Huile de palme : la “taxe Nutella“ va-t-elle ressortir du pot ?

 |   |  879  mots
De nombreux produits de consommation courante, dont certaines pâtes à tartiner contiennent de l'huile de palme, que les sénateurs écologistes comptent bien voir taxés davantage. (Photo Reuters)
De nombreux produits de consommation courante, dont certaines pâtes à tartiner contiennent de l'huile de palme, que les sénateurs écologistes comptent bien voir taxés davantage. (Photo Reuters) (Crédits : <small>Reuters</small>)
Le groupe écologiste au Sénat compte défendre à nouveau l’idée d’une taxe sur l’huile de palme dans le cadre du projet de loi de finances de la sécurité sociale 2014. L’an dernier, cette proposition qui avait reçu le surnom de “taxe Nutella“, avait été particulièrement décriée. Au point d’être abandonnée.

"Taxe "Nutella", deuxième couche? Le groupe écologiste au Sénat compte bien revenir à la charge et proposer à nouveau une taxe sur l'huile de palme - surnommée l'an dernier "taxe Nutella", si la mesure ne figure pas déjà dans le projet qui lui sera soumis. Ce qui ne sera pas le cas si l'exécutif respecte la promesse de Jean-Marc Ayrault qui avait indiqué lors d'un déplacement en Malaisie fin juillet qu'il ne comptait pas taxer l'huile de palme.

"La taxation ne serait que justice"

Mais au Sénat, on ne désarme pas. Aline Archimbaud, sénatrice EELV de Seine-Saint-Denis et chef de file du groupe écologiste au palais du Luxembourg n'a pas renoncé à son idée et compte bien la défendre à nouveau lors des débats de l'automne sur le budget 2014. Les motifs d'une telle offensive ? Comme l'an dernier, ils sont de deux ordres: sanitaires et environnementaux. "Ce n'est pas un poison mais son utilisation massive, notamment dans les plats préparés, est dangereuse car elle est susceptible d'entraîner des maladies cardio-vasculaires", justifie la sénatrice. "La taxation ne serait que justice, l'huile de palme est la moins taxée en France", rappelle-t-elle en outre.

Les industriels veulent une huile "développement durable"

Second grief : les atteintes à l'environnement et aux droits des populations locales imputées à la production industrielle de l'huile de palme chez les principaux producteurs, en Malaisie et en Indonésie mais aussi dans certains pays d'Afrique. Or, un peu plus tôt dans la journée, ce mardi, les principaux industriels de l'agroalimentaire (dont Ferrero, Unilever, Nestlé etc.) annonçaient s'être réunis, dans le cadre d'une "Alliance française", pour que 100% des produits contenant de l'huile de palme respectent à partir de 2015, les normes définies par la "Table ronde pour une huile de palme durable" (RSPO). Cette dernière, qui rassemble les principaux acteurs mondiaux de la filière se réunit d'ailleurs à partir du 3 septembre en Allemagne, à Berlin.

Pour les industriels en France, le but de l'opération était, entre autres, d'apporter sa pierre" à un débat qui nous a paru peu objectif", explique Marc Toussaint, porte-parole de cette Alliance française, lequel rejette bien entendu l'idée d'une taxe. Même pour des motifs sanitaires qu'il juge "infondés" dans la mesure où "les acides gras contenus dans l'huile de palme" ne seraient "pas dangereux pour la santé", mais au contraire nécessaires, dans une moindre proportion.

Greenpeace tique

Pour redorer l'image de l'huile de palme, pas question de passer à côté de "l'enjeu écologique" pour ces industriels qui disent avoir été "alertés par les ONG". Chez ces dernières, un responsable de Greenpeace juge que la fameuse Alliance française "ne va pas assez loin". La norme RSPO que les industriels s'engagent à respecter "ne garantit pas que ces entreprises œuvreront pour empêcher la déforestation" dans les zones tropicales ou les conflits sociaux issus de l'expropriation de populations locales, estime ainsi Jérôme Frignet, chargé de campagne à Greenpeace France. Ce à quoi Marc Toussaint, du côté des industriels, répond que "la vocation de l'Alliance est plus ambitieuse" que le seul respect des normes RSPO en 2015. Mais il ne peut préciser ni calendrier ni objectif après cette date.

Changer d'huile…

Au Sénat, Aline Archimbaud craint quant à elle que les promesses que pourront mettre en œuvre les industriels ne se cantonnent à "faire du développement durable dans les plantations" en oubliant par exemple les questions "d'accaparement des terres par les multinationales". Son but final ? "Pousser à ce que peu à peu, les groupes agro-alimentaires changent d'huile" et choisissent d'autres matières grasses. Pour l'heure, l'huile de palme  reste relativement moins chère et techniquement attractive. "Mais des alternatives existent", fait-elle valoir.

