La Tribune

Europe : les pays où l'électricité a le plus augmenté depuis 2008... et ceux qui s'en sortent bien

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Stanislas Jourdan  |   -  603  mots
Depuis le début de la crise financière, la facture d'électricité s'est alourdie jusqu'à 40% dans certains pays d'Europe alors que seuls deux d'entre eux ont vu les prix baisser. Quant à la France...

S'il y a bien un service qui reste identique d'un pays à l'autre, c'est l'électricité... Et pourtant, on trouve d'énormes disparités entre les tarifs pratiqués dans les différents pays d'Europe.. et leurs évolutions. Depuis 2008, selon les chiffres recueillis par l'agence européenne des statistiques, les prix ont augmenté jusqu'à 40, voire 70% dans certains pays. Seuls deux pays ont vu le prix du courant... diminuer !

Qu'en est-il de la France ? Elle est dans la bonne moyenne. En effet, malgré une forte augmentation de 7,9% en 2011 (contre 6,7% en moyenne en Europe), la douloureuse n'a finalement pris que 14,1% sur les trois dernières années pour les Français, soit à peine plus que la moyenne européenne (12,8%). Il faut dire que la France fait partie de ces pays où le prix du voltage est particulièrement règlementé. 

De plus, le prix de l'électricité dans un pays dépend très fortement des choix énergétiques effectués. Du coup, la comparaison du prix en kwh a moins de sens, alors que l'analyse des évolutions, elle, met en lumière des tendances réellement divergentes.

Les pays où la facture augmente le plus

L'Espagne, la Grèce, les principaux pays du Nord (Suède, Norvège, Finlande) ainsi que les Pays baltes font partie de ces pays où la facture a le plus flambé ces dernières années, avec des augmentations comprises entre 19% et 70% pour le cas le plus extrême : Malte. Dans le cas de cette dernière, il faut dire que les habitants de la petite île méditerranéenne avaient bénéficié d'une fourniture d'électricité bon marché jusqu'en 2008, année où le prix est passé de 0,09? le kW/h à 0,17?, qui est toujours le prix actuel.

Quant aux scandinaves, ce sont peut être les européens qui s'en sortent le moins bien, avec des augmentations annuelles soutenues et régulières depuis 2008, comprises entre 2 et 12% pour la Finlande par exemple. Ceci alors que dans le même temps, leurs voisins baltes ont certes vu leur facture exploser, mais le prix du kW reste parmi les moins chers d'Europe.

Au Sud, les Espagnols ont vu leur facture s'alourdir de 40% en trois ans, soit la deuxième plus forte augmentation d'Europe, ce qui a fait rentrer l'Espagne dans le club des 10 pays où l'électricité est désormais la plus onéreuse.

Les pays où la facture augmente le moins

A l'inverse, parmi les pays les plus chanceux, on trouve la plupart des 15 premiers pays membres de l'Union Européenne tels que l'Italie, le Royaume Uni, les Pays-Bas, le Luxembourg, l'Irlande, la Belgique, le Danemark, le Portugal et l'Autriche. Pour ces pays, l'augmentation du prix de l'électricité est restée sous la barre des 12%. Toutefois, les disparités de prix restent très fortes dans ce groupe de pays. Ainsi, les Danois, malgré la modeste augmentation de 10% de leur électricité, sont les européens qui la paie le plus cher en Europe : 0,29 centimes le kiloWatt/heure, presque le double de ce que paient un Portugais ou un Néerlandais. De même, la relative stagnation du prix de l'électricité en Belgique est un leurre puisque nos voisins sont le troisième pays où l'électricité est la plus chère d'Europe.

En définitive, les plus chanceux sont sans doute les britanniques, dont l'électricité coûte 1,7% de moins aujourd'hui qu'en 2008, ceci alors qu'ils subissent une poussée inflationniste et qu'ils disposent déjà d'une fourniture d'électricité parmi les moins chères d'Europe occidentale. Notamment par rapport à l'Allemagne et à L'Italie, qui paient leur électricité environ 40% plus cher.

