Moscovici et les niches fiscales : "Il faut faire l’inventaire, c’est mieux qu’augmenter les impôts"

 |   |  432  mots
Le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce matin sur RMC.
Le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce matin sur RMC. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre de l'Economie a annoncé sur RMC que le déficit public français sera légèrement supérieur à la prévision cette année (3,7% du PIB), et a fait le point sur plusieurs mesures économiques en cours, dont la fiscalité touchant les ménages.

 Si François Hollande a promis une "pause fiscale", peu nombreux sont les Français qui y croient. 79% d'entre eux estiment ainsi que les impôts vont continuer d'augmenter. Alors, Pierre Moscovici veut faire la chasse aux niches fiscales plutôt que d'accentuer le niveau de taxation déjà en vigueur. "Les niches fiscales, c'est 70 milliards d'euros, ça fait longtemps qu'on dit qu'il faut faire l'inventaire, et c'est mieux qu'augmenter les impôts" a déclaré le ministre de l'Economie ce mardi matin sur RMC/BFM TV.

Le déficit public supérieur à 3,7% fin 2013

Le ministre a également saisi l'opportunité de cette interview pour annoncer que le déficit public sera légèrement supérieur aux prévisions à la fin de l'année. "Nous n'avons pas souhaité ajouté de la rigueur à la croissance.Le déficit sera donc supérieur à 3,7% fin 2013" a-t-il déclaré.Le ministre de l'Économie et des Finances a précisé qu'une croissance économique de 0,1% cette année était "un minimum". "La France à qui on promettait la récession est en train de rebondir" a-t-il assuré.

Il y aura l'an prochain plus de deux tiers d'économies dans l'effort budgétaire prévu pour réduire le déficit public et une hausse nettement moins forte des prélèvements obligatoires que les six milliards d'euros prévus jusqu'alors, a dit le ministre.

La Commission européenne a reporté de deux ans, à fin 2015, l'obligation pour la France de ramener son déficit public sous 3% du PIB, ce qui doit permette au gouvernement de relever son objectif de déficit fin 2014, jusqu'alors prévu à 2,9%. Pierre Moscovici a confirmé que la nouvelle trajectoire des finances publiques permettrait d'atteindre le nouvel objectif fixé par la Commission européenne.

La taxe à 75% plafonnée

D'autre part, alors que l'exécutif vient de décider de remettre la taxe à 75% sur le tapis, Pierre Moscovici confirme simplement : "les entreprises qui payent des rémunérations de plus d'un million d'euros seront affectées par cette taxe". Plus largement, sur la fiscalité des entreprises, il considère que "quand vous baissez le coût du travail vous créez de l'emploi", et affirme "Nous avons voulu mener une politique de compétitivité. Je suis en désaccord avec l'idée qu'on avantage les entreprises au détriment des ménages"..

Pierre Moscovici doit dévoiler mercredi la prévision de croissance pour 2014 et des premiers éléments du projet de loi de finances pour l'an prochain lors d'une conférence de presse. Le texte sera ensuite présenté en conseil des ministres le 25 septembre prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2013 à 22:06 :
C'est un problème de sémantique, s'attaquer aux niches fiscales, c'est augmenter les impôts.
Réponse de le 12/09/2013 à 16:58 :
L'on a vraiment des flèches. Il vous soutiendrait que ce n'est pas une augmentation d'impôts. La Question est ? Sont-ils hypocrites ou idiots ? Les deux..!
a écrit le 11/09/2013 à 17:34 :
Il est aisé de faire passer comme niche fiscale une réduction d'impôt sur les frais de scolarité au motif que seules les personnes qui paient des impôts en bénéficient (mais n'est ce pas le propre d'une réduction d'impôt, il faut toutes les supprimer dès lors).
Injuste M. Le Ministre mais au contraire juste car je ne perçois par ailleurs aucune aide, et ces réductions compensaient un peu les frais scolaires supportés. Prendre toujours aux mêmes pour redistribuer, augmenter l'ARS (affectée sans contrôle), n'est ce pas là, le plus grand scandale et la plus grande ineptie. Avec les heures suppl. fiscalisées, comme d'autres mon pouvoir d'achat à diminué, aujourd'hui il est encore rogné, faut-il M. Le Ministre ne plus rien faire du tout pour trouver grâce à vos yeux ? Assistés, roublards, fraudeurs, je pensais sincèrement avoir une autre vision mais mon entourage proche finalement est dans le vrai.
a écrit le 10/09/2013 à 22:36 :
C'est bien, bon soldat.
Je ne lui en veux pas trop à lui. Il doit pas être méchant.
a écrit le 10/09/2013 à 20:47 :
des C... sans sourciller.
a écrit le 10/09/2013 à 19:55 :
Et les niches pour les partis politiques, elles disparaissent aussi ???
Réponse de le 10/09/2013 à 20:37 :
Celle-là c'est garanti qu'elle reste.
a écrit le 10/09/2013 à 19:35 :
Chiche monsieur le ministre supprimer toutes les niches fiscales et vous pourrez baiser le barème de l impôt ! Va y Mosco courage
a écrit le 10/09/2013 à 19:18 :
INVENTAIRE c'est le mot à la mode
a écrit le 10/09/2013 à 18:10 :
Quand les médias exprimeront-ils le déficit en % du budget de l'Etat ?
Le ramener au PIB, c'est comme si je parlais de mon découvert de fin de mois par rapport à l'ensemble des revenus des habitants de mon immeuble.
a écrit le 10/09/2013 à 17:58 :
Chiche : qu'il fasse l'inventaire et mette en face de chacune : on conserve /on supprime. Les internautes pourront l'aider à compléter sa liste. Exemple de ce qu'il risque d'oublier : taxation forfaitaire des revenus des élus locaux qui leur permet d'échapper à la progressivité de l'impôt sur les revenus, déduction pour frais des journalistes, .. etc
a écrit le 10/09/2013 à 17:37 :
Il prend nos vessies pour des lanternes.Qui va gober ces paroles:c'est du vent.Un homme politique a dit à ce sujet:"les promesses ne tiennent qu'à ceux qui les écoutent!"En ce qui concerne les niches fiscales,en supprimant certaines d'autres apparaissent comme une génération spontanée telles loi Dufflot,les 75% qui ne concernent plus les footballeurs etc.Un ancien président de la République a été traité de Superrmenteur,ce ministre de superfluité.
a écrit le 10/09/2013 à 17:37 :
Pzuvres Francais réveur les loups quand ils sont en meute ne se mangent pas entre eux
a écrit le 10/09/2013 à 17:24 :
Quelle escroquerie! supprimer des niches c'est de facto augmenter les impots. Et attention aux effets pervers sur l'emploi. Et que dire de l'impact sur le taux des prélèvements obligatoires.En tout état de cause c'est plus facile que de faire les économies que l'on attend toujours.
a écrit le 10/09/2013 à 17:12 :
trop de fonctionnaires il fait diviser par 2 et leur retraite comme dans le privé ,
Réponse de le 10/09/2013 à 17:34 :
trop de rentiers il fait diviser par 2 et leur retraite aussi ,
Réponse de le 10/09/2013 à 17:56 :
Le rentier ,lui,ne vit pas que de l'argent public....
Réponse de le 10/09/2013 à 18:13 :
Les APL et les niches, sans parler des pensions financées par des cotisations, sont de l'argent public ...
Réponse de le 11/09/2013 à 9:33 :
Vous considérez donc les bénéficiaires d'APL comme des rentiers ? les niches quand à elles ne coutent rien,c'est juste du manque à gagner : cela fait une grosse différence et enfin,je ne considère pas encore un bénéficiaire d'une pension d'invalidité comme un rentier à part entière...
Réponse de le 12/09/2013 à 1:19 :
Nous vivons tous de "l'argent public", quand on roule sur la départementale, quand on éclaire les rues la nuit, quand les pompiers viennent éteindre les incendies, quand les comptables de l'Etat payent les entreprises, quand on emène les enfants à l'école, en faite, on profite tous de notre système.

Les impôts sont le prix à payer pour une société civilisé.
a écrit le 10/09/2013 à 17:11 :
Notre cher ministre des finances devrait déjà supprimer les niches fiscales des salaires des députés, sénateurs et journalistes qui bénéficient d'importants abbattements sur leurs revenus déclarés . A QUEL TITRE ?
a écrit le 10/09/2013 à 17:09 :
c un sport quasi national en france de défiscaliser....et ceux qui peuvent défiscaliser sont les citoyens qui ont de bons revenus et peuvent se permettre d'atteindre les niches fiscales : emploi de personnel à domicile, appartement en loi scellier, appartement dans les DOM...et qu'on ne vienne pas dire que grace à eux, le marché de l'emploi a repris et que les pauvres sont logés ! et que dire du reste...dons aux oeuvres, retraites des régimes spéciaux, des élus...abattement de 10% sur les impots des retraités ??? etc
a écrit le 10/09/2013 à 16:51 :
regarder dans la fonction publique tout corps confondus,vous allez être surpris,350MDS l' abus des achats a commencer par les balais qui ne servent pas, les utilisations diverses frauduleuses, les salaires démesures, et tout les derniers de la classes élus, bien entendus par le même genre c'est vrai puisque les cantonniers sont dans des bureaux les ouvriers sont INGÉNIEURS et j'en passe , a ce train , nous n'iront pas très loin....!!!!
a écrit le 10/09/2013 à 16:49 :
Ca fait combien de dizaines d'années qu'on en parle de ces niches ? France, pays de l'impuissance et de l'inaction ! Admirez la dialectique socialiste, on n'augmentera plus les impôts (1er mensonge) et on va supprimer les niches (cad augmenter les impôts d'une autre façon, 2eme mensonge).
a écrit le 10/09/2013 à 16:44 :
Il faudrait faire L'INVENTAIRE de tous les postes en doublon au sénat dans les ministères etc...et réformer les régions. C'est tout ça qui nous coutent cher !!!! ça serait intéressant d'avoir une étude chiffrée là-dessus !!!!
Réponse de le 11/09/2013 à 9:34 :
Et le millefeuille ? communes,communautés de communes, départements, régions, préfectures ? les doublons. L'on ne sait même plus qui fait quoi. Ce sont des milliards qui partent en fumée et l'on se demande pourquoi tout est en déficit dans ce pays..?? Bienvenue chez les Neuneu..!
a écrit le 10/09/2013 à 16:38 :
http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Politique.-Michel-Delebarre-en-tete-du-palmares-des-cumulards-_39382-2227427_actu.Htm
No comment
a écrit le 10/09/2013 à 16:29 :
la chasse est ouverte dès maintenant pour les particuliers, on réfléchit pour les politiques à partir de 2017 mais c'est pas encore fait, après on verra, après peut-être on appliquera, après cela ne se fera pas, après ça ils auront des compensations, après quoi ils auront toujours des niches fiscales pour eux
a écrit le 10/09/2013 à 16:13 :
A priori, il y a un peu plus de 450 niches pour 70 milliards ? sans omettre de compter les 35 Milliards pour allègement de charges sociales. Le total est donc de l'ordre de 100 milliards ? par an. On demande à MOSCO de passer à l'action sachant que l'inventaire est déjà fait.
a écrit le 10/09/2013 à 16:07 :
et si on supprimait la niche fiscale qui consiste a n'avoir que la moitie des gens qui vivent en France a payer l?impôt ?
et si on supprimait aussi les niches fiscales qui se cachent sous le couvert d'aides sociales de toutes natures ?
Réponse de le 10/09/2013 à 16:42 :
Et si on passait au peigne très fin les coûts de nos chères administrations qui font doublon tout en nous interrogeant que leurs réels intérêts pour le pays?...encore de jolies pistes pour faire des économies de fonctionnement qui aideraient par ailleurs à donner de la compétitivité aux entreprises. Ne parlons de nos chers politiques compte tenu des différents budgets qui sont fort mal gérés....
a écrit le 10/09/2013 à 15:34 :
Suppression totale des 16 MILLIARDS D'EUROS de subvention au secteur immobilier.

Comme cela, les rentiers ne crieront plus à l'assistanat, héhéhé ;-)
Réponse de le 10/09/2013 à 17:25 :
Ils iront certainement mettre leur argent ailleurs que dans l'immobilier, et tant pis pour les locataires qui ne trouveront plus de logement. L'immobilier n'est de toutes façons plus très rentable contrairement à ce que vous imaginez (rentabilité brute moyenne de 3 à 5% sur Paris, Marseille ou Lyon). Ce n'est pas pour rien que les investisseurs institutionnels très présents dans les années 80 ont maintenant déserté ll'immobilier.


a écrit le 10/09/2013 à 14:18 :
M BOURDIN BONJOUR .POUVEZ VOUS SVP DEMANDER A TOUT C EST POLITIQUE POURQUOI ILS SONT SI NOMBREUX A L ASSEMBLEE .+ SENA . ET POURQUOI EUX AVEC 5 ANS EN PLACE IL TOUCHE A VIE 1500 EUROS . UN RETRAITE QUI A COMMENCE A TRAVAILLE A 15 ANS 1965 . ARMEE 3 ANS ENGAGE .AU RETOUR PETIT TRAVAUX ET EN 1975 RENTRE A AIR FRANCE ET FIN DE CARRIERE EN JANVIER 2011. CARIERE COMPLETE 44ANS SALAIRE RETRAITE 1850 EUROS .MERCI .
a écrit le 10/09/2013 à 14:17 :
les niches fiscales qui concerne les petits pas les gros riches. ras le bol des socialos je ne veut plus entendre parler d eux comme la droite
a écrit le 10/09/2013 à 14:09 :
Le fils de la Ministre a décidé de supprimer toutes niches fiscales en allant récupérer l'argent au domicile du citoyen. C'est triste la gauche et ce Ministre
a écrit le 10/09/2013 à 13:54 :
Mosco oubli qu'augmenter les impots c'est la raison d'etre des socialos.
Réponse de le 10/09/2013 à 14:24 :
Vous votez pour des partis qui ont décidé de saigner les français moyens pour enrichir une minorité via le scandale de la dette perpétuelle : faut assumer, hein !
Réponse de le 12/09/2013 à 1:25 :
Ah les gens de l'UMP et la mémoire courte, nan c'est vrai, c'est juste sous le gouvernement Fillion que les hausses d'impôts on été le plus élevé. Hey, normal après avoir baisser les impôts sans jamais baisser les dépenses, il arrive ce qu'il arriva, l'augmentation des impôts.

Enfin faut pas oublier que maintenant l'imposition est au même niveau que l'année 2000. Augmenter les impôts la seul raison d'être UMPiste =)
a écrit le 10/09/2013 à 13:34 :
Le "ministre"....se voit décerné le F.....de G.......d'or du jour : diminuer les "niches" ce n'est pas augmenter les impôts....!!! Qu'il ose toucher à la niche des journalistes qui est injustifiée pour 3/4 des porteurs de la fameuse carte; qu'il ose toucher aux niches fiscales et sociales dont bénéficient les élus locaux, nationaux et autres "ministres"; qu'il ose toucher aux niches sociales dont bénéficient sa clientèle fonctionnaire...etc.....ce ne sont que des exemples.....pour rire.....car dans ces niches il y a des chiens méchants qui peuvent mordre. Alors "il" ne va "pas augmenter" des impôts des cadres; parents; retraités....etc...mais diminuer les niches dont ils "bénéficient": Le......F.....de G.......est décidemment un mode de gouvernement de pépère et sa clique (avec le mensonge bien sûr mais c'est souvent la même chose).
Réponse de le 10/09/2013 à 15:50 :
+10000
Réponse de le 10/09/2013 à 16:43 :
Ils ne vont pas scier la branche sur laquelle ils sont perchés. Ils y a longtemps qu'ils connaissent tout ce qu'il faut changer, mais comme ils n'ont pas les couilles pour le faire, ils ne feront rien. Ah si, ils vont continuer à B....R les citoyens qui ne diront rien. Ils savent que les français ne veulent ni de l'extrême-gauche ni de l'extrême droite, alors l'UMPS en profite. Mais tout a une FIN. Messieurs les politiques, allez vous enfin commencer à faire ce pour qoui vous avez été élus?
a écrit le 10/09/2013 à 13:32 :
Rappelons que les niches fiscales ont toutes été créées par des gouvernements successifs dont ceux de gauche. Il s'agissait toujours de faire de l'interventionnisme pour soit orienter les investissements comme l'immobilier locatif, soit favoriser des régions comme les dom-tom, soit faire plaisir aux syndicats comme la déduction fiscale des cotisations syndicales, soit financer à perte des panneaux solaires, etc... Le gouvernement se plaint des niches, mais il en crée de nouvelles avec par exemple la future loi Duflot et les contrats "d'avenir" (?) sans charges. Il faut certainement réduire une bonne fois les niches qui ne sont que du bricolage clientéliste, mais surtout arrêter d'en créer de nouvelles.
Réponse de le 10/09/2013 à 14:37 :
@Onze : Tout à fait d'accord avec vous. Il faut y aller franchement et une bonne fois pour toute. La situation de la dette publique française est intolérable. Supprimer les niches fiscales (touts), ne pas en créer de nouvelles, et simplifier tout ce mic mac.
Réponse de le 10/09/2013 à 15:31 :
@mecatromachin : on supprime toutes les niches fiscales ?.voila une idée qu elle est bonne , une bonne idée socialo donc suppression d une demi part enfant dans l IR , suppression de l exonération pv sur résidence principale etc etc ..
a écrit le 10/09/2013 à 13:11 :
Vive les indemnités non-imposables ! Certains s'en gavent sans vergogne. Devinez qui ?
Réponse de le 10/09/2013 à 16:17 :
Nos chers élus sans ciller:....1 député 5000 euros de frais sans le moindre justificatif + 9 500 euros pour frais de collaborateurs sans la moindre transparence si bien que certains embauchent femme, fils, neveu et autres sans rire.
a écrit le 10/09/2013 à 13:09 :
Et faire des réformes structurelles, réduire considérablement les niches et avantages des élus, réduire le millefeuille territorial, aligner les régimes spéciaux/fonctionnaires sur le même régime que le privé, etc ... ce n'est pas dans ses plans ? Pourtant, on ferait de belles économies avec en plus, une efficacité indéniable ! Mais, c'est tellement plus facile de contourner les difficultés. De ce fait, jusqu'à présent, aucun gouvernement n'en a eu le courage. Dommage !!!!
Réponse de le 10/09/2013 à 14:10 :
C est lamentable nos politiciens se foutent du pays ils n ont aucun sens de la nation ils continuent la démagogie populiste de la dépense sans compter . Un jour on va être comme les surendettée le banquier va dire stop et la on prendra des mesures. j espère que lepen sera pas a au pouvoir mais si c était le cas on l aura pas volé
a écrit le 10/09/2013 à 13:07 :
Mon prochain vote sera pour celui ou celle qui s'engagera par écrit A INSCRIRE IMMEDIATEMENT DANS LA CONSTITUTION, LES MESURES SUIVANTES :
- La liberté totale d'entreprendre
- L'interdiction de tout déficit des finances publiques et des caisses sociales, retraites.. etc...
- La suppression de toutes les contraintes administratives paralysantes par la refonte totale et la simplification de tous les "codes" actuels, de manière à les réduire de 80% ( liberté totale de recruter et de licencier, autorisation de travailler le dimanche)
- La réduction massive des dépenses publiques à hauteur de 300 milliards par an ; elles sont actuellement de plus de 57 % du PIB en théorie, elle sont, en réalité, bien au delà.
- Baisse de 70 % du nombre de fonctionnaires; près de 7 millions à ce jour contre 500 000 sous de Gaulle. La fonction publique désormais réservée uniquement aux fonctions régaliennes de l?état
- L'interdiction pour tout gouvernement de prélever plus de 30 % de la richesse créée par le secteur privé (impôts directs et indirects, taxes sur les carburants, etc...) avec contrôle par des gestionnaires du privé indépendants. En cas de non respect, le Président de la République et le gouvernement sont destitués sans appel et de plein droit
- Bouclier fiscal plafonné à 30 % concernant uniquement les personnes à faibles revenus
- Suppression de toutes les subventions aux entreprises, aux associations, aux agences étatiques
- Mise en place d?un régime unique de retraite pour tous. Suppression de tous les régimes spéciaux. Alignement du public sur celui du privé
- L'impérieuse nécessité de maîtriser nos décisions nationales, dans un ensemble mondial, et la possibilité de refuser à tout moment le dicktat de Bruxelles sur le plan administratif, judiciaire et monétaire, ou de tout autre état
- La refonte totale de la justice (développement de la médiation INDÉPENDANTE et NON SALARIÉE et de l'arbitrage INDÉPENDANT pour tout ce qui à trait aux litiges économiques et financiers)
- Rétablissement de la peine de mort pour toute personne ayant tué volontairement et pour toute personne se livrant à la fabrication et/ou à la distribution de drogue.
- Rétablissement d'une peine minimale incompressible de prison, sans remise de peine possible, pour toute forme d'agression ou d'atteinte aux personnes et aux biens
- Suppression immédiate de la nationalité Française à vie pour tout étranger condamné y compris pour les mineurs délinquants et leurs parents
- Suppression de toute forme d'allocation aux étrangers ne pouvant justifier d'une activité avec versement de cotisations en France et expulsion de plein droit du territoire
- Suppression du regroupement familial pour les étrangers
Réponse de le 10/09/2013 à 13:59 :
Présentez-vous, je voterai pour vous ! Mais c'est vous qui tenterez d'appliquer ne serait-ce qu'une de ces mesures car c'est vous, pas moi, qui risquerez d'être destitué (ou assassiné) sans avoir eu le temps de dire ouf !
Sur le fond, vous avez des idées qui se tiennent, mais bien malheureusement impraticables dans ce pays !
Réponse de le 10/09/2013 à 14:18 :
Si vous êtes candidat en 2017 soyez assuré de ma voix !!
Félicitation pour avoir pris le temps d'écrire ce que bon nombre de compatriotes pensent ...
Merci sincérement
Réponse de le 10/09/2013 à 14:22 :
Vous êtes un vrai libéral :) Je vote pareil, sans AUCUNE hésitation.

Prenons des VRAIS mesures pour redresser ce pays, elles sont listés ici!
Réponse de le 10/09/2013 à 14:27 :
Quand on sait que les gouffres financiers proviennent de l'état providence à crédit (de la dette gagée sur les générations suivantes) et que les caisses de retraites Ponzi et de sécurité sociale sont des puits sans fonds , vos demi mesures poujadistes ne serviraient pas à grand chose ...
Réponse de le 10/09/2013 à 14:56 :
Mes "demi mesures" serviraient pourtant à rembourser la dette..... Je peux vous le démontrez si vous le souhaitez..??
Réponse de le 10/09/2013 à 15:03 :
Pour ça il faut sortir de l'UE. Article 50.
Réponse de le 10/09/2013 à 15:05 :
Si vous avez à recueillir 500 signatures avec tous les conflits d?intérêts qui existent chez les maires j'en reviendrai pas.
Réponse de le 10/09/2013 à 15:39 :
Rien que le peine de mort discrédite totalement vos propos.

Vos "7 millions de fonctionnaires" sont un total fantasme (et pensez à nous rappeler la population sous De Gaulle ainsi que les services proposés).

Vous êtes un idéologue, un dogmatique, pas un rassembleur en puissance, ne vous déplaise.

La prison ne résout pas tout, il faut s'appuyer sur les statistiques de récidive par catégorie de délit pour tirer les enseignements et élaborer les méthodes de coercition futures, pas juste enfermer tous ceux qui crachent par terre.

Plaisantin.
Réponse de le 10/09/2013 à 16:39 :
Voici les véritables réformes à effectuer :
SANTE :
- Tous les médecins devraient être affiliés à l?état et payés par l?État plutôt que remboursés par la sécu.
- Rendre la santé 100% gratuite en intégrant à la fiscalité française une contribution médicale universelle.
- Les arrêt maladie de complaisance devraient être punis car il coutent chers + alourdir les peines de fraude à la sécu.
- Rendre la carte vitale biométrique avec l'obligation de lecture de l'empreinte digitale lorsque l'on donne la carte au médecin.

Fonction publique :
- Gel des embauches et des concours pendant 3 ans.
- Non remplacement des départs à la retraite pour geler la croissance du budget de l?État.
- Réforme des augmentations au point d'indice car cela coute trop cher à la Nation
- Vaste plan de retour au privé de tous les fonctionnaires de moins de 40 ans afin de dégraisser. (formation + prime au retour au privé comme en Allemagne)
- interdiction du droit de grève dans la fonction publique (Comme en Allemagne)
- Alignement des pensions de réversion de la fonction publique sur celle du privé
- Suppression des régime spéciaux de sécu et de retraite au profit de deux uniques régimes un privé et un publique.
- Audit des collectivités locales mais également des ministères afin d'automatiser ce qui peut l'être et de recourir massivement à l'informatique afin de se débarrasser des procédures papier lourde qui nécessitent des humains et coutent plus d'argent qu'elles n'en rapportent.

Gestion des population :
- Déplacer une partie des effectifs policiers de paris dans les banlieues
- Mettre en place un vaste plan de reconquête commerciale des cités et destructions des barres d'immeuble HLM des années 60-70.
- Mise en place d'une service civil obligatoire de 12 mois pour tous.
- Mise en place d'une service militaire obligatoire pour tous les mineurs délinquants avec internat en école militaire suivi d'un service pour la nation de 24 mois à partir de 18 ans.
- Mise en place d'une banque d?investissement pour les artisans + obligation de formation de 4 semaines aux fondamentaux de la gestion d'entreprise (droit/gestion/management/logistique) pour tous les créateurs d'entreprise ne justifiant pas d'une formation équivalente.
- Mise en place comme aux USA de patrouilles policières régulières dans tous les quartiers sensibles.
- Mise en place d'éclairages publics etcommerces permettant une véritable vie de quartier dans les banlieues défavorisées. Penser également aux espaces verts et loisirs.
- Supprimer les paiements en liquide dans les commerce de banlieue non sécurisés pour limiter l'atteinte aux biens.
- Mettre de nouveaux en place des commissariat dans chaque villes et village de France.

l?Éducation Nationale :
- Remettre en place un examen de passage au collège pour être certain du niveau des élèves passant au collège.
- instituer l'interdiction des téléphones et autre mp3 dans l'enceinte de l'école. Remettre en place un uniforme pour gommer les inégalités sociales.
- Mise en place au primaire de cours de savoir vivre et de politesse.
- Évacuation des irrécupérable vers des établissement spécialisé en Internat afin de les sortir de leur environnement normal pour qu'ils évoluent positivement.
- Interdiction du droit de grève, des affichages politiques et obligation de 35h de présence a l'école ou au collège de TOUS les professeurs. Finit les 15-20h de cours par semaine.

Militaires :
- Suppression pendant 3 ans des opérations extérieures autre que celles en cours.
- Recentrage sur la politique de sécurité européenne et méditerranéenne.
- Création d'une armée européenne sous commandement européen avec un ministre européen délégué au commandement de cette armée afin de mutualiser les efforts et d'éviter les dispersions et égos nationaux.
- Meilleurs répartition des gendarmerie sur le territoire national.
- Formation des armées libanaises et Malienne afin de quitter ces deux théâtres d'opération pour économiser de l'argent.


Investissement :
- Investir dans la géothermie, le piézo-électrique, le solaire, l'éolien et le marée-moteur. Rénovation des turbines des barrages français afin d'augmenter leur efficacité.
- Mettre en place un vaste plan d'économie d'énergie national. Un vrai pas des mesurette. Donc un plan décennal avec des étapes triennales.
- investir dans les usines françaises et mettre ne place une campagne de financement R&D de l'industrie française.
- Créer un centre d'information de la formation et de l'emploi industriel en France.
- Mettre ne place des statistiques trimestrielle sur les emploi en pénurie région par région afin que la réalité de l'emploi se corrèle avec les formations des jeunes.
- Relancer un vaste plan de formation des ingénieurs en France.

Institutions :
- interdiction des cumuls de mandat.
- Suppression des régimes spéciaux.
- Suppression de la rente à vie des présidents
- Suppression de l'octroi de gendarme à vie pour la protection des anciens présidents.
- Interdiction d'éligibilité à vie après toute condamnation
- Suppression des logements de fonctions pour tous les haut fonctionnaires
- Interdiction à tous les haut fonctionnaires d'habiter en HLM pour éviter les dérives
- Localiser les salaires de la fonction publique afin d'éviter les fonctionnaires pauvres d'Ile de France. Le salaire devra être corrélé avec le niveau de vie moyen de la région ou du département.
- Rabottage de 20% de la rémunération de tous les haut fonctionnaires afin de donner l'exemple ministères, sénateurs, députés, diplomates etc ...)

Fiscalité :
- Passage à 22% de la TVA
- Gel de la fiscalité des entreprise pour assurer une stabilité fiscale et que les règles ne changent pas tous les 2-3 ans comme actuellement ce qui empêchent les entrepreneurs de se projeter dans le temps.
- Imposition des multinationales au même tarif que les PME donc 30% environ.
- Suppression des niches fiscales permettant aux particulier et entreprise de ne payer que peu voir pas d?impôts.

Et j'en passe des meilleurs.
Réponse de le 10/09/2013 à 17:00 :
ça censure pas mal sur la Tribune. Je suis assez déçu. Je démontais le commentaire initial de manière argumentée et bien entendu on enlève mon commentaire. C'est dommage car ce sont des propositions démagogique et anti-démocratique selon moi. Mais bon ça fait les affaires des journalistes comme disait l'autre au nez rouge.
Réponse de le 10/09/2013 à 17:21 :
Cher concitoyen ,dans vos désirs irréalisables vous omettez de parler des fraudeurs fiscaux qui nous coûtent la bagatelle de 60 milliards d'euros par an . A ces voleurs ,quelle sentence avez vous prévu ?.
Réponse de le 10/09/2013 à 17:37 :
Pas la peine de le démonter : les propositions du café du commerce se démontent toutes seules ! Le franchouillard est consubstantiellement un cuistre qui se mêle de tout et qui ne comprend rien à rien !
Réponse de le 10/09/2013 à 17:58 :
Je ne comprends pas prendre l'argent aux fonctionnaires des basses classes, doublons dans certaines administrations et les autres qui croulent sous leur travail, il faudrait revoir un peu tout ça. Quand aux retraites je pense qu'il faudrait revoir un peu le train de vie de certains artisans qui déclarent parfois pas grand chose, l'administration fiscale devrait ouvrir les yeux un peu plus n'est-ce pas.
Réponse de le 10/09/2013 à 18:29 :
Je vodraisl simplement remercier vivement ceux qui ont soutenu mes propositions. Pour les autres, j'ai vu ce que je voulais vérifier. La France ne pourra se redresser. Continuons dans cette voie jusqu'à la faillite finale..!
a écrit le 10/09/2013 à 13:07 :
Bonjour,
Faire l'inventaire des nichez fiscales tout particulièrement pour les entreprises du CAC 40 et les multinationales qui en profitent pour défiscaliser massivement me semble une excellente idée. Idem pour l'immobilier de rente et la classe moyenne aisée (>100000?/an) qui en bénéficient de nombreux placements défiscalisés ou moyens de payer moins d?impôts.
Mais quid du fait que la France possède plus de 5.5Millions de fonctionnaires, que pour faire baisser la dette il faudrait ne remplacer aucun fonctionnaire et encore au vu de l'inertie due à la durée de vie il faudrait attendre en moyenne 30 ans après le départ à la retraite pour voir baisser les charges (Espérance de vie + pension de réversion à 100% pour le conjoint). Le vrai chantier il est là car la masse salariale représente 56% du budget de l'état donc bloque toute marge de man?uvre. Pire encore le remplacement d'un fonctionnaire sur deux ne fait pas baisser la dépense, mais la fait augmenter mins vite la nuance est lourde de sens pour l'endettement national sachant que tous les postes créés et renouvelés le sont à crédit et que les retraités de la fonction publique le sont à taux plein. Malheureusement le simple homme de la rue ne comprends pas tout cela ... .
L?atterrissage sera brutal pour l'emploi publique dans les dix ans à venir car non anticipé. Regardez mon regard qui se tourne vers la Grèce ... .
a écrit le 10/09/2013 à 13:04 :
Il est nécessaire que les citoyens aident Mr Moscovici dans son inventaire des niches fiscales : particulièrement celle des journalistes qui en général se gardent bien d'en parler!
a écrit le 10/09/2013 à 13:01 :
Pas besoin de beaucoup de temps pour comprendre que:
- les prélèvements obligatoires vont continuer d'augmenter,
- la dépense publique va continuer d'augmenter,
- la croissance sera faible,
- les déficits en hausse,
- le nombre de chômeurs croîtra encore, faute de création d'emploi en nombre suffisant malgré les emplois financés par l'impôt et malgré la sortie d'un nombre croissant de papy-boomers.
Réponse de le 10/09/2013 à 13:23 :
Et que font les français face au marxismelélinisme ? Ils aiment...??? Ils en redemandent sans bouger ???
a écrit le 10/09/2013 à 12:59 :
énarque considéré cela comme une insulte signé entrepreneur
a écrit le 10/09/2013 à 12:55 :
Pour aider le ministre à trouver des "niches fiscales" à supprimer : je propose l' alignement des retraites des régimes spéciaux et des fonctionnaires sur celui du privé, la suppression des aides sociales à tous ceux qui ne cotisent pas, la suppression des emplois bidons dans les régions, les mairies et les services para-publics, un référendum national pour rendre l' indépendance à tous les territoires d' outre-mer......il est facile de trouver des économies lorsqu' on veut réduire la dette du pays !!! Pas besoin de sortir de l' E.N.A. !!!!!
Réponse de le 10/09/2013 à 13:08 :
Et suppression de la rente de 750 euros accordée aux nouveaux arrivants de 65 ans qui n'ont jamais cotisé de leur vie en France.
a écrit le 10/09/2013 à 12:53 :
cadre indigne service des finances : des pistes que le ministere nous impose:determiner les avoirs des salarie et retraite (mobilier et immobilier), pour pouvoir la taxation , les maires sont charges de faire un audit sur la situation des salaries, retraites concernant le mode de vie ex:jardin potager, elevage divers (poules, lapins etc)
le but creer indexation negative des retraites(26, 56%), idem sur capitaux financiers, indexation positive impots locaux et impots fonciers(12%)region pilote npdc, application 2014
a écrit le 10/09/2013 à 12:48 :
Les niches fiscales ne sont pas celles à qui le commun des mortels pense : il s'agit toujours de celles concernant les retraités , les malades , les vieux , les handicapés , les anormaux qui représentent des grosses dépenses ( de l'Etat ? ) ; la niche fiscale que je représentais à mon insu , a été débusquée par le sénateur-député et maire de l'oise , et qui cumule d'innombrables fonctions : vieux retraité , habitant en hlm , mes impots viennent de doubler : merci gauche et droite réunis ! la réponse à cette question est que , parait-il , dès l'instant ou on paie un impot , le plus petit soit-il , on fait partie des nantis !
Réponse de le 10/09/2013 à 15:01 :
( suite ) : quand pour ainsi dire arrivé en fin de vie , on vous annonce via le fisc , que vous serez redevable à dater de maintenant d'un prélevement supplémentaire de 65 euros par mois , suite à la suppression d'une loi existant depuis la 2ème guerre mondiale , et devenue intolérable , dixit l'auteur de l'amendement , la couleuvre est difficile à avaler !
a écrit le 10/09/2013 à 12:42 :
un DG ou un DAF qui deux années de suite plante son budget se fait remercier
lui est content de lui et explique qu'il a fait le choix de la croissance ( à 0% !) et ne remet rien en cause
incapable , bouffon
a écrit le 10/09/2013 à 12:37 :
la croissance de quoi ? de nos impôts
escroc , incapable , planqué
Réponse de le 10/09/2013 à 13:20 :
Ou l'incommensurable connerie de nos dirigeants..!
a écrit le 10/09/2013 à 12:36 :
enfin une bonne piste pour éviter d augmenter les impôts SALAIRE.. ET... REVENU .. ..aventages...(ce..titre transport .. gratuit sncf ..ratp..air France ..tarif EDF GDF ...ce ..mutuelle .. s ajoute aux revenu ..il faut y ajouter l immense perte de TV A
a écrit le 10/09/2013 à 12:36 :
c'est quoi la différence
et les économies de notre état dépensier cela il n'y a pas pensé ?,
mou du genoux
a écrit le 10/09/2013 à 12:30 :
Ce n'est pas mieux que d'augmenter les impôts puisque cela consiste précisément à augmenter les impôts !
a écrit le 10/09/2013 à 12:27 :
Les niches fiscales permettent à l'administration d'installer sur l'économie une véritable tutelle. C'est en effet par l'intermédiaire de ces nombreuses niches que les pouvoirs publics peuvent venir modifier les anticipations des acteurs du marché. C'est une réponse comme une autre aux dérives du marché. Toutefois, je ne peux m'empêcher que cette dérive sert, étrangement et très largement, les intérêts de l'administration et du pouvoir politique au détriment des entreprises, des ménages et finalement, des citoyens.
www.librepolitique.com
a écrit le 10/09/2013 à 12:22 :
et pendant ce temps, le même Moscovici réflechi à une niche fiscale pour les footballeurs... personne dont on sait bien qu'il redresseront la france à coup sur !
a écrit le 10/09/2013 à 12:19 :
Comme d'habitude on tape sur les niches fiscales, et comme d'habitude on va finir par dire que ces niches fiscales sont nécessaires pour protéger tel ou tel privilège.
Le ministre enchaine les mensonges:
1 - L'inventaire de ces niches est déjà fait.
2 - Supprimer une niche ça revient à augmenter les impôts (des bénéficiaires de cette niche).
3 - Si, ils ont ajouté de la rigueur, après avoir mis en place un énorme choc de défiance à l'été 2012.
4 - Non, la croissance ne rebondit pas: +0.1% c'est nul, pitoyable, on ne peut pas s'en satisfaire!
5 - Aucune politique de compétitivté n'est menée dans ce pays, et surtout pas depuis mai 2012!
a écrit le 10/09/2013 à 12:11 :
"Nous n'avons pas souhaité ajouté de la rigueur à la croissance.Le déficit sera donc supérieur à 3,7% fin 2013"... Quelle croissance ? Quant à la rigueur, elle est là et bien là ! Propos incohérents du ministre, si ce sont bien ses propos...
"La Commission européenne a reporté de deux ans, à fin 2015, l'obligation pour la France de ramener son déficit public sous 3% du PIB, ce qui doit permette au gouvernement de relever son objectif de déficit fin 2014, jusqu'alors prévu à 2,9%." Ahhhh ! Ben voilàààà ! Ca c'est de la politique qu'elle est bonne ! "Permettre (avec un 'r') ... de relever son objectif de déficit " ! Si si, vous avez bien lu, un OBJECTIF DE DEFICIT. Chapeau bas.
a écrit le 10/09/2013 à 11:59 :
Une niche fiscale peut avoir divers objectis, 2 majoritairement:
1er cas on décide d une imposition de 46% suite a diverse raison on accorde une deduction de 10% a l impot preleve, prenons une base 100*0.46=46 euros *0.90= 41.40, on a donc un prelevement finale de 41.40 euros...; Probleme de ce genre d operation: on double les couts de collecte, puisqu il faut calculer l impot et sa deduction>>>> Mieux vaudrait donc reduire le tx d imposition pour obtenir la somme finalement preleve et supprimer la niche, on gagne en efficacite et en cout....
2eme cas la deduction sert a encourager/corriger le marche>>> Comme pour le secteur immobilier, probleme il peut y avoir derive et ces deductions/subventions plutot que de corriger contribuent a pervertir un peu plus le marcher..... donc a supprimer trop couteux pour tous les acteurs...
Réponse de le 10/09/2013 à 12:23 :
entierement raison ...aucun changement possible pouvoir est dans leurs mains tout vas bien pour eux et pour LONGTEMPS
a écrit le 10/09/2013 à 11:56 :
Hollande comme Sarkozy tient sa promesse d'une France de fonctionnaires à faibles productivités surpayés avec des administrations sans utilités ou en doublons et pour la majorité des français du privé travaillés plus pour gagner moins laminés par les impôts, taxes par refus de faire les réformes structurelles dans la fonction publique, territoriales, CHU, entreprises publiques, mille feuilles administratifs, etc enfin de réduire la dépense publique. Ainsi vogue la France vers la ruine et son Déclin. Hollande l'a dit : La France va s'appauvrir pour préserver une caste de nababs de monarques parlementaires et ses vassaux de 5,2 million de fonctionnaires aux avantage et privilèges dignes d'une république bananière !!!
a écrit le 10/09/2013 à 11:51 :
Tout l'immobilier est infesté de niches fiscales ... l'inventaire est déjà tout fait, tout l'immobilier spéculatif doit être DéNiCHé immédiatement ... en particulier tout l'immobilier vacant doit être taxé lourdement ce qui aura pour effet de faire exploser cette bulle maousse de l'immobilier spéculatif ... l'immobilier spéculatif ce sont les bureaux vacants, les logements vacants, les locaux logistiques qui ne servent qu'à importer de la merde ... et aussi ne pas oublier les résidences secondaires lits froids et volets fermés plus de 11 mois par an qui engendrent des dépenses ruineuses aux collectivités locales surendettées ...
Réponse de le 10/09/2013 à 12:45 :
Les rdsidences secondanires vous les mettez sur un camion pour le deplacer a paris et resoudre le probleme de logement a paris ou vous deplacer les emplois au fin fond de la creuse?
Réponse de le 10/09/2013 à 13:25 :
Les résidences secondaires engendreraient des dépenses ruineuses aux collectivités locales surendettées ??? Parceque vous pensez que l'on n'y paye pas d'impots, exactement comme ailleurs, pour couvrir les dépenses de la commune ? Je dirai même qu'en étant absent 11 mois sur 12 et en consommant donc moins de services (ordures ménagères, nettoyage, assainissement, crèches, accueil en mairie, etc, etc...), on subventionne les résidents à l'année !
Réponse de le 10/09/2013 à 14:07 :
Les résidences secondaires obligent les municipalité à faire des dépenses RUINEUSES et iNUTiLES 11 mois sur 12 et souvent même 12mois sur 12 pour les résidences toujours fermées parce que purement spéculatives ... des dépenses ruineuses OUI OUI car construire des routes, des réseaux d'eau et d'assainissement pour 10 fois à 100 fois plus de résidences principales c'est de la dépense STUPiDE et les propriétaires des résidences secondaires n'ont qu'à se les payer eux même et comme ils ne le font pas, il n'y a qu'à leur réserver de très lourdes taxes et impôts ...bien MéRiTéS.
a écrit le 10/09/2013 à 11:50 :
de toute façon ne vous attendez pas a une révolution les niches fiscales c'est pour les autres les modifications de la retraite c'est pour les autres. Vous croyez vu que pratiquement ceux qui sont deputés sont dans la fonction publique qu'ils vont se tirer une balle dans le pied?
a écrit le 10/09/2013 à 11:36 :
j'ai trouve une niche fiscale a etudier : les pensions alimentaires de son ex femme sont augmentées a peu pres de 6000 euros pour la déclaration d'impots Pourquoi ?
Réponse de le 10/09/2013 à 11:56 :
Moi j'ai trouvé 2 paradis fiscaux => le sénat et l'assenblée ( on touche des salaires sans être imposé dessus) formidable la France.......
a écrit le 10/09/2013 à 11:34 :
Si on en est à considérer les niches fiscales comme des privilèges alors il faut s'attaquer aux multiples privilèges de la fonction publique et en priorité.... On peut toujours rêver

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :