La Tribune

Pour Michel Sapin, l'Etat français est « totalement en faillite »

Le ministre du Travail Michel Sapin. Copyright HAMILTON/REA.
latribune.fr  |   -  253  mots
Le ministre du Travail estime que le gouvernement doit impérativement garder le cap du programme de réduction des déficits.

 On se souvient de François Fillon déclarant en septembre 2007 être à la tête d'un Etat en faillite. Ce qu'avait démenti Nicolas Sarkozy peu après. Cette fois-ci c'est Michel Sapin, le ministre du Travail qui reprend l'expression. « Il y a un Etat mais c'est un Etat totalement en faillite » a-t-il lancé sur Radio J dimanche. « C'est la raison pour laquelle il a fallu mettre en place des programmes de réduction des déficits et aucune sirène ne doit nous détourner de cet objectif. » La politique d'austérité du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, qui s'est engagé à ramener les déficits publics français à 3% du PIB à la fin de l'année, est critiquée par une partie de la gauche, notamment le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon.

Une activité économique « pas si dégradée »
Même du côté de l'aile plus modérés, sociale-démocrate du PS, l'ancien Premier ministre Michel Rocard critique aussi, dans le « Journal du Dimanche », ce calendrier serré, alors que la consommation des ménages « est en panne » selon lui. « La récession va s'aggraver, donc le chômage va augmenter. Il y a le feu. » A contrario, le ministre du Travail s'est montré plus optimiste, considérant que le chiffre du chômage de décembre témoigne « d'une activité économique pas aussi dégradée que ce que l'on dit » et permet selon lui « d'avoir pour l'année 2013 une vision plus positive que celle que l'on entend habituellement .»

Réagir

Commentaires

mr le ministre sapin contre pole emploi et la cnav  a écrit le 15/03/2013 à 23:44 :

le15/03/13 MONSIEUR LE MINISTRE les promesses dont le président hollande nous a mentie je sui née le 01/02/1953 paris 15 française j'ai commenser a travaillez en 1969 je suis handicape j'ai le cancer diabéte les artéers boucher ex pole emploi ma résilier mon ass plus la cnav a refuser que je prene ma retraite pole emploi il y a des personnes a causse de mon handicape je me rappelles le nom de tous les societes ou j'ai tavaillers j' ai etait mere a l'age de 15 ans j'ai personnes pour m'aider seule avec 3 enfants sans prendre de vacances pour leurs études 43 ans 2 fils un 39 ans l'autre de 28 mon medecin a demander que j'ai un aide et changement appartement il et trop grand je demande un échange de mon 3 pieces contre un 2 pieces si je n'avais pas untres bon medecin et une tres bonne assistante sociale j'aurais acceper une proposition d'un grand 2 pieces qui mesure mon 3 pieces la mairie de malakoff 92 s'occuppe que des gens qui leurs donne des dessous tables ainsi que les hlm moi j'aimme l'honnette beaucoup de personnes vous le dirons comme mon assistante sociale mon medecin j'ai etait elever dans l'honnette et non dans le mensonge je ne sais pas si jeserais de se monde en 2017 j'ai prevenu mes enfants ne pas votée car quand il sont élu il mente

philou  a écrit le 31/01/2013 à 20:14 :

le ministre du travail devrait dire aux personnels de PSA, RENAULT et maintenant GOOD YEAR que l'activité économique n"est pas si dégradée que cela.Que le gouvernement s'intéresse d'avantage aux entreprises au lieu de nous rabacher le mariage des gays et des lesbiennes et maintenant la GPA.Arrêter vos conneries messieurs les ministres et bien sur le président

Tony Meuter  a écrit le 30/01/2013 à 23:54 :

Que les politiques ne se plaignent pas, ils sont aussi responsables de la déréglementation et d'avoir accepté une modification de la législation par les avocats des financiers comme Goldman, Morgan, Rotschild, etc. (à la fois juges et parties dans les secteurs public et privé) alliés à des multinationales dont le double intérêt tient à la spéculation sur les différentiels socio-économiques entre pays/régions et aux commissions sur les transactions dont ils sont en plus les concepteurs/propriétaires du système. Les transferts d'activité et de richesses hors d'Europe, méridionale en particulier, ces dix dernières années sont impressionnants. Le politique est responsable de défendre le patrimoine public et les conditions de l'activité économique. La confusion l'emporte encore, mais les problèmes et les solutions, ainsi que les responsabilités commencent à apparaître.

Minou  a écrit le 30/01/2013 à 18:41 :

Faut déjà commencer par suprimer la RTT, et hop 8% de competitivité!

panier perce  a écrit le 29/01/2013 à 18:49 :

85% du PIB en dette publique
entre 55% et 60% du PIB represente les depenses de l'etat
deficits budgetaires chronique, sinon greve generalisee dans le pays
balance commerciale tres negative
economie de services et desindustrialisation du pays
=
faillite dans quelques annees... ou alors planche a billets

scenarios  a répondu le 30/01/2013 à 2:15:

2 scenarios : une faillite à la grecque ou planche à billet comme les usa, et donc faillite un jour aussi, un krach boursier américain comme en 1929.

coco-rico  a écrit le 29/01/2013 à 10:06 :

C'est surtout la faillite, morale de nos élites qui est préoccupante, l'autre faillite (financière) est..virtuelle..pour eux. Je pense que M. Sapin a n'a pas lâché cette petite phrase au hasard....sans doute l'a t-il formulée pour préparer l'opinion publique à la prochaine opération chirurgicale (budgétaire et fiscale....)

quiquirici  a répondu le 29/01/2013 à 10:42:

sans doute, mais on est bien au bord de la faillite. Il suffit que les taux augmentent et l'étau se resserre : on est incapable de payer si ce n'est l?asphyxie totale par les impôts. Et tous les indicateurs sont dans le rouge et les boulets de la dépense et dette entravent toute action de relance

La gangrene au gouvernement  a écrit le 29/01/2013 à 9:37 :

C'est rare qu'un socialiste, ministre de surcroit et des proches de l'illusioniste HOLLANDE declare la verité? Cet homme aurait il eu un eclair de bon sens dans cette cacophonie de mensonges et de mystifuication de nos gouvernants qui nous cache la verité pour s'engraisser

ptitpère  a écrit le 29/01/2013 à 1:12 :

Pourtant Michel Sapn était du genre enthousiaste sur l'avenir de l'Europe en 1992 lorsqu'il s'agissait de faire gagner le "oui" au référendum sur le Traité de Maastricht :

- "L'Europe est la réponse d'avenir à la question du chômage. En s'appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde - sur une monnaie unique, la plus forte du monde, sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois". (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)
- "Pour la France, l'Union Economique et Monétaire, c'est la voie royale pour lutter contre le chômage" (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)

20 ans après c'est l'heure du bilan et l'optimisme n'est plus de mise :)

@ptitpère  a répondu le 29/01/2013 à 9:58:

Parce qu'il est malheureusement corrompu comme tous nos politiciens de l'UMPS. En dehors de l'UPR, point de salut.

SEK  a écrit le 28/01/2013 à 20:11 :

Il avait oublié l'hyper-inflation choisi par Hollande pour nous sortir de la crise et nous mener tout droit au Totalitarisme

Tribun  a écrit le 28/01/2013 à 17:37 :

Quand on ne peut boucler son budget qu'en empruntant, et depuis 30 ans sans interruption, on peut se poser la question, en effet.

milou  a répondu le 28/01/2013 à 19:38:

et surtout sans aucun résultat : chomage, déficit extérieur...quel ménage censé, quelle PME gère de la sorte ???? aucune sinon elle n'existe plus, tout simplement..

STONE1  a écrit le 28/01/2013 à 16:29 :

Quelques mesures à prendre: raboter fortement les salaires des hauts fonctionnaires , dépenser moins et surtout reprendre la création monétaire aux banques privées pour économiser l'hénorme (non)service de la dette ! On dirait que Sapin a reçu une bûche sur le crâne tellement il est dubitatif assommé!

Pourquoi l Europe est comme elle est  a écrit le 28/01/2013 à 16:17 :

http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/10-raisons-sortie-de-l-union-europeenne

marc  a répondu le 28/01/2013 à 19:37:

bourrage de crâne et contre vérités....arretons la fuite en avent et recherche de boucs émissaires, les choses sont simples : il y a ceux qui sont courageux, font des réformes de fond, ajustent le service public et la dépense au niveau nécessaire et suffisant et surtout efficace... pour faire les économies qu ifonancent la relance..il progressent trés bien : suéde, québec, finlande..... il y a ceux qui ne touchent à rien comme si le monde était inchangé, qui dépensent à tout va et creuse la dette qui tue l'emploi, et s'enfoncent dans l'antigestion : Grèce, espagne, france... il suffit de prendre les bons ou mauvais exemples, c'est au choix, pas la faute aux martiens..

@marc  a répondu le 28/01/2013 à 19:49:

Lorsque la Chine va s'occuper du business model allemand et produire de la machine outil et que les allemands vont commencer à traverser le Rhin, tu parleras moins comme ça. La compétitivité, d'accord mais la compétitivité avec un esclave chinois, frontières grandes ouvertes, pour nourrir des milliardaires esclavagistes, on est des ânes.

mara  a répondu le 28/01/2013 à 22:12:

Oui mais y a pas d'esclaves sans maitres. La faute aux maitres ou aux esclaves ?

marc  a répondu le 29/01/2013 à 9:40:

démagogie et ftoujours la fuite des vrais problèmes. L'allemagne a la capacité d'adaptation, elle évolue en fonction du marché. Les salaires chinois augmentent, la tendance va s"'inverser. ET encore une fois, ceux qui se bougent et traitent les problèmes de façon courageuse s'en sortent bien ceux qui passent leur temps à philosopher ont les résultats de leur philosophie !!!! s'il y a une reprise, la France engluée dans une dette record à rembourser avec les emprunts, une dépense publique immense, des services publics désorganisés et extrêmement coûteux et inefficaces, ne pourra que regarder passer les trains, on ne récupérera les miettes quand les autres prospéreront

@MARC  a répondu le 29/01/2013 à 9:54:

"Bourrage de crâne", c'est votre seul argument ? Si vous avez regardé cette vidéo, dîtes-nous ce qui vous parait "faux" dans les analyses de M. Asselineau ?
Un peu faible mon cher pour critiquer la seule voie qui essaie de porter la vérité aux français sur cette arnauqe européenne. Je suis d'accord sur un point avec vous : le bourrage de crane, ce sont les français qui le subissent de la part des européistes.

@MARC  a répondu le 29/01/2013 à 9:57:

En france, les déificts correspondent grosso modo aux ....intérêts de la dette.

alain  a écrit le 28/01/2013 à 15:24 :

il dit enfin la vérité, il faut qu'ils aillent tous faire un stage en suéde pour apprendre à faire de grosses réformes, optimiser le domaine public, dépenser beaucoup moins pour donner plus de services, et ainsi dégager les finances pour aider la croissance... à une année lumière de la réactivité et pertinence des suédois....

Un exemple la Suede  a répondu le 28/01/2013 à 16:19:

http://www.u-p-r.fr/sortie-de-leuro/faut-il-avoir-peur-de-sortir-de-leuro
(stratégies et buts visés. Ex la Suede)

Suède  a répondu le 28/01/2013 à 18:18:

Envoyons aussi et surtout tous les électeurs car le mentalité des suédois est bien différente de celle des français...

alain  a répondu le 28/01/2013 à 19:30:

on est bien d'accord, pragmatisme, courage, professionnalisme et respect mutuel, de vrais syndicats qui savent juger du bon compromis et avancer avec les patrons....on croit rêver, non ?

yves  a écrit le 28/01/2013 à 15:22 :

les politiques ne gérent rien, ils dépenses et nous enfoncent dans le surendettement, ils sont totalement nuls en gestion

aline  a répondu le 28/01/2013 à 15:37:

normal, ils viennent du public, l'usine à créer la dette, et après ils y retournent. des martiens de la gestion, et ne leur parlez pas de productivité, d'efficacité, d'objectifs, d'optimisation...ils sortent leur dictionnaire...

Électeur  a répondu le 28/01/2013 à 18:21:

Ils ne sont pas nuls en gestion : ils font ce qu'il faut pour se faire réélire, ils disent ce que les électeurs veulent entendre dire...on n'est pas loin de la démagogie.

aline  a répondu le 28/01/2013 à 19:45:

c'est vrai aussi, on a ce qu'on mérite, mais on attend normalement de la politique la noble gestion de la cité ...grandeur et décadence ...

marion  a écrit le 28/01/2013 à 15:19 :

il a totalement raison, et c'est fort dommage qu'il ne l'ait pas dit plus tôt, au lieur de faire rêver les français avec l'état providence. La dépense publique c'est le cancer de l'économie, et c'est bien l'état, la sécu, les colectivités, personne d'autres. Et quand on est surendetté, il est suicidaire de se surendetter encore plus, surtout quand on la plus forte dépense publique d'europe, idem en effectifs, et des résultats tous en berne. Il est facile de faire 30% d'économie d dépenses inefficaces pour affecter les finances à l'aide aux PME...Raison pour laquelle les augmentations de dépenses faites sont à contre emploi, ça ne fait qu'augmenter le chômage. il n'y a jamais eu "d'austérité" en france, le premier but est d'équilibrer les comptes pour arréter d'étouffer les entreprises. Et on sera contraint de faire de l'austérité si on continue à mal gérer, alors quels gaisn sont considérables tout en améliorant les services et l'emploi

max  a répondu le 28/01/2013 à 15:35:

+ 10000

ViveLAFR  a écrit le 28/01/2013 à 14:10 :

La destruction programmé de la France par les USA, avec la complicité des élites et du système bancaire, tous les politiques le savent, inféodés à l'impérialisme Américain. Maintenant, depuis 2008 les Français se réveillent de ce grand mensonge qu'est l'Europe des nations, qui n'est que l'Europe des Banquiers.
"La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre contre les Etats-Unis. Une guerre permanente, économique, une guerre sans morts. [...] Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. Une guerre inconnue, une guerre permanente, sans morts apparemment, et pourtant une guerre à mort." François Mitterrand (1916-1996), Ex-Président Français. Commentaire lors d'un entretien privé avant sa mort, cité dans le Courrier International du 13 Avril 2000

solene  a répondu le 28/01/2013 à 15:48:

on peut voir des ennemis partout, il serait plus facile de voir que si on gérait bien on serait trés fort et à l'abris des problèmes. Notre dette publique qui tue l'économie n'est pas générée par les US, à moins qu'ils aient infiltré l'administration et injecté une maladie virale antigestionnaire qui provoque des troubles graves, le TOD trouble obsessionnel de la dépense et du laisser faire, dépense mécanique sans aucun frein, aucune mesure de la moindre performance ni utilité, un gouffre permanent et sans limites...vous avez raison, il faut poursuivre dans cette voie, la dépense publique est maladive...parce qu'aucun être normal ne se comporterait comme un politique ou un fonctionnaire... c'est effectivement très troublant....pourvu qu'ils n'infiltrent pas le privé qui créé la richesse qu'absorbe le public ....

@SOLENE  a répondu le 28/01/2013 à 16:31:

Quelques liens (pour comprendre) valent mieux que de longs commentaires creux.
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/qui-gouverne-la-france
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est

solene  a répondu le 28/01/2013 à 19:43:

quand on n'a rien à répondre aux évidences de saine gestion, on tape en touche.....la france croule sous la dépense publique qui tue l'emploi. n'importe quelle pme ne gère pas de cette façon sinon elle ferme trés vite. Le mal est majoritairement celui ci : 1900 milliards de dette publique, c'est la notre : état, sécu, collectivités. Si on avait bouclé des budgets à l'équilibre, on aurait des centaines de milliards d'excédents et pas plus d'un million de chomeurs. L'évidence majeure est bien celle ci,le reste est la fuite en avant des lâches qui veulent uniquement protéger l'électorat de gauche en refusant les réformes qui permettraient de dégager 40% de gaisn de dépenses pour financer la relance, comme l'ont fait les pays qui avancent bien

@SOLENE  a répondu le 29/01/2013 à 20:46:

Saine gestion ? tout le monde est d'accord avec ce genre d'affirmations. Et quand on dit ça on a rien dit. Faut au moins faire l'effort de comprendre les tenants et les aboutissants. Je vous propose des liens avec quelques réponses. Vous êtes libre d'y jeter un oeil ou non.

DOUDOU  a écrit le 28/01/2013 à 14:09 :

il ne faudrait pas prendre SARKOZY dans toute cette mélée car il ya fait quatre bonnes réformes et que s il avait été réélu il aurait certainement pris des gants pour ne pas faire ce que les socialistes font en ce moment a détricoter tout ce qu il a fait et quand ils vont en avoir assez ils rendront le pouvoir a la droite qui devra reprendre tout depuis les débuts et faire en sorte que ce soit avant les éléctions de 2014 car ils vont vouloir avoir beaucoup de sièges qui vont changés de main.

@ Doudou  a répondu le 28/01/2013 à 18:21:

Quelle bonne réforme qu'on rigole ? Celle des retraites où les régimes spéciaux coutent encore plus chers qu'avant ou celle de la promotion des caciques à l'université ?

Pascal C  a écrit le 28/01/2013 à 13:48 :

"Faillite" n'est pas le mot adapté. "Cavalerie" serait plus approprié. L'Etat emprunte... pour payer les intérêts de sa dette ! Et les socialistes se comportent de plus en plus comme des soviétiques : Tout doit passer en force ! Cavelerie financière (qui ne date pas du retour des socialistes au pouvoir) + pratiques totalitaires = Un pays aux abois. Alors, une question léninienne pour conclure : Que faire ? (Pour ma part, je n'ai pas la réponse...)

MyramP  a écrit le 28/01/2013 à 11:33 :

Comment une élite Française c est arrogé le droit le droit de créé des postes de fonctionnaires et des taxes et impôts divers et variés pour se rémunérer sans être des productifs, et laminés les entreprises et pour faire des salariés du privé des esclaves corvéables à merci en créant des lois de plus en plus répressive pour faire taire les plus récalcitrant de ce raquette organisé à grande échelle, au service d'une caste et d'un système financier corrompu aussi bien de droite que de gauche, cette mascarade politico/démocratique qui dure depuis des décennies, oui la France est ruiné de l'intérieur à emprunté de l'argent aux banquiers avec des intérêts, dès demain je demande un prêt d'argent à 10% à ma mère, merci maman de m'aider dans la galère !
La France une mère patrie pris en otage par des politiques corrompus qui se renvoient la balle, mais qui pratiquent la même politique, à savoir la destruction des entreprises pour asservir les peuples.

marion  a répondu le 28/01/2013 à 16:18:

tout à fait d'accord, le privé est sous l'esclavage du monde politico-adminstratif, ces derniers gèrent leur confort, emploi garanti, salaires élevés, 35h, caisses noires.. et dépensent à tout va en tuant l'emploi, et c'est le privé qui est envoyé dans le chômage et la précarité pour les financer. Et personne pour redresser la barre à la suédoise ou québecoise ...

toto42  a écrit le 28/01/2013 à 11:05 :

C'est tj la même chanson, mais cette fois chanté par une tête de bois... !

Dracula  a écrit le 28/01/2013 à 10:43 :

A l'attention des serviles socialistes sarkozystes, les hôpitaux psychiatriques et les thérapies, ca existent. Si, si...

Thargor  a écrit le 28/01/2013 à 10:12 :

faillite => cessation de paiement
Est ce à dire que les comptes de l'état vont être bloqués? Plus de CAF, RSA, Sécu, Retraites, ... ? Et peut on aussi par anticipation cesser de payer l'IR, la TVA, la redevance TV, ... ? ^^
En fait ce gouvernement est très équitable : il a fait miroiter à ses parasites le paradis pendant les élections et maintenant ce sont ses pigeons qu'il fait rêver.

@thagol  a répondu le 28/01/2013 à 10:38:

Sarkozy a empiffré ses copains tout son quinquennat et nourrit la France de crédits et tu oses l'ouvrir, en plus.

Thargor  a répondu le 28/01/2013 à 11:53:

@@thagol et tu crois que Hollande fait quoi à part empiffrer ses copains et nourrir la France de crédits? Hollande, Sarkozy, Chirac, Mitterrand leur différence est de ne pas tous avoir eu les mêmes copains. Tu pourras mettre le partie que tu veux au pouvoir, il commencera toujours par placer ses copains. La France est malade de ses gouvernements incompétents, impotents, inconstants, ignares et qui veulent tout régenter. La France se meure et les politiques hâtent sa fin.

@thagol  a répondu le 28/01/2013 à 12:21:

Tu vois quand tu veux être un peu objectif, hein. C'est dommage qu'on soit obligé de te pousser...

Démosthène  a écrit le 28/01/2013 à 9:58 :

Ce ne sont pas les mesures prises par la gouvernement qui vont nous sortir de l'ornière. Le gouvernement Sarkozy avait amorcé le travail (notamment avec la TVA), la gauche a tout détruit. De plus elle détourne l'attention avec un soit-disant mariage pour tous. Où sont les économies ?

Nullard  a répondu le 28/01/2013 à 15:54:

Elles sont où les économies de "l'autre" ? Sarkozy avait la carte du PS ?

@ Nullard  a répondu le 28/01/2013 à 18:23:

Non il était sponsorisé par Mouammar le guide de la révolution en 2007. D'où la visite amicale de l'autre avec sa tente dans les jardins de l'Elysée...

Démosthène  a répondu le 29/01/2013 à 10:20:

Personnellement je respecte la fonction du Président de la République, aussi bien le nouveau que l'ancien. Je ne l'appelle pas "l'autre" moi. Il est vrai que la seule réal politique des socialistes est d'insulter les dirigeants de droite. Vous avez parfaitement choisi votre pseude : "Nullard"

Nullard  a répondu le 29/01/2013 à 11:44:

@Demosthene Je vous ai posé une question ... Où sont les économies de l'autre machin ? Vous ne répondez pas puisqu'il n'y en tout simplement pas eues. Pas une seule ... Vous devriez faire votre diatribe anti-"socialistes" ou plutôt les nouveaux societo-libéraux auprès du journal "les échos", journal communiste, n'est ce pas ? Journal qui s'est contenté de faire le constat implacable du nullard qui nous régentait jadis. Pas une économie. Et c'est aussi ce que pense certains commentateurs objectifs de la "Tribune" qui n'est pas vraiment un supplétif à "l'humanité". L'amour que vous avez pour la monarchie droitière vous regarde.... Personnellement, je ne fais ni allégeance au PS, ni à l'UMP, ni à aucun autre parti d'ailleurs. Je vote par défaut. Comme beaucoup de français, je pense ... Ne confondez pas votre instinct monté sur deux bits avec la réflexion des gens qui pensent et qui constatent. Et si vous répondez, pas la peine de me faire le couplet habituel sur Espagne, Grèce, Italie, etc Faites moi SVP une comparaison avec les pays d?Europe du nord.

Démosthène  a répondu le 30/01/2013 à 16:27:

Parce que vous pensez, vous ? Je ne m'en était pas aperçu (prenez le comme de l'humour où j'essaie, difficilement, de me mettre à votre niveau) Je ne suis inféodé à aucun parti politique, mais ayant, professionnellement, de bonnes connaissance économiques, j'observe. Et j'en tire des conclusions. Il m'apparaît que Sarkozy aurait été bien mieux en phase pour poursuivre le redressement du pays, plutôt qu'un Président et un gouvernement revanchard qui commence par démolir et ne s'attaque pas aux dépenses.

déni de réalité  a écrit le 28/01/2013 à 9:54 :

L'état français n'est absolument pas en faillite. L'état est l'employeur de Mr Sapin. Il a commis un grave faute professionnelle, même si l'état était (au bord) de cessation de ses paiements. Une réduction des dépenses est urgente et ceci entrainera par l'effet multiplicateur (grotestquement amplifié par une part d'état de 57 %,du PIB, un niveau absolument unique dans le monde) une baisse de l'activité économique et des recettes d'états encore plus prononcées; donc oui, il faut promettre aux français du "sang et des larmes" et en dehors des promesses, il faut maitenant des actions, cela veut dire réduction du train de vie de l'état qui nous a déjà englobé à 57 % du PIB! 57 %; même le triste exemple de a Suéde pendant les années 90 nous aide pas, car le PIB suédois n'a jamais atteint ce niveau-là.

makalolo  a écrit le 28/01/2013 à 9:47 :

La France est un pays extrêmement fertile en impots et en fonctionnaires!

AH BON !!!  a écrit le 28/01/2013 à 9:29 :

Pourtant avant l'arrivée au pouvoir du nouveau chef d'Etat tout ce que faisait l'ancien Président était critiqué par la Gauche !!!! caviar .................il n'y avait pas de crise !!!! M HOLLANDE a aggravé la faillite en revenant en arrière sur la réforme des retraites, pour faire plaisir à son électorat !!
il divise les français alors qu'il reprochait à N SARKOSY de ne pas rassembler les Français !!
il a fait une campagne basée sur des mensonges !! et maintenant qui croire ???

AH BON !!!  a écrit le 28/01/2013 à 9:29 :

Pourtant avant l'arrivée au pouvoir du nouveau chef d'Etat tout ce que faisait l'ancien Président était critiqué par la Gauche !!!! caviar .................il n'y avait pas de crise !!!! M HOLLANDE a aggravé la faillite en revenant en arrière sur la réforme des retraites, pour faire plaisir à son électorat !!
il divise les français alors qu'il reprochait à N SARKOSY de ne pas rassembler les Français !!
il a fait une campagne basée sur des mensonges !! et maintenant qui croire ???

@LeMachin  a répondu le 28/01/2013 à 10:36:

Sarkozy n'a rien reformé, c'est Chirac avec des talonnettes. Arrête avec tes socialistes, tu fais rigoler tout le monde ... Sarkozy = premier socialo de france

FILLON - SAPIN : MEME CONSTAT  a écrit le 28/01/2013 à 9:24 :

Au début du quinquénat de SARKOZY, FILLON disait déjà que la France était en Faillite, mais avec HOLLANDE on retrouve le même constat de SAPIN et qu'ont-ils fait depuis 9 mois au pouvoir: distribuer encore plus de "sucettes" sociales, tuer dans l'oeuf le peu d'activité des PME/PMI dans du dénigrement systématique des patrons petits ou gros (profiteurs) pratiquer une razia fiscale tant des entrepreneurs que des professions indépendantes et des particuliers; donc nous étions mal partis sous SARKOZY, nous mettrons 10 ans à nous remettre d'HOLLANDE comme de JOSPIN entre 2002 et 2012.

Réaliste  a écrit le 28/01/2013 à 9:13 :

La dette publique n'est qu'un prétexte pour taxer et asservir le peuple. Les USA et le Japon n?ont que faire du mur de la dette. Leurs banques centrales font tourner la planche à billets à plein régime pour maintenir leur économie en ordre de marche. Pour ce qui concernent les générations suivantes elles n'auront qu'à faire comme nous. C'est à dire transmettre la dette aux autres générations et ainsi de suite...jusqu?à un total effacement de la dette souveraine inéluctable.

Totalement en faillite mais...  a écrit le 28/01/2013 à 9:11 :

La Francce est totalement en faillite mais aucune urgence pour réduire le nombre de ministres, de députés et de sénateurs! Aucune urgence pour réformer les retraites des fonctions publiques, le plus gros budget de la nation! Aucune urgence pour entreprendre les réformes de l'organisation de l'état, des caisses CPAM, CAF et CNAV (il y a 123 CPAM!)! Aucune urgence pour entreprendre la réforme hospitalière, la réforme de l'organisation de l'état! Aucune urgence pour réduire notre excédent de dépenses publiques de 200 milliards par raport à l'Allemagne!

oui ! mais  a répondu le 28/01/2013 à 9:25:

avec çà ! la france est dans la rue pour six mois .. au moins .

pmxr  a écrit le 28/01/2013 à 9:07 :

Une façon de préparer l'opinion à des lendemains fiscaux noirs !

jefferso  a écrit le 28/01/2013 à 9:06 :

Pour faire simple , moije ( FH ) et ses affidés saucialistes finira-t-il par entreprendre les réformes indispensables , puisque M Sapin reconnait , -après beaucoup d'autres ? que la France est "en faillite"? Pour l'instant , on continue les incantations et les mensonges

mea culpa .... une feinte  a écrit le 28/01/2013 à 9:02 :

faute avouée faute à moitié pardonnée !! !!
le Sapin c'est l'arbre qui cache la forêt de la misère à venir ..... bientôt le meilleur placement sera la citoyenneté belge suisse et ... russe !

un ménage en faillite se voit retirer ses moyens de paiements et mise sous tutelle avec plan d'apurement des dettes . à paris c'est carte blanche sur la bleue et sans limite jusqau'au rouge . avec le bleu/blanc/rouge le drapeau noir flotte sur la marmitte vide !

Mordrakheen  a écrit le 28/01/2013 à 8:46 :

quels propos irresponsables pour un ministre ! La sitation n est elle pas suffisament instable pour sortir de tels propos??? Ils n ont qu a les faire les économies supprimers des postes de sénateurs de conseillers et autres parasites du systeme ! Nous on a déja donné !

unetaxeparjour  a écrit le 28/01/2013 à 8:31 :

1-heureusement que en pleine crise la relance économique par l'emprunt, inévitable et décidée par le gouvernement( comme la plupart de nos partenaires), a été moins important que ce que réclamait le ps(qui feint de l'ignorer aujourd'hui)
2-le gouvernement actuel à décidé de faire 50 milliards d'économie mais ne nous donne toujours pas le détail de celles-ci(pour l'instant on a vu que les taxes)

Bili hari  a écrit le 28/01/2013 à 8:29 :

Un éclair de lucidité du monde politique tous les cinq ans, vite démenti, car à leurs yeux, le bon peuple est bien trop con pour pouvoir comprendre ce qui arrive..il est préférable de vivre dans le mensonge (d'état)..Seulement, cela ne marche pas, car tout gestionnaire de son petit pécule familial, sait que cette situation ne saurait perdurer, et qu'il ne restera que des larmes à tous ceux qui, pour des pécadilles, auront prété à des états dans l'incapacité évidente de rembourser ne serait-ce que la moitié de leur dette.; il sera alors évident que tous les signes étaient là pour que cette faillite annoncée soit inéluctable.

#pigeon  a écrit le 28/01/2013 à 8:27 :

Ils savent tres bien ce qu'ils font. Ceux qui croient que les "socialistes" sont des gentils bisounours vont être decus ... Je pense que le dernier rideau de fumée derriere négociation déjà négociée en coulisses, en est l'illustration. La moitié du CAC est déjà à l'elysée, que ca soit directement dans les equipes ou via la ligne directe de Moscovicvi, vice président du cercle de l'industrie, lobby ultra patronal. Ceux qui croient qu'on a affaire à des "socialistes" en seront pour leur frais, ils vont dépouiller pour leur clientèle les francais et toutes les TPE et PMI et vont nourrir de monopole et d'appels d'offres CA40 et les copains de moscovici. Ceux qui croient que l'offshore et le dumping, c'est fini, en seront pour leurs frais .... Ces gens là, à l'instar de l'UMP ou des autres (FNFDGUDIMODEMNPA) ruineront le pays mais ne l?amélioreront pas une seconde.... A bon entendeur.

Pascal C  a écrit le 28/01/2013 à 8:26 :

Tiens, c'est curieux, mon commentaire d'hier n'est pas passé ??? J'écrivais qu'en cas de faillite, toute faute de gestion incombe aux dirigeants. Sur leur biens propres. Donc, en toute logique, la Loi devrait contraindre nos dirigeants actuels et précédents, depuis 30 ans, à vendre leurs valeurs !

Albatros  a répondu le 28/01/2013 à 9:57:

Si vous avez raison sur la responsabilité des politiques, leur confisquer leurs biens ne résoudra pas le problème. Il faut s'attendre à une baisse du pouvoir d'achat dans les années à venir. Ancien électeur de droite pour leur sérieux budgétaire, je suis complétement dégouté par leur irresponsabilité depuis balladur en passant par Chirac et Sarkosy compris. Entendre toute les critiques sur FH alors que les "autres aliens de droite" n'ont fait qu'enfoncer le pays dans la crise ne me rassure pas sur la clairvoyance de nos concitoyens

Pascal C  a répondu le 28/01/2013 à 11:23:

Mon propos n'était qu'une boutade, bien sûr... Les gouvernants sont élus, donc responsables. S'ils se trompent, ils invoquent la faute des autres... Rien n'est prévu pour les punir ! Sauf la grandguinolesque loi sur les emplois fictifs (tout élu, depuis le maire de commune de taille moyenne jusqu'au chef de l'ETat, a des emplois fictifs sous sa coupe). Il est temps de virer sa cuti et de barrer la route au jacobinisme.

metro boulo dodo  a écrit le 28/01/2013 à 8:21 :

ce n'est pas une novation: il enfonce une porte ouverte. Fillon était le dernier à le dire mais d'autres l'avait déjà dit à gauche comme à droite. Ces messieurs ont voulu le pouvoir et prépare leur fan club à la rigueur et à la récession: il et loin le temps où il suffisait d'ouvrir les robinets de faire fonctionner la planche à billets AU BOULOT !!! c'est au pied du mur qu'on voit le s maçons.

CQFD  a écrit le 28/01/2013 à 8:06 :

Tous nos elites ne connaissent que cette formule "magique" : dettes + impots.
Seul l'emballage change. Repetez apres moi : "nous sommes tous des pigeons!!".

jboss  a écrit le 28/01/2013 à 7:35 :

M. Sapin n'en encore fait que la moitié du quart du chemin. Il appartient à un gouvernement qui annonce chaque semaine des nouvelles dépenses non financées et qui demande de nouveaux droits pour des salariés déjà très protégés. Et je ne l'ai toujours pas vu proposer des mesures d'économie pourtant promises début novembre par F. Hollande. Il parle, il parle, mai il continue à nous prendre notre argent.

san bernardo  a écrit le 28/01/2013 à 7:29 :

nous n'avons surtout pas besoin d'entendre ce monsieur se laisser aller à son ahurissant négativisme. on attend de lui des solutions , pas des incantations.

Comment  a répondu le 28/01/2013 à 7:47:

Pouvez-vous demander à vos leaders (droite, gauche ou autres) de vous donner une direction alors qu'eux mêmes sont déjà totalement égarés ?
Comment pouvez-vous vous étonnez dans ces conditions qu'ils ne puissent vous montrer le chemin ?
Prennez-vous donc en charge par vous même.

Le grand combat  a écrit le 28/01/2013 à 7:26 :

Moi j'attends avec impatience le début du grand combat entre les 14 millions de retraités et les 6 millions de fonctionnaires pour se refiler la patate chaude. Bon au final ils pourraient comme d'habitude s'entendre sur le dos du privé ...

@+1  a répondu le 28/01/2013 à 7:44:

Par contre, vous avez oublié un pan de la clientèle PS : les gays et les immigrés suivant Saint terra nova. Et lorsqu?ils auront fini de citronner un privé épuisé et en lambeaux, ils feront la morale à leurs petits enfants endettés) dans un pays ravagé.

ptitpère  a écrit le 28/01/2013 à 7:04 :

« Nous sommes à la veille d?une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial ». (David Rockefeller).

L'endettement massif des Etats n'est qu'un outil pour imposer la mise sous tutelle des Nations, l'abandon des souverainetés nationales, et la mise en coupe réglée des peuples avec la clé leur mise en esclavage et la fin de tous les acquis sociaux ainsi que la disparition des biens et services publics qui seront privatisés et bradés à vils prix (ils ont utilisé la même stratégioe avec les pays du sud, Afrique, Amérique Latine etc, pour les piller et les contrôler, voir la vidéo "un assassin économique" avec John Perkins). Rocard a avoué récemment que sans la loi de 73 et le financement à intérêts de l'Etat sur les marchés, la dette publique ne serait que de 17% de la dette actuelle. On peut donc imaginer que sans cette loi et avec une gestion un peu plus rigoureuse - sans immigration incontrôlée en pleine période de chômage de masse par exemple - les comptes publics seraient clairement dans le vert.

Guillaume  a répondu le 28/01/2013 à 7:23:

Et sans la loi de 1973, l'Etat n'aurait pas permis à ce fameux modèle que vous encensez n'aurait eu aucune chance de se financer. Comment croyez-vous qu'un Etat comme le notre dispose des moyens qui sont les siens ? Comment croyez-vous que jusqu'à peu encore nous avons pu conserver notre niveau de vie ? Cette fameuse loi dont vous nous parlez nous a permis de mobiliser une somme immense de capitaux pour financer à crédit notre modèle. L'indépendance ne se décrète pas Monsieur, et elle est toujours relative. L'on est pas indépendant en soi, mais par rapport à l'autre. Bref, un modèle fondé sur la seul dépense : dépense de l'Etat, dépense des ménages et dépense des entreprise n'a effectivement aucune chance de donner à sa nation l'indépendance à laquelle elle est en droit d'espérer.

www.librepolitique.wordpress.com

LEO  a répondu le 28/01/2013 à 8:19:

@ptitpère vous avez bien raison, j'ajouterai, dire qu'on est en faillite c'est pour préparer le terrain et nous faire payer plus d'impôt et retourner cet argent aux banques qui nous on gracieusement prêtés après les avoir renflouer avec l'argent du contribuable.

@Guillaume, renseigner vous avant de faire des commentaires sur l'accord de Lisbonne.

xxx  a répondu le 28/01/2013 à 9:24:

Avec Guillaume nous avons le cas idéal du bon couillon : COCU mais CONTENT !!!!!!!
Bravo Mr Guillaume ! Vous devriez être Ministre !!!

@ptitpère  a répondu le 28/01/2013 à 9:52:

@ptitpère : merci pour votre analyse. Ca fait plaisir de voir que certains comprennent.
@guillaume : comme d'habitude de la propagande. Expliquez moi mon cher Guillaume pourquoi est-ce que les états (via les banques centrales) créent de la monnaie, qu'ils prêtent à faibles taux aux banques pour que ces mêmes banques repretent aux états à taux plus élevés ? Expliquez la logique de cette manip que tout le monde trouve normal ?
A part enrichir les banques (sans aucune valeur ajoutée apportée) et nous mettrent sous leur pression, je ne vois pas.
Si sous souhaitez retrouver une indépendance qui vous tient à priori à coeur, rertouvons notre souveraineté monétaire.
@xxx : Guillaume n'est pas "cocu mais content". Il défend juste les intérêts des gens pour qui il travaille.

Guillaume est employé de banque  a répondu le 28/01/2013 à 13:02:

Ca me semble évident...

Pascal C  a répondu le 28/01/2013 à 13:41:

Vous avez tous raison ! N'oubliez cependant pas que l'outil de travail des banques, c'est l'argent des autres !
Quant à l'*Etat français, il n'a jamais fait qu'adopter la même attitude que les autres occidentaux : Dépenser sans en avoir les moyens. Et les ménages (au sens fiscal du mot) français n'ont jamais fait que croire à leur tour avoir les moyens de leur niveau de vie... virtuel. La façon dont se comportent les Etats occidentaux ressemble fort à celle adoptée par les jeunes commençant une carrière libérale : Il faut faire partie de "clubs" ou associations de type Rotary, Lion's ou équivalent et, pour ce faire, il leur est indispensable d'emprunter lourdement pour jeter de la poudre aux yeux : Grande maison, grosses voitures, l'été au soleil, l'hiver à la neige, l'école privée pour les enfants, etc. Sinon, ils ne seront pas reconnus par le groupe comme les nouveaux pairs qu'ils souhaitent devenir. Mais, du coup, ils ont beaucoup de mal à payer leurs impôts, leurs assurances, et leurs dépenses de vie. Pour "péter plus haut que son c...", le surendettement est la seule solution... jusqu'au moment où les créanciers se fâchent !

Cher Michel Sapin  a écrit le 28/01/2013 à 6:33 :

Par définition un pays est en faillite quand il ne trouve plus personne qui lui prête de l'argent pour qu'il puisse rembourser ses dettes arrivant à échéance.
Des dettes tous les pays en ont.
Le pays qui a le plus de dettes de façon absolue en Europe c'est l'Allemagne.
Par contre si on considère la dette par rapport au produit national brut, la Grèce arrive en tête de file. Elle est quasiment en faillite puisque elle ne trouve plus personne qui veuille bien lui prêter de l'argent. C'est précisément pour éviter une vraie faillite à la Grèce que les autres pays de la Zone Euro et le FMI sont intervenus.
La France est loin d'être en faillite, puisque on lui prête de l'argent très volontiers et que sur ces prêts la France ne paye que des intérêts dérisoires. Ceci prouve que l'on a confiance dans la capacité de la France à honorer ses dettes aussi dans le futur. La France n'est donc pas en faillite.

Bastien  a répondu le 28/01/2013 à 6:43:

Techniquement, vous avez raison. Pratiquement, tout votre raisonnement est faux. On n'est jamais riche de l'argent des autres mais du sien. La France ne peut absolument pas rembourser sa dette actuelle, sauf à ruiner tous les français ou à affecter l'ensemble du PIB annuel à cet effet. Mais ni vous ni moi ne travaillerions sans salaire alors que les factures, charges et taxes continueraient d'arriver, sans compter d'assurer le quotidien. Le raisonnement de l'OCDE n'est pas moins médiocre lorsqu'il nous déclare riche de la tour Eiffel ou de la Joconde, comme si le fait que l'on vende ces biens par morceaux allait résoudre toutes les créances. Qui voudrait d'un pixel de la Joconde pour 150 millions d'euros alors que l'oeuvre en entier serait détruite ?

la germanolâtrie de certains Français qui préfèrent par principe le Made in Germany au Made in France  a répondu le 28/01/2013 à 7:20:

@ Bastien,
Vous remettez là en question le système économique mondial actuel.
Libre à vous, moi je me contente de répondre à Michel Sapin, la France n'est selon la définition officielle actuelle pas en faillite.
Selon vôtre raisonnement tous les pays sont en faillite, y compris la super Allemagne, ce que vous dites de la France vous pouvez le dire aussi de l'Allemagne, L'Allemagne ne peut absolument pas rembourser sa dette actuelle, sauf à ruiner tous les Allemands ou à affecter l'ensemble du PIB annuel à cet effet.
La différence entre la France et l'Allemagne est minime actuellement. Le vrai problème c'est que vu la situation économique de la France, (Merci Sarkosy) elle continue d'augmenter pour la France alors qu'elle est presque stable pour l'Allemagne, surtout du à l'excédent commercial de l'Allemagne avec la France et à la germanolâtrie de certains Français qui préfèrent par principe le Made in Germany au Made in France.

Guillaume  a répondu le 28/01/2013 à 7:43:

Votre caricature de la "germanolâtrie" est à la auteur du chauvinisme dépassé dont vous faites preuve. La question de l'Allemagne nous renvoie à ce simple constat : notre modèle économique et sociale ne permet pas à la France, à l'aube du III° millénaire, de rester la grande puissance qu'elle fût au XX° siècle, position qui lui permit par ailleurs d'établir un tel modèle alors. Le modèle allemand, basé sur l'offre à haute valeur ajoutée, constitue un exemple dont nous pouvons tout à fait nous inspirer. Pourquoi ? Parce que c'est ainsi que fonctionne l'Europe : elle s'inspire depuis bientôt 2 000 ans des réussites et des échecs des autres, avec plus ou moins de décalage, et plus ou moins de succès. Parce que c'est en expérimentant que nous donneront à notre modèle sa forme nouvel, car soyez-en sur, du haut de mes 22 ans, j'ai en horreur l'immobilisme social et économique qui n'est autre que la conséquence d'un modèle qui s'essouffle dans un monde qui tourne deux à trois fois plus vite que lui. Mais les français s'imaginent toujours que le monde doit les attendre....

www.librepolitique.wordpress.com

Reveillez vous  a répondu le 28/01/2013 à 9:12:

@ Guillaume,
vous avez au minimum un siècle de retard. Entre temps nous avons une union monétaire et dans une union monétaire la loi du plus fort ( Le modèle allemand) n'a rien à y chercher.
quand à - rester la grande puissance qu'elle fût au XX° siècle - il est loin ce temps là.
Tout a une fin, même l'empire Romain en eu une.

Onsenfoutdelallemagne  a répondu le 28/01/2013 à 17:21:

On peut prendre ce qu'a fait Scroeder sans lke plan hartz. La suède aussi a fait des trucs : il n'y a qu'à regarder la différence entre un fonctionnaire ou assimilé suédois et le français. le français, c'est l'obligation de moyen en permanence et si vous le dite, c'est l?arrêt maladie. Bref, regardons la différence.

LEO  a écrit le 28/01/2013 à 5:45 :

Un État en faillite mais qui à l'argent pour faire la guerre, chercher l?erreur....

Bastien  a répondu le 28/01/2013 à 6:40:

Ce n'est pas tout à fait juste Léo, les militaires coûtent presque la même chose qu'ils soient en OPEX ou sur place à rien foutre. C'est la logistique qui a un coût. Cela étant, je vous encourage à faire un petit parallèle : guerre au Mali : 90 millions d'euros à venir, soutien aux islamistes égyptiens : 5,2 milliards d'euros. Personnellement, je préfère payer nos hommes qui seront là si les choses se gâtent.

Pascal C  a répondu le 28/01/2013 à 8:34:

@Bastien - "soutien aux islamistes égyptiens : 5,2 milliards d'euros", d'où sortez-vous ça ???

GILOU  a écrit le 28/01/2013 à 5:18 :

La France en faillite? Peu importe. Puisque Hollande a la croissance pour solution. Faut surtout pas s'inquiéter, le Guide Suprême s'en occupe.

Guillaume  a écrit le 28/01/2013 à 2:11 :

Bravo à Michel Sapin d'avoir osé le mot "faillite" !
Maintenant, au boulot et là, ça ne va pas être facile.

www.librepolitique.wordpress.com

Bastien  a répondu le 28/01/2013 à 6:46:

Sérieusement, cela lui a coûté quoi ? Il continuera à très bien vivre pendant qu'il te mettra le couteau sous la gorge et celle de tes enfants pour les 50 ans à venir au minimum.

Guillaume  a répondu le 28/01/2013 à 7:28:

A gauche, ce genre de mot peuvent coûter très cher, car elle place les socialistes dans une position délicate : une fois l'aveu d'un Etat en faillite, il deviendrait contradictoire de ne pas le "restructurer". Or, le restructurer impose à la gauche de nuire gravement aux groupes d'intérêt qui la soutienne traditionnellement et sans lesquels elle ne peut se maintenir au pouvoir. Donc, cela coûte à M. Sapin ainsi qu'à la gauche, et cela sera rappeler par la droite en temps voulu.

www.librepolitique.wordpress.com

fonctionnaires  a écrit le 28/01/2013 à 1:50 :

On a trop de fonctionnaires, le pays a des dettes publiques, faudrait faire quelque chose non ?

meng  a répondu le 28/01/2013 à 4:49:

et top de cons comme vous: trop de fonctionnaires dans la sécurité peut être, la justice où ? cessez de répéter des poncifs eculés

bonsens  a répondu le 28/01/2013 à 6:59:

Un fonctionnaire en moins c'est aussi un oisif, un chomeur, un assiste de plus. Pour qui sommes nous pret a payer de preference entre les 2 categories sus citees ?

xxx  a répondu le 28/01/2013 à 12:25:

à bonsens . Faudrait peut-être appliquer votre Bon Sens (?) un peu plus fort :Simple exemple: Pourquoi ne pas embaucher tous les chômeurs et les sans travail (et pourquoi pas tous ceux qui ne le sont pas encore !) ET il n'y aura plus d'assistés DU TOUT ! Il n'y aura plus quue des FONCTIONNAIRES ! Problème résolu ! Présentez-vous à la Présidence au plus vite !!! La FRANCE sera l'exemple MONDIAL ! (et, grâce à vous !!!)

FollieGrandeurs  a écrit le 28/01/2013 à 0:53 :

L'Etat peut être en faillite, voyez la Suède ou l'Argentine. J'ai l'impression que ça dit, citation: la récolte a été très mauvaise, alors il faut payer le double! Seulement souvenons-nous du traité de Lisbonne qui devait faire de l'Europe, l'économie la plus compétitive du monde... on voit où on est!

bankRoot  a écrit le 28/01/2013 à 0:26 :

Vu qu'il y'a banqueroute frauduleuse, il faut naturellement étendre au patrimoine, salaires et retraites de bons oligarques. Melenchon et entreprise familiale le Pen compris.

xavier-marc  a écrit le 28/01/2013 à 0:17 :

Heureusement que le système éducatif est nul, sinon on aurait tellement de français sachant compter qu'une proportion non négligeable de ces derniers en viendrait à se suicider ou à émigrer.
Au fait ceux qui partent de France, ce sont les meilleurs ou les moins bons ?

Alors...  a écrit le 27/01/2013 à 23:54 :

...faites ce qu'il faut pour redresser la barre ! Commencez par supprimer l'aide médicale d'urgence,par exemple,qui coûte 600 millions d'euros par an pour soigner des étrangers qui n'ont pas à être en France.Ca prouvera que vous êtes crédible.

Guillaume  a répondu le 28/01/2013 à 7:34:

Ces 600 millions sont une goutte d'eau au milieu d'une averse de dépenses qui elles contrarient l'activité économique. Contrairement à bien des préjugés, l'immigration dynamise une économie nationale, 600 millions évitent de laisser mourir l'étranger sur les bord de nos routes (car avec ou sans cette aide, l'immigration ne cesserait pas, il suffit de regarder l'Angleterre ou les Etats-Unis).

Aguillaume  a répondu le 28/01/2013 à 8:29:

Le Père Noel à crédit bof..Est ce que la France dispose des moyens pour continuer d'être le pays le plus généreux d'Europe en matière de soins accordés aux étrangers? la tuberculose est en augmentation du fait de la venue de malades originaires d'Europe de l'Est venant se faire dispenser des soins très onéreux gratuitement en France plus de 1000e la journée d'hospitalisation (durée moyenne à l'hopital 6 mois par malade) et il y a de plus en plus de ces malades !!!

xxx  a répondu le 28/01/2013 à 15:16:

Ce n'est qu'une goutte d'eau ? Oui mais il y a beaucoup de gouttes d'eau (il en pleut !!!) ET ,elles sont de plus en plus GROSSES ! Et, vous oubliez une chose ESSENTIELLE : ces gouttes d'eau ont une attirance affolante !!! S'il n'y avait jamais eu la 1ère goutte que de M 3 il nous en resterait ????? De quoi se noyer dans les gouttes !!! Mais (dixit ROCARD ) ce faisant ,on attire toute la misère du monde et l'on finira par ne plus donner ( ET, N'AVOIR ) que des gouttes de misère !!!!!! Beau résultat ! Ce serait ,comme certains l'ont dit avant , plus efficace d'aider ces braves gens à s'épanouir chez eux ! On pourrait les aider -avec ces gouttes ,qui seraient des litres chez eux avec nos chômeurs qualifiés en sus qui certainement (pour une part d'entre eux) seraient heureux de contribuer à les faire prospérer ! Voir autrement le monde ?!?!?! Qui sait !!!

Realiste  a écrit le 27/01/2013 à 23:49 :

Rien de nouveau donc...

Flore  a écrit le 27/01/2013 à 22:25 :

Les jeunes ont bien compris ce qu?était le terme génération précaire, ils se rendent bien compte de ce qu?est la situation de l?Espagne à 50% de chômage chez les moins de 30 ans? ils sont 75% à demander un emploi public.

lexpliqueur  a écrit le 27/01/2013 à 22:18 :

Ce que Sapin attend, c'est la faillite France, pour justifier les baisses de toutes sortes. Parions que ce sera comme en Grece ou en Espagne, pas touche aux salaires d'oligarques et hauts fonctionnaires et haro sur les petites retraites, salaires ou autres prestations (fermetures d?hôpitaux, etc).

Guillaume  a répondu le 28/01/2013 à 2:09:

Le seul haro qui vaille c'est sur les salaires ou traitement des emplois ou postes qui n'ont ni efficacité sociale ni efficience économique.
www.librepolitique.wordpress.com

meng  a répondu le 28/01/2013 à 4:50:

@guillaume : le votre?

tremolo  a répondu le 28/01/2013 à 7:29:

Precision : ils pourront faire comme en grece, voter pour des partis stériles et sans intérêts pour "marquer leur désapprobation", et propulser à nouveau l'un des deux partis majoritaires pour que ces continuent à ruiner le pays. Espérons en tout cas que le sketch soit réussi avec tremolos dans la voix lorsqu'il annoncera qu'il est "obligé" de baisser les petites retraites, les charges d'entreprises et les salaires hors clientele habituelle (assistés, fonctionnaires EN, etc). Tout en naturellement ne touchant pas d'un centime les salaires d'oligarques et pendant que les copains de régions continueront de dec ... à plein tube (recrutements de fonctionnaires massifs, dépenses somptuaires, magouilles diverses, dépenses inconsidérées et injustifiées, arrosage en liquide de possible électeurs, etc). Les français aiment ca. Puis, arrivera, Fillon, "l'homme sérieux", l'homme providence, pour "sauver la France", lui qui n'a même pas su baisser d'un centime (et a augmenté) le pharaonique budget de Matignon. Les français aiment ça...

@Guillaume  a répondu le 28/01/2013 à 9:56:

"Le seul haro qui vaille c'est sur les salaires ou traitement des emplois ou postes qui n'ont ni efficacité sociale ni efficience économique." Comme les banquiers ou les technocrates de Bruxelles ?

Baboul55  a écrit le 27/01/2013 à 22:11 :

depuis le bouquin de nicolas Baverez "la france qui tombe", il y a 10 ans déjà, on le sait que la France est en faillite, d'avoir osé dire celà lui avait vallu bien des soucis (de la part de la droite alors au pouvoir). Entre le dire et agir il y a un monde, il y a tant de corporatismes, de lobbyes, d'interets croisés ... que les politiciens ne savent pas comment faire, alors on laisse faire "encore un p'tit sou, le dernier p'tit sou" comme dit Michel Piccoli dans le film culte "le sucre" ... jusqu'a ce que tout s'ecroule, on aura plus longtemps à attendre je pense. A la limite, ceux qui - comme moi - ne font que donner, trimer, payer, et ne jamais rien recevoir que du mépris... n'ont rien à craindre.

mulder  a écrit le 27/01/2013 à 22:09 :

Génial : on est sauvé aux n'a une équipe de super-héros en France, SUPERMAN = HOLLANDE - HULK = SAPIN bon maintenant au boulot

Maurice  a écrit le 27/01/2013 à 22:04 :

Comment comment, faire des économies, mais y a 9 millions de pauvres ! On vous dira que pour combler le déficit il faut mettre les recettes au niveau des dépenses? seulement quid des emplois d?entreprise, le travail à merci des salariés est bien commode pour payer les prébendes du public, comme la sncf par exemple. Quelle est cette république aux entreprises sans comptes ? Nous avons une comptabilité qui laisse à désirer !

Paul  a écrit le 27/01/2013 à 21:47 :

Qu?on ouvre des enchères pour la vente du château de Versailles, du Louvre et de la Tour Eiffel, sans oublier le palais de l?Elysée dont l?occupant retournera à son domicile personnel.

edsp  a écrit le 27/01/2013 à 21:43 :

Mais comment est ce possible ? Nous qui avons la meilleure (et la pléthorique) fonction publique au monde. Qui n'a rien vu, rien su, rien dit ?

Nico  a écrit le 27/01/2013 à 21:40 :

Etat en faillite, quelles conséquences pour les fonctionnaires ? On voit Renault quitter le pays, ne devrait-on pas se poser de sérieuses questions ? Voila un pavé!!

Étonnant non ?  a écrit le 27/01/2013 à 21:01 :

Plus les dettes des états s'aggravent et plus la fortune des ultra riches augmente. Étonnant non ? Plus la corruption gagne le pouvoir politique, plus les maffias prospèrent. Re étonnant non ?

Paul  a écrit le 27/01/2013 à 20:53 :

On entend dire qu?il y aurait 500 000 emplois vacants. Seulement en parallèles des qualifications qui ne trouvent pas emploi. Les conditions de travail sont parfois tellement effroyables qu?il y a tentative de suicide, on fait dans la politique de la terreur. Ensuite il faut voir les écarts de salaire : si certains se payent en millions, aujourd?hui un jeune bac+5 dans l?éducation est à neuf mille francs? On note le progrès vers le bas, le niveau de vie qui baisse, l?inflation à 3,5 plus élevée que la valeur officielle, la mauvaise politique de bulle immobilière à la mode espagnole qui ravage la société, et la récession? Il faudrait cesser d?employer les gens n?importe comment ! L?Etat n?est pas en faillite, il existe des assurances-vie et des livrets A?Y a qu'à taxer 90 milliards aux entreprises et aux riches!

krok  a écrit le 27/01/2013 à 20:08 :

Un Etat ne peut pas vraiment être en faillite. Car il peut imprimer de la monnaie (moyennant plus d'inflation à moyen et long terme). Dans le cas de France la BCE interviendra. De toute façon les "grands pays" ont accepté cela (E-Unis, GB, Japon etc) La vraie question est : que fait on de tout ces milliards ? Et que fera t'on une fois la "croissance" de retour...si elle revient.

keke  a écrit le 27/01/2013 à 20:08 :

la faute a votre frénésie de dépenses si l'état est en faillite, la faute aux nombres de députés, des sénateurs qui ne servent a rien, a de l'assistanat, aux postes crées et bien payés pour les copains, aux fonctionnaires que vous embauchez a tour de bras, a toutes les mesures du précédent gouvernement que vous avez annulés pour un caprice de président, pour un président qui dépense sans compter et qui se gave sur les impots des français. Messieurs et Mesdames less ministres vous faites voter des lois qui nous envoient droit dans le mur et vous vous en foutez0. Vous etes des irresponsables

lemans  a écrit le 27/01/2013 à 19:58 :

Merci les socialos incapables,ils ont fait fort.

paul  a écrit le 27/01/2013 à 19:57 :

Qu'attend-t-il pour baisser les primes des fonctionnaires de catégories A et + qui ont atteint un niveau indécent et qui sont maintenant incluses dans les retraites au travers de la retraite additionnelle de la fonction publique. Et encore ce n'est rien à coté de la redondance des élus français qui sont la raison principale du clientélisme de la fonction publique territoriale !

Pascal C  a écrit le 27/01/2013 à 19:54 :

L'Etat est "totalement" en faillite ? Alors, la liquidation judiciaire s'impose ! Avec faute de gestion impliquant la responsabilité de ses dirigeants (depuis 30 ans) sur leurs biens propres !!!

Inégalité et injustice criantes  a répondu le 28/01/2013 à 0:40:

"faute de gestion impliquant la responsabilité de ses dirigeants (depuis 30 ans) sur leurs biens propres !!!" La loi prévoit cela uniquement pour les entrepreneurs privés! Voila encore une inégalité criante du fonctionnement de notre pays! Qu'attendent nos dirigeants politiques pour réduire cette injustice!

Fremen  a répondu le 28/01/2013 à 10:00:

Il faudrait y ajouter tous les Français complices de cette situation : ceux qui veulent toujours tout sans rien payer et en se tournant les pouces !

Toto le mouton  a écrit le 27/01/2013 à 19:47 :

En faillite ? En tout cas ce n'est pas faute de payer des impôts et des taxes en tout genre à cet état français toujours plus vorace chaque année.

martine aubry  a écrit le 27/01/2013 à 19:41 :

QUOI ?

Spam  a écrit le 27/01/2013 à 19:33 :

Vivement 2014, le PS et ses amis vont prendre une superbe quenelle aux municipales, j'ai hate de voir leurs mines deconfites.

Rentier ignorant  a écrit le 27/01/2013 à 19:26 :

Comment ? Pendant 30 ans j'aurais sciemment voté pour des gens qui consciencieusement m'ont octroyé des avantages à crédit : ASSEDIC généreux en cas de pépin, bonne retraite précoce et indexée, jolies niches fiscales immobilières pour arrondir mes rentes etc. ? Arghhh comment peut-on me soupçonner d'un tel égoïsme ?

Grognard  a écrit le 27/01/2013 à 19:19 :

Faillite oui, est ce que l'on est encore au stade du redressement judiciaire où de la liquidation judiciaire sans aucun espoir?A votre avis?

élu ps  a écrit le 27/01/2013 à 19:14 :

il n'y a pas deux méthodes pour se relever:soit on diminue les prestations sociales ,soit on augmente les impots.je serais favorable a un mix des deux!

Les deux  a répondu le 28/01/2013 à 18:57:

Compte tenu des enjeux, je préconise de faire les eux, augmenter les impôts et baisser les prestations.

Rien à voir  a répondu le 28/01/2013 à 19:13:

Avec un IR qui peut descendre à 11 ou 12%, un IS qui descend à 10, il faudrait un rabot progressif des niches fiscales et mettre un IS minimum à 15. Mettre deux tranches supplémentaires, une à 45 et une 50, faire sauter les plafonnements en matière de cotisations (pertes sur les hauts salaires et sur les TNS à gros chiffres d'affaires), mettre en place aussi un IR sur les gros revenus provisoire comme l'a suggeré Warren Buffet aux USA pour pas que l'IR puisse descendre trop bas ... 25 ou 30%, ça m?apparaît correct. Mais je dis, je dis rien. Je ne fais pas dans le populisme à l'attention de certains ignares.

Rien à voir (2)  a répondu le 28/01/2013 à 19:38:

Ce qui n?empêche que l?état doit (beaucoup) maigrir.

élu ps  a répondu le 29/01/2013 à 15:53:

l'important c'est que nous soyons tous d'accord pour augmenter les impots

kakech  a écrit le 27/01/2013 à 19:09 :

je suis en faillite , mais j'ai une vision positive d'un proche futur miraculeux .
seule interrogation: aurai-je le temps d'y arriver vivant?

Quelle dette ?  a écrit le 27/01/2013 à 18:56 :

La dette est essentiellement constituée des intérêts...comme les déficits d'ailleurs. Les premières réformes à faire : sortir de l'UE et de l'euro et redonner à la banque de France sa légitimité comme avant 1973. A ce sujet, les premiers déficits "structurels" ont démarré en 74.
Ensuite on pourra discuter tranquillement des réformettes.

La dette...  a répondu le 27/01/2013 à 23:27:

n'a pas grand chose à voir avec la loi "Pompidou" de 1973... Elle est liée à la fin des trente glorieuses et à l'entrée de la France (plus largement du monde) en crise à partir de ces années-là. La dette a progressée essentiellement à cause du chomage et de la prise en charge des dépenses de santé. Sans chomage et sans vieillissement de la population, il n'y a plus de dette. Ce n'est hélas pas pour demain !

Economiste  a répondu le 27/01/2013 à 23:36:

Une sortie de l'euro n'apporterait que des déficits supplémentaires : la facture des seules énergies fossiles est de plus de 60 milliards d'euros par an en France et çà va s'accentuer. Comment "réindustrialiser" et profiter d'une éventuelle baisse de monnaie sans guère d'industries et avec des matières premières en hausse. Sans compter le départ énorme de capitaux, les frais très élevés de sortie de l'Europe et de l'euro etc. Bref le scénario de sortie de l'euro et de l'Europe est le pire que voudrait seulement des partis populistes, voire royalistes ou puchistes, autant remettre une dynastie royale et revenir avant 1789, quel progrès. Mieux vaut aller de l'avant et achever de construire correctement l'Europe, c'est la seule voie d'avenir.

Mao  a répondu le 27/01/2013 à 23:36:

La dette est essentiellement constituée des intérêts ???? Fallait oser l'écrire. Il s'est passé des choses en 1973, rouvrez votre livre d'histoire...

@Mao  a répondu le 28/01/2013 à 8:02:

@ECONOMISTE : relisez les traités européens et vous verrez que vos affirmations européistes ne tiennent pas la route. L'euro, c'est une croissance plus faible qu'ailleurs (10 ans de croissance faible les bonnes années) et une misère qui se met en place.Jouer avec les peurs des français, c'est ça le populisme. Sortir de l'UE et l'euro ce n'est que du bon sens (sauf si on est banquier).
@Mao : vous pouvez trouver les chiffres officiels sur la dette un peu partout sur Internet. Faîtes un effort, allez regarder (parce que le choc pétrolier c'est un peu trop facile pour tout justifier). Juste pour rappel ou info, les intérêts de la dette c'est environ 50 milliards d'? dans le budget de l'état. Quel est le montant du déficit ?

xxx  a répondu le 28/01/2013 à 14:25:

à Economiste ! 60 Milliards d'énergies fossiles !!! ET , combien de Milliards cela fait-il de Rentrées dans les caisses de l'Etat ??? 180 Milliards ,sinon plus !!! ( Un baril fait 159 L .; à 100 $ le baril -en moyenne - donc 74 ? et donc 0,45 le L ET revendu 1,50 environ -- de 0,45 à 0,50 c'est pour les manipulations diverses ) Ce n'est pas assez rentable pensez-vous , alors ,si demain les 60 milliards grossissent un peu ,je crois qu'il reste encore de la marge ET, pour le reste c'est à l'avenant !!! L'Etat;lui, se gavera TOUJOURS !!! Les solutions existent c'est évident . On sait produire de+ ne + de richesses mais la répartition est de + en + mal faite ! Ce sont nos politiques qui ne sont PAS à la hauteur ! On peut continuer cette vision des choses dans tous les domaines ...mais ......???
Seule issue de secours : un nouveau parti doit se créer : des gestionnaires ""apolitiques"" un point c'est TOUT !!! Va savoir ?un jour ???

pierre  a écrit le 27/01/2013 à 18:51 :

...ce qui ne les empêchent pas de s'en mettre plein les poches! à quand un peu plus de "justice"??

rectificatif  a écrit le 27/01/2013 à 18:47 :

reponse aux politiques : pourquoi ne regardez vous pas vers les 66 000 millards de dollars expatries seion un recent rapport du FMI lui même dans une quinzaine de paradis fiscaux dont les deux tiers controles par la place de londres pour resoudre le problème du deficit français qui ne represente apparemmment que quelques dix millimes de ces sommes ....
encore un effort et vous pourrez être reçus au certificat d' estudes pour votre capacite à manier les rapports et les pourcentages

Mao  a répondu le 27/01/2013 à 23:38:

Il vous faudra relire le rapport du FMI, visiblement vous n'avez pas tout saisi.

Sans blagues  a écrit le 27/01/2013 à 18:44 :

Ils sont marrants les politicards francais,de droite comme de gauche.Ils reconnaissent que l Etat est en faillite mais continuent de dépenser inutilement .C est toute la schizophrénie francaise

Gus  a écrit le 27/01/2013 à 18:44 :

L'Etat est en faillite ? Rien d'étonnant avec l'armada de prédateurs des deniers publics !

discernement  a écrit le 27/01/2013 à 18:40 :

Pour réduire le déficit de notre État, il faudrai que les dépenses inutiles cessent.Messieurs les politiciens, ne pensez vous pas que si certains frais personnels ( transport,etc..) pourraient être éviter? Sans parler des rémunérations et retraites excessives...Je pense qu'en revoyant sérieusement ce budget, l état fcommencerait à faire des économies.
Un budget ca se gère, il ne faut pas vivre au dessus de ses moyens, au risque de s'endetter comme nos voisins européens les grecques.
Faisons des dépenses maitrisés et non disproportionnés, faisons des dépenses utiles. Favorisons l'emploi et pensons aux générations futures.

hbaudry  a écrit le 27/01/2013 à 18:34 :

Ben ....! Qu'est-ce qu'il attend pour faire des économies, il y a pourtant 9 mois qu'il est au pouvoir !

Joe27  a écrit le 27/01/2013 à 18:28 :

Et voilà le résultat , il ne faut pas sortir des grandes écoles pour comprendre qu'il y'a plusieurs année que ce pays est en faillite. Et ce droite et gauche confondu , car en trente ans ces deux bords se sont équitablement partagés le pouvoir .

Merdalo  a écrit le 27/01/2013 à 18:25 :

Bin merdalor, il y a un socialiste qui vient de se réveiller et d'ouvrir les yeux ! Ca va barder :-)

Glauque  a écrit le 27/01/2013 à 18:25 :

Et s'il etait honnête il aurait du ajouter "et je n'y suis pas pour rien avec mes copains et mes coquins"

thucyd  a écrit le 27/01/2013 à 18:21 :

Ils peuvent le dire, maintenant qu'ils ont été élu en affirmant le contraire.

thucyd  a écrit le 27/01/2013 à 18:20 :

Faillite, ou quasi faillite ?
Oui, mais ce n'est que le résultat d'une France irréformable, où chacun est d'accord avec l'urgence des réformes mais à condition de ne rien toucher en ce qui les concerne.
Qui ne se souvient des grèves de 1985 !!!
Il a fallu plus de 10 ans pour commencer une réforme incomplète des retraites...

Que l'Etat soit lourdement endetté...  a écrit le 27/01/2013 à 18:15 :

n'autorise pas à dire n'importe quoi. L'Etat, c'est à dire la France, n'est pas en faillite. Le patrimoine économique de la France s'élève à 13000 milliards d'euros, plus de six fois la dette de l'Etat. Vous en connaissez beaucoup des sociétés en faillite dont les fonds propres représentent six fois la dette ??...

letroll  a répondu le 27/01/2013 à 21:50:

ne confondons pas la pays et l'état. L'état est en faillite mais le pays et les français ont encore du patrimoine. Si l'état doit mourir tant pais

etafrance  a répondu le 27/01/2013 à 22:02:

L'état n'est pas la France. Il est une organisation au service du pouvoir politique. Quand les élus du peuple déconnent, l'état est en faillite, pas nécessairement la France. La démocratie et le pouvoir politique sont responsables de mettre l'état au service de l'intérêt général. Mais quand les fonctionnaires de l'état sont au pouvoir, la nature même de la démocratie pose question.

Georges  a écrit le 27/01/2013 à 18:15 :

Qu'il dise vrai est une chose mais est-ce le rôle d'un ministre de faire ce genre de déclarations? Et si demain les spéculateurs prennent le prétexte de cette sortie pour s'attaquer à la dette française, c'est M. SAPIN qui va payer l'addition ou bien il va continuer à toucher tranquillement sa paye de ministre?

DRRW  a écrit le 27/01/2013 à 18:11 :

Ca a le merite de la clarte pour ce qui est du diagnostic, reste le comment on en est la, puis le comment on en sort.

LILI  a écrit le 27/01/2013 à 17:56 :


ASSEZ D4"aRGENT TOUT DE MêME POUR FAIRE LA GUERRE A 2MILLIONS 500 PAR JOUR VOUS N'AVEZ VRAIMENT PAS HONTE!! que d'heureux vous feriez ! c'est la dernière fois que je donne ma voix a u n parti qui gaspille a tout vent!!!!!

Patrickb  a répondu le 27/01/2013 à 20:33:

@Lili: tout à fait d'accord, mais la prochaine fois, fais comme moi: vote blanc. De cette manière, tu dis que tu n'es d'accord ni avec l'un, ni avec l'autre et tu leur enlèves l'argent qu'ils touchent pour chaque vote. Quand il y aura suffisamment de bulletins blancs, ils réagiront sûrement ou le pays s'écroulera.

boumboum  a répondu le 27/01/2013 à 21:36:

"la guerre est un jeu de gens riches"

oui  a répondu le 27/01/2013 à 22:36:

mais il y a l'uranium

Quefaiton  a écrit le 27/01/2013 à 17:50 :

La faillite comme n'importe qu'elle chute n'a rien d'ignominieux à condition de se redresser. La faillite ne saurait être un paravent pour l'irresponsabilité des dirigeants actuels. Une organisation en faillite se doit de limiter ses dépenses de fonctionnement, se réorganiser pour faire plus avec moins, reviser ses objectifs, et éventuellement licencier son personnel. Car l'état n'est pas la France, ni même actuellement représentatif de l'intérêt général des français,

Poutine7  a écrit le 27/01/2013 à 17:43 :

Benh ouais, ça sent le sapin !

Le PIB augmente en France principalement à cause de la dépense publique et la création marchande est euthanasiée par l'impôt

pmxr  a écrit le 27/01/2013 à 17:39 :

avant on parlait de l?endettement de nos enfants ... on est rendu aux petits enfants !!!!!!!!!!!!

satan  a répondu le 27/01/2013 à 19:23:

Mais NON ! nos enfants et petits enfant ne paieront PAS !!! il y aura une faillite de l etat et nous copierons sur les russes en 1917 !! En un mot on equilibre au forcepce les comptes et puis on annonce la faillite !

guetteur  a écrit le 27/01/2013 à 17:37 :

Une question c est quoi un état en faillite, plus de 100% du PIB, alors les US, les GB et le Japon ils sont quoi SDF avec en
Moyenne 400% du PiB

Paulo  a répondu le 27/01/2013 à 19:55:

Ceux que vous citez ont la maitrise de leur banque centraele et n'ont pas le carcan d'une monnaie unique ... Nous nous devons survivre en apnée, eux peuvent recevoir des bouffées d'air de temps en temps de leur banque centrale. Cela ne règle pas pour autant leur solvabilité mais aide au moins à trouver des solutions plutot qu'à devoir se battre pour sa survie immédiate.

Terme  a répondu le 27/01/2013 à 21:07:

Faillite n'est pas un terme approprié pour parler de la crise actuelle. C'est un terme simplificateur mais tres pratique de vulgarisation qui permet de se faire comprendre du plus grand nombre. Le risque est que l'Etat n'est plus les moyens de payer les dépenses parce que les prêteurs ne voudraient plus prêter à l'Etat. Ce n'est pas directement lié à son taux d'endettement. Pour l'instant les obligations françaises trouvent preneur alors même que le taux d'intérêt promis est très bas.

ppa3775am  a écrit le 27/01/2013 à 17:36 :

A QUEL MOMENT CE GOUVERNEMENT COMMENCE ? :
1- A réduire les dépenses publiques et le train de vie de l' état.
2- A réduire le nombre de fonctionnaires et à privatiser les services de transport par train, et métro.
3- A réduire le nombre de députés, sénateurs, ministres, conseillers généraux, préfets, sous-préfets, départements.
4- A libérer le travail et ses règles d' un autre âge : contrats, retraite, santé.

@ppa  a répondu le 27/01/2013 à 21:16:

JAMAIS ...CEUX QUI NOUS GOUVERNENT SONT TOUS FONCTIONNAIRES .....

Priorités  a écrit le 27/01/2013 à 17:32 :

1°)Agir sans faiblesse sur les fraudes aux prestations sociales contre lesquelles on ne fait réellement rien.
2°) Cesser de donner des milliards à tout un tas de pays comme nous le faisons actuellement
Il y a là deux gisements d'économies très importants à réaliser sans frais.
Mais chut, sortons vite les muselières de plomb !

PrioritéDesPriorités  a répondu le 27/01/2013 à 19:23:

Saisir les biens et les avoirs des employeurs tricheurs et voyous, des bandits financiers ...et des exhilés fiscaux ca devrait suffire !

jeglande  a répondu le 27/01/2013 à 20:19:

priorités très bien !

Guetteur  a écrit le 27/01/2013 à 17:29 :

Au plus on fera peur au plus les réformes passerons, si la bourse va bien et si la chômage est stabilisé comment expliquer au Français qu ils doivent payer. Les politique disent toujours le contraire de la vérité si les choses vont trÚs mal ps un mot si les chose vont bien il est impératif de noircir le tableau.

Faillite ou pas ...  a écrit le 27/01/2013 à 17:29 :

Ce n'est pas cela qui fera que Mr Sapin soit privé de son beau salaire n'est ce pas .... ainsi que tous ceux qui profitent grandement des largesses de l'etat !!!

kirikou  a répondu le 27/01/2013 à 18:55:

tout à fait exact! (cumuls des salaires......grasses retraites, gras émoluments, députés, sénateurs, hauts fonctionnaires...ETC,ETC......vous avez dit"crise" et faillite ? pour qui exactement? !!!

ELUSrepus  a répondu le 27/01/2013 à 19:01:

Exact, les Députés Français, les Sénateurs, les Députés Européens, les Conseillers Régionnaux, les Membres des agences banquets et blas blas, les memebres des Commissions machins et bidules, etc .. tous sont bien au chaud, mangent plus que de besoin, mènent grand train de vie, ...

FAILLI  a écrit le 27/01/2013 à 17:24 :

Un Failli qui ne dépose pas son bilan , et fissa , on appelle ca un banqueroutier ... Et un banqueroutier , ca va en correctionnelle ...

Approximation  a répondu le 27/01/2013 à 18:49:

L'Etat n'est pas en faillite au sens juridique du terme...c'est pour cela qu'il ne peut y avoir de suite juridique comme pour une entreprise. Mais je suis sur que vous le saviez....mais laisser penser que l'Etat est au dessus des lois vous plait peut être.

dudu  a répondu le 27/01/2013 à 18:54:

@Failli. désolé mais il y a déjà eu Ayrault, Taubira, Desir etc....ayant maille à partir avec le correctionnel, tous les socialistes qui nous gouvernent (très mal) ou le désir erait (il a les dents longs le bougre) ne peuvent pas être condamnés, ce serait une République de bandits.

La palisse  a écrit le 27/01/2013 à 17:24 :

C'est pour quand la fin du paradis fiscal des fonctionnaires ; fonctionnaires territoriaux ; collectivités locales ; Conseil généraux ; ... ?

Paradis fiscaux ?  a répondu le 27/01/2013 à 18:46:

Pour qu'il y ait une fin des paradis fiscaux pour les fonctionnaires, il faudrait d'abord un début ! Vous pouvez être contre les fonctionnaires, mais de préférence soyez factuels....

Paradis fiscaux ?  a répondu le 28/01/2013 à 14:57:

Des fonctionnaires payées largement pour la plupart a rien foutres et qui ne servent a rien, désolées du peu ... factuels, il y a de quoi rigoler ....

@ la palisse  a répondu le 28/01/2013 à 18:37:

Vous confondez les termes. Ne parlez pas de paradis fiscaux. Dites simplement que vous trouvez que vous ne voyez pas l'utilité des fonctionnaires.

la palisse  a répondu le 28/01/2013 à 18:50:

Non pas vraiment certains sont utiles ... ceux qui bossent en priorités

Gabriellus  a écrit le 27/01/2013 à 17:23 :

Ils n'ont mis que 8 mois à s'en apercevoir... Ils progressent ces socialistes

Maurice  a écrit le 27/01/2013 à 17:18 :

En général les fonctionnaires n'ont jamais eu les qualités pour gérer les affaires et encore moins pour diriger un pays. Notre pays a été pillé pendant 30 ans par des têtes d'oeuf, et maintenant les classes moyennes principalement continuent à payer les dettes faites par des incompétents. Leur seule capacité est de créer de nouveaux pauvres chaque jour, et c'est révoltant !

Critique facile  a répondu le 27/01/2013 à 19:01:

Si la dette s'est accrue c'est parce que pendant 40 ans les français ont élus des hommes politiques qui ont toujours fait campagne soit sur de nouvelles dépenses, en sachant que les électeurs ne voulaient pas entendre parler de hausses d'impôts, soit en baissant les impôts mais en omettant de dire quelles dépenses il fallait diminuer, ou de faire croire que supprimer quelques dépenses allait suffire...

fourchafutée  a écrit le 27/01/2013 à 17:18 :

vas-t-y réduire les dépenses ou lui faut-y l'aiguillon au derche!

une petite biére pour mr. sapin  a écrit le 27/01/2013 à 17:10 :

et une petite bière pour mr. sapin

spoliation  a écrit le 27/01/2013 à 17:08 :

Conclusion logique de 40 ans de lachetés et de dirigeants cataclysmiques. La génération 68arde a consciencieusement pillé le pays en s'accordant sur le dos de ses enfants et petits enfants un système social non financé et à son usage exclusif. Les jeunes de ce pays sont réduits àl'esclavage pour financer leurs 35h ,leurs pré-retraites à 55 ans, leurs soins remboursés à 100%...

musculus  a répondu le 27/01/2013 à 17:43:

C'est quoi, la génération 68tarde ? Qu'y puis-je si par lâcheté, les différents pouvoirs politiques ont abandonné les medias à des Cohn Bendit, Geismar et Cie ? Je fais partie de ceux qui ont fait leur service militaire, qui ont travaillé sérieusement, et qui travaillent encore (j'ai 65 ans dans un mois)... Alors accusez, les politiques, soit, ou les bobos repus et satisfaits d'eux mêmes, mais pas l'ensemble d'une classe d'âge, de grâce !

on va tout de même pas se laisser faire.  a répondu le 27/01/2013 à 17:55:

Une seule solution, saisie de tous les biens immobiliers et mobiliers des soixante huitards et leur remise au travail illico presto!, non mais!, dès fois!.

Tco1  a répondu le 27/01/2013 à 18:17:

Bof les jeunes en foutent. Le monde est grand

guy c  a répondu le 27/01/2013 à 18:37:

les avantages sociaux accordés dans les années 60 étaient légitimes , et devaient être pérennisés voire étendus dans une société visant à améliorer le bien être social .Si la situation est telle aujourd'hui , elle est surtout due aux conséquences débridées d'une mondialisation visant à fabriquer des milliardaires de pays émergents sur le dos des salariés européens et Américains .Les écarts de salaires et avantages sociaux entre occident et pays émergents sont tels que notre compétitivité n'est pas prête d'être meilleure .Ne vous trompez pas de combat ;

loukis  a répondu le 27/01/2013 à 18:44:

oui, j'entends déjà le bruit du fouet claquer au dessus des tête...

voltR  a répondu le 27/01/2013 à 18:51:

68ard, j'ai PAYE 212 trimestres qui m'ont été "piqués" par l'état pour payer des retraites à des personnels qui n'ont JAMAIS payé de cotisation! dito pour la sécu : des gens bénéficient de la CMU OU AUTRE ne paient pas de cotisations et ne paient pas de consultations ou de médicaments ou de soins! alors que je suis remboursé qu'à 50% et que j'ai PAYE pendant 50 ans!

Droit dans ses bottes  a répondu le 27/01/2013 à 19:20:

C est la faute à sarko , c est la faute aux 68ards

rikiki  a répondu le 27/01/2013 à 20:21:

ne vous agitez pas, vous allez nous faire un infarctus ! ce serait dommage.....

mdr  a écrit le 27/01/2013 à 17:06 :

Heureusement que la BCE imprime des billets à tout va, sans quoi le marché de la dette souveraine française s' envolerait.....

guy c  a répondu le 27/01/2013 à 18:40:

vous croyez ? N'est ce pas plutôt les banques centrales américaine , japonaise et britannique qui impriment ? sinon l'euro ne recommencerait pas à s'envoler.

satan  a répondu le 27/01/2013 à 19:21:

Certains disent que seuls les suisses achete des emprunt francais, a cause du deficit lie aux frontaliers francais qui bossent en suissent !! Et que ces achats sont la seuls rasison pour laquelle le taux des emprunts francais a 10 ans restes faibles !!! De toutes maniere la messe est dite !!!!! En effet le taux de croissance 0.8 % en france et maintenant inferieurs au taux des emprunt francais a 10 ans : 2,5% !!! Donc tot ou tard nous seront dans une situation greque

Mao  a répondu le 27/01/2013 à 23:48:

Alors là, chapeau, on en lit des pittoresques sur ce site mais le raisonnement sur l'écart entre taux de croissance et taux d'emprunt à 10 ans mérite la palme de l'ignorance crasse et le premier prix de conservatoire dans la catégorie "je dis n'importe quoi pour avoir l'air de comprendre démontrant ainsi que je n'y comprends rien".

@mao  a répondu le 28/01/2013 à 10:05:

Dédicace @mao, le roi de la critique gratuite sans arguments. A part MAO, on est tous des ignorants sur ce forum.

capone  a écrit le 27/01/2013 à 16:51 :

une seule solution ... sortir de la zone EURO on vous l'a déjà dit !!!

l'asile  a répondu le 27/01/2013 à 17:07:

Retournez chez vous en angleterre, vous serez bien la bas ... harf harf harf ....

la faillite  a répondu le 27/01/2013 à 17:12:

et on paye en dollars comme avant ?? la tristesse de la bêtise des idiots .... retournez dans votre cache ou cassez vous en suisse ils ont des francs (suisse) ou en Afrique (cfa)

tutu  a répondu le 27/01/2013 à 17:28:

Pffff

@capone  a répondu le 27/01/2013 à 17:34:

Sortir de Euro c est trop tard, sortir les pays qui vivent à seul rochers, seul solution, faudrai revenir à l Europe a 9 France,Allemagne , Italie, pays du Bénélux, sortir les pays de est et du sud Espagne comprise

Michel  a répondu le 27/01/2013 à 17:40:

Les cumulards ne veulent pas réduire leur train de vie pour un travail bâclé. Il faudra malheureusement attendre la faillite de l'Euro pour en sortir de force. Et comme les socialistes après avoir glandé si longtemps à l'opposition improvisent leur gouvernance à vue du pays, le retour au Franc risque de faire très mal puis ils en profiteront pour nous revendre une Europe "sociale" jusqu'à que la boucle soit bouclée.

Viking  a répondu le 27/01/2013 à 17:53:

Je vis en Suede et je vous confirme que l'on vit tres bien sans l'Euro, les Norvegiens et Islandais vous passent le bonjour !

l'euro n'est plus qu'une monnaie de singe.  a répondu le 27/01/2013 à 18:03:

Que vous le vouliez ou non, le retour au Franç est inéluctable, l'Europe était morte née avant d'avoir vécu, connaissez vous un immeuble qui se construit sans fondations solides?. tôt ou tard, il s'écroule, idem pour cette communauté européenne faite de bric et broc sans de profonds fondements, ne pouvait avoir d'existence pérenne!.

@capone  a répondu le 27/01/2013 à 18:04:

+1

Ness  a répondu le 27/01/2013 à 18:15:

Et pourquoi ne pas prendre le dollars comme monnaie ?

Euromark vs Eurofranc  a répondu le 27/01/2013 à 18:17:

L'Islande a mieux géré la sortie de crise sans l'euro. Comme le disent bon nombre d'analystes, un euro trop fort pénalise les exportations, notamment Airbus. Le problème se pose en France et pas en Allemagne car historiquement le mark était plus fort que le franc

@LAFAILLITE  a répondu le 27/01/2013 à 19:19:

Vous devriez montrer un peu plus de respect aux gens qui n'ont pas le même avis que vous. Je suis désolé mais c'est Capone qui a raison mais vous ne le savez pas car vous devez abuser des journaux de Claire Chazal et de tous nos médias de masse à la botte de la pensée dominante. Néanmoins, si vous ne souhaitez pas mourrir bête, je vous invite à lire d'autres analyses que celles de nos pseudo experts qui tournent en boucle : www.u-p-r.fr

ligatus  a répondu le 27/01/2013 à 19:21:

Quand on fait de l'export hors UE, on regrette les Francs. L'Euro est sur-évalué car c'est de l'Euro-Deutsche Mark.
D'un autre coté quand on fait de l'export hors UE, on quitte la France.

Merci!pareillement  a répondu le 27/01/2013 à 20:26:

on s'en doute, mais ici, apparemment, l'euro"est roi', et surtout indétrônable !!

ATS  a répondu le 27/01/2013 à 21:31:

Contrairement à l'allemagne, la france comporte des ressorts inflationnistes, les vieux demons ne disparaissent pas facilement.

LAFAILLITE  a répondu le 28/01/2013 à 15:12:

Du respect pour qui ? votre lien c'est du n'importe quoi, allez bosser et surtout n'allez pas vous plaindre quand ça ne marche pas, le bout de son nez n'est pas une vision réelle du monde dans son ensemble ! les réalités sont la et vous n'en serez que les petits profiteurs ou jamais satisfaits, le temps du Néandertalien redondant et pittoresque est du passé, sachez le bien et tant qu'il y aura des gens comme vous on avancera pas .. L?évolution est notre avenir et non votre passé fanatique et nationaliste qui n'a crée que des morts et des guerres et surtout de la souffrance.

Clément Ceau  a répondu le 28/01/2013 à 15:45:

@lafaillite Je verse plutôt à gauche mais pas dans une gauche béate et au discours sur un bit et vous devriez quand même jeter un oeil sur l'UPR. Il y'a une différence entre nationalisme et patriotisme. Par exemple, Chavez est patriote. Accessoirement, il est aussi souverainiste... ce que n'est pas Melenchon, le franc-macon mondialiste, ni le PS. salut !

@LAFAILLITE  a répondu le 28/01/2013 à 17:42:

Que des généralités sans queue ni tête. Pas l'ombre d'une idée argumentée. Mais le plus fort, ce sont vos affirmations alors que vous ne me connaissez même pas. Compte tenu de votre niveau d'argumentation, je ne vais pas polémiquer sur ce point. Pour le reste, suivez les conseils de Clément Ceau et jetez un oeil sur les analyses de l'upr, vous aurez probablement des choses plus intéressantes à dire derrière.

LAFAILLITE  a répondu le 28/01/2013 à 19:06:

Au contrario de vous , je ne fais pas dans la propagande ni la démagogie, en attendant sans avoir l'euro quoi vous payeriez votre gasoil le double ainsi que toute les matières premières et autres, la France serai une grand pays exportateur ou producteur ok pour une petite devise a faible taux mais même pas, avec votre franc dévalué de moitié a cette heure avec des taux d?intérêt et une dette bien supérieur suite a vos dévaluations a répétition vous feriez quoi pour acheter la farine aux américains et russe comme c'est le cas actuellement malgré toute les aides de l?Europe ? sans compter l?appétit des spéculateurs pour nous manger tout crues .. elle est pas belle la vie

LAFAILLITE  a répondu le 28/01/2013 à 19:19:

Entre parenthèse tout les petits pays avec leur petite devise ce font manger au bon plaisir des gros suivant l?intérêt voir opportunité de les mangers ... Les suédois dont on parle beaucoup sur ce forum sont préservés pour l'instant car sans avoir été l'allier des allemands a l?époque, c'est eux qui leur produisait le meilleur acier pour leurs canons soit une richesse qui n'est pas a minorer moins la casse de la guerre ça laisse des traces et certaines richesses ....

LAFAILLITE  a répondu le 28/01/2013 à 19:34:

Avec Sarkozy nous avions des perceptives d'avenir a peu prés viables mais maintenant plus aucune a mon sens vu la béatitude de nanti qu'est ce nouveau gouvernement .

Clement Ceau  a répondu le 28/01/2013 à 19:35:

Je ne dis pas qu'il faille se retirer de l'euro mais si l?Europe continue à se faire bouffer par les lobbies, l'essence, comme le reste, on pourra l'"oublier dans pas longtemps. D'autre part, nous n'avons pas attendu l?Europe pour avoir l'essence moins chère et d'autre part, la population n'a augmenté que de 15% depuis 80, vous croyez vraiment qu'on a attendue l?Europe et les tomates espagnoles pour se nourrir ? Il est juste évident qu'une Europe, seule au monde à ne pas protéger ses frontières sous la "bienveillance" du FMI américain, ce n'est équilibré. La "compétitivité" sans frontières avec un marocain ou un chinois, c'est bof aussi ... A mediter. Mais allez sur le site de l'UPR, regardez y quelques trucs et ca voius fera, peut être changer d'avis. Personnellement, je suis pro-europe mais je le suis de moins en moins depuis que l'allemagne me dirige.

@LAFAILLITE  a répondu le 28/01/2013 à 20:23:

Reprenons point par point :
1-"Au contrario de vous , je ne fais pas dans la propagande ni la démagogie". Je ne fais ni l'un ni l'autre. Je me contente de dire qu'une autre voie que l'UMPS existe et je parle d'un parti injustement boycotté par la presse et qui fait des analyses factuelles et indiscutables sur la situation (basés sur des sources officiels).
2-"sans avoir l'euro quoi vous payeriez votre gasoil le double." Là c'est vous le démagogue. Le coût de l'essence est constitué à 80% de taxe. Un retour au franc avec une dévaluation de 20% (qui correspond grosso modo à notre niveau de compétitivité) par exemple renchérirait donc de 20% les 20% du prix de l'essence. Je vous laisse finir le calcul mais je pense que vous êtes suffisament intelligent pour reconnaître que votre argument ne tient pas la route.
3-"pour une petite devise a faible taux mais même pas, avec votre franc dévalué de moitié a cette heure avec des taux d'intérêt et une dette bien supérieur suite a vos dévaluations a répétition". Là je ne suis pas sûr de comprendre mais je vais essayer. Quand nous sommes passés du franc à l'euro on avait une parité 1? = 6.55957F. Notre dette a t-elle était divisée par 6.55957 ? Ben non. Pour un retour au franc on fera exactement la même chose à l'envers. D'autre part sur la dette, je prone un retour à notre souvaireneté monétaire. Donc pas de taux d'intérêt (pourquoi prêter aux banques qui nous reprêtent à taux supérieur ?).
4- "malgré toute les aides de l?Europe ?". La france est un contributeur net. On paie 21 milliards et on récupère (après de dures négociations) 13 milliards.
5-"sans compter l'appétit des spéculateurs pour nous manger tout crues". J'ai répondu dans le point 3.
Pour finir, j'étais comme beaucoup un pro-UE. Mais après 10 ans à vivre avec ce machin, il est clair dans mon esprits que les français ont été bernés.

Bilou  a écrit le 27/01/2013 à 16:47 :

Enfin la repentance à droite et à gauche, donc yapluk....dégraissage à venir un peu partout.

anto2b  a écrit le 27/01/2013 à 16:45 :

Bien Sapin, donc au final, qui disait vrai pendant les 5 dernières années? ceux qui disaient qu'il fallait réduire les déficit, ou ceux qui disaient que la crise c'était du pipeau et que la réduction des déficits n'était pas justifiée? Vous aurez du mal à faire avaler à votre électorat que ce que vous disiez hors gouvernement n'est plus le même discours.

Paulo  a répondu le 27/01/2013 à 17:29:

Attention, si je vous prends aux mots, c'est Marine Le Pen qui a raison depuis toujours et certainement pas l'UMP ou le PS ... A votre place, j'éviterai de citer le gouvernement précédent ... J'espère que ce gouvernement va tomber rapidement et qu'il sera remplacé par un gouvernement de la société civile (et pas issu de partis)

generation detrousée  a répondu le 27/01/2013 à 17:54:

votre message ne peut etre qu'une blague !
Sous sarkosy la dette de l'Etat est passé de 1200 milliards à 1700 milliards d'euros...
en 5 ans seulement, l UMP est comptabe de 30% de la dette française...tout ça pour engraisser des restaurateurs, des riches ou relancer la bulle immobiere !

oui...500 milliards de dettes en plus en seulement 5 ans !

generation detroussée  a répondu le 27/01/2013 à 17:57:

en 5 ans de Sarkosysme, la dette de l'ETAT est passé de 1200 milliards à 1500 milliards !

30% de notre dette nationale en 5 ans seulement, il aurait voulu mettre le pays parterre qu il ne s'y serait pas pris differement.
Les riches, les restaurateurs et les agents immobilliers en rigolent encore !

Lugdunum  a répondu le 27/01/2013 à 18:43:

Les grands diseurs ne sont pas les grands faiseurs ; effectivement pendant 5ans on a eu le même discours mais c?était la burka, l?identité nationale, Kaddhafi et les horaires de femmes a la piscine municipale de Lille qui étaient la priorité du gouvernement précédent, donc les temps changent.

guy c  a répondu le 27/01/2013 à 18:44:

ceux qui disaient qu'il fallait réduire le déficit les cinq dernières années et qui ont augmenté la dette de 600 milliards !!! heureusement que ces gens ont été virés , eux qui nous ont conduit à cette situation.

Société  a répondu le 27/01/2013 à 19:12:

Pour qu'un gouvernement soit issu de la société civile, il faudrait que les ministrables ne soient plus des hommes politiques de métier, c'est à dire à minima me semble t il interdire les cumuls de mandats, rendre les désignations des chefs de partis plus démocratiques et plus proches des v?ux de leur électorat que des militant?, voire interdire plusieurs mandats consécutifs. Le risque est peut être alors d'avoir du mal à trouver des personnes dont l'entreprise serait d'accord pour qu'ils partent durant 5 ou 10 ans avant de réintégrer l'entreprise. À ce jeu la, les fonctionnaires, retraités et professions libérales seraient probablement surreprésentés.

@generation detrousée  a répondu le 27/01/2013 à 20:14:

On comprend mieux la propagande du PS pendant 5 ans et qui continue: la crise n'existe pas et Sarkozy est un nain. Je vous renvoie au rapport de la Cour des Comptes mais je pense que vous êtes tellement endoctriné que vous n'irez jamais le voir. Bref pour répondre à jm Ribes en même temps je dirais que vous êtes fasciste.

roudoudou  a répondu le 27/01/2013 à 20:28:

à PAulo votre première phrase, coule doucement, est douce à mes oreilles, merci !

@generationsimplette  a répondu le 27/01/2013 à 21:02:

Regardez la dette de l'Allemagne, Belgique, Italie, Grece, etc........egale ou pire que nous avec monsieur Sarkozy par contre nous croissance, pouvoir d'achat positif, chomage moyen Europe, bref pastrop mal, puis arrivent les clowns et en 7 mois chomage + 285000, recession, pouvoir d'achat dds ouvriers en chute libre, bref le marasme avec les clowns et vous content, lol

scanbox  a répondu le 27/01/2013 à 21:15:

Les socialistes ruinent la France et les Français depuis 1981 ; avec Holland la ruine s'agrave , pas besoin de sortir de l ' E N A pour s'en rendre compte .
L ' E N A , sans doute l ' école de l 'incompétence .

UNPFNPSFDG  a répondu le 27/01/2013 à 22:42:

Vous n'avez pas encore compris que le "but" n'est pas de "redresser la France" mais de s'en mettre plein les poches ? Rien n'est réglé :
- déficits retraite
- déficits chômage
- déficits maladie
- délocalisations
- travail
- indigence administrative
- insécurité
- école
- formation
- dumping fiscal
- justice
-...
Après, moi, le déluge.

Dracula  a répondu le 28/01/2013 à 9:05:

@@generationsimplette. Sarkozy a aggravé la situation partout. C'est facile pour vous de le défendre, retraité que vous devez être, alors qu'ils a nourri des générations et des générations de crédits pendant que vous touchiez vos retraites non financées à taux plein. Si avez du mal avec l'objectivité, soignez vous .... Et le parallèle avec l?Allemagne, ou la grece, etc récurrent. Pour info, à dette égale en 2007, l'allemagne a fait 150 milliards d?excédents cette année... Et allez regardez du côté des pays bas, suede, etc plutôt que nous pointez la grece ou l'italie ou l'espagne. C'est insupportable de voir les commentaires de gens comme vous , 'ayant dans le crane mais voulait faire la leçon. Ah oui ? Tiens ! J'oubliais ! Epargnez moi le sempiternel couplet, je ne suis pas ni FN, ni socialiste, ni communiste ! Salut et à bon entendeur !

POPO  a écrit le 27/01/2013 à 16:45 :

Il prévoit l'échec de leur politique populiste ? Mais on sait tous où ça nous mène le populisme, non !

Max 85  a écrit le 27/01/2013 à 16:45 :

Et ils viennent de s'en apercevoir,eux qui, lorsque le président précédent voulait engager des réformes salutaires pour le pays,n'ont cessé de faire descendre dans la rue pour le contrer...Quel équipe de bras cassés et en plus au lieu de rapprocher les français ils les divisent avec des prises de positions qui pouvaient attendre que le pays se relève

@max  a répondu le 27/01/2013 à 17:25:

L ancien président c est lui qui a mis le pays en faillite

GUY C  a répondu le 27/01/2013 à 18:48:

@max 85 .C'est marrant comme votre deuxieme phrase colle mot pour mot à l'équipe en place jusqu'à 2012

patou  a écrit le 27/01/2013 à 16:43 :

C est bizarre toutes ces reactions qui disent :il faut faire ceci,il faut faire cela!!!mais enfin vous avez voté pour le PS et pour mr hollande ,vous avez viré sarko !!!alors il fallait pas s attendre à des decisions qui allaient dans le sens que vous decrivez!!!

pmxr  a répondu le 27/01/2013 à 17:37:

sauf ... que le vote blanc n'est pas reconnu !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Kro-magnon  a répondu le 27/01/2013 à 17:51:

Mauvais exemple, j'éviterai de faire référence au précèdent gouvernement. Comme il rappelé dans l'article. M. Fillon avait fait le même constat, quelles réformes au résultat? Nada

satan  a répondu le 27/01/2013 à 19:29:

Faut !!!!!! il y a 30% des personnes qui ne sont pas alle voter au 1er tour ! et 45% au second ! Donc quelle est la validite de l election de F. Hollande ??? FAIBLE ! quelle est la legitimite de F.Hollande encore plus faible !!!! Hollande a ete elu par rejet de nicolas, donc pas pour son programme !

Menfin  a écrit le 27/01/2013 à 16:40 :

Pour mémoire, 9 français sur 10 pour la réduction des dépenses. On risque à court terme le défaut de paiement... Même l'OCDE le dit, on dépense trop et mal. Les dépenses s'étiolent dans la machine infernale avec pour résultat un faible niveau de social. Les allemands avec 36% de prélèvements, nous avons bientôt 46,5%, ont un meilleur niveau de social... y a comme un problème! N'aurions-nous pas des administrateurs gâvés à la dépensite maladive et des détournements, souvenons-nous de l'affaire des mutuelles...

rosa  a répondu le 27/01/2013 à 22:41:


Nos hommes politiques nous parlent sans cesse du modèle allemand, et bien commençons donc par çà...
MODELE ALLEMAND ( A suivre bien sûr).

En France il y a le Président de la République + 1 Premier Ministre + 38 Ministres.
En tout, cela fait 40.
Un Ministre coûte 17 millions d'Euros par an à l'état
En Allemagne il y a 1 Chancelier(e) + 8 ministres
Le soir après son "boulot" Angela MERCKEL rentre dans son appartement, dont elle paie le loyer, les factures d'eau et d'électricité, comme chacun de ses 8 ministres.
A Paris le 1er Ministre se détend dans son logis de fonction (310m²) à Matignon tandis que ses collègues regagnent en limousines les hôtels particuliersque la République met généreusement à leur disposition
Il faut savoir aussi que 906 personnes travaillent à la Présidence de la République mais seulement à peu près 300 personnes en Allemagne.
Parc auto de l'Elysée = 121 véhicules.
Parc auto de la Chancellerie allemande = 37 véhicules.
En Allemagne le gouvernement se déplace systématiquement en train ou sur des lignes aériennes régulières.
En France nous avons
1 « Airbus A330-200 »
2 « Falcon 7X
2 « Falcon 900 »
2 « Falcon 50
3 Hélicoptères « Super Puma » etc. ...
En Allemagne la Chancelière Angela MERKEL gagne 15 830,00 ?
et gère 36 400 000,00 ? de dépenses de la Chancellerie
En France le Président de le République gagne 21 026.00 ?
et gère le budget de l'Elysée de 113 000 000,00 ?.
Nos hommes politiques prennent souvent l?Allemagne comme exemple.

Alors, on commence quand ?

sboube  a écrit le 27/01/2013 à 16:26 :

Des pistes d'économies très substantielles:
-Fusionner les communes et donc supprimer agglos, communautés de communes, pays... jusqu' à < 10 000
-Fusionner conseils régionaux et généraux=> moins d'élus... et de fonctionnaires territoriaux pléthoriques
- Rééquilibrer les différents systèmes structurellement déficitaires: retraite (allongement de la durée du travail), chômage (réduction des prestations et réforme drastique concernant les Intermittents), Sécu dont suppression AME, CMU..
-Encourager la création et le développement des entreprises dont essayer de rendre les fonctionnaires et encore plus les profs moins anti-entreprises...
-etc.

Douce France  a écrit le 27/01/2013 à 16:26 :

Ça commence drôlement a me gratter de partout (le cul surtout) En lisant des vérités comme celles-ci je me dis qu'ils ont dû prévoir un avion pour se tirer pour le jour ou les démangeaisons du peuple français (bientôt) seront devenues insupportables.

lolo  a répondu le 27/01/2013 à 16:43:

C'est étonnant je pense exactement la même chose

pierre  a répondu le 27/01/2013 à 18:59:

moi de même!...ça fait 3...il y en aura sûrement d'autres! vous voulez parier ?!

Et de quatre  a répondu le 28/01/2013 à 19:05:

Tiens où est Sarkozy ? J'ai lu qu'il était déjà parti en Angleterre pour créer un fonds d'investissement.

jean peuplu  a écrit le 27/01/2013 à 16:23 :

Ah!, ça par exemple c'est un scoop!, personne ne s'en été aperçu!, merci Sapin, et on vous paye combien pour dire des lapalissades?.

Toto  a répondu le 27/01/2013 à 16:56:

+1

arhur  a écrit le 27/01/2013 à 16:23 :

Il y a longtemps que de simples particuliers, ni énarques, ni hauts fonctionnaires, le savent. Ce n'est pas un scoop. D'ailleurs Fillon l'a dit dans le passé.

Phil1968  a écrit le 27/01/2013 à 16:17 :

Michel Sapin
Si l État français est en faillite, faites en sorte que la banque de France prête de l argent à 0% au lieu de se faire rançonner depuis 40 ans par les banques
Cela signifie la fin de l euro mais préférez vous la fin de l euro ou la faillite de la France?
Philippe
Www.forumdemocratique.fr

Mdr  a répondu le 27/01/2013 à 17:09:

Oui, il ne faut surtout auvune limite à la démagogie de nos politiques, quitte a ruiner les peuples a coup d'hyperinflation.

@Mdr  a répondu le 27/01/2013 à 17:37:

Méthode très prisée par les socialistes. Cela va faire une centaine d'années qu'ils finissent toujours par la même "pirouette"

Pascal C  a répondu le 27/01/2013 à 19:59:

@Phil1968 - En somme, la corde ou le couteau ? Hélas, c'est une perspective plutôt sensée !

Jacou  a écrit le 27/01/2013 à 16:16 :

On nous annonce: il y a le feu! Très bien.... pour faire de la croissance nous avons le TIERS de nos masters sur le carreau.

Insider  a écrit le 27/01/2013 à 16:15 :

Des policiers payés par EDF fin 2012 car le Ministere de l'Interieur est a sec financierement depuis septembre 2012, et oui si cela n'est pas de la faillite ... Mais faut rien dire aux Francais ... Vive les bisounours et les licornes aux paillettes !

le justicier  a répondu le 27/01/2013 à 16:26:

........Sachant que les salaires du personnel de l'EDF est siphonné dans les caisses de l'ARCO et AGIRC du privé, c'est donc le privé qui paye la police?.

Libre  a répondu le 27/01/2013 à 16:43:

Ce sont les contribuables qui paient, c'est à dire le privé, car les autres paient des impots avec leurs salaires issus, eux aussi, des contribuables et des taxes payés par le privé.

Mdr  a répondu le 27/01/2013 à 17:10:

Faut bien quelqu'un pour payer !

Paulo  a répondu le 27/01/2013 à 17:34:

@Insider : avez vous des preuves de ce que vous avancez ?

Sam  a répondu le 27/01/2013 à 17:55:

Aux journalistes donc d'enqueter, de faire leur boulot plutot que de servir comme toujours une soupe tiede au gouvernement en place.

CQFD  a répondu le 27/01/2013 à 18:07:

@Libre
Vous avez faux sur toute la ligne, les cotisations des régimes ARCO et AGIRC ne viennent pas des cotisations des contribuables, mais bien des cotisations du privé!.

@Mdr  a répondu le 27/01/2013 à 19:00:

bien sûr, les C.NS , savent faire cela !

Insider  a répondu le 27/01/2013 à 19:37:

Oui j'ai des preuves, et je ne suis pas le seul a les avoir. Aux journalistes mielleux dociles de faire leur vrai travail plutot que de servir la soupe aux gouvernements successifs. Mais en France, demander a un journaliste d'etre independant et pertinent c'est comme demander a un ours de pondre un oeuf, c'est impossible. Encore une fois, il faut maintenir l'ecran de fumée le plus longtemps possible ...

ephw  a écrit le 27/01/2013 à 16:12 :

OK pour augmenter les recettes (impôts), à condition de réduire dans les mêmes proportions les dépenses représentées par les effectifs pléthoriques de fonctionnaires dont les salaires et autres avantages (somptuaires) mettent l'état en faillite.

Maxime  a répondu le 27/01/2013 à 16:31:

Et également arrêter les aides a tout va pour les étrangers !!!

Kro-magnon  a écrit le 27/01/2013 à 16:11 :

Il est donc temps de faire de vraies économies:
- suppression du millefeuilles administratifs,
- Non cumul des mandats (dans l'espace et dans le temps) pour ne pas avoir de collusion possible,
- décentralisation aux régions de ce qui n'est pas régalien (avec des garde-fous pour ne pas tomber dans le syndrome espagnol),
- remettre les chômeurs au travail (i.e. reduction des alloc, du SMIC, ...)
- Semi privatisation des retraites (socle de base (plafonné) + fond de pension),
- semi-privatisation de la santé (i.e. un socle de base gratuit et celui qui veut plus se paye une assurance privée)
- libéralisation des professions du type notaire, pharmacien, taxi, ...
Bref tout ce qui est déjà dans de multiples rapports. Il y a l'embarras du choix.

gg  a écrit le 27/01/2013 à 16:10 :

Et bien qu attend il pour reduire les depenses ! pour reformer l etat ! pour supprimer une partie des acquis sociaux ! pour equilibrer le budget ! Ah oui, j oubliais, tout cela n est pas electorale ! alors il refilera la patatte chaude au suivant !
Au fait, A quand l annonce officielle que l etat de paiera pas ces dettes ????????

Mdr  a répondu le 27/01/2013 à 17:12:

J'imagine pas le trou noir que le défaut de paiement de l'Etat Français provoquera à travers le monde....

pana  a écrit le 27/01/2013 à 16:07 :

Et les impôts par qui seraient t-ils perçus et contrôlés, par des boites privées qui prendrait une commission sur chaque contrôle ou perception ?? Bon courage... Quant à la Santé elle est déjà pour beaucoup dans le secteur libéral et privé, cliniques, médecins et infirmiers libéraux ect.. Bref on parle beaucoup du secteur public en oubliant que les collectivités locales sont les principaux dépensiers en matière de personnel. Conseil généraux, police municipale, jardiniers et gardien de parc en tous genre sans compter des personnels administratifs pléthorique.

patou  a écrit le 27/01/2013 à 15:56 :

Il lui fallu 9 mois pour s en apercevoir!!!c est vrai que pendant la campagne mr hollande nous disait qu il n y avait pas de crise !!!!moi president etc!!!!

Problème  a répondu le 27/01/2013 à 16:22:

Il suffit pas de s'en apercevoir, il faut y remédier drastiquement ce que Chirac et Sarko ont oublié de faire, il me semble !

patou  a répondu le 27/01/2013 à 16:50:

Non pas d accord avec vous !!!sarko a fait face en 2008 à une crise mondiale sans précédent et il a reussi à nous maintenir la tete hors de l eau !!s il avait été reelu en 2012, en 5 ans il aurait reussi à sortir le pays du gouffre!!Pour chirac je n ai rien à dire par respect pour cet homme!!

Centriste  a répondu le 27/01/2013 à 17:17:

Votre jugement est faussé par vos convictions. S'il n'avait pas fait passer la dette de 60% du PIB à 90%, l'état pourrait stimuler l'économie par l'investissement. J'ai vu beaucoup d'agitation mais pas de redressement des comptes de l'état comme dénoncé par Bayrou ! entre les rêveries de l'extrème gauche et une droite ayant perdu le sens de l'état, le centre gauche ou droit peut seul nous sortir de la faillite .

Patoutou  a répondu le 27/01/2013 à 18:29:

Bla bla bla... crise sans précédent... c'est cela oui.. parce les autres vivaient dans un monde en parfaite santé, et l'avenir sera tout rose.. Non, désolé, le monarque précédent n'a strictement rien fait que bureau d'enregistrement. Aucune mesure de nettoyage violent des comptes de l'Etat, aucun nettoyage "karcher" comme il disait, rien de rien.. Et ca s'est vu d'ailleurs. C'est pour cela que les prochains monarques n'ont aucune chance de faire 2 mandats, tant qu'ils ne s'enlèveront pas les pouces du Q. On ne les élit pas pour faire du vent, mais pour GERER !!!!

Pascal C  a répondu le 27/01/2013 à 20:28:

Attention dans vos commentaires ! Chichi a noyé le poisson, Sarko a tenté de lui faire ressortir la tête de l'eau...

patou  a répondu le 27/01/2013 à 21:01:

Le centre droit c est un coup je regarde à droite ,un coup à gauche!!!regardez l attitude politique de mr Bayrou !!!tout est dit !!merci d avoir voté à gauche!!!

JeanVagin  a répondu le 28/01/2013 à 8:18:

@patou Arrêtez de nous faire rigoler avec votre machin. IL NOUS A TUE LE PAYS. Alors, bien sûr, pour vous, retraitée ou planqué, c'est indolore mais ce sont nous qui payons son chiracquisme et son affairisme, et nos enfants qui payeront les credits.. Et arretez les poncifs concernant Bayrou, il est plus honnête que votre machin. STOP.

widerstand  a écrit le 27/01/2013 à 15:53 :

Aligner le régime social public sur celui du privé, privatiser réellement la SNCF, la RATP, RFF et j'en passe, sociétés plus ou moins publiques qui n'ont rien à faire dans le giron de l'Etat.
L'Etat ne devait avoir que la défense, la police, la justice et la santé ce qui l'occuperait déjà pas mal.

erdan2  a répondu le 27/01/2013 à 16:14:

Ouaip c'est le modèle que dis-je l'idéal Américain qui lui est loin de la faillite. Le dogme, l'aveuglement, n'est pas toujours là ou on l'imagine....

patou  a répondu le 27/01/2013 à 16:30:

Juste ,en plus diminuer le nombre de fonctionnaires (etat,region etc!!)revoir la distribution des acquis sociaux et en controler l attribution !dissoudre le senat et ramener l assemblée nationale à 300 deputés

Max  a écrit le 27/01/2013 à 15:53 :

Tant qu'on ne fera pas de protectionnisme, de dévaluation, de relance de l'exportation, et de consommation interne (pour éviter l'importation), le déficit continuera de monter. Il faut modifier le système monétaire européen ...

le glandue  a répondu le 27/01/2013 à 16:28:

Tant qu'il y aura des glandues de première catégorie comme vous on est pas prés d?évoluer .. si on vous écoutait plus rien ne serai en vente et en plus le peu serai a un prix si excessif que plus rien ne pourrais être vendue sauf pour les bourgeois comme vous...

sd  a répondu le 27/01/2013 à 16:40:

protectionnisme et relance de l'exportation.... nos partenaires européens vont apprécier, achetez ma marchandise mais allez vous faire f..... avec la votre

le plus  a répondu le 27/01/2013 à 16:57:

votre clavier et votre ordinateur , ils viennent d?où ? le cégétiste nationaliste de base ... tout pour vous rien pour les autres ? c'est ça ?

Paulo  a répondu le 27/01/2013 à 17:38:

@Max : vous avez raison. Il n'y a pas besoin de faire de longues études pour comprendre comment nous en sommes arrivés là. Ce qui est dommage c'est qu'au moins 4 économistes prix Nobel le disent, mais que des gugus qui se croient très intelligents veulent s'entétter à faire mourrir le pays. Il sera bientot trop tard, et quand nous serons dans la misère alors cela risque d'être chaud, surtout pour les ayatollahs de la pensée unique.

matheo  a écrit le 27/01/2013 à 15:45 :

mais toujours pas d'idée pour les economies le gouvernement pourrait montrer l'exemple l'allemagne,les etats unies ont moitié moins de ministres. le senat (socialiste avec l'argent des autres)a toujours un train de vie monarchique etc etc

St François,écoute-le  a écrit le 27/01/2013 à 15:35 :

de temps en temps une lueur de lucidité.

Jeglande  a répondu le 27/01/2013 à 19:02:

AMEN !!

Yves  a écrit le 27/01/2013 à 15:32 :

Doit-on prendre cette déclaration pour un ballon d'essai avant la mise en place d'une réelle série de mesures d'économie ?

Trubli  a écrit le 27/01/2013 à 15:30 :

Voici le résultat de 30 ans de travail de sape et de lobotomie des économistes libéraux.
On a un gouvernement qui décide de mener une politique pro-cyclique qui va encore accroître les difficultés de la population pour rien alors qu'il faut une politique contra-cyclique.
Il y a d'autres solutions pour résorber la dette.L'état peut faire défaut sur une partie de celle-ci ou passer d'un objectif d'inflation de 2% à 4 ou 5% mais cette dernière solution requière de recouvrer notre souveraineté monétaire abandonnée pour des intérêts rentiers.
Par ailleurs il faut plus de croissance pour résorber la dette et pour l'avoir il faut investir massivement. Par exemple c'est en pleine crise en 73-74 qu'à été décidé le développement de l'électronucléaire français avec un investissement massif de 100 milliards d'euros. Ce n'est donc en saupoudrant 1 ou 2 milliards à droite ou à gauche qu'on va changer les choses. C'est trop faible.

Parlemantaires  a répondu le 27/01/2013 à 16:15:

Ce sont les Parlementaires nationnaux et européens, de droite du centre et de gauche, qu'il faut aller déloger avec détermination de leurs permanences pour leur demander de démissionner et d'abandonner de leurs rretraites de fainénats et de voyous. Il faut leur interdire les fêtes publiques et les empêcher de se gaver dans les inaugurations diverses et variées, le peuple de France les rejette...et doit les boutter hors de nuire...

Pascal C  a répondu le 28/01/2013 à 11:44:

@Trubli - Bonne analyse. Le problème est que l'on aurait du mal à dessiner des grands projets d'équipements en 2013 ! Se ré-armer ? Trop cher. Et ce n'est pas dans l'air du temps, diplomatiquement et politiquement parlant. Les autoroutes ? C'est fait, et on les a vendues... Le renouvellement du parc nucléaire ? Pourquoi pas mais nous n'avons pas les moyens en ce moment (et l'opinion publique courante ne le soutiendrait pas). Un programme spatial ? On envoie, et nous sommes même très forts sur ce plan, des satellites en l'air, mais pas question d'envoyer des hommes vers la lune ! Des avions ? Oui, mais faut les vendre ensuite. Et vu la grandissante difficulté à trouver du coco pour remplir les réservoirs, ce n'est pas forcément une porte de sortie intéressante. Le grand "brainstorming" national devrait être alors une mobilisation pour trouver des idées de ré-industrialisation (hormis le tourisme, au bout du rouleau). Qui commence ?

EconomiesPotentielles  a écrit le 27/01/2013 à 15:14 :

L'Etat Français peut faire de grosses économies qui sont immédiatement réalisables : Fermer, boucler sans aucun ménagement Oseo Innovation ex Anvar et toutes ses dépendances pléthoriques ... c'est à dire les CIF CRITT Centres de faux experts qui larvent, agences blas blas banquets de fêtards et de comédiens ... que tous ces fonctionnaires nationnaux, territoriaux, régionaux, Agglomérationnaux etc aillent pointer au RSA cela leur permettra de réfléchir à leur scandalleuse inconséquence pour avoir fait décliner l'innovation au point que la France sombre à la 64ème place mondiale en matière d'efficacité de l'innovation ... tous ces fonctionnaires précités sont des casseurs d'emplois nouveaux ... leurs dégâts sont énormes ...

Cyber geek  a répondu le 27/01/2013 à 15:47:

J en rajoute en disant que toute cette armée d inutiles ne produit rien, nada, aucune richesse et se repose sur le fruit du travail de beaucoup. En fait, plus assez...

jp  a répondu le 27/01/2013 à 15:54:

Vous incluez les fonctonnaires de la foonction hospitalière, les pauvres soignants des collectivités territoriales ?

NasseDesInutiles  a répondu le 27/01/2013 à 16:10:

Ce sont les fonctionnaires incompétents, flémards, prétentieux, qui prétendent à tord s'occuper d'innovation et d'économie qui sont dans la nasse noséabonde des inutiles et ruineuses structures parapubliques ... NON ne sont pas concernés les fonctonnaires de la foonction hospitalière, les pauvres soignants des collectivités territoriales ...

petrolina  a répondu le 27/01/2013 à 17:22:

Réduire de 20% le nombre de fonctionnaires c'est 20% de juges, de policiers, de médecins, infirmières (publics), instituteurs et enseignants, sapeurs pompiers etc... en moins. Que ferez-vous de vos enfants qui auront moins de cours? de vos appels à la mairie, à la poste, à la police ou aux urgences qui sonneront dans le vide? d'accord pour moins de fonctionnaires mais il faut en accepter les conséquences, toutes les conséquences. Voir les USA avec la faillite de l'état... plus de fonctionnaires c'est dans certaines cités plus aucun policier ou pompier.

@jp  a répondu le 27/01/2013 à 18:36:

Les hostos et quelques autres services du genre sont bien les seuls fonctionnaires qui servent le peuple. Les autres, on peut se poser la question... En tous cas, dans un monde informatisé, on ne devrait certainement plus avoir autant de gratte papiers depuis des années, parce que non seulement ca coute cher, ca ne délivre aucun service, mais en plus ca freine le système, qui lui est informatisé et efficace ailleurs...

petrolinaLUNETTES  a répondu le 27/01/2013 à 19:08:

"petrolina" mettez vos lunettes !!! lisez quels sont les "franges" de fonctionnaires qui son visées !!! Fermer, boucler sans aucun ménagement Oseo Innovation ex Anvar et toutes ses dépendances pléthoriques ... c'est à dire les CIF CRITT Centres de faux experts qui larvent, agences blas blas banquets de fêtards et de comédiens ... que tous ces fonctionnaires (les incapables bons à rien mauvais à tout qui prétendent s'occuper d'innovation et qui cassent les projets indsutriels !!! ) nationnaux, territoriaux, régionaux, Agglomérationnaux

Petrolette  a répondu le 27/01/2013 à 19:22:

Petrolina, le coupage de tête ne doit pas etre sur tous les corps de métiers. Certains sont utiles, d'autres nettement moins. Commençons par attaquer toute les strates de pure paperasse et sois-disant représentation nationale. On a déjà largement un million de parasites qui ne produisent strictement rien, ne délivre aucun service, auto-génèrent du travail entre eux, et coutent a peu près 50 milliards au système productif. La vraie grosse question qu?aucun politique ne veut se poser consiste a se demander ce qu'apporte vraiment chaque partie de l'administration au peuple qu'elle est censée servir. Mais là, le bas blesse, puisque la réponse les concernant ne serait pas jolie jolie... donc ils se refusent a cet exercice.

krok  a répondu le 27/01/2013 à 20:11:

@Petrolina : on n'est pas obligés de faire de la réduction généralisée. Certains secteurs pourraient être épargnés. On pourrait faire appel aux citoyens pour certains actes, travaux ect. La polyvalence prendra tout son sens... C'est cela ou bien assister à la chute de Babylone :)

krok  a répondu le 27/01/2013 à 20:11:

@Petrolina : on n'est pas obligés de faire de la réduction généralisée. Certains secteurs pourraient être épargnés. On pourrait faire appel aux citoyens pour certains actes, travaux ect. La polyvalence prendra tout son sens... C'est cela ou bien assister à la chute de Babylone :)

ConstatEmpirique  a répondu le 27/01/2013 à 22:02:

>NasseDesInutiles

En tout cas, il y a clairement des fonctionnaires qui n'ont pas réussis à faire leur boulot: votre orthographe est tout simplement épouvantable. À moins que vous ne soyez tout simplement pas capable d'aligner deux mots cohérents l'un après l'autre faute d'équipement cervical approprié...

Informatisation  a répondu le 28/01/2013 à 18:50:

Il est probable que nous utilisons pas assez l'informatique en France. On pourrait imaginer que les impôts sont prélevés par les entreprises sur les salaires, comme les charges sociales, et versées a l'Etat. Que la carte vitale soit obligatoire, de même que toutes les démarches administratives ( déclaration de plaintes... ). Pour l'enseignement ou l'armée je doute que l'on puisse faire beaucoup d'économie par l'informatisation. Pour le calcul des retraite, il faudrait juste que les entreprises envoient sur un serveur chaque mois d'activité de leurs salariés le montant individuel des salaires, ce qui servirait aux impôts et a la CRAM. Idem pour les assedics. Pour la justices je ne vois pas trop les gains pour les procès, en plus de ce qui se fait déjà. Pour les prisons, un système de prison à la maison pourrait être envisagé, du style bracelet électronique ou autre système de traçage. Pour les pompier? j'attends des propositions. Pour beaucoup de démarches administrative, on recours à des pompier?, des gendarmes...alors que de simples agents administratifs moins payés pourraient suffire. Par exemple les plaques du radar automatiques ont lue par des ordinateurs et une société privée intervient en cas de doute ur la photo, sous la surveillance d'un seul gendarme. Cela va dans le bon sens de recherche d'économies. Un grand nombre de devoirs scolaires pourraient pu très être faits sous Omega de QCM corrigés automatiquement. Si vous avez d'autres proposition...