Réagir

Commentaires

noel  a écrit le 27/12/2011 à 10:31 :

il nous faut un tableau avec le prix du kWh par pays et ce sur plusieurs années. Mais pour la france, se rappeler que pour le nucléaire, il y a des coûts "cachés" par exemple des frais de recherche fondamentale payés par tous et qui ne sont pas intégrés au coût nucléaire. je ne parle pas des incidents qui sont supportés eux aussi, par le contribuable et encore moins lorsqu'il y a des catastrophes, car là qui paye? (voir au japon, le démentellement de la centrale va demander 40 années de travail: qui payera???

FERRES  a écrit le 27/12/2011 à 9:53 :

Cet article fait de la désinformation : ce qui compte , pour tous les pays du monde, c'est le prix du KWH. On dirait que cela vous embête beaucoup que les Français paient moins cher que les autres. Pourquoi ? Parce que cet article cherche à minimiser aux yeux des lecteurs l'énorme avantage que représente pour nous le choix énergétique du gouvernement. C'est une présentation malhonnête.

icietailleurs  a écrit le 21/11/2011 à 10:21 :

heu, la France ne fait-elle plus partie de l'Europe ?
pourquoi aucun chiffre sur la France ?

suntzu33  a écrit le 21/11/2011 à 7:47 :

je cite:"le prix de l'électricité dans un pays dépend très fortement des choix énergétiques effectués. Du coup, la comparaison du prix en kwh a moins de sens,"
C'est justement et encore plus aujourd'hui face à des choix stratégiques que le comparaison en valeur absolue du prix du KW prend tout son sens!

Comment peut on développer un tel niveau de raisonnement ? pas sérieux!

cris  a écrit le 21/11/2011 à 1:23 :

Republique Dominicaine, Las Terrenas 0,34 Euro le kw/h . Qu dit mieux ?

Jacques Lorry  a écrit le 20/11/2011 à 21:00 :

incroyable un article sur le prix du KWH et pas un seul tableau avec le prix du kWH
par pays

pmxr  a écrit le 20/11/2011 à 18:14 :

suffit juste ... de mettre mémé dans la cave à pédaler ! En plus c'est écolo !!!!!!

romany  a écrit le 20/11/2011 à 17:11 :

ça ne veut rien dire l'augmentation en pourcentage , c'est la valeur absolue qu'il faut comparer : le prix du KW facturé !

bdarul  a écrit le 20/11/2011 à 13:05 :

2 remarques:
- Le prix du KW/h de notre facture ne reflete pas le prix réel que nous payons. Cherché l'erreur.
- Il manque dans l'analyse le lien entre le pays et son mode de production d'électricité (hydrolique, nucleaire,......)

Soane  a écrit le 19/11/2011 à 19:44 :

Nous payons l'électricité à 0,915 euros par Kwh à Wallis et Futuna. Pas de nucléaire ici. Qui dit mieux ?

Besançon  a écrit le 19/11/2011 à 19:20 :

Les pourcentages sont certes intéressants, mais l'information cruciale n'est pas donnée : combien les particuliers paient-ils le KW/h dans chaque pays?

Jean-Michel  a répondu le 19/11/2011 à 20:20:

Vous prenez votre facture et vous divisez le montant que vous payez par le nombre de KWh consommés. Pour ma part, je suis à 17.3 euros/KWh alors que le tarif de l'électricité sur ma facture est de 0.0812 euro le KWh (hors taxes et autres contributions).

ertgreg  a répondu le 20/11/2011 à 17:50:

17.3? le Kwh lol??
à 2500 Kw par an en moyenne pour une petit appart, vous avez donc une facture annuelle de 40000? ? lol

Jean-Michel  a répondu le 20/11/2011 à 18:15:

Petite erreur de conversion. Evidemment, il s'agissait de 17.3 centimes d'euros le KWh comme vous l'avez noté.

LOU  a écrit le 19/11/2011 à 16:59 :

En France, les taxes, les diverses contributions et les TVA font grimper la facture d'électricité presque du simple au double! Tout est indiqué au verso de la facture où l'on constate un prélèvement direct d'impôt basé sur la consommation, très élevé! C'est une honte quand on sait que le prix du kwh intègre aussi le coût du démantèlement des centrales nucléaires! Double honte!!

Disette  a répondu le 19/11/2011 à 19:39:

Moi j'ai ressorti la lampe à pétrole de ma grand-mère et j'ai divisé ma facture par deux pour l'électricité.

jacotte  a répondu le 20/11/2011 à 15:32:

combien pour le pétrole

JMD  a écrit le 19/11/2011 à 14:51 :

Quel rapport avec le développement des énergies renouvelables (Espagne par ex), plus chères?
"le prix du voltage": cette expression n'a pas de sens.

romatou  a écrit le 19/11/2011 à 11:56 :

40% de hausse en Espagne..
voilà les conséquences de l'abandon par le PSOE du nucléaire en Espagne.
Dans peu de temps ça sera notre tour suite à l'accord du PS et des écolos intégristes.
On aura plus que la bougie et le bois de forêt comme alternative

Ahbon  a répondu le 19/11/2011 à 15:06:

Et avec le nucléaire actuel c'était quoi l'augmentation prévue ? ... 25 à 30 % ..... bah oui le pétrole est cher l'électricité doit suivre selon certains (pas forcement PS ou verts) , qu'elle soit nucléaire ou pas!

jb  a écrit le 19/11/2011 à 11:09 :

L'article ne prend pas en compte la disparité des monnaies et le coût de la vie, mélange inflation et augmentation du coût de l'énergie, ne dit pas grand chose sur les ressources et encore moins sur le marché de l'électricité qui est sensé niveler les prix d'un pays à l'autre. Ces disparités se justifient-elles alors que les prix de production et de distribution sont connus? Répondre à cette question aurait un sens plutôt que d'écrire n'importe quoi pour occuper l'espace médiatique.

TAUTO  a écrit le 19/11/2011 à 11:03 :

L'avantage lié au nucléaire en admettant qu'il y en ait un avec le prix au client n'existe plus avec la loi nome imposant le prix européen à edf soit une augmentation des tarifs de 30% d'ici 2015!!

logis  a répondu le 19/11/2011 à 12:52:

Si, il reste un avantage.
La différence entre un coût de production qui reste faible, et un prix de vente qui augmente, donne une marge plus importante aux actionnaires d'EDF. Et l'actionnaire principal d'EDF (près de 90%) c'est l'Etat.
Donc, la hausse des prix de vente revient à une forme d'impôt, qui servira à équilibrer des comptes publics qui en ont bien besoin. Du moins, tant qu'EDF sera publique.

revolution  a répondu le 19/11/2011 à 15:15:

Une telle usine a cash ne restera pas publique :) .... un privé récupérera la cagnotte et nous laissera d'ailleurs le démembrement des centrales ... ça marche pour les subprimes , pourquoi se priver de généraliser ce nouvel adage : privatiser les profits et socialiser les pertes ?

NN  a répondu le 19/11/2011 à 18:49:

oui et ce seront certainement des fonds de pension américains

toto  a écrit le 19/11/2011 à 10:47 :

" De plus, le prix de l'électricité dans un pays dépend très fortement des choix énergétiques effectués. Du coup, la comparaison du prix en kwh a moins de sens [...] " En tant que client la seule chose qui a du sens c'est le prix que je paie. Je préfère une augmentation sévère qui me conduit à passer de 3 à 6 c/kWh à un gigantesque rabais qui me ferait passer de 18 à 9 c/kWh. Quel est l'intérêt de l'article ? Dommage de se contenter des variations de prix de l'électricité quand un pays entier se penche sur la pérennité de sa filière nucléaire, à la fois économiquement intéressante et écologiquement inquiétante.

NN  a écrit le 19/11/2011 à 9:52 :

quelle manipulation de n'afficher que des % .....il eût été plus judicieux de présenter également les différents tarifs.....

Alain  a écrit le 19/11/2011 à 9:48 :

Tout le monde ayant une maison pourrait produire son électricité si le coût des
installations n'était pas prohibitif .

steph  a répondu le 19/11/2011 à 14:51:

Mais même balcon suffit avec un panneau solaire pour produire de l'électricité et l'injecter dans le réseau en branchant un appareil dans une prise de l'appartement et baisser par la même occasion sa facture mais peu de gens le savent

http://www.leboncoin.fr/equipement_caravaning/255198424.htm?ca=13_s

Désabusé  a écrit le 19/11/2011 à 9:44 :

Pour la France faudrait lire l article messieurs les raleurs: il est precisé que l augmentation sur la meme periode est de 14,1%, les 2 graph donne les 10 plus bon et les 10 plus mauvais.... ca fait 20 en UE on est 27 ca fait 7 pays qui ne figurent pas dans les graphs.

Pour le Nucleaire il y du bon et du moins bon cela nous à permis d'etre "independant" energetiquement pendant des années, et meme d exporter de l energie mais d autre part le retard dans la renovation/maintenance est tel que cet avantage decroit d année en année alors meme que le prix augmente... il y a de quoi s interroger.
Les couts de stockages des dechets et de dementelement sont ils prix en compte et provisionnés par EDF?.

Pour le renouvellable il faut etre réaliste dementele totalement toutes les centrales est illusoire, cela prendra du temps, dans le meme temps il faut faire l inverse de ce que l on a fait depuis 30 ans>>>> La France etait LEADER dans le photovoltaique, aujourd'hui meme pas dans le top 10....


D'autre part le cout energetique depend aussi du logement or aujourd hui hormis les PTZ+ mal foutu, rien ne favorise cela.... Un ami a achete un terrain et voulu faire contruire une maison en bois importé en KIT de scandinavie, donc a un prix defiant toute concurrence.... il a eu toute les difficulte du monde, pareil plusieurs emmissions ont presente des maisons en bois ou en conteneur recycle totalement confortable, pas cher et ecolo.....Mais la France continue a preferer le Scellier et autre subvention pour construire des logements hyper cher, peu competitif energiquement et contrairement a ce que l ont croit pas si ecolo que ca........

Alors voila tant que les mentalites n auront pas bouge, qu on aura pas pris ces mesure pour favorise du logement vert, independant energetiquement, ce debat restera sterile et lettre morte

Alain  a écrit le 19/11/2011 à 9:44 :

L'Europe est aussi le coin du monde ou tout a augmenté depuis l?entrée de l'Euro.
Certains prix se sont traduits par 1 Franc = 1 Euro.
l?Europe est spéculé ainsi que l'euro et nous somme les dindons de la farce. .

Steph  a écrit le 19/11/2011 à 9:15 :

On fait dire aux chiffre ce que l'ont veut : des pays ayant un fort taux d'EnR sont aussi bien dans le groupe des pays a forte hausse de prix (Espagne) que dans celui a faible hausse des prix (Danemark).

La phrase que je retiens : la France est un pays a l'electricite regulee, ca veut tout dire !
L'Etat fixe le prix de l'electricite et celui-ci le decide sur une base electoral : il n'est pas bon d'augmenter le prix de l'elec, on ne l'augmente, et si on ne provisionne pas le cout du demantellement nucleaire, on a qu'a refiler al patate chaude aux prochains gouvernements !

Comme je lis ma facture d'electricite, je lis surtout +3-4% d'augmentation tous les 6 mois.

Jean-Michel  a écrit le 19/11/2011 à 9:00 :

EDF a augmenté ses tarifs d'environ 15% depuis 2008 et a annoncé au début de l'année vouloir augmenter les tarifs de 30% d'ici 2011 soit environ 5% par an.

Charts  a écrit le 19/11/2011 à 8:20 :

Ces charts ont été fournies par EDF ...! la France n'y apparait pas ! Vivement que les Allemands mettent en route leur mega centrale solaire, du nom de projet "DESERTEC". Ils sortiront du nucléaire par le haut ! et nous.. on investit encore dans une voie.... sans issue... le nucléaire

bof  a répondu le 19/11/2011 à 9:01:

Les allemands sont déjà au plus bas :

Ils ont les centrales thermiques les plus polluantes au monde, ils vont en construire d'autre pour sortir du nucléaire et en plus ils roulent tous en grosses berlines.

Bel exemple d'hypocrisie. Le pire c'est qu'ils passent pour des écolos.

Quel monde d'hypocrites !

En cours  a répondu le 19/11/2011 à 13:22:

Le projet est en cours de financement (cherchez 'desertec', et HVDC), leurs centrales à charbon ne devraient pas tourner encore longtemps !!

bof  a répondu le 19/11/2011 à 20:30:

Desertec et hvdc ça ne marchera pas.
Imaginez la double dépendance des états : production et acheminement ! Inadmissible pour un pays souverain.

Sans parler du fait que la nuit et en soirée, il faudra toujours de jus !

mal renseigné  a répondu le 20/11/2011 à 8:47:

Desertec utilisera la production d'eau chaude en circuit fermé pour faire tourner les turbines, cette eau sera facilement stockée dans des "cumulus géants" pour faire tourner les turbines la nuit, sans soleil ou en cas de pointe: pas de batteries !!!.
HVDC est déja employé dans le monde et a prouvé sa capacité à transporter l'énergie sur des distances >3000kms. Ceci n'empêche pas les états de conserver une part de prod locale au cas où le maillage du réseau viendrait à céder !!!

biggil  a écrit le 19/11/2011 à 8:11 :

afin de faire une analyse correcte il conviendrait de connaitre le prix de l'énergie dans chaque pays et de voir l'origine de la production

jp  a écrit le 19/11/2011 à 7:21 :

étonnant de pas pousser la transparence et la comparaison des résultats de la France sur un graphique ...comme le dit Yvan cet article n'a aucune objectivité et n'est pas formel

Gépé001  a écrit le 19/11/2011 à 7:12 :

Je pense qu'il faut raisonner en prenant en compte le cout du travail pour vérifier la relation travail/énergie.

yvan  a écrit le 18/11/2011 à 21:36 :

Deux graphiques sans la présence de notre pays... Propagande inside.

jpferres  a écrit le 18/11/2011 à 21:22 :

Dans le contexte actuel, n'aurait-il pas été plus intéressant de faire des comparaisons de prix du kwh , au moins dans la zone euro ?

tgee  a répondu le 19/11/2011 à 9:02:

un grand manque dans cet article et pas forcement suffisant car l´abonnement a aussi un cout fixe a reventiler en fonction de la consommation. Dans le cas de l'Estonie, il est de 0... Mais le cout de Kwh est probablement une moyenne incluant les tarifs industriel. Il y a plusieurs profils de consomateurs.

clodef  a écrit le 18/11/2011 à 21:21 :

L'Espagne étant le pays qui s'est doté le plus d'éoliennes,ces dernières années ,il est normal que le prix de son électricité ait augmenté le plus .Malte est un tout petit pays que je respecte mais qui ne doit pas etre pris en compte dans ces statisiques

Espana  a répondu le 19/11/2011 à 2:31:

Le Royaume-Uni qui développe notamment largement l'éolien offshore plus coûteux qu'onshore est pourtant un contre exemple. La dérégulation et la forte hausse de la demande en Espagne, de même que sa situation "d'île énergétique" jusqu'à présent a joué un rôle non négligeable à ne pas sous estimer dans cette hausse.

Georges  a répondu le 19/11/2011 à 8:21:

Contrairement à l'Espagne, le Royaume uni poursuit une politique énergétique équilibrée et va dans ce cadre construire plusieurs EPR pour renouveler son parc nucléaire. Qui plus est il dispose (encore) de réserves gazières propres qui lui permettent de bénéficier d'une énergie primaire à très bas coût.

Steph  a répondu le 19/11/2011 à 9:17:

Mais oui, a 6 Md? l'EPR, on attendra de voire ou ces reacteurs sont budgetes et s'ils sont construits, ce qui n'est pas encore gagne.

zomby  a écrit le 18/11/2011 à 20:47 :

La Lituanie a vu le prix de son électricité exploser... du fait de l'arrêt de sa dernière centrale nucléaire.
A méditer.

rotgrün  a répondu le 18/11/2011 à 21:14:

On peut s'imaginer plein de choses, je dirais de manière générale qu'ils ont du mal gérer la transition (achètent-ils maintenant du nucléaire aux russes ?).

albator49  a répondu le 18/11/2011 à 22:05:

les centrales nucléaires en Europe de l'est sont de type Tchernobyl , vous voulez vraiment joué avec le feu nucléaire ?

Steph  a répondu le 19/11/2011 à 9:19:

Oui, Zomby comme tous les pro-nuke a l'esprit matraque de propagande prefere risquer un Fukushima mais avoir une energie pour le moment moins chere, qui a refiler les dechets a ses enfants et petit-enfants..... ca n'est pas le respect des generations futures qui le preoccupe