Logement : l'Etat caution pour tous les étudiants ?

 |   |  229  mots
La Sorbonne dans le quartier latin, l'un des plus cher de Paris.
La Sorbonne dans le quartier latin, l'un des plus cher de Paris.
La caution locative solidaire, réservée à quelques étudiants, va s'ouvrir à tous les étudiants, grâce à la mise en place d'un fonds de garantie, affirme aux "Echos" Guillaume Houzel, le directeur du Centre national des œuvres universitaires et scolaires (CNOUS).

L'Etat, garant et caution pour aider tous les étudiants à se loger, sans conditions de ressources. C'est le projet que, selon les Echos, s'apprête à annoncer ce lundi la secrétaire d'Etat à l'enseignement supérieur et à la recherche, Geneviève Fioraso, lors du forum du logement étudiant du CROUS de Paris.

La caution locative solidaire, réservée à quelques étudiants, va s'ouvrir à tous les étudiants, grâce à la mise en place d'un fonds de garantie, affirme Guillaume Houzel, le directeur du Centre national des œuvres universitaires et scolaires (CNOUS).

La création de la caution locative étudiante date de la rentrée 2013 : 2000 étudiants en auraient bénéficié. Geneviève Fioraso souhaite que la mesure touche 20 000 étudiants pour la rentrée 2014. Pour financer cette aide, le ministère de l'enseignement supérieur et la Caisse des dépôts et consignations se porteront caution à hauteur de 300 000 euros, le Crédit coopératif, opérateur du dispositif, étant garant à hauteur de 4 millions d'euros. En contrepartie, l'étudiant bénéficiaire de cette aide doit verser chaque mois une somme correspondant à 1,5 % de son loyer, pour contribuer à asseoir la solidité de ce dispositif en étant responsabilisé.

La généralisation de l'expérience est une mesure populaire à l'approche de la rentrée étudiante, alors que la difficulté de se loger est un des principaux obstacles à la poursuite d'études supérieures notamment à Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/09/2014 à 9:38 :
On l'ignorait mais le pays est riche.
les entreprises et les contribuables peuvent encore supporter un peu plus de pression fiscale.

Comme quoi ON NE NOUS DIT PAS TOUT !!!
a écrit le 08/09/2014 à 7:29 :
Comme cela, certains étudiants pourront s'abstenir de payer et ce seront les impots des Français qui paieront (ou les marchés financiers à qui le gouvernement UMP ou PS emprêtera l'argent nécessaire que nous n'avons pas). Ca pue encore la bonne gestion PS !
a écrit le 08/09/2014 à 7:14 :
On s'en fiche des pseudos problèmes des étudiants ! Ces personnes bénéficient déjà de pas mal de commodités et de droits; à commencer par le premier celui de pouvoir faire des études - une chance ! - Santé, logement, études, loisir, sports, soirées et fêtes dans les espaces publics avec toute la logistique que cela implique ...( beuveries et tapage sans limite ! ) Le tout payé payé par le contribuable ( finances publiques ) Bref, faire des études et avoir la même vie que la plupart de ces personnes tout le monde ou presque aimerait bien ( ou aurait bien aimé ) ... Alors stop ! Et que l' état s' intéresse plutôt aux droits de ceux à qui l' on refuse toute chance et toute possibilité de - ( ... )
a écrit le 08/09/2014 à 6:40 :
Encore une mesure pour déresponsabiliser le locataire, il y aura t'il un représentant de l'Etat lors de l'état des lieux à l'arrivée, puis du départ.
Alors que l'état une fois de plus tourne le dos à ses obligations en ne construisant pas de logements pour étudiants dans les universités.
Réponse de le 08/09/2014 à 7:29 :
"Encore une mesure pour déresponsabiliser le locataire" : Idem pour le bailleur qui peut louer cher sans craindre le risque d'impayer. A 500 euros par mois pour des personnes gagnants ne gagnant pas 1500 euros par mois, on se demande où sont les irresponsables.
"Alors que l'état une fois de plus tourne le dos à ses obligations en ne construisant pas de logements pour étudiants dans les universités. " : C'était tellement plus rentable politiquement de doper les rentes locatives...
Réponse de le 08/09/2014 à 18:02 :
Et si les loyers sont si élevés c'est qu'il y a pénurie, et si il y a pénurie c'est qu'il y a moins d'investisseurs sur ce secteur qui est devenu source d'ennuis, a force de matraquer que le propriétaire est le "méchant" qui exploite le "gentil" locataire.
Réponse de le 10/09/2014 à 8:54 :
"si il y a pénurie c'est qu'il y a moins d'investisseurs sur ce secteur qui est devenu source d'ennuis" : Plus d'investisseurs implique plus de demande. Plus de demande implique prix en hausse. Prix en hausse implique construction plus couteuse. Construction plus couteuse implique moins de construction car opération non rentable pour un investisseur.
Normalement, les prix baissent (le bon vieux cycle) et ça repart : Seulement, on ne voulait pas les investisseurs connaissent la baisse, on a modifié l'équilibre à la hausse en jouant sur la fiscalité (PTZ, Scellier, etc.)
Le marché est bloqué sur un point haut qui n'a rien à voir avec les méchants et les gentils, mais le fait que la France des propriétaires est nombreuse aux urnes.
a écrit le 08/09/2014 à 1:01 :
Voila qui va permettre de louer plus cher aux étudiants en reportant le risque sur les contribuables! Heureusement, les bailleurs sérieux respectant la règle du tiers des revenus vont applaudir des deux mains!
Réponse de le 08/09/2014 à 8:20 :
La caution couvre les impayés ET les dégradations . Si cette caution ne couvre que les impayés je ne louerai qu aux étudiants avec caution classique ( parents etc ..)
a écrit le 07/09/2014 à 20:46 :
Open bar pour les non paiements et dégradation ! Et l'Etat ne poursuivra jamais en justice les étudiants mauvais payeurs. Contribuables, à vos portefeuilles !
Réponse de le 08/09/2014 à 7:33 :
L' Etat augmentera encore les impots de ceux qui paient l'impot sur le revenu (50% de la population) et poursuivra les contribuables qui se retrouveront en mal de payer leurs impots. "Donne moi ta montre, je te donnerai l'heure !", c'est ça le partage (pillage) socialiste !
a écrit le 07/09/2014 à 20:11 :
Je ne comprends pas les réactions : caution locative solidaire ne veut pas dire que l'état se substituera systématiquement à chaque étudiant pour payer son loyer, mais seulement en cas de non paiement
Réponse de le 08/09/2014 à 0:26 :
Et alors? Pourquoi le contribuable devrait payer pour des locataires indélicats bénéficiant d'un statut d'étudiant? Sans compter que ces locataires ne sont pas nécessairement français. Cette mesure représente une nouvelle menace pour la souveraineté nationale.
Réponse de le 08/09/2014 à 7:24 :
Les finances publiques ( le contribuable ) sont déjà largement sollicitées pour ces personnes ...!
Réponse de le 08/09/2014 à 7:56 :
"Les finances publiques ( le contribuable ) sont déjà largement sollicitées pour ces personnes ...! " : Au grand bonheur de ceux qui encaissent in fine les APL en louant des clapiers à plus de 500 euros par mois et ne trouveraient pas de client à ce prix sans perfusion de finances publiques.
a écrit le 07/09/2014 à 19:40 :
la caution pour tous, financee par personne via eurobonds?
a écrit le 07/09/2014 à 19:29 :
En tant qu'étudiant je peux vous assurer que nos soucis en grande majorité sont de trouver un boulot et de pouvoir marcher dans certain quartiers sans risquer de se faire attaquer au sabre. Ce genre de mesure ne leur donnera pas le soutien de beaucoup d'étudiants.
a écrit le 07/09/2014 à 19:10 :
Et les handicapées tout le monde nous oublis c'est vrai que l'on es ammené à disparaitre
a écrit le 07/09/2014 à 18:58 :
Tous étudiants pour avoir des aides financières de la part de l'Etat (donc des gogos de contribuables). Cela doit être possible, il y a déjà des filières étrangères pour rester perpétuellement étudiant en France.
a écrit le 07/09/2014 à 18:50 :
on essaie, du coup de se mettre les étudiants sous le coude, tellement ça sent mauvais..
a écrit le 07/09/2014 à 18:40 :
Vive le tourisme social!
Réponse de le 07/09/2014 à 20:40 :
Et c'est qui qui va gérer et payer ces cautions. Comme les garanties et Avances loca-pass : avec l'argent des entreprises via le 1% Logement ??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :