Bandeau Présidentielle

Contrat de génération, le succès est loin d'être au rendez-vous

 |   |  372  mots
A l'heure actuelle, seuls 10.624 contrats de génération ont été signés dans des entreprises de moins de 300 salariés, selon le ministère du Travail.
A l'heure actuelle, seuls 10.624 contrats de génération ont été signés dans des entreprises de moins de 300 salariés, selon le ministère du Travail. (Crédits : Backbuilder)
Le gouvernement Ayrault visait la signature de 100.000 contrats de génération par an. Un objectif qui risque d'être compliqué à atteindre en 2013. Seuls 10.624 contrats de génération ont été signés pour le moment.

L'objectif de 100.000 signatures en année pleine risque d'être compliqué à atteindre en 2013. A l'heure actuelle, seuls 10.624 contrats de génération ont été passés dans des entreprises de moins de 300 salariés, selon le ministère du Travail, qui a reconnu auprès de l'AFP que le dispositif souffrait d'un "problème de notoriété".

Une aide pour les entreprises de moins de 300 salariés

Très critiqué dès son lancement, ce dispositif, entré en vigueur il y a six mois, prévoit une aide financière de 4.000 euros par an (pendant trois ans) pour les entreprises de moins de 300 salariés qui embauchent un jeune de moins de 26 ans en CDI. Mais seulement à condition que soit conservé, en parallèle, un salarié de plus de 57 ans. De leur côté, les entreprises de 300 salariés et plus n'ont pas droit à cette aide.

Des pénalités financières

Quant aux entreprises qui ne jouent pas le jeu, elles seront soumises à des pénalités financières dans le cas où elles ne mettent pas en place de nouvelles mesures pour l'emploi des séniors et l'intégration des jeunes, sous la forme d'accords collectifs ou, à défaut, d'un plan unilatéral de la direction. Ces sanctions peuvent aller jusqu'à 10% des allègements généraux de cotisations sur les bas salaires ou jusqu'à 1% de la masse salariale.

>> Le contrat de génération, la carotte et le bâton

Un objectif initial de 500.000 embauches en cinq ans

Au début, le gouvernement Ayrault espérait 500.000 embauches de jeunes en CDI en cinq ans et autant de séniors maintenus dans l'emploi. Il s'agissait d'une des mesures phares de François Hollande pendant sa campagne.

Un délai supplémentaire accordé

Le 12 septembre dernier, Michel Sapin a accordé à ces grandes entreprises un délai supplémentaire au-delà de la date butoir du 30 septembre, pour leur laisser le temps de terminer les négociations engagées. Pas sûr cependant que cela soit suffisant pour atteindre l'objectif initial de 100.000 contrats signés cette année.

>>> Pour aller plus loin : Contrats de génération : Sapin accorde un délai aux entreprises pour peaufiner leur projet

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2013 à 8:47 :
2 explication d'un DRH de PME sur l'échec actuel du contrat de génération :
1 - quand les politiques comprendront qu'une entreprise n'embauche pas parce qu'il y a des aides, mais parce qu'elle a du travail, on aura progressé;
2 - demander à des PME de moins de 3 ans de bâtir des plans d'actions (avec engagements chiffrés) sur 3 ans pour l'emploi des jeunes et des seniors alors que la plupart ont une visibilité sur leur activité à 3 ou 6 mois au mieux (sous-traitance), c'est pousser ces PME à attendre les accords de branche. L'accord de branche métallurgie sur le contrat de génération a été signé le 12 juillet 2013. A ce jour, il n'est toujours pas étendu (c'est à dire validé par le ministère du travail). Donc les PME de la métallurgie de moins de 300 salariés attendent toujours pour signer des contrats de génération.
Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué?
a écrit le 19/09/2013 à 17:40 :
nous sommes en manque d'electricien industriel (bac pro eie), lors des test d'embauche premiere question dessin d'un d'un vat et vient (niveau debut cap) 80% ne savent pas faire , nous faisons le meme test a des jeunes issus de l'europe (pologne, grece, allemagne, roumanie etc) ils savent faire , ils prennent cette question pour une boutade, nous sommes mals barres avec cette jeunesse trop gatee
Réponse de le 19/09/2013 à 18:26 :
tres palmé pour travailler,des oeufs en dessous des bras
Réponse de le 19/09/2013 à 18:28 :
Nous sommes d'autant plus mal barrés avec des vieux gâteux comme vous, qui ont laissé à la jeunesse française un pays en faillite, des retraites non financées, une industrie à plat, un système éducatif parmi les plus mal classés des pays développés... Surtout quand ces vieux s?étonnent ensuite du chômage des jeunes et de leur manque de compétences ! Tous ces problèmes ne sont absolument pas de la faute de vos enfants, c'est de la votre, que cela vous plaise ou non !!
Réponse de le 20/09/2013 à 11:13 :
a recruteur , meme chose dans l'électronique , certains jeunes quand on leur propose de changer des composants disent en rigolant ' il y' a qu'a en racheter un neuf d'appareil , plutôt que de le réparer et ce sera moins cher ' ; c'est désolant de voir comment on laisse filer des connaissances et surtout qu'on privilégie toujours le plus facile , vu comment ils changent de portables a une vitesse souvent sidérante , pas le temps d'avoir de pannes , ou un numéro de telephone , un site internet et hop ils ont un appareil de rechange , par contre avec des eleves asiatiques ils veulent savoir le pourquoi du comment de la panne et font des efforts de ressoudre les problèmes , mais nos étudiants ... c'est consternant ..
a écrit le 19/09/2013 à 17:18 :
j'essaie d'enseigner aux jeunes comment fabriquer un téléviseur à tube cathodique, mais ils ne comprennent même pas ce que c'est ! la jeunesse n'apprend plus rien. Mon collègue leur apprend à perforer des cartes d'ordinateur, mais là encore rien. Pourtant c'est de la haute technologie. Les politiciens eux, savent que c'est important, mais personne ne les écoute ! Pourtant eux ils savent former les jeunes et diriger des entreprises ...
Réponse de le 19/09/2013 à 18:12 :
permettez moi de répondre à vôtre commentaire internaute sur de moi, vous vous interrogez sur l'apprentissage d'un travail x pour un jeune, bien sur que oui qu'ils comprennent mais ou leur intérêt à vouloir s'investirent pour un travail qui n'a pas d'importance à leurs yeux, la nouvelle génération préfère s'investirent sur leur dernier portable nouvelle génération et leurs apparences vestimentaires, bon je ne fais pas de cette génération une génération perdu il y à quand même des jeunes gens qui désirent s'en sortir et apprendre à avoir une formation et prendre petit à petit leur place dans la société, mais qui sont les fautifs je ne pense pas que c'est la faute des jeunes, de l'état, là je dis oui, des parents qui n'ont plus prise sur la façon de voir la vie des jeunes, mais ce genre de contrat est à l'origine une bonne chose, mais il aurait fallut qu'il soit bien étudiés par nos énarques, aux lieu de le mettre en vigueur du jour au lendemain aux sociétés pour qu'on puisse trouver des solutions éphémère aux problèmes du chômage, enfin que voulez vous comme le dis le vieille adage il faut mettre les beaufs avant la cognée pour les faire avancer, mais peut-être que Hollande ne le sais pas à croire que non......
Réponse de le 19/09/2013 à 18:32 :
Êtes vous du genre à critiquer votre enfant parce qu'il est mal élevé, alors que c'est vous-même qui l'avez élevé ? Si le système éducatif français est un échec, c'est n'est pas de la faute des jeunes, d'autant qu'ils n'ont rien demandé à personne pour hériter d'un pays mis en faillite par VOTRE génération de futurs retraités à 60 ans...
Réponse de le 20/09/2013 à 10:33 :
@@ mulder : que cherchez vous en me répondant de telle sorte, me faire m'autocritique eh bien vous avez tout faux, je ne vous demande pas comment sont élevé vos enfants je ne pense pas, je connais des jeunes qui sont inquiet pour leur avenir et quand vous voyez certains jeunes qui s'interrogent si ils font fait le bon choix de leurs parcours scolaires et leurs envies vraiment de trouver un job qui est le fruit de leur cursus scolaire, par rapport à CETTE ou VOTRE génération qui comme vous faites parties des jeunes ou des adultes qui pense avoir tout compris et qu'en fin de compte ne s'aperçoive pas que pour chaque gouvernement il y à eu des essaies de mise en place de contrat pour aider les jeunes et qui en fin de compte n'ont jamais marché le résultat c'est que nous sommes acculé contre un mur ou peu peu il va s'effondrer et que de 5 millions de chômeurs ont va passer à 10, une parenthèse que je vais très vite fermé sachez que mon enfant est bien élevé je ne sais pas si c'est le cas du vôtre, c'est marrant qu'on trouve toujours une personne qui répond à un commentaire en critiquant celui qui l'a fait surtout que sa réponse n'apporte pas de l'eau à mon moulin si vraiment il pense ceci qu'il le garde pour lui, et qu'il passe aux commentaire suivant qui est surement plus intéressant que le mien, à croire qu'on ne peut plus avoir une idée arrêter sur un problème sur les colonnes de la Tribune.
a écrit le 19/09/2013 à 16:51 :
L'idée était que les anciens devaient former les jeunes ce qui est illusoire car les techniques évoluent tellement vite que le savoir accumulé pendant toute une vie est obsolète .
Prenez l'exemple du mécano qui a débutté en 1970 en faisant des allumages ou des embrayages alors qu'aujourd'hui le principal souci des bagnoles provient de l'électronique et le jeune avec son bac pro il en connait plus sur le sujet que l'ancien !!!
a écrit le 19/09/2013 à 16:17 :
Incroyable...une ènième usine à gaz qui ne marche pas ! l'élite politique va finir par penser que le peuple ne la mérite pas. Si nous persistons à ne pas être à la hauteur, ils risquent d'être tentés de nous abandonner...enfin non, j'oubliais qu'ils vivent de nos impôts, taxes et autres contributions.
a écrit le 19/09/2013 à 15:58 :
Hollande et Sapin nous disaient "les outils sont en place"; on voit que sur 2 outils un seul fonctionne et encore pas très bien. Ils n'ont ^pas prévu de retoucher aux outils ?
Réponse de le 20/09/2013 à 1:10 :
Proposez au lieu de critiquer tout le temps
a écrit le 19/09/2013 à 14:50 :
Mince, notre brillantissime Enarchie se serait plantée ? une piste à suivre : mettre tout en oeuvre pour que les carnets de commande se remplissent (réduire notre endettement et améliorer notre compétitivité) cela donnerait assurément de meilleurs résultats.
a écrit le 19/09/2013 à 14:27 :
La cosmétique sociale, çà ne trompe plus personne. Surtout pas la jeunesse, qui en marre et qui se barre. Marre de cette démagogie stérile, et se barre de ce pays de vieux schnocks.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :