappe au fisc,dont la mauvaise foi est légendaire en matière de revenus et qui de surcroit n'a aucune obligation de résultats;tienne ses promesses.
La bonne solution eut-été de limiter dans le temps cette mesure sectorielle destinée avant tout à soutenir le secteur,et qui coute une petite fortune au contribuable.

nunuche  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

ah ben c'est marrant mais voyez-vous je l'avais prévu, que la baisse de la TVA - considérable - ne serait pas répercutée ... étonnant non ?

Toubab  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Gros naïfs. Comment est-ce qu'on pouvait imaginer un seul instant que sur la base de seules promesses les restaurateurs répercuteraient la baisse de la TVA ? Le gouvernement prend les français pour des gogos. Les clients n'en profiteront bien sûr pas. Les employés de la restauration ne seront pas augmentés. Les emplois promis ne seront pas créés. Les restaurateurs vont logiquement se mettre l'écart dans la poche et le contribuable comblera le manque à gagner fiscal par l'impôt. CQFD.

Francky Pollux  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

La marge de manoeuvre de Christine Lagarde est pourtant simple: Si les professionnels de la restauration ne respectent pas les engagements sur lesquels ils nous ont "bassinés" depuis des années, IL FAUT REMONTER LE TAUX DE TVA A 19,6% !!
De toute manière il était évident que ça allait se passer comme ça...cette profession est globalement d'une malhonnêteté affligeante, surtout dans la Capitale: ils sont désagréables, ne respectent pas le consommateur, tente de vous entuber sur les prix (majoration nocturne appliquée avant l'heure, facturation de 30 centimes la goutte de lait dans le café...et j'en passe. Un conseil, vérifier toujours votre ticket avec les prix affichés et surtout demander à consulter la carte!!). Ils veulent le beurre et l'argent du beurre mais pèse au gramme près celui qu'ils tartinent sur votre sandwich parisien.
Franchement détestable...Excepté les frères Costes et les établissement prestigieux, iIs fraudaient que ces derniers comprennent qu'on ne fait pas fortune en tenant un café!!!, même sur Paris... Faites comme moi, pour votre petit noir du matin, préférez la célèbre petite capsule en alu, tranquillement chez vous...elle est moins chère avec pourtant une TVA à....19,6%

Le Rustre  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Parce qu'il y a des gens au gouvernement qui s'imaginaient que les restaurateurs allaient jouer le jeu ? En plus, avec la crise et l'approche de la haute saison, il ne fallait pas rêver. Les pseudo-emplois créés sont ni plus ni moins que la régularisation de serveurs occasionnels non déclarés habituellement. Les contribuables qui ont subventionnés cette baisse sauront les remercier : un seul déjeuner cet été pour quinze jours. Sarkozy fidélise son électorat, les contribuables paient.

linkinshino  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Etonnant? il fallait sans douter que les restaurateurs ne jouent pas le jeu en ne répercutant pas sur les prix, il faut des sanctions lourdes

difficle de mettre la pression  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Germinal vous connaissez? mais ce n'est pas tout, les restaurateurs avaient promis de verser un pourcentage des recettes à leurs employés (modification de la loi Godart) si la baisse de la TVA passait... et devinez quoi? ils ne souhaitent pas tenir promesse, pas plus que de de baisser les prix de la consommation.
Que la DGCCRF envoie les chiens. Les restaurateurs sont comme les mauvais maris, ils signent un contrat qu'ils rendent caduque par leur non engagement

Médor  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Germinal vous connaissez? mais ce n'est pas tout, les restaurateurs avaient promis de verser un pourcentage des recettes à leurs employés (modification de la loi Godart) si la baisse de la TVA passait... et devinez quoi? ils ne souhaitent pas tenir promesse, pas plus que de de baisser les prix de la consommation.
Que la DGCCRF envoie les chiens. Les restaurateurs sont comme les mauvais maris, ils signent un contrat qu'ils rendent caduque par leur non engagement

xavier  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

j entend mon patron me dire que je lui coute cher....es me dire aussi que si les charges patronal baissé il pourrai m augmenté!!alors que lui touche la reduction fillon sur ma fiche de paye moi je reste comme un pauvre ...!!!!les reductions pour les patrons c est comme le travail pour le rmiste c pas parce que il y en as que ça change quoi que ceux sois!!!!

Rational  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Fiasco. Si la situation reste en l'état il faut le remonter à 19,6%. Accorder plus d'importance aux cafetiers qu'aux PME innovantes c'est un non sens économique.

LA SOLUTION :  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

cet été, partez en pique-nique, même en ville (dans les parcs). Ben oui, y fait beau, pourquoi refiler votre fric à des gens qui ne jouent pas le jeu ?
Et puis là, ils comprendront que le client est VRAIMENT roi.

RESTAURATEURS = GRANDS TRICHEURS  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

EH OUI, les RESTAURATEURS sont des GRANDS TRICHEURS et des PROFI -- TEURS - mais qaund on regarde LE VOLUME et le POIDS de certains de nos parlementaires, ON COMPRENDS QUE NOS CHERS SENATEURS et nos CHERS DEPUTES n'aient pas envie de réfléchir un peu plus à la question ... ILS ONT CERTAINEMENT PLUS SOUVENT DES COUTEAUX et des FOURCHETTES dans les MAINS que des stylos, de même l'on observe qu'ils parlent souvent LA BOUCHE PLEINE de CERTITUDES et que leur SCIENCE INFUSE aboutit a ces PLATS MITONNéS sur leDOS DES CONSOMMATEURS. TOUS A METTRE DANS LE MEME SAC, il n'y en a pas UN POUR EMPECHER l'AUTRE DE SE GOINFRER.

ANNECY la RESISTANCE ou ILS SE MOQUENT DU MONDE  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

la ville du PRESIDENT de l'ASSEMBLEE NATIONALE, Monsieur Bernard ACCOYER, TRES MAUVAIS EXEMPLE des RESTAURATEURS QUI SE MOQUENT DES FRANCAIS - a ANNECY, ils en rien a foutre, ILS SAVENT QUE ils sont protégés par le Président - - - - LIRE TRADER a écrit le 18/07/2009 à 09:20 : Pour prendre l' exemple d' une ville tourisitique comme ANNECY. Seuls deux établissements jouent le jeu sur les dizaines de restaurants en activité. ..

capney  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

connaissant bien ce secteur pour y avoir bossé celà était prévisible que les baisses ne seraient pas répercutees sur les prix..Malgré la journée baisse tva de cet hiver à grand coup de com.les restaurateurs ne jouent pas le jeux..ils préférent remplir leur tiroir caisse, C est un secteur ou les salaires bas les horaires et heures sup ne sont pas respecté, le royaume de la triche et du travail au noir...A quand de véritables controles...

ANNECY - Bernard ACCOYER - Xavier BERTRAND  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

le 18 juillet 2009, Bernard ACCOYER avait invité sont ami Xavier BERTRAND, ont ils choisi un restaurant qui avait MAINTENU SES PRIX TRES ELEVéS ? EN TOUT CAS, Xavier BERTRAND, vu a la télévision régionale n'avait pas maigri ? preuve que le Reblochon, le Jambon fumé et le Saucisson lui auront profité - TANT MIEUX POUR LUI, son tailleur va bientot utiliser du tissus aussi large que haut pour lui tailler ses costumes, et dans un CARRé de SOIE ca sera parfait pour lui, à la hauteur de son train de vie. Rest une question, qui n'a pas été évoquée à la télévision, est il allé en Suisse rejoindre son ami Johny HALLIDAY pour parler fiscal, fraude ou redressement, c'est selon ?

AZAZEL06  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Arrêtons de se moquer des consommateurs : pourquoi les restaurateurs qui ont largement profités des hausses consécutives à l'avènement de l'Euro iraient maintenant baisser leurs prix exhorbitants pour un simple effet d'annonce !!!!! La baisse de la TVA est bidon et personne ne s'attend à un effort de la part de ces gens qui se moquent de nous depuis tellement longtemps .
Vraiment, cette polémique est ridicule .....n'attendons rien de la baisse de la tva .....sinon peut-être plus d'argent dans leurs poches .....Si encore ils embauchaient du personnel, cela aurait un petit effet bénéfique sur l'économie ......mais certainement pas sur celle du consommateur final . Le café coûtera 0.10 ? de moins .......Merci ces messieurs sont trop bons .

N'oublions pas que la plupart des Français ne peuvent plus aller au restaurant .....j'en fais partie depuis plusieurs années et comment changer les habitudes de gens qui sont écoeurés par les prix et le manque de pouvoir d'achat ! Alors faites des efforts réels et vous retrouverez de la crédibilité face aux consommateurs .

granit  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

que de haine envers une profession, j'ai travaillé en tant que salarié plus de vingt ans, grande et moyenne restauration, patron pendant tois ans, il y a des profiteurs mais j'estime qu'ils sont très peu nombreux, la restauration traditionnelle demande beaucoup de personnel, payé il es vrai pas assez cher, mais pourquoi....non pas parce que les patrons se remplissent les poches....quel est le pourcentage de redressement judiciaire dans la profession....que d'idées reçues....la baisse de la tva est une erreur la france est un pays touristique...pourquoi toujours essayé de tirer les prix vers le bas....donc également les salaires, à quand le financement des charges sociales et des retraitres sur tous les revenus, plafonnés, est il vrai que Jacques Chirac touche 30 000 ? de retraite par mois payé par qui....stocks otions taxé à partir d'un million d'euros....je suis indépendant quand je gagne 50 000 ? ht par an brut il me reste environ 20 000 ? net / 12 = 1 600 ? mois je ne me plain pas.....

Hervé NOVELLI, ministre inactif  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

le ministre de l'artisanat fait des déclaration pompeuses pour exister un peu, lui aussi il aime les médias, il aime s'exprimer, il aime avoir un public, ET IL A DECLARE QU'IL AVAIT CREER UNE COMMISSION DE SUIVI des RESTAURATEURS ; il faut comprendre que sa commission de suivi va PERMETTRE A MONSIEUR NOVELLI MINISTRE DU COMMERCE de SE RENDRE PLUS SOUVENT AU RESTAURANT POUR DEGUSTER, APPRECIER SES AMIS LES RESTAURATEURS, PROBABLEMENT QUE SON MINISTERE PAIERA SES REPAS DE SUIVI, et ensuite MONSIEUR LE MINISTRE POURRA CONVOQUER LA PRESSE ASSEZ REGULIEREMENT POUR s'EXPRIMER, AUPRèS DE SON PUBLIC et le cycle peut recommencer à l'infini - A LA FIN DESON MANDAT, Monsieur le Ministre NOVELLI bénéficiera d'une bonne retraite qu'il pourra utiliser pour suivre et rendre visite à ses très nombreux amisrestaurateurs de luxe.

bonnefourchette  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

evidemment les prix ne baisseront pas; la combine est simple; les restos baissent le prix de 7 articles que personne ne consomme et ainsi respectent la consigne sans aucun impact sur leur marge, et pour tous les autres plats et menus l addition est inchangée (avec au passage une amelioration de la marge)
et nos enarques font encore mine de ne rien avoir compris a cette astuce qu un gamin de six an aurait pigé en trois seconde. Ils sont vraiment betes ou ils se foutent de nous...

jskin  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Apres question aupres de MAC DO la redcution de la TVA ne s'est appliquée que sur leur menu phare le BIG MAC alors que les autres menus aucune baisse n'a été répercutée !!!
Déja qu'il profite d'une TVA pour la vente a emporter de 5.5 % voyez un peu un peu le bénéfice que ces gens se font en plus par un coup de baguette de l' Europe et du gouvernement .
Il est vrai que ce sont les prolétaires qui mangent au resto !!!!
Il a tout pour plaire ce gouvernement a la con !!!Merci Sarko :c'est pas de ma faute c 'est la crise et puis il faut travailler plus pour gagner moins pour que nos chefs d'entreprise puisse continuer partir avec des parachutes dorés et investir dans des pays plus pauvres !!!

Eric WURTH, SVP FAITES QUELQUE CHOSE  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

OUI MONSIEUR LE MINISTRE DU BUDGET, faites quelque chose d'utile pour la France, VOS ELECTEURS VOUSEN REMERCIERONT, VOUS POUVEZ INVERSER LA VAPEUR, c'est à dire DEPOSER de TOUTE urgence UN PROJET DE LOI POUR IMPOSER LA TVA à 19,60 % sur tous les repas, MAC DO et autres repas à emporter en TETE DE GONDOLE, vous verrrez CA VA RAPPORTER AUTANT QUE LES CABINES RADARS sur les routes, ET EN PLUS LES GOINFRES VONT PAYER ET TOUT SPONTANéITé - VOILA POUR REMONTER LES FINANCES DE LA FRANCE QUI VA TRES MAL, si vous ne le faites pas, l'UMP sera EJECTEE du terrain de jeu politique, les SOCIALOS VONT SE REFAIRE UNE SANTé GRACE A VOUS !!!

Baisse pour les uns, Hausse pour les autres  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Ce qu'on donne d'un coté (baisse de TVA pour les restaurateurs), on le récupère de l'autre (divers taxes pour nos autres, belles vaches à lait) !

Et puis pourquoi une baisse de TVA dans la restauration, comme si manger aux restaurants était un "bien" de première nécessitée...?!!

Note à Part : Pourquoi un générique Paracétamol coute 2? en France (dont 50cts irréductible à notre charge) alors que ce même générique coûte 20cts (15 pence) aux Royaume Uni en pharmacie, en vente libre ?!!! Des compagnies pharmaceutique qui se font de l'argent sur le dos de la sécurité sociale française....!!!!

Jean  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Habitant une région touristique(lac d'ANNECY) je constate que la baisse de la T.V.A,n'est pas au rendez-vous souhaité.Certes ,il y a les prix des produits alimentaires et charges,qui sont l'à aussi dans la balance.Le bénéfice sur les prix devrait remettre les pendules à l'heure!N'oublions pas qu'il y a 60 jours de rentabilité,pour ces restaurants(moyenne).L'ensemble de la profession n'est pas cohérente(fournisseurs en particulier).Ces dérives doivent ?tre encadrées par le DGCCRF.Oui à une profession qui travaille ,non aux abus.Pour ma part j'ai décidé la vigilance.Je bouderai les endroits qui ne jouent pas le jeux,et je ne suis pas le seul,à mon regret.C'est la seule réponse sur cette question Que le consommateur se prenne en main!

ANNECY, tous des tricheurs  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

c'est la Ville du PRESIDENT DE l'ASSEMBLEE NATIONALE, si à ANNECY chacun FAIT CE QU'il VEUT, c'est qu'ils SAVENT QUE Monsieur Bernard ACCOYER PRESIDENT DE l'ASSEMBLEE NATIONALE, et ses PROCHES, qui viennent souvent lui rendre visite, NE FERONT RIEN pour faire changer les choses. UNE BONNE PREUVE que la TVA à 5.5% était un écran de fumée pour faire croire que nos politiques travaillent. ET LES SOCIALOS et les SYNDICALSITES de HAUTE SAVOIE, ils ne disent rien non plus, DONC TOUT CE PETIT MONDE EST d'ACCORD SUR TOUT, les POLITICARDs commes les SYNDICATICARDS .