Et au Sénat, ça peut passer ?

L'an dernier, le projet de budget dans son ensemble avait été rejeté au Sénat, et la taxe sur l'huile de palme était passée à la trappe lors du vote final à l'Assemblée nationale. "Mais le Sénat avait voté pour", rappelle Aline Archimbaud. Sa proposition pourrait d'ailleurs faire des émules…et pas seulement à gauche.

Lors des débats en 2012, Le fameux amendement "Nutella" avait ainsi reçu le soutien du sénateur UMP du Bas-Rhin, André Reichardt, pour un tout autre motif. A l'époque, la hausse de 160% des droits d'accise (taxes qui s'applique à certains produits) sur la bière faisait elle aussi polémique. Pour compenser une éventuelle baisse, le sénateur avait alors suggéré de taxer… l'huile de palme. 

Cette année, la même situation risque de se présenter à nouveau. Sans être "obsédé par l'huile de palme", confie André Reichardt, " je n'hésiterai pas à proposer une nouvelle taxation sur l'huile de palme si les droits d'accise sur la bière venaient à nouveau à être augmentés ou si d'autres taxes étaient inconsidérément augmentées". Et de tempêter : "il y a un moment où il faut arrêter de taxer toujours les mêmes produits". Les brasseurs, de leur côté, qui indiquaient début juin avoir vu leur recettes chuter de 15%, s'inquiéteraient d'une nouvelle hausse des droits d'accise sur la bière. Autrement dit, la "taxe Nutella" risque encore de faire saliver… 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2013 à 21:40 :
Un tuyau pour les écolos afin de créer une nouvelle taxe, manger 12 yaourt par jour est nuisible à la santé (effet chasse d'eau du calcium)....
A quand aussi une taxe sur les joints... pour financer les maladies, les accidents de la route et la délinquance pour s'en procurer?
a écrit le 03/09/2013 à 16:13 :
Faut prévoir aussi une taxe assurance pour les fumeurs vu le coût pour l'assurance maladie ? Les drogués de la cigarettes doivent financés eux-mêmes leur futur cancer.
a écrit le 03/09/2013 à 15:57 :
en tant que primates, ne soyons pas racistes envers nos cousins les orangs-outans.
laissons-leur de la place.
a écrit le 03/09/2013 à 14:52 :
c est de l huile pour les moteurs , que le corps humain n arrive pas a brulez voyez les conséquence sur la population américaine le président obama crie stop l américain est en surpoids et nous on dit , amen ! dans nos assiettes
Réponse de le 04/09/2013 à 16:22 :
Le surpoids est largement du à l'alimentation light. Car les graisses régulent l'appétit!
a écrit le 03/09/2013 à 13:31 :
honnêtement je m'en fous des forêts en Indonésie ou des populations locales, je ne veux pas de l'huile de palme dans ma nourriture et surtout de celles de mes enfants pour la simple et bonne raison que ce n'est pas bon pour la santé et surtout que l'huile n'a rien à faire dans des gâteaux ou une pâte à tartiner.
a écrit le 03/09/2013 à 13:27 :
Très bonne, huile de palme généralement considérée comestible, (GRAS) depuis des siècles mais "elle est susceptible d'entraîner des maladies cardio-vasculaires". Soupçon n'est pas preuve ni vérité, et ce soupçon rend les écologistes peu crédibles, pour cela et pour le reste. Raz le bol des peurs fondées sur des croyances autoproclamées. C'est le retour au moyen age des guerres de religion : je crois que l'huile de palme est mauvaise pour la santé et toi, amateur d'huile, je vais te taxer,...
a écrit le 03/09/2013 à 10:13 :
Les écologistes un parti minoritaire qui se permet de donner des ordres, il parle d'écologie, mais EUX , le sont-ils ? Je me souviens d'une usine, bien présente avant la construction
d'un lotissement, les écolos ont tellement emmerder cette usine qu'elle a fermé. Revenons
en arrière plus de voitures, il n'y aura plus de pollution. Idem pour celui qui se targue de
passer pour le chantre de l'Ecologie, qu'il se ballade en Hélico, conseille aux autres de
faire du vélo, mais omet de dire que certains de ses sponsors est (ou était) EDF et Areva ?
a écrit le 03/09/2013 à 9:31 :
Taxer toujours taxer c'est vraiment la solution à tous les problème. Si cela était le cas la France serait le paradis sur terre
a écrit le 03/09/2013 à 9:11 :
Nutella etant un produit allemand tres populaire en France "Made in Germany", peut- etre veut on le boycotter comme on l'a fait dernierement avec les Merdedes que l'on ne voulait plus immatriculer chez nous? C'est la question?
a écrit le 03/09/2013 à 8:36 :
vous reprendrez bien une tartine ...
a écrit le 03/09/2013 à 8:14 :
Chouette, encore une taxe! Je croyais qu'ils devaient marquer une pause...
a écrit le 03/09/2013 à 1:08 :
Ils représentent 2% de l'électorat, ils ont un groupe à l'Assemblée et ils ont le pouvoir d'enquiquiner les Français a ce point !!!???
a écrit le 02/09/2013 à 22:28 :
La France est l'un des greniers du monde et l'on consommé de l'huile palme produite dans des conditions sociales et environnementales deplorables. La raison en est simple cela profite a quelques uns au detriment de beaucoup et ces quelques uns font pression pour conserver leurs interest.
a écrit le 02/09/2013 à 21:36 :
"s'inquiéteraient d'une nouvelle hausse des droits d'accise sur la bière" et le vin, il est peu taxé, lui, tant qu'à rééquilibrer....
L'huile de palme qui est ajoutée au carburant en tant qu'agrocarburant, elle sera taxée pareillement ou uniquement pour l'usage alimentaire ?
On peut en acheter quelque part, de cette huile ? Autant en profiter à la maison, surtout si elle est moins chère que les autres, plus classiques. Il y en a dans un peu tout, ça doit être une matière intéressante ?
a écrit le 02/09/2013 à 21:05 :
La campagne de dénigrement de l'huile de palme bat son plein et ça n'est pas près de s'arrêter ! On peut être surpris tout de même de voir qu'il y ait une telle unanimité chez les sénateurs pour taxer un produit qui est devenu un bouc émissaire ! Dans l'histoire la question qui se pose est la suivante : les français vont-ils se laisser berner ?
Réponse de le 03/09/2013 à 21:34 :
vous avez raison , mais c'est aussi une question d'éducation des enfants , éviter de les tenter , vous éviterez bien des problèmes , déjà depuis les années 70 nous savons que bien des conservateurs et autres produits furent nocifs mais sans faire de recul c'était le progrès en marche et la consommation comme solution miracle en plus de nos jours on produit des éléments nutritifs a des lieues de leur endroit de production , la mondialisation et la concurrence fiscale , sociale et monétaire fait le Là mondial , le yaourt peut faire 8000 Km c'est pas grave du moment qu'il est moins cher que moins cher que le voisin , enfin si on savait ce que contient tous nos aliments nous serions sans doute ecoeurés a juste titre mais l'homme est ainsi fait qu'il prend son congénère pour un client et un gogo ?.. jusqu'à quand ? on a passé apres les romains jusqu'à jules ferry pour l'instruction pour tous , mais qu'instruit 'on finalement ?.. moins on en sait mieux on se porte ?..
a écrit le 02/09/2013 à 19:57 :
si c'est si mauvais pour la santé, alors pourquoi on n'applique pas la hausse du tabac ni l'ajustement des taxes sur le diesel qui font chaque année des dizaines de milliers de morts? Est ce pour réduire le déficit des régimes de retraite?
a écrit le 02/09/2013 à 19:57 :
tu devise la tette il faut verser l'huile de palme et l'essence,arme très FRANÇAISE ne cracher pas dans votre soupe..... plus bombardement soit disant interdit
a écrit le 02/09/2013 à 19:54 :
Consecrezr ses dépenses pour l'essentiel à la nourriture (TVA à 5.5%) et attendre de voir la suite
a écrit le 02/09/2013 à 19:47 :
Certains.....n'ont pas encore compris........cette fois les "verts"....... que quel que soit le sujet et l'éventuelle "bonne raison" évoqués....les taxes de pépère et sa clique........Y en A Plein le Dos. Avec cette clique au pouvoir l'imagination taxatrice est sans limite....sauf la patience des veaux français ?
a écrit le 02/09/2013 à 19:42 :
La pause fiscale était juste pour le week end....je n avais pas bien compris!
a écrit le 02/09/2013 à 19:31 :
depuis la taxe coca, je n'ai pas acheté un dcl de cette boisson, je me suis rabattu sur l'eau qui est quand meme ce qu'il y a de plus naturel

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :